S’empoisonner avec du lait de vache, une mauvaise blague ?

S’empoisonner avec du lait de vache, une mauvaise blague ?

vache en train de se faire et saut rempli de lait traire

Dans la cuisine de ma mère, il y avait quelques ingrédients sacrés. Le beurre, le lait de vache, l’ail.

Alors quand Corinne, ma femme, a suggéré que nous arrêtions de boire du lait de vache, j’ai fait comme si je n’avais rien entendu.

Quand elle a sorti des articles sur le lobby des produits laitiers, qui pousserait à la consommation à travers de fausses recommandations sanitaires, j’ai fait la sourde oreille.

Mais quand elle a parlé de cancer et de diabète liés au lait de vache, et installé une bouteille de lait de soja ostensiblement dans le réfrigérateur, j’ai décidé de creuser la question.

Mon lait de Normandie, cet aliment naturel, abondant, sain, riche et délicieux favoriserait des maladies, serait responsable de l’augmentation de l’obésité et nous imbiberait de pesticides ?

Voici ce que j’ai découvert.

Oui chérie, tu as raison ! Le calcium est un mauvais prétexte

Nous avons appris que les produits laitiers sont nos amis pour la vie, parce qu’ils nous permettent de fortifier nos os grâce au calcium. Mais ma femme avait raison : certes, nos os contiennent du calcium, mais le lait de vache n’en est pas la meilleure source.

Il est exact que nous devons continuer à prendre du calcium, une fois notre croissance terminée.

Il sert à maintenir l’équilibre de notre pH sanguin, que notre corps maintient en permanence à 7,4 soit très légèrement basique. À la moindre acidification du sang, notre corps prélève du calcium dans nos os pour basifier notre sang, c’est-à-dire rééquilibrer son pH. Sans apport régulier complémentaire, vous risquez l’ostéoporose : une décalcification des os qui les fragilise et augmente le risque de fractures.

Malheureusement, boire beaucoup de lait ne réduit en rien les risques de fracture. C’est ce que démontre une étude de 2011, publiée dans l’American Journal of Public Health[1]. Les chercheurs à l’origine de cette étude ont suivi près de 80 000 femmes, âgées de 34 à 59 ans, sur une durée de 12 années. Résultat : une consommation plus élevée de lait ou de calcium ne modifie aucunement le taux de fracture, notamment fémur et radius.

Pourquoi ? Le cycle du calcium dans notre organisme est particulièrement complexe. Plusieurs autres oligoéléments et vitamines entrent en jeu. Un équilibre fragile s’établit entre des phénomènes contradictoires. Par exemple, les protéines du lait participent à la formation osseuse, mais contribuent aussi à acidifier le sang et donc à augmenter les prélèvements de calcium.

Heureusement, de nombreux aliments sont aussi riches en calcium que le lait et ont une biodisponibilité équivalente ou meilleure. Le lait offre une biodisponibilité du calcium de 30 % en moyenne. Cela signifie que 30 % du calcium ingéré est métabolisé par l’organisme. C’est comparable à la biodisponibilité du calcium que l’on trouve dans… l’eau du robinet !

Donc si vous voulez renforcer vos os grâce à l’alimentation, je vous conseille d’opter plutôt pour  :

  • du chou chinois (2 fois plus de calcium, et même biodisponibilité) ;
  • des amandes (2 fois plus de calcium) ;
  • des sardines (avec les arêtes, 175 mg de calcium pour 100 g contre 130 mg pour le lait) ;
  • du cresson (même teneur en calcium, mais deux fois plus assimilé).

Ma femme avait raison : l’histoire du lait et du calcium, c’est une invention du lobby industriel pro-lait.

D’ailleurs, les recommandations officielles des autorités sanitaires françaises sont à la baisse : selon les repères de consommation révisés en 2017, il est dorénavant conseillé de consommer “seulement” 2 produits laitiers par jour (au lieu de 3 précédemment)[2].

Obésité, diabète, cancers : des fausses menaces 

Plus grave, la consommation de lait, en trop grande quantité, est accusée d’être un facteur de risque pour plusieurs maladies.

Dans les années 2000, l’hypothèse d’un lien entre consommation de produits laitiers et obésité a fait son apparition. Le lait moderne serait en effet trop riche en sucres et en graisses.

Cette théorie est aujourd’hui très contestée : plusieurs méta-analyses, dont une menée spécifiquement sur les enfants[3] et une sur les femmes adultes[4]ont exclu tout lien entre consommation de produits laitiers et obésité.

Pour le diabète également, le lait a été mis hors de cause.

S’agissant du diabète de type 1, une étude parue début 2018 réfute tout impact négatif du lait de vache[5].

Pour le diabète de type 2, la méta-analyse la plus récente (mai 2019) souligne au contraire un léger impact positif d’une consommation quotidienne de yaourts ou de produits laitiers allégés[6].

Quant au lien entre lait et cancer, les théories les plus contradictoires circulent. Les hormones de croissance administrées aux vaches favoriseraient la mutation de nos cellules. On ne sait pas comment mais la théorie est séduisante.

La synthèse publiée en 2018 par le World Cancer Research Forum fait un point assez rassurant[7]. Des preuves limitées (limited evidence) indiquent un lien positif entre consommation de produits laitiers et le cancer de la prostate, l’un des cancers les moins graves.

Mais à l’inverse, des preuves limitées, pour le cancer du sein, et des preuves fortes, pour le cancer du côlon, indiquent que les produits laitiers protègeraient contre ces deux cancers.

Ma femme avait tort : il n’y a pas, en l’état des recherches scientifiques, de danger lié à la consommation de lait.

Des vaches qui ne mangent plus que des aliments OGM ?

Mais elle avait encore un argument de poids dans sa manche : “Tu sais que les vaches des élevages industriels ne mangent plus un seul brin d’herbe” ? 

Pas un seul, elle exagère, mais il est vrai que l’alimentation de nos vaches laitières a beaucoup changé. En conséquence, le lait de nos supermarchés n’a plus grand-chose à voir avec le lait que consommaient nos grands-parents.

Les vaches d’aujourd’hui proviennent de races sélectionnées à l’extrême pour des raisons de productivité.

Dans les élevages industriels, il n’est pas rare qu’une vache produise jusqu’à 50 litres de lait par jour soit 10 fois plus qu’il y a 50 ans !

Depuis le début des années 70, les agriculteurs remplacent une partie de l’herbe par du maïs, entre 25 et 60 % selon les régions. L’ajout de maïs permet de doubler la quantité de lait produite !

Cela signifie que nos vaches peuvent consommer des OGM, lorsque leur alimentation est importée. Mais aussi que le rapport entre oméga-6 et oméga-3 a été dégradé. Plus elles mangent de maïs, plus les vaches produisent un lait chargé en oméga-6.

Je vous rappelle qu’une trop forte consommation d’oméga-6 rend moins fluide le sang et risque d’entraîner des problèmes inflammatoires et des risque de cancer et d’infarctus.

Comme il manque de protéines, le maïs doit être complété par une légumineuse, en général le soja, dont le bilan en acides gras est également désastreux.

Résultat, le lait des vaches qui reçoivent 60 % de maïs présente un rapport oméga-6/oméga-3 de 7,6 (l’idéal serait de ne pas dépasser un rapport de 4). Lorsqu’elles reçoivent 80 % de pâturage et de foin, ce rapport est de 2, selon les études menées par l’Institut national de la recherche agronomique[8].

Le gain en productivité s’est donc accompagné d’une importante perte de qualité du lait sur le plan nutritionnel.

Sans compter que l’élevage intensif favorise les infections et les maladies chez les animaux. L’usage d’antibiotiques y est donc omniprésent.

Le lait industriel et le lait du petit paysan bio sont donc deux produits bien différents, vous l’aurez compris !

Tu as raison chérie, buvons moins de lait de vache, mais du meilleur

Heureusement, le vrai lait de vache, celle qui mange de l’herbe, a de nombreux atouts nutritionnels. Il demeure, lorsqu’il est de bonne qualité, un produit sain et riche.

Boire du lait, c’est d’abord boire de l’eau (90 %), et donc se réhydrater.

La matière sèche se répartit entre :

C’est donc un produit énergétique et nourrissant.

Surtout, le lait est source de nombreux minéraux et vitamines.

La concentration en potassium est plus élevée que celle en calcium. Il est également riche en phosphore et en magnésium.

Il contient de nombreuses vitamines du groupe B (B1, B2, B9, B12), de la vitamine A (essentielle pour les yeux), C et D.

Il faut donc en boire, mais moins que ce qu’on nous a toujours appris à faire ! Il est tellement riche que très peu suffit.

La commission d’experts internationaux Eat Lancet, dont l’ambition est de définir un régime alimentaire durable à l’échelle de la planète, a inclus un verre de lait par jour dans son régime planétaire sain et durable[9]. Non pas cinq portions de produits laitiers ni même quatre, juste un verre par jour.

Et tout autant que la quantité, la qualité de votre lait sera déterminante. Du lait frais, du lait bio, du lait non transformé, quitte à le payer deux fois plus cher puisque vous en boirez deux fois moins.

Avons-nous retrouvé la paix dans notre couple ? 

Oui. Depuis que j’ai trouvé un circuit fermé qui livre à notre domicile, deux matins par semaine, directement du fermier, un litre de lait frais, cru et tout et tout, Corinne s’est remise au lait de vache.

Figurez-vous que c’est moi qui achète maintenant de temps en temps du lait de noisette.

Lait de noisette, de soja, lait d’amande, de riz, etc. Ces boissons nouvelles ont fleuri sur les étagères de nos supermarchés depuis quelques années.

Qu’en est-il des qualités nutritionnelles de ces laits végétaux, en comparaison de celui de notre bonne Fleurette ? Faut-il les boire en plus ou à la place du lait de vache ?

Je vous en parlerai dans une prochaine lettre.

 

P.S. Le geste simple que vous pourriez faire aujourd’hui ?

Vous pensez ne pas avoir accès facilement à du lait de très bonne qualité ? Cherchez dans votre entourage. Il y a sûrement un réseau de distribution de lait fermier plus proche que vous ne croyez.

Pour vous aider, vous pouvez consulter les sites suivants qui recensent des lieux de vente à la ferme :
http://reseau-amap.org/
https://www.bienvenue-a-la-ferme.com/

ou chercher votre lait Bleu Blanc Coeur sur le site suivant :
https://www.endirectdeseleveurs.fr/les-produits/lait-bleu-blanc-coeur/

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

100
Poster un Commentaire

avatar
75 Fils de commentaires
25 Réponses de fil
4 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
78 Auteurs du commentaire
GattacaFred T.Frédéric ForgeMaryse MATHIEUTaillard Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Elisabeth KERROUX
Invité
Elisabeth KERROUX

Bonjour Frédéric, merci pour cette très intéressante information qui dédiabolise le lait. J’étais cet été en Savoie et me suis laissée tentée par du vrai yaourt fait avec du vrai lait de vache, c’était merveilleux ! Cependant je me suis retenue d’en consommer comme j’en avais envie. J’avoue avoir des difficultés à digérer le lait de vache mais je saurai désormais que si l’occasion se présente d »avoir des produits avec du lait de qualité il ne faut pas s’en priver ! Merci beaucoup!

Véronique
Invité
Véronique

Bonjour, votre article est bien construit, cependant il ne me fera pas changer d’avis. Je ne bois plus de lait depuis très longtemps et mes 4 enfants non plus ! Nous mangeons du fromage et quelques laitages, mais beaucoup de légumes et de graines en tout genre. Le lait de vache c’est pour les veaux ! Tout comme nous humains somment allaités au lait de notre mère, si les femmes se donnaient la peine d’allaiter encore !! Et si on leur en laissait le temps !! A-t-on déjà vu dans la nature une maman animale voler le lait d’une autre… Lire la suite »

marion
Invité
marion

La question de ce qui est naturel ou pas est à mon avis illusoire. Ce n’est pas plus naturel de faire cuire du riz ou de la viande que de boire du lait animal, c’est l’homme qui a inventé tout ça. Et manger des oeufs alors? Ce serait pareil. Et ce n’est pas naturel non plus de faire la pma ou la gpa. Il faut être cohérent. Combien de femme crient contre la viande aux hormones (ce qui soit dit en passang n’existe pas en France mais aux Etats Unis ou au Canada oui donc CETA vade retro!) Et les… Lire la suite »

Denise
Invité

Bravo à vous et bonne continuité!

la Débrouille
Invité
la Débrouille

Que de la désespérance en cette fin de lettre,  » manque de temps et d’argent »…. alors posez-vous, prenez le temps de regarder dans une autre direction, comment faire autrement car dans la vie tout le monde à le choix. Soignez les bêtes comme les gens avec des herbes médicinales, des huiles essentielles… ça marche très bien. Bravo vous changez de produits alimentaires : colza contre soja. Arrêtons de produire du maïs qui est un très gros consommateur d’eau alors que nous rentrons dans un cycle de sécheresse, plantez des plantes tropicales rustiques peu consommatrices d’eau. Derrière les écoles, les lobbies… Lire la suite »

Marc
Invité
Marc

Je suis 100% d’accord avec vous, j’ajouterais qu’après 6 ans nous n’avons plus besoin de lait du tout, c’est une aberration que de consommer du lait à l’âge adulte. Le meilleur dans le lait sont les lipides à condition au minimum que le lait soit bio, provenant d’animaux de patûrages, naturel et cru. Le lactose, un sucre et la caséine, une protéine, sont déconseillées dans notre alimentation car liés à de multiple troubles de notre santé. Les vitamines et minéraux du lait de vache apporte peu, le calcium est de mauvaise qualité pour nous. Un veau prend 750kg en un… Lire la suite »

lola
Invité
lola

exactement

Lalanne
Invité
Lalanne

Hum… vous dites que vous ne buvez plus de lait mais les laitages et fromages que vous consommez sont bien faits à partir de laits d’animaux, non ?
Quant aux femelles qui ne volent pas le lait des autres femelles, elles n’en ont pas besoin puisque chez les animaux vivant en groupe, les femelles qui ont plus de lait en donnent aux bébés des femelles qui n’en ont pas assez. Chez les animaux le lait ne se vole pas il se partage !

lola
Invité
lola

bravo

Colette
Invité
Colette

J’ai 71 ans je suis donc née en1948 et j’ai été nourrie au lait de vache qui venait du fermier !

Raphael ROBERT
Invité
Raphael ROBERT

Merci. Merci pour ces informations concrètes et pratiques qui répondent vraiment à la question posée. Il y en a ras le bol de tous ces gens bien intentionnés qui remettent tout en question et qui vont vous apporter la solution. Mais qui en réalité vous mettent l’eau à la bouche et qui au bout de 10 page de texte vous disent: « vous aurez la solution en achetant le livre ou tout autre chose ». Donc merci de nous faire partager votre expérience et de laisser à chacun son libre arbitre

Sylvie
Invité
Sylvie

Bonjour,
Merci pour cet article très agréable à lire,

Jackie.
Invité
Jackie.

Il faudrait aussi la provenance des produits laitiers

Sílvia
Invité
Sílvia

Il y a un bemol à propos du calcium: des études demontrent que, si la personne n’a pas assez de vitamime D, le calcium digeré ne va pas aux os, il peut aller aux artères, former des atéromes, ou aux reins.

marion
Invité
marion

Hé bien de toute façon presque tout le monde manque de vit D. Il faut se supplémenter et bien plus que ce que dit la médecine officielle. Lait ou pas lait.

linda
Invité
linda

Nous sommes heureux d’avoir des personnes comme vous qui nous aident à veiller à notre santé.

rio
Invité
rio

Très bon article sur le lait car l on entend de tout .A chacun ensuite de faire la part des choses.Merci.

Claudine
Invité

En réalité, le lait acidifie le corps. C’est la raison pour laquelle les médecins de médecine sportive le déconseille aux sportifs.

Concernant les « laits végétaux », si je ne me trompe, ils sont fabriqués à base d’eau. Dès lors, il est besoin de conservateurs. Quels sont les conservateurs utilisés?

Bien cordialement, Claudine

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Claudine
La majorité des laits végétaux ne contiennent pas de conservateurs car ils sont pasteurisés ou stérilisés. Mais on trouve parfois certains additifs, notamment des agents de texture. La carraghénine (E407), parfois utilisée, est un additif considéré comme potentiellement cancérigène, à éviter.
Très cordialement, Frédéric

marion
Invité
marion

C’est peut-être comme pour tout une question de dose. Le veau boit 5 litres ou plus par jour. Si on prend un verre…

catherine bellot
Invité
catherine bellot

Effectivement : « C’est la dose qui fait le poison  » !!

Martine Colot
Invité
Martine Colot

Je suis pour le circuit court , mais rien ne nous garanti que ce bon lait de la ferme d’a Côté soit sans ogm et sans pesticides….. même si les vaches paissent tranquillement dans les prés verdoyants de mon fermier ……..
Alors même réflexion pour le soja ainsi que pour les légumes ( même bio puisqu’il faut minimum 3 ans pour décontaminer un sol .

marion
Invité
marion

Bonjour pensez qu’il faut aussi encourager et aider ceux qui se donnent le mal de se convertir au bio ou au moins de faire moins pire qu’avant. Lisez mon commentaire plus haut …

François
Invité
François

Cette histoire du lait et des produits laitiers m’a toujours paru être montée de toutes pièces, pour ne pas dire énorme.
En effet, tous les vertébrés de la nature (mammifères adultes, oiseaux, reptiles, etc.) ont de bons os et pourtant ils ne suivent pas du tout les conseils des industries laitières, ils ne consomment pas de produits laitiers !
Tiens, tiens, et pourquoi la physiologie de l’être humain ferait-elle exception ?
Parce que des lobbies le disent ?

Fluteau
Invité
Fluteau

Article très bien écrit , très agréable à lire comme un ….bon roman !
Qui êtes vous en fait pour citer toutes ces sources ( ça fait très scientifique) et quelles compétences avez vous ( tout seul ???) pour jugez de la solidité de ces fameuses études et meta analyses que vous citez en références .
Ne surfez vous pas sur le désarroi et l’inquiétude des gens afin de vous faire plaisir .
Sur le plan thérapeutique il n’y a que des solutions individuelles et pas de solution collectives ..
En attendant de vous lire .
Très cordialement .

Elisabeth
Invité
Elisabeth

Bravo pour votre article ! Il est sourcé scientifiquement, bien redige, facile a lire !

Ambuhl
Invité
Ambuhl

Ce que je pressentais ce qu’on confirme par votre article très intéressant. Merci

Gros
Invité
Gros

Bonne explication !Claire, précise et équilibrée….(j’ai juste pas compris comment sont arrivées ces lettres … )

nicole
Invité
nicole

bjr,
entierement d accord avec vs. mon mari et moi ne consommons plus que du lait , des yaourts et fromage blanc de chevre. c est suite a un probleme d exema chez notre petit fils que ns ns sommes pencher sur le probleme des bienfaits du lait de vache. apres maintes recherches, ns avons trouver des analyses comparant lait maternel,lait de vache et de chevre d ou il ressortait que ce dernier avait presque les meme qualite que le lait maternel; d ailleurs l exema de notre petit fils a disparu des les 1er biberons de lait de chevre.

Tania LIMANSKY
Invité
Tania LIMANSKY

bien sur, mais en y regardant plus loin, même le lait cru de GABORIT, je l ai arrêté, car ( je les ai appelé ), bin, pour avoir du lait, faut que le veau soit enlevé de sa mère, que la vache, qui est un animal très maternel, soit en souffrance, et le petit veau, venant au monde et privé de sa maman, n en parlons pas …. alors, bon, est ce vraiment utile de cautionner cela ?

Sarah
Invité
Sarah

Je suis daccord avec vous pour choisir d’acheter du lait directement de la ferme.
Mais pour les personnes intolérantes au lactose est ce possible? Quand je consomme des produits laitiers (lait, crème, beurre,…) je fais des crises d’eczéma et depuis que j’ai arrêter ma consommation de produits laitiers il y a 3 ans, je suis moins malade, j’ai moins d’eczéma et je n’ai pas de courbatures après mes randonnées nordiques.

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Sarah
Si vous êtes intolérante au lactose vous devez éviter lait, crème, beurre et fromages frais, mais vous pouvez manger des fromages à pâte dure.
Très cordialement

Anne Borgomano
Invité
Anne Borgomano

Bonjour Frédéric, merci pour cet article très bien écrit, argumenté et surtout merci pour les liens vers des amaps ou agriculteurs près de chez nous. C’est vrai que le bio est nettement préférable à consommer, mais si les sols ou les alentours sont bourrés de pesticides, cela ne sera pas bon même si c’est bio!!!
Merci encore pour cet article.

Marcel RICHARD
Invité
Marcel RICHARD

Bonjour Frédèric
Le lait de vache est fait pour les veaux pas pour les humains .Les hormones de croissance contenues dans le lait de vache sont pour des veaux qui vont passer de 50 kg à 700 kg,ou 800 kg
Dans la nature nous sommes les seules à consommer le lait d’une autre espèce

Compan
Invité
Compan

On ne sait plutôt. On nous dit tout et son contraire. Le jus de soja serait pourvoyeur d’œstrogènes . Alors je me dis de tout !!! En quantité raisonnable !

marion
Invité
marion

Bonjour, nous sommes aussi les seuls à cultiver et à faire cuire nos aliments… est-ce bien naturel tout ça?! L’argument du naturel est utilisé à tort et à travers pour justifier une chose et son contraire…

Marie
Invité
Marie

Le lait est pour les veaux, savez-vous ce que De Gaulle disait des français? « Tous des veaux » à bon entendeur salut!

Rascher
Invité
Rascher

Bonjour, l’Homme est le seul mammifère qui boit le lait d’un autre mammifère, celui de la vache L’Homme est le seul mammifère omnivore qui boit ENCORE du lait de vache quand il est adulte Il faudrait nous expliquer comment peut être bon pour l’Homme un produit aussi bio, fourrages etc…soit-il, tel que le lait destiné aux veaux qui font 45kg à leur naissance et plus de 350 kg 15/18 mois plus tard.(Hormones de croissance etc) Pour le calcium votre approche est tout à fait juste et pertinente Des produits laitiers oui, mais fermentés, sans additifs ni sucres comme le kéfir… Lire la suite »

Andre
Invité
Andre

Alors les vaches mangent trop de maïs donc le lait contient trop d’omega 6 proinflammatoires qui favorisent les diabètes et cancers mais « il n’y a pas de preuves de la toxicité du lait » heu ???

Stéphane
Invité
Stéphane

Bonjour Monsieur , j’ai lu votre article avec passion mais cependant il est clair que le lait de vaches et pour les vaux et non pour les humains, le vaux doit se développer très rapidement pour sa constitution, pour les bébés il y a le lait maternel.
De donner du lait de vache à la
vache elle-même ? C’est un non sens, elle et nous ne sommes pas naturellement avec des ferments lactiques tout au long de notre vie .Sur ce votre article est magnifique et je me réjouis de vous lire pour d’autres analyses.
cordiales salutations Stéphane

Lalanne
Invité
Lalanne

Merci pour cet article modérant les certitudes de certains ! Il n’y a rien de plus désolant que toutes ces études sur l’alimentation qui se contredisent et qui nous sont souvent assénées péremptoirement en nous limitant voire nous culpabilisant. Or, comme le dit l’un des commentaires, chacun réagit de façon personnelle à tout ce qui est alimentaire. Et comme le dit mon généraliste, le corps est une usine de transformation et ce qui y rentre ne sera pas transformé de la même façon, y compris chez un seul et même individu qui peut très bien faire « évoluer son usine » et… Lire la suite »

Compan
Invité
Compan

Ne confondons pas flatter ses papilles et nourrir son corps !!!
Le pain blanc c’est du sucre et votre yaourt aussi. Aujourd’hui tous les chercheurs s’accordent à dire que la consommation excessive de sucre est génératrice de cancer. C’est pourquoi Le régime cétogène est conseillé à des personnes atteintes de cette foutue maladie. Portez vous bien !
P.S : attention ! Pas trop de sucre !

Compan
Invité
Compan

Oui le lait , mais qu’en est il du fromage ?
Merci pour votre article sympa et désintéressé.
Armelle

Marie-Josèphe Robin
Invité
Marie-Josèphe Robin

Enfin un article sensé sur le lait, que beaucoup ont diabolisé à tort!! – j’en bois chaque jour un petit bol, et m’en porte fort bien, (j’ai 80 ans)… Quant à dire que le lait est pour le veau et pas pour les humains, c’est idiot… , le veau prend tout ce qui lui est dû, et les humains se servent ensuite… dit-on que le miel est pour les larves d’abeilles, et pas pour les humains ??? et les poules pour les renards ???

Chantal Poffé
Invité
Chantal Poffé

Bonjour , je suis Chantal et je suis toute les lettres , oui mon mari boit 1 l de lait par semaine moi je n’aime pas. En plus je souffre d’arthrose et le lait n’est pas recommandé , d’ailleurs la viande rouge n’ont plus sa tombe bien car moi je suis végétarienne , et depuis que je ne boit plus du lait et ne mange plus de viande je me sens beaucoup mieux question arthrose je ne sens plus beaucoup mon arthrose donc s’est bon de ne pas boire du lait dans ses cas là. bien à vous Chantal Ps… Lire la suite »

BERTEN
Invité
BERTEN

Premier cancérigène des mondes industriels avec le sucre !! Vous avez totalement ommis la problèmatique des facteurs de croissance… on avait moins de soucis lorsque les vaches mangeaient de l’herbe et que l’on faisait bouillir le lait…!!

Colette Taib
Invité
Colette Taib

très intéressant et surtout rassurant. je ne prends que du lait (bio, non homogénéisé) dans mon café, et ne bois que 2 tasses de café. par jour. Pareil pour mon yaourt

Colette Taib
Invité
Colette Taib

Merci pour cete analyse sur le lait. Très rassurant. Je ne bois que du lait bio et non homogénéisé dans seulement 2 tasses de café par jour

Brünhild
Invité
Brünhild

Bonsoir, je me permets de vous contredire sur un point : le lien entre produits laitiers et cancers n’est pas à balayer d’un revers de la main, car, par exemple, les femmes asiatiques sont très peu touchées par le cancer du sein lorsqu’elles conservent un régime asiatique traditionnel mais elles sont autant atteintes par la maladie lorsqu’elles adoptent un régime occidental riche en produits laitiers. Par ailleurs, vous n’évoquez pas le problème très largement répandu de l’intolérance au lactose, qui touche une majorité d’adultes, y compris en Europe. Pourtant, le lait peut être sérieusement indigeste et causer une acidification de… Lire la suite »

lola
Invité
lola

bonjour j’ai horreur du lait de vache et ce depuis enfant! rien que sentir l’odeur ça me donne envie de vomir! et j’avais bien raison, ça donne arthrose rhumatismes etc… c’est fait pour les veaux pas pour les autres mammifères! Qu’il soit bleu blanc coeur ou non jamais je boirais cette boisson qui me dégoute de par son goût déjà et j’ai pas envie de me taper de l’arthrose , je suis en pleine forme pas de rhumatisme pas d’arthrite, pas d’arthrose et mes copines qui boivent du lait de vache sont bourrées d’arthrose!! Et de surcroit dans mes analyses… Lire la suite »

Bats Mélanie
Invité
Bats Mélanie

Je vous remercie de votre bel article, très intéressant. Comme quoi on est tous pareils 😁longue vie à vos lettres, longue vie aux bons aliments sains 💝🌈🌈🌈

Baclet
Invité
Baclet

Bonjour,
Je ne suis pas d’accord avec vous quand vous dites que le lait des vaches qui pâturent est sain ! Venez donc en Savoie, analysez la terre et l’eau de nos sources (qui sert à arroser nos pâturages) et vous verrez le taux d’arsenic qu’il y a dedans ! Les vaches boivent l’eau, mangent l’herbe et après on fait le Beaufort, le Grataron, etc etc et les merveilleux yaourts que citent une de vos lectrices !!!!!!!

elisabeth
Invité
elisabeth

Bonjour, très bon article, seulement le lait de vache de ferme n’est pas forcement meilleur, notre voisin fait de l’ensilage de maïs , donc ses vaches ne font pas un lait top et bon nombres d’éleveurs en font de même. Lait fermier n’est pas un gage de qualité, il faut être certain que les vaches ne sont nourris qu’à l’herbe (ce qui rend le lait plus riche en Oméga 3) ou au foin l’hivers. Le label BIO ne vaut pas mieux. cela fait un grand nombre d’années que je ne bois plus de lait ni de laitage, je m’en sert… Lire la suite »

Dumontet
Invité
Dumontet

Bonjour Frédéric
Pour faire suite à votre article sur le lait, bien intéressant et confirmant mes infos, je voudrais ajouter qu’en ce qui concerne les laits végétaux « naturel » apart le soja, ces laits contiennent pour le goût et la conservation
Du sel de l’huile et parfois caraghenan, même en petite quantité, si ingérés chaque jour, je pense que à longue échéance ce n’est pas bon pour notre santé w😝😝qu’en pensez vous ? Merci à bientôt pour vous lire encore👍😃

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Marieanne
Concernant les laits végétaux, vous pouvez consulter la lettre suivante :
https://nouvelle-page-sante.com/laits-vegetaux

A noter que la majorité des laits végétaux ne contiennent pas de conservateurs car ils sont pasteurisés ou stérilisés. Mais on trouve parfois certains additifs, notamment des agents de texture. La carraghénine (E407), parfois utilisée, est un additif considéré comme potentiellement cancérigène, à éviter.

Très cordialement, Frédéric

Francisco Chavarría
Invité
Francisco Chavarría

Il y a longtemps que j’ai adopté le lait de chèvre. Il paraît que les chèvres n’acceptent pas manger des aliments préparés (maïs, etc..) et doivent se balader dans la nature en mangeant ce qu’elles attrapent : de l’herbe, des feuilles etc.. Si c’est vrai, le lait de chèvre doit être dépourvu de Tous les produits plus ou moins toxiques (hormones,herbicides, insecticides, antibiotiques …) que peut contenir le lait de vache .

Isabelle
Invité
Isabelle

Bonjour Frédéric,
Merci pour cette lettre et pour la transmission de votre savoir.
Bonne journée

Frédéric von Buren
Invité
Frédéric von Buren

Bonjour, Vous écrivez: « Les hormones de croissance administrées aux vaches favoriseraient la mutation de nos cellules… » Et donc vous vous discréditez totalement, car les hormones de croissance ne sont PAS administrées aux vaches: elles sont naturellement dans le lait pour… assurer la croissance du veau. Et des hormones sont des hormones, c’est-à-dire des substance biologiques actives extrêmement complexes. Même le lait maternel en contient et donc devrait nous conduire à un sevrage de l’enfant après 6 (ou 12 mois, il n’y a pas consensus sur la durée). Mais les hormones naturelles dans le lait des animaux, c’est comme administrer de… Lire la suite »

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Frédéric et merci pour vos commentaires y compris critiques.

Concernant les hormones de croissance bovines SRTB administrées aux vaches pour augmenter la production laitière, et d’ailleurs controversées, ci dessous les références d’un article de l’INRA qui explique leur impact sur les vaches.
https://www6.inra.fr/productions-animales/1989-Volume-2/Numero-5-1989/Effets-de-la-somatotropine-bovine-sur-les-performances-des-vaches-laitieres-dans-les-conditions

S’agissant du cancer de la prostate, la lettre
https://nouvelle-page-sante.com/profiter-de-son-cancer-de-la-prostate/
vous expliquera pourquoi on peut légitimement considérer le cancer de la prostate comme « l’un des cancers les moins graves ».

très cordialement

Frédéric von Buren
Invité
Frédéric von Buren

Cher Monsieur, Merci d’avoir publié mon commentaire et d’y avoir répondu rapidement. Je dois cependant revenir sur votre réponse car elle me donne l’impression que je n’ai pas réussi à me faire comprendre par vous. Je vous cite: « Les données actuellement publiées ne permettent pas d’évaluer d’éventuels effets à long terme sur la santé et la carrière des ANIMAUX ». OK, mais votre blog et moi-même nous préoccupons-nous de la santé des animaux (ce que je respecte) ou de celle des humains? Dans notre cas précis, moi je m’intéresse à la santé des HUMAINS (même si celle des animaux m’interpelle aussi,… Lire la suite »

CANAT
Invité
CANAT

Bonjour, Oui, le grand oublié, comme à chaque fois dans ce genre d’analyse est le lait de chèvre qui n’a aucun rapport avec le lait de vache. J’ai eu la chance dans mon enfance d’avoir un médecin de famille qui connaissait déjà les risques liés au lait de vache et qui m’avait fait une dispense lorsque celui ci était devenu obligatoire dans les écoles. Ma grand mère qui élevait quelques chèvres avait plusieurs fois sauvé la vie de nouveaux nés en leur fournissant du lait de ses biques. Et aujourd’hui je ne consomme que du fromage de chèvre et ceux… Lire la suite »

LALY MICHEL
Invité
LALY MICHEL

Bonjour Frederic , OK pour ne pas exclure totalement les produits laitiers sauf pour les personnes atteintes de maladies chroniques telle que la polyarthrite rhumatoide ( référence au régime excluant lactose et gluten du professeur Seignalet ) mais peut être faudrait il parler aussi des difficultés à digérer et assimiler le lait pour certaines personnes du fait de la diminution de l’enzyme(la lactase ) ce qui est mon cas , peut être aussi faudrait il insister sur les allergies et intolérances provoquées par le lactose , bref consommer des produits laitiers quotidiennement me semble apporter plus d’inconvénients que d’avantages sur… Lire la suite »

Francis
Invité
Francis

On n’administre pas d’hormones de croissance aux vaches dans l’Union Européenne, ça n’existe pas.

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Francis

Depuis le 1er Janvier 2000, l’administration de RSBT est en effet interdite dans l’Union Européenne, ainsi qu’au Canada (mais pas aux Etats-Unis).

Très cordialement

Jean GUILLOUCHE
Invité

Bonjour Je pense que le lait n’est pas indispensable, je suis né dans une petite ferme et j’adorais le lait et les fromages Très tôt j’ai eu des gros problèmes d’articulation, douleurs aux épaules, doigts et genoux dès l’âge de 15 ans puis à 40 ans calcifications aux niveau des épaules avec séances de kiné. A 54 ans un nouveau médecin m’a conseillé d’arrêter les produits laitiers et dans l’année qui a suivi plus de douleurs. Actuellement à bientôt 80 ans plus aucune douleurs. C’est dans les pays nordiques gros consommateurs de lait qu’il y a le plus d’ostéoporose. Je… Lire la suite »

Claude Paulet
Invité
Claude Paulet

Bonjour Frédéric. Merci pour cet article nuancé qui fait le point sur cette question controversée. Mais qu’en est-il du fromage? Une prochaine lette peut-être?

Martine S
Invité
Martine S

Bonjour,
Article pédagogique bien construit, intelligent et constructif. Merci.
En ce qui me concerne, intolérance à 100 % aux produits laitiers de toutes sortes…avec ou sans lactose ! Ceux qui ont le bonheur de pouvoir boire ou manger un produit laitier sain, de manière modérée, ont beaucoup de chance.
Concernant les laits végétaux, heureusement qu’ils existent. Mais là aussi, certains provoquent des réactions allergiques (pas de lait de soja pour moi et pour l’un de mes fils). J’opte pour le lait d’amande qui est nutritif et riche en calcium. Il se fait facilement avec un extracteur de jus.

lA DEBROUILLE
Invité
lA DEBROUILLE

Merci de l’article, le lait ne vaut pas une égratignure dans un couple…. Pour ma part je n’ai jamais bu de lait depuis ma naissance (8 mois au lait maternel puis au potage de légumes du jardin) je consomme du fromage Comté, Roquefort, et aucun laitage, j’ai 68 ans toutes mes dents les 52 !, aucun problème d’articulation, ni cardiaque, ni diabète, ni cholestérol … J’étais assistante maternelle et j’ai toujours déconseillé aux parents dont les enfants présentaient des problèmes de peau et d’asthme d’arrêter le lait et les laitages et le sucre. Les résultats furent toujours positifs.. Quant aux… Lire la suite »

OLiete Marie-Hélène
Invité
OLiete Marie-Hélène

Attention le lait de soja peut-être transgenique.

Gattaca
Invité
Gattaca

NON, le soja peut être transgénique, mais certainement pas le « lait » qu’on peut en extraire.
Au passage l’Europe va bientôt interdire, à très juste raison, toutes les appellations viande, steak, charcuterie faits à base de protéines végétales de même que les boissons végétales qui osent prendre le nom de lait (lait de soja mais aussi lait d’amande, de coco etc.)

michele forestier
Invité

Merci de ces infos; j’ajouterai que nous sommes omnivores ! et tous différents dans nos goûts et autres … Ma grand’ mère disait :  » il faut manger de tout sans excès » Nous sommes pkutôt en bonne santé dans ma famille Jeune on m’appelait la « cow girl » parce que je refusais l’alcool que je n’aimais pas et préférais un verre de lait. Aujourdhui grand mère j’alterne la lait de vache bio ou de brebis que je partage avec mon chat et les laits végétaux selon l’humeur. J’ai remarqué ainsi que mes enfants, que lorsqu’on est enrhumé ingérer des produits laitiers… Lire la suite »

Sauvage
Invité
Sauvage

Merci pour toutes ces informations qui nous aident à faire les bons choix ou du moins se poser les bonnes questions

Partagez-nous