Vieillissement : pourquoi j’ai dû voler les clés de la voiture de mon père ?

Vieillissement : pourquoi j’ai dû voler les clés de la voiture de mon père ?

vieillissement

Il y a des histoires drôles qu’on préférerait ne pas raconter.

Quand je raconte à mes amis qu’un jour j’ai piqué les clés de la voiture de mon père avant de sortir en courant de chez lui, tout le monde rigole. Mais ce n’était pas il y a trente ans pour retrouver mon amoureuse à l’autre bout de la France. C’était il y a quelques mois, pour l’empêcher de se tuer et accessoirement de tuer quelqu’un d’autre.

Ça fait moins rigoler.

Comment j’en suis arrivé là ? Si vos parents conduisent encore, ça pourrait vous intéresser, hélas.

Les signes annonciateurs du vieillissement ne manquent pas, si on veut bien les voir

Je dois reconnaître que cela m’arrangeait, qu’il vienne chez nous en voiture de temps en temps, plutôt que de devoir aller le chercher chez lui. C’est mon fils qui m’a fait remarquer, après une fête de famille, que Papi repartait en voiture alors qu’il avait bu beaucoup de vin.

La fois suivante, ma femme a fait le tour de sa voiture pendant le repas : elle n’avait pas osé me dire qu’elle nourrissait aussi quelques inquiétudes. Elle a pris des photos : des éraflures et des bosses partout, mon père avait visiblement l’habitude de jouer à touche-touche avec les murs des parkings et les voitures voisines.

Quand je suis allé chez lui la fois suivante, j’ai trouvé une excuse pour qu’il m’emmène faire une course. Je voulais expérimenter moi-même sa conduite. Et je n’ai pas été déçu.

J’ai observé que ses raideurs articulaires, dans les bras et les épaules le gênaient pour tourner le volant.

J’ai réalisé qu’il voyait mal, et que c’était pour ça qu’il roulait si lentement, pour avoir le temps de freiner aux feux ou aux passages piétons.

J’ai remarqué qu’il ne tournait quasiment pas la tête. En fait, il ne s’intéressait pas du tout à ce qui se passait à gauche ou à droite de la route, sauf aux feux et aux stop.

J’ai eu peur, sur un trajet qu’il connaissait par coeur, et le matin, à jeun.

Nous aurons tous des difficultés à conduire à partir d’un certain âge

Mon père est en bonne santé pour son âge, là n’est pas la question. Il a toujours été un conducteur prudent, il n’a jamais eu d’accident. Là n’est pas la question non plus.

Le fait est que, pour chacun de nous, à partir de 45 ans, les fonctions cognitives et musculaires nécessaires à la conduite se dégradent :

  • la vue et l’audition baissent (le champ visuel périphérique peut être réduit de 20 à 30°) ;
  • les rhumatismes diminuent l’amplitude des mouvements ;
  • les temps de réaction augmentent ;
  • la capacité à effectuer une double tâche (sélectionner une information et agir immédiatement en conséquence) diminue.[1]

Naturellement, les médicaments ou l’alcool affectent d’autant plus la vigilance.

Faire ce constat, ce n’est pas accuser votre papa ou votre maman d’être gaga, c’est simplement reconnaître les réalités du vieillissement.

La conséquence : les statistiques montrent une forte augmentation de l’implication des plus de 75 ans dans les accidents routiers, aussi bien en tant que conducteur que comme piéton, d’ailleurs.[2]

Si c’est aussi évident, pourquoi personne ne réagit au vieillissement de ses proches ?

On devient progressivement moins apte à conduire en vieillissant : qui oserait prétendre le contraire ? Personne, mais ça ne vaut que pour les autres !

Ces évolutions se font si progressivement qu’on ne s’en rend pas compte. Chacun adapte sa conduite au fur et à mesure que ses capacités diminuent. On ne réalise jamais la différence entre la manière dont on conduisait quand on était plus jeune, et maintenant.

Reconnaissons aussi que perdre la possibilité de conduire, pour beaucoup de seniors, c’est perdre une part d’autonomie, et que cette perspective nous angoisse tous. Pour beaucoup de personnes âgées, ne plus avoir le droit de conduire, c’est se sentir condamné à ne plus bouger de chez soi.

Préparez-vous à devenir du jour au lendemain le pire des fils ou la pire des filles

La réaction de mon père a été typique. À peine ai-je eu le malheur d’aborder le sujet, en posant la question de la manière la plus délicate possible (“Est-ce que conduire ne devient pas trop fatigant pour toi ?”), il a explosé.

Je voulais me débarrasser de lui. Autant le mettre tout de suite en maison de retraite.

Il n’avait jamais eu d’accident. Il était en pleine forme.

De quoi je me mêlais, je n’étais ni la police ni son docteur.

Fin de la conversation. Dès lors, que faire ?

Ces situations où tout le monde se débine

J’avais mauvaise conscience car je réalisais que sa vie allait changer s’il devait renoncer à conduire. Il ne peut pas prendre le taxi à chaque fois qu’il veut sortir, et il ne marche plus très bien.

Je m’imaginais à sa place : s’entendre dire qu’on ne peut plus conduire, qu’on n’est plus bon à rien.

Je me sentais injuste : après tout, c’est vrai qu’il n’avait pas eu d’accident, en tout cas on n’avait rien su.

Alors j’en ai parlé autour de moi. Tout le monde était d’accord : frères, cousins, sa femme de ménage, ses voisins. Tout le monde avait constaté qu’il devenait un danger public. Il ne faisait aucun effort pour moins boire quand il conduisait, certains médicaments le faisaient somnoler rapidement. Il ne se rendait probablement pas compte que conduire devenait dangereux, pour lui et pour les autres, mais c’était une réalité.

Pourtant personne n’osait lui dire. Il allait se fâcher, et on ne pouvait pas lui interdire. Super, merci du soutien !

Le pire, c’est quand j’ai appelé son docteur : il était tout à fait d’accord avec moi. À son âge, vu son état de santé, il était nettement préférable qu’il arrête de conduire.

Je lui ai expliqué que mon père n’était pas encore vraiment d’accord, et je lui ai demandé s’il pouvait m’aider. Lui en parler ? Lui faire faire des tests ? Lui interdire de conduire ?

Ah non, ça ce n’était pas son job.

Mais alors, c’était le job de qui ?

En France, aucune obligation légale de suivi de la capacité à conduire malgré le vieillissement

En France, aucun examen n’est exigé pour les conducteurs au-delà d’un certain âge, comme c’est le cas au Québec ou au Danemark.

En cas de maladie, d’invalidité ou de perte du permis, il faut passer devant la commission médicale des permis de conduire, composée de 2 médecins généralistes. Elle vérifie l’aptitude médicale à l’obtention, à la restitution ou au maintien du permis de conduire. Elle peut encadrer le permis de conduire de conditions (par exemple l’interdiction de la conduite de nuit).

Mais, sauf à en faire la demande lui-même, mon père n’avait aucune raison d’être convoqué.

Il me restait donc deux solutions :

  • le dénoncer à la préfecture comme danger public, pour qu’il soit convoqué devant cette commission, sans garantie aucune ;
  • ou attendre qu’il ait un accident, suffisamment grave pour qu’on lui retire son permis, auquel cas il serait obligé de passer par la commission pour le récupérer, et ensuite, selon toute vraisemblance, échouer aux tests.

Parfois, il faut ce qu’il faut

Imaginer mon père blessé ou tué dans un accident de voiture, ça m’angoissait. Mais ce qui m’empêchait vraiment de dormir, c’était l’idée qu’il fauche un enfant sur un passage piéton ou un trottoir.

Alors un jour, avant de partir de chez lui, j’ai discrètement pris les deux trousseaux de clé. Une fois arrivée chez moi, je l’ai appelé, et là j’en ai pris plein la tête.

Mon père m’a même menacé de me dénoncer à la police pour vol de voiture si je ne lui ramenais pas les clés. Je me demande ce qu’il se serait passé s’il l’avait fait.

Mais je ne les ai pas ramenées.

J’ai mieux dormi et lui a vite pris l’habitude d’appeler un taxi ou de demander à ses voisins de l’emmener quand ils vont en ville.

Ai-je bien fait ? Mes proches m’ont dit que oui. Le docteur m’a rappelée pour me féliciter de mon initiative. Ça m’a bien fait rire.

 

P.S. La question simple que vous pourriez vous poser aujourd’hui ?

Bien vieillir ça se prépare maintenant. Avez-vous réfléchi à ce qui sera le plus important pour vous, et comment être sûr(e) d’en profiter ?

Laissez-moi vos réponses en commentaires !

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

141
Poster un Commentaire

avatar
112 Fils de commentaires
29 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
121 Auteurs du commentaire
LyneFelce GiuseppeBouchetYolandeYolande Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
collin
Invité
collin

votre article m’a intéressé car à 82 ans je conduis toujours ,heureusement,mais je suis bien conscient qu’il me faudra un jour m’arrêter .pour les petits parcours jusqu’à 2 ou 300 km pas de problèmes mais quand il s’agit de faire 600 km dans la journée cela devient fatiguant à tel point que j’envisage de faire une étape .Avec l’âge la voiture ait partie de notre autonomie .COMMENT S4EN PASSER ,????

fifi
Invité
fifi

il est évident qu’il faut être vigilant, mais, faire des généralités aussi hâtives, comme le fait Mr. FORGE, ne me parait pas très sérieux, et, en milieu rural, je connais plusieurs personnes même plus âgées que vous, bien sûr quelques unes ont vraiment du arrêter la conduite, et d’autres se révèlent souvent moins dangereuses que certains conducteurs bien plus jeunes…il est vrai que l’Etat pourrait proposer des « stages » gratuits à ceux qui désireraient vérifier leur capacités à la conduite, plutôt que de se contenter de chercher à utiliser l’automobiliste comme une simple machine à sous!

DEROULEDE Bertrand
Invité
DEROULEDE Bertrand

Bonjour et bien lisez svp Je vous laisse découvrir ma pétition et l’histoire de ma fille cf. le lien https://www.change.org/p/contr%C3%B4le-obligatoire-de-l-aptitude-%C3%A0-la-conduite-d-un-v%C3%A9hicule-dans-certains-cas-%C3%A0-risques-%C3%A2ge je vous encourage à relayer mon combat et celui de ma fille Pauline Ma fille il y a un an, le 27 oct. 2018 (triste anniversaire dans 4 jours) a été fauchée par un Homme de 92 ans dans Paris – elle a été amputée de la jambe gauche avec perte de l’articulation du genou … Depuis elle se reconstruit avec courage et nous l’entourons au mieux J’ai été reçu par les pouvoir publics pour demander un contrôle obligatoire de… Lire la suite »

Levavasseur Monique
Invité
Levavasseur Monique

Bonjour Monsieur,

Je suis tout à fait d’accord avec votre démarche. Il y existe bien un contrôle technique pour le véhicule pourquoi n’y aurait-t-il pas un contrôle d’aptitudes du conducteur à un âge avancé.
Je me souviens très bien de votre pétition.

HOJK
Invité
HOJK

pas moi et pas du tout , cet article c’est de la manipulation de la réalité ! ça fait bien et ça fait plaisir d’alimenter la république d’opinion ! une vrai bêtise ! regarder et analyser vous même et directement les statistiques officielles 2018 en ligne et faite l’effort de les interpréter vous même plutôt que de se contenter d’opinions subjectives pré-digérées.

Mme Yane DELVAL
Invité
Mme Yane DELVAL

oui…je suis tout à fait d’accord avec vous.
Je me demande si les médias n’auraientt pas une réelle responsabilité dans ce genre de prise de position hâtive; car ce monsieur n’a très certainement pas consulté les statistiques officielles, comme vous le soulignez

Patricia PROST
Invité

Bonjour , bien triste pour votre fille , et tout à fait d’accord avec vous , il y a un moment ou il faut accepter d’arrêter de conduire , mais les anciens se refusent d’accepter leur dangerosité , sous l’effet de l’age , des médicaments etc… encore aujourd’hui , je me suis arrêté au feu pour dire à un ancien que lorsqu’il a feu vert , il n’a pas à s’arreter pour laisser passer les piétons au feu rouge , pfffff content celui qui le suit et lui rentre dedans !!! en tord à cause de l’ancien, et si c’est… Lire la suite »

Couderc
Invité
Couderc

Autrement dit quand le feu est vert on a le droit d’écraser les piétons ! Relisez le code de la route !

Akbal
Invité
Akbal

Encore un texte engagé (de Mr Forge) pour stigmatiser une catégorie de conducteurs. Je ne nie pas qu’il puisse y avoir une limite à la conduite, mais seulement liée aux capacités du conducteur et non en se basant sur le seul critère de l’âge, capacités d’ailleurs liées à l’état de santé, donc personnel à chaque individu. Il y a un manque d’objectivité dans cette histoire développée ici; il faudrait prendre aussi en compte d’autres catégories de conducteurs, comme les jeunes et leur fougue et leur manque d’expérience, ainsi que les toxicomanes ou autres ivrognes qui se révèlent bien plus dangereux… Lire la suite »

Andy DOMS
Invité

tout à fait d’accord avec Akbal !

Delval
Invité
Delval

oui Abkal, je vous suis totalement

Rita Ainslie
Invité

À 91ans, j’ai décidé de vendre ma voiture, non pas parce que j’étais devenue un danger public (car j’ai encore toutes mes facultés) mais plutôt parce que je déménagais dans une ville (grande) que je ne connaissais pas et comme je vis en résidence, avec toutes sortes d’activités et un service d’autobus hors pair tout près, je me suis dit que je n’en aurais plus besoin. D’accord, quelques fois, je la manque cette bagnole mais je réfléchis. Alors, je sais que j’ai pris la bonne décision.

Martine
Invité
Martine

Il n y a pas de règle générale mais au cas par cas.

Abraam
Invité
Abraam

C’est vrai il ne faut pas généraliser!….. C’est un peu du cas par cas. Le gros bon sens ça existe.

Yolande
Invité
Yolande

L’etat met en place des bus scolaires pour ramasser les enfants a la campagne, mais ce meme bus scolaire pourrait servir 1 a 2 fois par semaine pour conduire en ville les gens qui desirent rester vivre a la campagne pour leurs vieux jours et continuer a etre independant, moyennant une contribution des personnes utilisant ce service, car une voiture ca coute cher a entretenir.

HOJK
Invité
HOJK

c’est article c’est du blablabla , n’en tenez pas compte. Vous inquiétez pas le généraliste qui vous examine régulièrement à toujours cette option possible de faire en sorte de restreindre la possibilité de conduire. Et surtout regarder les statistiques 2018 le risque d’accidents mortels c’est les 18 à 34 ans pour 41% avec près de 95 morts pour 1 millions d’habitants ! . Oui ça fait bien de stigmatiser les seniors une fois de plus. Pour le seniors de plus de 75 ans effectivement le taux est en deuxième position mais moins que les moins de 24 ans mais ne… Lire la suite »

L. Marsily
Invité
L. Marsily

A partir de 85 ans, ma Maman devait passer un contrôle médical annuel : yeux, réactions, possibilité physique EXIGÉ par sa cie d’Assurances, et elle arrivait à manipuler son Dr pour sa signature. Nous en riions à l’époque ! Cependant elle ne pouvait plus conduire QUE le jour et 12km autour de son domicile qui n’était pas en ville.
Je trouve que ce devrait devenir une LOI pour tous ! Merci

PAUCHET
Invité
PAUCHET

Etre capable de conduire sur 12 km, ce n’est pas la distance qui représente un danger, même sur un trajet de 12 km il y a des piétons, des cyclistes et autres. Soit la personne est déclarée apte soit elle ne conduit plus.

C.Martin
Invité
C.Martin

Vous avez raison …en Suisse ça se fait depuis des années…au début depuis l’âge de70ans, puis tous les 2 ans …maintenant depuis 75 ans et tous les 2 ans, contre de la vue, l’ouille, poids taille alcoolémie,etc….c’est une très bonne chose..

HOJK
Invité
HOJK

et pour les 18 à 34 ans qui provoquent 41% des accidents mortels vous proposez quoi ? regarder les chiffres officiels par vous-même avant d’émettre ou d’adhérer une opinion subjective !

Patricia PROST
Invité

pour cette tranche d’age , et tous ceux qui se prennent pour des pilotes et tous seuls sur la route je propose des grandes tartes dans leur gueule , mais même cela ne les fera pas être responsable de leurs bêtises, donc la solution …!!! il n’y en a pas car rien ne leur fait peur à ces gens là !!!

Dol8ne
Invité
Dol8ne

Je me trouve dans cette situation avec mon mari qui a 73ans avec un début d’ Alzheimer, petit à petit j’ai pris le volant à sa place, j’ai la chance qu’il préfère mon véhicule au sien et qu’il n’aime pas conduire, puis j’ai demandé de l’aide à mon médecin pour lui conseiller de ne pas conduire pour l’instant,car je ne me sentais pas en sécurité lorsqu’il était au volant, il lui a donc conseillé de ne pas conduire temps qu’il est sous traitement et en attendant de connaître la décision de gériatre/ psychiatre… il écoute mais espère qu’il va bientôt… Lire la suite »

Raiola Martine
Invité

Très courageux de votre part car vous avez déclenché sa colère mais il fallait le faire. Nous avons été confrontés au même problème et heureusement pour nous le médecin de famille nous a aidé.
Bravo pour vos articles en tout cas.

Claude PHILIPPE
Invité
Claude PHILIPPE

Cette article m’intéresse car les parents de mon ami viennent de rentrer de Hongrie en voiture et le père, 81 ans, conduit. Ils font une halte en Autriche et voyagent sur 2 jours mais je trouve quand même hyper dangereux d’effectuer de telles distances à cet âge, surtout qu’il commence à avoir des troubles de la sénilité. Rien à faire, rien à dire. C’est une personne autoritaire qui n’écoute personne.

Vallet
Invité
Vallet

J’ai 69 ans,je suis bien conscient que je n’aie plus la fougue et les réflexes de mes ving ans,cependant il me semble qu’en adoptant une conduite prudente et raisonnable,je ne suis un danger ni pour autrui ni pour moi même et mes proches.je ne prend aucun traitement médical et je vais chez l’ophtalmo tous les ans pour contrôler ma vue (Ras à ce sujet).Je suis sportif (15 km de running tous les 2 jours ,gym et yoga 2 fois par semaine)Je ne bois pas,ne fume pas,je ne vois pas mes enfants l’interdire de conduire actuellement.je sius bien conscient que si… Lire la suite »

Pauchet
Invité
Pauchet

J’ai le même âge et je fais environ 70000 km/an e cela m’arrive fréquemment de faire de longues distances supérieure à 1000 km, c’est vrai que le travail maintient mes capacités physiques.

marie-christine
Invité
marie-christine

je suis absolument d’accord avec vous. Le nombre de personnes non séniles ni vieilles qui prennent des médicaments ou de la drogue ne fait qu’augmenter…

mamicha
Invité
mamicha

Merci de soulever cette question, qui est mienne aussi. Je souhaiterais que les médecins prennent davantage de responsabilités sur ce sujet car j’ai eu le même souci avec une tante qui ne se voyait pas vieillir et qui habitait à 15 km de la ville la plus proche ; s’arrêter de conduire fut un calvaire. Aujourd’hui, j’ai les mêmes questions… pour moi. Si cela existait, je souhaiterais pouvoir faire un stage qui testerait mes réflexes, ma mobilité, mais aussi ma connaissance des nouveaux panneaux routiers, des nouveautés en matière de code de la route. Bien vieillir cela s’apprend ; j’ai… Lire la suite »

Benoit Danielle
Invité
Benoit Danielle

Voilà la meilleure remarque que j’ai lue jusqu’à présent ! J’ai 75 ans, je n’ai plus conduit depuis plusieurs années mais j’aimerais reprendre le volant malgré le fait que je n’ai plus trop confiance en moi. Heureusement qu’en Suisse il existe des moyens privés (membre d’un club automobile) de se remettre « en selle » : cours de conduite pour seniors, cours théoriques, cours sur routes verglacées. Contrôle de la vue obligatoire demandé par l’état tous les deux ou trois ans. A noter que le Club automobile ne va pas nous dénoncer au cas où on a trop de difficulté à affronter… Lire la suite »

Patricia PROST
Invité

Bonjour , il suffit de retourner dans une auto école , faire du code et de la conduite , et ils vous factureront les leçons et s’ils sont courageux , ils vous diront si vous craignez ou pas !!!

CCAS equeurdreville
Invité
CCAS equeurdreville

Bonjour ! C compliqué de toucher à la liberté de chacun mais c aussi non assistance à personne en danger ! Tt le monde n à pas les moyens de se payer un taxi, le mieux c de proposer plus de transports en commun et pas que dans les villes mais aussi en campagne cela éviterait l isolement de certaines personnes vulnérable !

Vuillaume Jean
Invité
Vuillaume Jean

86 ans, je conduis encore.J’ai eu des accidents, coupable et non coupable. Il faut une surveillance médicale, je suis d’accord, mais dès l’examen du permis. Les jeunes sont aussi vulnérables que les vieux. Et un examen sérieux, plus que celui du poids lourd et transport en commun que je subissait et ne détecte rien ou bien peu.Je vois encore plutôt bien et ma dernière voiture, à un an n’a pas encore de bosse, Dieu merci.

Calvo
Invité
Calvo

Je ne peux que vous dire à quel point je partage votre point de vue et cela depuis be longtemps
Malheureusement je n’ai pas eu l’occasion d’enlever les clés de la voiture à mon père
Il a eu un accident maman était avec lui ils sont décédés tous les deux

caron
Invité
caron

bonjour, cet pas les personnes âgées qui commettre le plus accidents OK

LEVAVASSEUR
Invité
LEVAVASSEUR

Ce qui est bizarre dans votre constat concernantl’accidentologie des personnes agées , nous ne devons pas lire les memes
Je vous accorde néanmoins le fait qu’avec l’âge, les fonctions cognitives ralentissent mais cela c’est la santé et pour la conduite, la prudence des personnes âgées comprense l’imprudence de la jeunesse…

PAUCHET
Invité
PAUCHET

Effectivement l’âge est un facteur aggravant car les aptitudes physiques sont diminuées. A minima, une visite médicale simple devrait s’imposer pour vérifier les fonctions essentielles requises pour conduire: « la vue, l’ouïe, les réflexes lorsqu’un danger imprévu surgi » De même, je pense que de nombreux conducteurs se trouvent dans une situation « presque analogue aux personnes âgées » ce sont les conducteurs qui utilisent peu leurs véhicules mais lorsqu’ils l’utilisent généralement c’est pour faire de longs trajets, généralement ils sont convaincus de leurs capacités à conduire, à chaque départ en vacances, je le constate (je fais environ 70000 km/an). Enfin, même si la… Lire la suite »

marie-christine
Invité
marie-christine

Bonjour, je ne vais pas aller dans votre sens parce que je trouve cette démarche violente et trop radicale, Oui le vieillissement arrive pour chacun-e d’entre nous et il faut s’y préparer , j’entends tous vos arguments de sécurité, etc. Mais la liberté et la notion d’utilité que procure la possibilité de conduire sa voiture ne sont pas à négliger. Il vaudrait mieux à mon sens enlever TOUS les médicaments qui endorment la vigilance et la réactivité (du type antidépresseurs…) à toutes le personnes en consommant, plus la drogue, plus l’alcool…si l’on veut mettre de la sécurité sur la route.… Lire la suite »

MENU Geneviève
Invité

Bonjour, j’ai 72 ans, j’ai beaucoup conduit et j’aimais ça … Quelques accidents, mais toujours pour éviter les autres, sur nos petites routes de campagne … Puis on m’a découvert une DMLA, maladie de la rétine – qui, contrairement à ce qu’on dit, ne gêne pas que la vision centrale … Dans 1 rue en sens unique pour les voitures, mais à double sens pour les vélos (très logique), 1 vélo a quitté sa piste sur ma gauche … Pour l’éviter, j’ai braqué à droite, où arrivait 1 autre cycliste que je n’avais pas vu … Plus de peur (le… Lire la suite »

maurice darblade
Invité
maurice darblade

Il n’y a pas que des TAMALOU chez les anciens donc pas d’amalgame. Bien sur qu’il y aura une fin .Mais laissons faire la nature.

Ingrid
Invité
Ingrid

Il y a 20 ans j’ai du prendre la meme decision. Mon papa avait subi un AVC et esperait apres sa Reha de pouvoir reconduire. Malheureusement il est reste paralyser de son cote gauche et donc il etait imcapable de conduir. Nous avons fait tous les deux un dernier petit trajet, il,etait au volant. Sur 200 m j’ai cru mourir 10 fois. Nous sommes arrives devant la maison, je lui,ai,laisse le temps d’avaler l’evidence. Peu apres j’ai vendu sa voiture! C’etait,dur pour lui comme pour moi, mais c’etait la seule solution. D’ailleurs je trouve que les medecins devront faire des… Lire la suite »

ADAM-LARIVIERE
Invité
ADAM-LARIVIERE

c’est pour cela que le 3 octobre dans le centre d’Angers 3 personnes dont 2 enfants et un jeune homme occupés avec leur smartphone ont provoqués des accidents en traversant les passages cloutés sans regarder ce qu’ils faisaient ……

corinne
Invité
corinne

Bonjour , je suis assistante de vie et je vois souvent des « cas » où conduire devient dangereux .La méthode préconisée par le médecin du conseil général et l’assistante sociale du service APA n’est en aucun cas de voler les clefs mais de débrancher la batterie ou tout autre « bidule » empêchant la voiture de démarrer ,de faire venir une dépanneuse et de déclarer la voiture irréparable au bout de quelques jours .Ca coûte un peu plus cher mais ça évite certainement bien des disputes familiales. Il faudrait des visites médicales régulières ou tests en auto-école comme cela se fait pour des… Lire la suite »

Ponaire
Invité
Ponaire

Encore une loi supplémentaire pour rogner sur la liberté individuelle. Si la population en rajoute, où va-t-on? Quel monde prépare-t-on??????

Camir
Invité
Camir

Néanmoins, les 18/25 détiennent le record des accidents de la route graves? Commençons à délivrer des permis de conduire à l’âge de la majorité civile fixée à 25 ans sous l’ancien régime. Les conducteurs âgés représentent davantage une gène (par excès de prudence) qu’un danger, alors rendez ses clés à votre pauvre père et laissez le libertre de décider de ce qui est bon pour lui.

Michelle
Invité
Michelle

Je suis tout à fait d’accord avec vous. Maintenant, les jeunes et aussi les moins jeunes traversent n’importe où des fois en courant et vous avez intérêt à avoir de bons réflexes. Le téléphone avec les écouteurs et la musique, super galère.

daniel vivier
Invité
daniel vivier

entre vous qui dites pas de permis avant 25 ans… et le lanceur de débat qui donne un âge de 45 ans pour commencer à faire des examens… reste plus que 20 ans pour conduire^^ Soyons sérieux, aux USA les gents peuvent conduire à partir de 16 ans, et je pense qu’il serait bon de commencer aussi à cet âge là nous aussi… école obligatoire jusqu’à 16 ans… donc après c’est quoi? travail? Hé bien pas facile d’en trouver un sans le permis! donc un CAP en poche à 16 ans, apte à bossé, mais pas de voiture, avouez que… Lire la suite »

delfau
Invité
delfau

je vais avoir 90 ans, j’habite un gros bourg, loin de tout commerce, bus, gare… Depuis plusieurs années je ne conduis plus la nuit, pas non plus de longues distances, 150 Km au plus. J’ai une bonne vue, de bons réflexes, jamais eu d’accidents ni d’accrochages, jamais pris le volant sans penser que j’avais ainsi droit de vie ou mort sur mon prochain…Régulièrement je demande à mes enfants de m’accompagner et me donner leur avis sur ma conduite, et à mon médecin de me dire si je suis bien apte. Ne plus pouvoir conduire me causera de grandes difficultés, je… Lire la suite »

Roche
Invité
Roche

Bonjour, je pense que votre article énonce des vérités premières mais il amalgame le vieillissement et le manque de retenue dans les cas d’abus de boisson et de médicaments. Par ailleurs je ne suis pas persuadé que les statistiques de responsabilité dans les cas d’accident soit aussi en défaveur de personnes vieillissantes que vous le suggérez. La perte de vigilance est compensée par une diminution de la fougue et de l’inconscience de la jeunesse ! J’ajoute que votre article manque d’exhaustivité car l’indifférence générale que vous pointez s’applique aussi aux personnes plus jeunes atteintes de maladie incapacitante qui ne peuvent… Lire la suite »

Colette FOURNIER
Invité
Colette FOURNIER

Nous avons fait la même chose avec ma belle mère de 88 ans atteinte de DLMA après un refus de son ophtalmologue et de son assurance de faire quelque chose. En plus, elle conduisait vite, brûlait les feux rouges qu elle trouvait inutiles…
En Italie,il y a une visite médicale tous les ans à partir de 75 ans pour vérifier la vue et les réflexes.

Marie-Chantal FABRE
Invité
Marie-Chantal FABRE

Bonjour, Oui vous avez bien fait et dieu sait si cela est dur de prendre une telle décision. J’ai eu le même souci avec mon papa qui avait la maladie d’alzheimer. Le médecin n’a pas voulu non plus prendre cette initiative . J’habitais à 500 km . Avec l’accord de ma maman nous avons caché les clés et nous avons supprimé l’assurance . Nous avons pris une assurance garage . Comme cela il pouvait voir sa voiture mais plus la conduire. Ce fut difficile et puis le les ai pris à la maison tous les deux. Bon courage avec votre… Lire la suite »

Niki
Invité
Niki

mon père avait trouvé LA solution, une fiancée de 25 ans de moins que lui, ils vivaient sur le même palier big love et une chauffeuse à domicile !!! super !

CLAUDE
Invité
CLAUDE

Tout le monde n’est pas dans le même état en vieillissant, OK pour la visite, OK pour la concentration qui ne permet plus de prendre rapidement la bonne décision, mais aux vitesses autorisées actuellement il y a plus de marge de sécurité. Vous oubliez qu’un schizophrène ou un épileptique, autrement plus dangereux, ne sont pas interdits de conduire, ni signalés par la médecine en Préfecture.

Barneron Renée
Invité
Barneron Renée

Merci d’avoir soulevé ce problème si douloureux qui nous concerne où nous concernera tous un jour. Savez vous qu’il existe dans le Lot et Garonne, l’Aude et aussi dans d’autres départements, une action qui s’appelle CAR ( Conduire l’Automobile d’un(e) Retraité(e) ? Cette action est menée par l’association AGIR à,b,c,d, elle consiste à proposer un chauffeur â toute personne empêchée, momentanément ou définitivement de conduire son véhicule. Le chauffeur est rétribué par chèque emploi service et l’association aide à le trouver et établir le contrat. Pour en savoir plus, voir sur internet : CAR 47. Cette solution est intéressante :elle… Lire la suite »

Lavergne Claudine
Invité
Lavergne Claudine

Après un infarctus, j’ai moi même décidé de ne plus conduire. C’est certainement moins dur que lorsque c’est imposé. En aucun cas je n’aurais voulu être responsable de la mort de quelqu’un. Il existe également une aide de la retraite complémentaire AGIR-ARCO qui se nomme « SORTIR PLUS ». Il faut se faire inscrire, puis on nous envoie un carnet de chèque servant à payer les déplacements. Le premier carnet vaut 10 euros – le second 15 euros et le troisième 20 euros. La facture comprend le temps passé et le nombre de Km. Si par exemple le montant est de 50… Lire la suite »

Monique
Invité
Monique

Dans le chaos des réponses, merci pour cette information utile et intelligente …

Francine Degardin
Invité
Francine Degardin

Je vais bientôt avoir 70 ans, l’an dernier, j’ai demandé à mes enfants de me prévenir si ma conduite devenait dangereuse.

Bettinger Denise
Invité
Bettinger Denise

J ‘ai 77 ans, j’habite un village à 3 km d’un centre plus important; pour se ravitailler donc la voiture ns est indispensable, j’avais une amie qui me disait il y a qq années: mais je conduis depuis 60 ans et n’ai js eu d’accident, mais j’avais la trouille de monter avec elle! Je fais partie d’une chorale d’anciens toutes les voitures on des »pock’. Je pense donc qu’il ne faut pas attendre pour s’arrêter de conduire mais c’est souvent bouleverser toute notre vie, le taxi est une solution mais peu de retraites peuvent y faire face, changer de lieu de… Lire la suite »

Marie
Invité
Marie

Les assurances disent que ce sont les jeunes conducteurs qui occasionnent le plus d’ accidents, alors laissez votre père tranquille! !!! C’est peut être une petite revanche d’autorité……

Muriel
Invité
Muriel

Bravo..vous êtes courageux d’aborder un tel sujet!!!
je ne suis pas surprise par les commentaires…
maintenant a chacun de prendre ses responsabilités et vous avez pris les vôtres concernant votre papa..
mon mari a une DMLA et a renoncé de lui même a conduire alors qu’il adorait cela.
en tous les cas merci pour vos articles …

Marinella
Invité
Marinella

Je suis tout à fait d’accord avec vos questionnements car j’ai les mêmes pour moi-même. J’ai 77 ans et je continue à conduire, sans problème me semble-t-il. Et en voiture je m’étonne de mes réflexes, ce qui me paraît bien car cela signifie que j’ai conscience qu’à mon âge il faut faire très très attention. Je serai dangereuse lorsque je n’en aurai plus conscience. Je me surveille donc de très très près.

daniel casano
Invité
daniel casano

Bravo. Je pense que vous avez évité le pire, car c’est ce qui risquait d’advenir.
Votre père est vous-même l’auraient regretté tout votre vie. De plus, vous n’aviez
pas beaucoup d’alternative.
La vie est parsemé de choix cornélien qu’il faut subir à contre-coeur. Avons-nous fait le bon choix ?
L’avenir nous le dévoile parfois.
Cordialement

Laurette
Invité
Laurette

Suis tout à fait d’accord avec Pauchet ; Ce N’Est Pas La Distance qui va changer le risque. Laurette

Geneviève
Invité

bonjour ,ne culpabilisez pas , nous avons du (mon frere et moi) faire un courrier à la préfecture , pour « signaler » l’état de santé de notre père , non sans l’avoir prévenu auparavant ….;il ne nous a pas cru!…..ce n’est pas une démarche façile , mais il était cardiaque , hémiplégique en reeducation , mais tres faible de son bras droit concerné…..et faisant des malaises fréquents……et pouvant à peine marcher ! c’etait un tres bon conducteur , mais arrive un moment ou il faut prendre conscience de son état, et mettre les pendules à l’heure !…..j’ai maintenant 69 ans ,… Lire la suite »

Michelle
Invité
Michelle

Article très intéressant qui m’a fait penser à mon père décédé depuis. A 95 ans il conduisait toujours, bien évidemment pas loin, juste les 3 ou 4 kms qui le séparait du village où il allait faire ses cours et voir du monde. La conclusion, c’est que ces 5 dernières années il conduisait beaucoup plus attentivement parce qu’il était conscient que si son permis lui était retiré, ce serait terminé. Evidemment, quelquefois il faisait les 4 kms en 1re. Pour rire un peu sa voisine m’envoyait parfois un sms pour me dire votre père sort sa ferrari (à cause du… Lire la suite »

Cathy
Invité
Cathy

Quelle honte !! Je suis Choquée et Outrée en lisant votre article !! Avez-vous pensé une seconde à la destruction de sa vie publique ? De sa vie tout court !!?? Ne plus pouvoir conduire implique ne plus pouvoir quitter son logement autrement qu’en étant dépendant des autres !! Pensez-vous vraiment que les voisins vont l’emmener ainsi chaque jour ? Non bien sûr, de temps en temps seulement !! Belle la vie seul à la maison … Vous dites vous même qu’il adapte sa conduite, qu’il roule lentement pour pouvoir être réactif à tout imprévu . Alors, il est bien… Lire la suite »

Sellgoss
Invité
Sellgoss

TOUT A FAIT D’ACCORD, j’ai 84 ans et mon mari qui en a 93 et ne conduit plus, est bien content que je puisse le conduire dans le Vercors quand il fait beau et qu’il n’y a pas de risque de neige. J’ai l’intention de retourner à l’auto-école pour une remise à niveau et une évaluation, mais c’est vrai qu’il y en a qui sont des dangers pour eux et les autres, et ne veulent pas le reconnaître

meschini
Invité
meschini

bonjour, en italie, à partir de 70 ans la visite medicale est obligatoire, annuellement, heuresement, dés que le medecin constate une impossibilité de conduire , on vous retire le permis. En france il n’ y à pas de visite medicale car , selon les compagniee d’assurance avec les quelles j’ai discuté, c’est le lobby des constructeusr de voitures qui s’y oppose , ils m’ont dit que ça fait plus de 30 ans qu’ils demandent cela à l’etat et reponse est niet, comme tous les autres problemes liés aux lobby. Donc je pense qu’il faudrait lancer une grosse petition pour mobiliser… Lire la suite »

Françoise
Invité
Françoise

J’ai habité 21 ans au Canada, endroit où une voiture est indispensable. Je suis rentrée en France il y a deux ans. J’ai 70 ans et je suis toujours en pleine forme, pourtant, j’ai décidé de ne plus avoir de voiture. J’ai donc fait le choix d’habiter dans une grande ville pour pouvoir faire des activités et aller à des spectacles. Je prends le métro ou l’autobus. Je suis plus tranquille. J’ai conscience de voir un peu moins bien, d’avoir de moins bons réflexes. J’ai préféré prendre moi-même la décision plutôt qu’on m’oblige à la prendre.

FAURE
Invité
FAURE

Ce serait vraiment utile que l’on favorise la création d’emplois de chauffeurs dans les sociétés d’aide (aux particuliers) à domicile ou via le cesu, et que les abonnements et tarifs SOIENT ABORDABLES POUR TOUS! J’ai 67 ans, conduire ne m’a jamais dérangée, mais si cette solution existait, je serais la première à y souscrire : plus de problème d’entretien, de stationnement, de visite de contrôle véhicule, etc. Évidemment, il faudrait que l’on puisse faire appel à ces sociétés à n’importe quelle heure du jour et de la nuit et tous les jours. Et pouvoir se déplacer partout : aller jusqu’à… Lire la suite »

DURAND
Invité
DURAND

Laissez les gens âgés tranquilles, attaquez si cela vous chante, les drogués sur la route. Les gens âgés ont besoin de leurs voitures pour faire leurs courses essentiellement, ils font des parcours courts. Sans cette dernière indépendance, ils sont morts, dépendent de tout leur entourage si entourage il y a. Chassez les alcooliques, les fumeurs de joints etc. Prêt ! la chasse est ouverte ! Mon brave Monsieur, il y aura toujours des accidents malheureusement, ce n’est pas en mettant en « prison » les personnes âgées, qu’il n’y aura plus d’accidents. Bien entendu, les personnes atteintes de troubles cognitifs ont besoin… Lire la suite »

DEROULEDE Bertrand
Invité
DEROULEDE Bertrand

Bonjour Frédéric, Une de mes amie Anne Poignant m’a informée de votre article et votre expérience avec votre père relatif aux risques de la conduite quand on prend de l’âge Je partage pleinement votre opinion Je vous laisse découvrir ma pétition et l’histoire de ma fille cf. le lien https://www.change.org/p/contr%C3%B4le-obligatoire-de-l-aptitude-%C3%A0-la-conduite-d-un-v%C3%A9hicule-dans-certains-cas-%C3%A0-risques-%C3%A2ge je vous encourage à relayer mon combat et celui de ma fille Pauline Ma fille il y a un an, le 27 oct. 2018 (triste anniversaire dans 4 jours) a été fauchée par un Homme de 92 ans dans Paris – elle a été amputée de la jambe gauche avec… Lire la suite »

Leclouarec
Invité
Leclouarec

Félicitations pour votre courage . Moi avec les mêmes angoisses que vous , j’ai prévenu un ami policier motard. Nous avons monté une petite mise en scène et papa s’est fait arrêter dès le prochain carrefour car il n’arrêtait plus au stop à cause de ses raideurs. Donc retrait de permis ! Il est rentré à la maison, à rien dit a personne et à continué son petit train train sans permis. Nous étions bien embarrassés car en cas d’accident ! L’histoire se termine par un cancer mais quelle angoisse !!!!! Il avait 76 ans . Je suis pour une… Lire la suite »

Anne
Invité
Anne

Merci pour ce témoignage, j’ai dû aussi batailler pour que ma mère arrête de conduire pour problèmes cognitifs… J’en ai pris plein…!!! « Ma fille m’interdit de conduire… » A force de persuasion, elle n’écoutait que moi!, elle a elle même fait le pas de vendre sa voiture et de trouver les solutions pour se déplacer. Il lui arrivait même de prendre les ronds points à contresens avec ma fille de 9 ans à côté d’elle! C’est d’ailleurs comme ça que j’ai su que ça n’allait pas et, comme vous, un jour j’ai expérimenté assise à côté d’elle et elle ne voyait… Lire la suite »

colart
Invité
colart

C’est immonde de piquer les clefs de voiture de ses parents sans discussion préalable…Jamais je n’aurais fait ça à mes défunts parents qui habitaient en milieu rural sans commodités…Les persuader de revendre leur véhicule et d’utiliser taxis, croix bleue ou autres…oui, peut-être!! Bref, ce sujet là ne sera abordé politiquement puisque les seniors sont la « vache à lait » des gouvernements successifs depuis 75 ans en matière de vente de véhicules et des carburants, et…de leurs retraites!!

AM Mathieu
Invité
AM Mathieu

Je ne suis pas vous, ni votre père donc ma remarque est à prendre avec du recul et par ailleurs, elle pourra vous paraître jugeante.
Néanmoins, il me semble qu’un dialogue eut été plus affectueux, respectueux que cet acte sauvage de confisquer les clefs de voiture. Cela revient à l’attitude de parents sauvages qui confisquent sans expliquer pourquoi et sans dialogue préalable.
Infantiliser son parent, infantiliser une personne âgée (on le voit dans les Ephad et autres locaux collectifs) est misérable. Même si parfois, il n’existe aucune autre solution. Je vous plains. AM

Elisabeth
Invité
Elisabeth

Il y a des personnes qui pensent qu’elles conduisent bien. J’avais un voisin qui à 98 ans conduisait encore. A plusieurs reprises je lui ai dit qu’il avait un mauvais comportement sur la route, et lui de me répondre « je n’ai jamais eu d’accident », sur ce je lui ai dit « mais combien en as tu provoqué ? », « jamais »…. car jamais pris ou reconnu par quelqu’un. Il était persuadé qu’il conduisait bien ; mais un jour j’ai été témoin de l’accident qu’il a provoqué en brûlant un « céder le passage ». Pour lui le panneau « céder le passage » n’est pas une obligation.… Lire la suite »

Martinie
Invité
Martinie

J’ai eu les mêmes difficultés avec notre mère qui était âgée et atteinte d’Alzheimer mais défendait farouchement son autonomie et ne voyait pas ses capacités diminuer. Cela a été une source de conflits. Comme vous je craignais qu’elle tue quelqu’un.
Finalement, la voiture a été en panne et nous avons trainé pour la faire réparer, puis maman a accepté l’idée d’arrêter de conduire à son anniversaire des 90 ans. Ouf!

Monique Boropert
Invité
Monique Boropert

Bonjour. J ai changé d @. Je suis tout à fait d accord. J ai 74 ans. Ça m inquiète le jour où je ne serai plus capable de conduire. Je m etais inscrite à des tests… mais ils n ont pas eu lieu. Je réfléchis beaucoup à ce sujet. Mes enfants me le diront direct. A suivre. Monique

Partagez-nous