Testez ces techniques de respiration complète - Nouvelle Page Santé

Testez ces techniques de respiration complète

Chers amis,

Mardi je partageais avec vous l’importance de bien respirer ainsi que des premières techniques pour retrouver un souffle profond et une bonne oxygénation.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec la respiration abdominale, essayez la respiration complète.

Vous bénéficierez d’une oxygénation profonde, et d’un massage des organes internes.

Cette respiration favorise la circulation sanguine, le drainage lymphatique, l’évacuation des toxines, et facilite le transit intestinal.

Pratiquez la respiration yogique complète

La respiration complète réunit à elle seule :

  • la respiration abdominale ;
  • la respiration thoracique ;
  • la respiration claviculaire : peut-être la plus subtile des trois et la plus difficile à maîtriser, elle se situe au haut de la poitrine et monte jusqu’aux clavicules. À l’inspiration, la partie supérieure de la poitrine et les clavicules se soulèvent et à l’expiration, elles s’abaissent.

Voici comment procéder : en position assise, debout ou allongée, l’inspiration et le remplissage des poumons se fait en 3 temps.

1. D’abord le diaphragme se contracte et descend et le ventre se gonfle (c’est la respiration abdominale).

2. Puis les côtes se soulèvent et la poitrine se dilate (respiration thoracique).
3. Enfin l’air arrive dans la partie supérieure des poumons (respiration claviculaire).

Pour mieux ressentir les différents temps de cette respiration vous pouvez poser une main sur votre ventre et l’autre sur votre cage thoracique.

Inspirez lentement en gonflant le ventre, puis le bas de la cage thoracique (les côtes s’écartent légèrement), puis la partie haute du thorax jusqu’aux clavicules (le torse se bombe et les épaules s’ouvrent légèrement).

Expirez lentement en vidant d’abord le ventre (en contractant légèrement les muscles abdominaux), puis la cage thoracique (les côtes se resserrent légèrement), puis la partie haute du thorax (le torse, les épaules s’abaissent légèrement).

Répétez l’exercice en pratiquant des inspirations et des expirations amples et profondes.

Veillez à avoir des expirations plus longues que les inspirations.

Quelques techniques complémentaires

Le mieux pour renouer avec une respiration efficace est de pratiquer le yoga ou le Qi gong.

Le principe est de coordonner postures et exercices de respiration.

Les différentes positions favorisent l’assouplissement et le renforcement corporel et permettent de prendre conscience de son souffle.

Si vous pratiquez le yoga, vous connaissez les tenants et aboutissants de la respiration alternée entre la narine droite et la narine gauche.

Cette technique s’appelle nâdî shuddhi (ou shodhana) et elle permet d’équilibrer les énergies.

Dans la pratique du Qi gong, le souffle, à l’image de la respiration, représente la vitalité.

D’ailleurs, si l’on traduit Qi gong cela donne : « la maîtrise du souffle » (Qi = souffle – énergie et Gong = maîtrise).

Pratiquer cette discipline a pour but de prévenir les maladies, d’augmenter les capacités intellectuelles et prolonger la vie.

Après votre séance de Qi Gong ou de yoga, vous pourrez même pousser la chansonnette.

Tous les chanteurs vous le diront : maîtriser son souffle est indispensable à la pratique.

Le chant permet de muscler les organes impliqués dans la respiration, d’améliorer sa posture et sa respiration.

Lorsqu’on chante, la respiration est plus profonde et nos cellules davantage oxygénées.

Cela procure un sentiment immédiat de bien-être.

Une pratique régulière permet d’ouvrir la cage thoracique et d’augmenter la capacité pulmonaire.

J’ai écrit récemment une lettre sur le bol d’air Jacquier qui peut également venir compléter vos exercices.

Un Nobel de médecine nous incite à respirer par le nez et non par la bouche

Louis J. Ignarro, pharmacologiste américain et lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux sur l’oxyde nitrique, explique très bien l’importance de ce gaz et nous invite tous à adopter la respiration nasale[1].

L’oxyde nitrique est une molécule gazeuse produite par nos artères afin de réguler la fonction cardiovasculaire.

Il provoque notamment leur vasodilatation. Cette action physiologique entraîne une diminution de la pression sanguine et une augmentation du flux sanguin vers tous les organes.

Les cellules et les tissus du nez produisent en continu de l’oxyde nitrique, ce qui n’est pas le cas de la bouche.

La conséquence est que l’oxyde nitrique d’origine nasale améliore l’apport d’oxygène dans les poumons, en provoquant une bronchodilatation. C’est alors tout notre organisme qui en profite, de notre cerveau jusqu’au moindre de nos muscles.

La respiration nasale permet d’absorber 18 % d’oxygène en plus que la respiration buccale !

Or, environ 40 % de la population souffrirait d’obstruction nasale chronique, et entre 25 % et 50 % respirerait essentiellement par la bouche…

Dans son ouvrage Respirer (le pouvoir extraordinaire de la respiration) aux éditions Solar, James Nestor nous alerte sur le fait que la respiration orale chronique provoque des problèmes de santé majeurs qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Les risques de maladies cardiovasculaires, de burn-out, de dépression, d’infections diverses, de troubles cognitifs seraient notamment majorés.

Saviez-vous que la façon dont vous respirez pouvait avoir autant de conséquences sur votre santé ?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Roatta marcel
12 jours il y a

BONJOUR très intéressant .que conseilleriez vous a des sportifs de compétitions qui recherchent la concentration l apaisement,et la vigilance visuelle ex ‘tir sportif’ merci

Maflor
Maflor
12 jours il y a

Excellente présentation du sujet. Un vif MERCI!

amelie carlini
amelie carlini
11 jours il y a

Bonjour que pensez vous de la cohérence cardiaque où l on doit expirer par la bouche merci . Cordialement

Suivez-nous sur Facebook

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close