Témoignage poignant sur le coronavirus – Nouvelle Page Santé

Témoignage poignant sur le coronavirus

J’ai reçu le témoignage poignant de Denis B. sur le coronavirus. Denis a gentiment accepté que je partage son témoignage avec vous.

Le voici :

Bonjour, je voudrais apporter mon témoignage à la réalité du confinement, du Covid-19 et des tests en EHPAD ou hôpital. Mon frère qui a 79 ans, diagnostiqué Alzheimer et Parkinson était en EHPAD depuis 4 mois.

Depuis 5 semaines nous n’avions plus le droit de le voir. L’EHPAD envoyait un courrier de toutes les bonnes actions réalisées en interne avec indication au fur et à mesure du nombre de morts (3 puis 14 puis… plus de mail).

Mon frère n’était pas confiné dans sa chambre mais à l’étage car il avait l’autorisation de marcher. Vu sa faiblesse il est tombé plusieurs fois et nous avons vu ses hématomes lors d’une visite par Skype mise en place à partir du 31 mars !!!

La dernière fois que je l’ai vu c’était le 8 avril. Il paraissait faible mais en bonne forme. Le 12 avril, il est en détresse respiratoire et transporté à l’hôpital. Il est mis sous masque à oxygène après scanner des poumons!! De la morphine lui est administrée pour les douleurs.

Le 14 avril, on nous annonce qu’il est dans le coma alors que je croyais qu’il y avait été mis d’office. Il est déclaré positif au Covid-19. Depuis quand l’a-t-il été ? Avec qui l’a t-il attrapé ? Pourquoi des tests n’ont ils pas été réalisés depuis longtemps ? Évidemment nous n’aurons pas de réponse à ces questions.

Le médecin de l’hôpital est alarmiste et nous a préparé au pire. Sinon nous ne savons rien et nous ne saurons rien. Je reste méditatif et dubitatif sur toutes les actions menées face à ce Covid-19. Vous-mêmes dans vos publications vous relatez sans langue de bois une autre voie ou et voix de croyances que celles de tous nos virologues (qui sont les meilleurs du monde) et qui pour certains se sont bien trompés et ont trompé les Français.

Denis B.

Mise à jour : Le frère de Denis B. est décédé dimanche 19 avril à 6 h 30 du matin.

Triste nouvelle… Je partage la douleur de Denis.

Ce message m’a touché car il nous plonge dans la réalité…

… il nous montre ce qui se passe réellement ces jours-ci, en particulier dans les EHPAD…

… on ressent l’angoisse de recevoir des nouvelles incomplètes…

… de ne pas savoir dans quel état se trouve l’être cher…

Et le pire, c’est que le frère de Denis, n’est qu’un “cas” parmi tant d’autres, dont nous n’entendrons jamais parler.

L’absurdité du confinement généralisé

Ce qui me révolte le plus en lisant le message de Denis, c’est l’absurdité du confinement décrété d’en-haut.

Quelle idée de confiner ensemble des personnes infectées et des personnes saines !? Surtout dans une maison de retraite où les résidents sont par définition affaiblis. D’aucuns diraient que c’est de la “malveillance”. Mais comme la décision a été prise dans un bureau de l’Elysée, ils ne pouvaient pas savoir. Macron ne pouvait pas prévoir toutes les situations particulières.

Mais justement ! Ça devrait être une raison suffisante pour s’abstenir de contraindre toute la population.

Offrir des recommandations à la population, oui ! Nous en avons besoin.

Forcer les gens, non ! Il faut leur laisser la liberté de juger de ce qu’il convient de faire pour eux-mêmes.

Nous ne sommes pas des militaires. Nous ne pouvons simplement considérer le frère de Denis B. comme un “dommage collatéral”.

Au risque de vous surprendre, je comprends que Macron réagisse ainsi, en confinant toute la population. Il se sent responsable de nous, et Macron réagit ainsi parce que c’est le rôle que nous lui avons attribué.

Oui, nous avons pris l’habitude de déclarer nos dirigeants responsables de tous les maux qui nous touchent… les inondations, les épidémies, le prix du beurre… exactement comme le fait un enfant de deux ans : l’enfant se met en colère contre ses parents dès qu’il lui arrive un quelconque malheur.

Alors, Macron se sent (à tort) personnellement responsable de chacun des Français — ce qui est ridicule et dangereux.

Autant les parents peuvent faire le bon choix pour leur enfant, autant Macron est incapable de faire le bon choix pour vous. C’est pourquoi, je pense qu’il devrait s’abstenir, tout comme nous devrions cesser de le considérer responsable de tout.

0 0 voter
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
blanchard
blanchard
7 mois il y a

bonjour
la solution miracle , on le saura après quand tout sera terminé si ça se termine un jour
si on était a 100000 morts que diriez vous ? Qu’il aurait du confiner la population. alors attendons un peu pour tirer des conclusions
salutation

Maflor
Maflor
7 mois il y a

Je suis très touchée par le témoignage très sobre de Denis B et je peux percevoir tout ce que ces jours passés sans vivre une relation décente et vivante avec son frère ont pu être pénibles à vivre. Le problème des Ehpad est très complexe car il dépend de facteurs importants et pesants qui ne sont plus maîtrisables depuis quelques temps déjà mais le bilan éclate maintenant « grâce » au coronavirus. Dans notre souci de bien organiser la vie des aînés, on a trop focalisé sur un confort pratique plutôt que sur une ambiance affectueuse. Le constat actuel va peut-être nous… Lire la suite »

Catherine Lenglet
Catherine Lenglet
7 mois il y a

Bonjour, Je viens de lire ce témoignage. D’abord, j’adresse toute ma sympathie à ce Monsieur. Vous écrivez : « Au risque de vous surprendre, je comprends que Macron réagisse ainsi, en confinant toute la population. Il se sent responsable de nous, et Macron réagit ainsi parce que c’est le rôle que nous lui avons attribué. Oui, nous avons pris l’habitude de déclarer nos dirigeants responsables de tous les maux qui nous touchent… les inondations, les épidémies, le prix du beurre… exactement comme le fait un enfant de deux ans : l’enfant se met en colère contre ses parents dès qu’il lui… Lire la suite »

Catherine
Catherine
7 mois il y a

Merci pour votre article et le témoignage bouleversant de Denis, malheureusement pas unique ! Denis, je vous présente mes sincères condoléances et j’imagine votre désarroi de ne pas avoir pu revoir et dire au revoir à votre frère. Ce qu’il se passe dans les EPHAD est terrible… et inacceptable.
Bien à vous
C.

Mallier
Mallier
7 mois il y a

Dans l’état actuelle des choses je pense qu’il serait préférable que les familles sortent leurs aînés des Epadh pour ceux qui le peuvent, le temps que les autorités valident un traitement Pour ma part je m’occupe de ma mère de 89 ans elle a une nourriture bio que je lui cuisine Je me tiens à 2 m d’elle Dès que j’arrive chez elle je désinfecte mes mains , les poignées de portes, de fenêtres, plan de travail etc…….. Elle est mieux protégée chez elle que dans un Epadh malgré qu’elle a une maladie neurologique Dans les Epadh ils ont essentiellement… Lire la suite »

Pascale R
7 mois il y a

Vous dites que Macron se sent responsable de chacun des français !… Pfff ! C’est un triste sir qui se désespère que ses copains banquiers trinquent (si peu), que sa réforme des retraites immonde soit en perdition et que sa réélection soit compromise. Sinon il se fout royalement de chacun d’entre nous. Et si nous ne réagissons pas TOUS à la sortie tout reprendra comme avant. Vous imaginez le nombre de personnes qui n’ont plus de revenus ? Par contre les actionnaires se gavent. Je sais ici c’est santé et pas politique. Mais ne dites pas que Manu s’occupe de… Lire la suite »

Aimee Cougouluegnes
Aimee Cougouluegnes
7 mois il y a

Je suis très triste pour cette personne, mais il ne faut pas dire que Macron ne savait pas ce qu’il se passait dans les epadh. Moi j’ai pleuré en écoutant les discours au sujet des epadh, et d’avoir entendu certains témoignages, ces pers sont décédées seules en pleurant, et les parents de ces personnes n’ont pas pu.les voir….ces personnes sont décédées dans des états déplorables et j’ai beaucoup de peine pour elles et pour les familles….et maintenant on va faire sortir en 1er le 11mai les enfants…..

JEANNE Marie Françoise DULAC

Il ne s’agit pas d’un « confinement » mais d’une véritable « assignation à résidence » sous bannière sanitaire.
A cet égard, on peut souligner que les prisonniers ont droit à deux heures de sortie quotidiennes et que nous n’avions droit qu’à une seule heure.
De qui se moque-t-on ? De telle décisions sont une véritable insulte….conduisant à des épreuves telles que celles décrites dans votre article.

BUIRET GREGOIRE
BUIRET GREGOIRE
7 mois il y a

Merci de nous avoir envoyé ce témoignage émouvant… et plus encore ! Je me permets de réagir car j’ai moi-même ma maman en Ehpad : A Korian; pas forcément la meilleure Institution à citer en ce moment… Elle a 75 ans. J’ai par ailleurs mon papa âgé de 80 ans mais qui vit encore chez lui. Il avait l’habitude d’aller voir son épouse quasi tous les jours puis… TOUT s’est arrêté d’un COUP SEC ! Depuis le début du confinement, je m’occupe beaucoup de lui, je l’entoure malgré mes travaux d’écriture et les Ados dont je dois aussi m’occuper « Maman… Lire la suite »

Pascale WEISSE-ROY
Pascale WEISSE-ROY
7 mois il y a

Bonjour, Je souhaite réagir à l’article ci-dessus surtout pour sa 2è partie. Nous avons vécu la même situation que celle de Denis et nous pouvons parfaitement comprendre ce qu’il a vécu et ressenti. Mon beau-père, placé en EPHAD depuis moins d’un an, a été privé de visites lors de la fermeture de ceux-ci aux familles. Il a été confiné dans sa chambre et la vie a dû lui sembler bien longue, bien que le personnel de l’EPHAD faisait tout ce qu’il pouvait pour distraire ses résidents. Nous n’avons pu avoir que de très rares contacts avec lui car il n’avait… Lire la suite »

Françoise
Françoise
7 mois il y a

Merci pour cet article que je trouve très pertinent.

MOISE
MOISE
7 mois il y a

je reviens sur ta dernière phrase : C’est pourquoi, je pense qu’il devrait s’abstenir (OK), tout comme nous devrions cesser de le considérer responsable de tout. Mais qui alors ? puisque la police, l armée avec ses drones sont la pour faire respecter ses décisions quelles quel soient car les ordres étant les ordres … c est comme lors des manifestations des gilets jaunes et ses nombreux dérapages

FRATERNEL
FRATERNEL
7 mois il y a

il ne s’agit pas de le rendre responsable de tout mais accepter les erreurs commises comme la non préparation et la cacophonie ambiante qui s’ne ait suivie tout le monde peut faire des erreurs à condition qu’ont les assument dès le départ.

Claudette Pariaud-Muñoz
Claudette Pariaud-Muñoz
7 mois il y a

Effet secondaire de la morphine:détresse respiratoire.Donner autre chose que de la morphine à quelqu’un qui est déjà en détresse respiratoire .Merci !sinon ça l’achève!Pas besoin d’être médecin pour comprendre ça!

Partagez-nous