Accroît votre risque de coronavirus - Nouvelle Page Santé

Accroît votre risque de coronavirus

Les médias prennent un malin plaisir à lister les morts du coronavirus les plus improbables :

  1. Julie A., une Parisienne de 16 ans ;
  2. Vitor, un champion de football portugais de 14 ans[1] ;
  3. Rachel, une jeune Belge de 12 ans ;
  4. Francisco, un entraîneur de football amateur de 21 ans ;
  5. Luca, un Italien de 19 ans qui “était en pleine santé[2] ;
  6. un bébé de six semaines né dans le Connecticut[3].

Tout ça entretient un climat anxiogène : “Mais alors, moi aussi je pourrais être concerné ?”

En réalité, tous ces cas sont “les exceptions qui confirment la règle”.

Je ne sais pas si c’est moi mais je n’ai jamais trouvé cette expression très claire – l’exception qui confirme la règle. Je suis toujours obligé de réfléchir pour me rappeler l’idée derrière.

Je préfère dire “ce sont des bêtes de foire”. Oui, des bêtes de foire comme les mannequins dans toutes les pages des magazines, Elle, Men’s Health, et sur Instagram (pour les jeunes). Je dis des “bêtes de foire” car ce sont des créatures incroyablement rares et improbables que l’on exhibe à longueur de journées pour faire de l’audience. Et à force, nous finissons par croire que c’est la norme. Notre vision de la réalité est biaisée.

Avec les cas extrêmes de coronavirus, c’est pareil : on panique.

Si ça peut vous rassurer, il y a très peu de chance que vous attrapiez le coronavirus, et encore moins que les symptômes soient sévères.

99,75 % de ne rien avoir et 99,9974 % de survivre

Prenez les chiffres de la France.

165 027 cas officiels[1] au plus fort de la crise. Ça veut dire que 0,25 % de la population a eu la maladie… mais surtout les 99.75% restants de la population n’ont pas été touchés

Si les médias nous répétaient que nous avons 9 975 chances sur 10 000 de ne PAS attraper le coronavirus, nous serions bien plus détendus.

Mais non… ils préfèrent entretenir un climat anxiogène.

17 920 morts. Ça veut dire que 0,026 % de la population est morte du coronavirus… mais surtout que 99,974 % a des chances de survivre.

Quand le risque est si bas, le confinement généralisé, aveugle, n’a donc aucun sens. Ou alors, il faudrait également interdire à la population de traverser la rue (pour éliminer le risque de se faire écraser), ou de monter sur une moto (pour éviter l’accident mortel).

Ce qui a vraiment du sens, c’est le confinement sélectif comme le dit le Pr Didier Raoult[5]. D’autant qu’on connaît les groupes où les risques sont nettement plus significatifs. Ce sont ces personnes-là qu’il faut avertir et mettre en quarantaine.

Quelles sont les personnes les plus vulnérables ?

On en a tous l’intuition : les plus vulnérables sont les personnes en mauvaise santé, quel que soit l’âge.

  • Les personnes qui ont des poumons malades (notamment les asthmatiques)[6].
  • Les personnes au système immunitaire défaillant (SIDA, etc.).
  • Les personnes qui suivent un traitement qui détruit leur immunité (patients en chimiothérapie, sous corticostéroïdes depuis longtemps, etc.).
  • Les personnes âgées et affaiblies.
  • Les diabétiques[7].
  • Les personnes qui ont une maladie du cœur.
  • Les personnes atteintes d’hypertension.
  • Les personnes atteintes d’une maladie des reins et qui sont sous dialyse.
  • Les personnes qui ont une maladie du foie.

N’oublions pas les personnes obèses !

83 % des patients en réanimation sont obèses[8].

Si votre IMC dépasse 40, vous êtes dans la catégorie à risque.

Aujourd’hui, 17 % de la population française est concernée par l’obésité[9].

Si vous avez tout essayé pour perdre du poids, j’ai une méthode que vous n’avez sans doute jamais essayée. Elle vise à vous débarrasser de la dépendance au sucre. Pour la découvrir, je vous invite à cliquer ici.

À bientôt !

Joachim

0 0 vote
Article Rating

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Chevalier JD
Chevalier JD
3 mois il y a

Beaucoup d’informations intéressantes. Merci. Juste une remarque, le CHU de Strasbourg a montré que l’asthme n’était pas un facteur aggravant face au Covid-19.

FrançoiseV
3 mois il y a

>Je trouve le terme « bêtes de foire » particulièrement choquant ! Il existe suffisamment de termes pour indiquer l’exception. Ici il s’agit, oui, probablement, de quelques cas inexplicables comme pour d’autre maladies sans doute… Si cet article tombe sous les yeux des proches de ces jeunes victimes, ce manque d’empathie ne peut que blesser.

Thierry PENASSE
Thierry PENASSE
3 mois il y a

Enfin un contradicteur sensé.
Nos politiciens, en campagne permanente, font une phobie de se faire traiter d’irresponsable et prennent des « mesures démesurées » et absurdes pour certaines. Les médias s’en délectent et remettent couche sur couche, créant une sinistrose.
On pourrait croire qu’il y a à nouveau censure de l’information.
SURTOUT, FAITES CIRCULER SUR LES RESEAUX SOCIAUX .

Pascal SOLAL
Pascal SOLAL
3 mois il y a

Je me suis moi aussi longtemps demandé ce que voulait dire « l’exception qui confirme la règle ». En fait, ça part du principe selon lequel toute règle comporte des exceptions. En inversant la proposition, on arrive au constat que pour qu’une règle en soit une, elle doit NÉCESSAIREMENT comporter des exceptions. Et donc, l’existence d’exceptions confirme que la règle en est bien une. C’est un peu du syllogisme, mais c’est le raisonnement suivi par cette expression, à mon avis.

Sacré Pascal
Sacré Pascal
3 mois il y a

Waw, super sensé, merci !!! Complètement d’accord avec vous.
Dr Pascal Sacré

Suonavy
Suonavy
3 mois il y a

Bonjour, Là je ne suis pas d’accord avec votre discours rassurant. Quand l’embolie pulmonaire ou l’accident vasculaire cérébral vous frappe à cause du covid, ce n’est pas une consolation de se dire : je fais parti des 99,9974 % qui ont survécu (youpi!!). Quand on est hémiplégique, on est hémiplégique, et pas qu’à moitié (joli jeu de mots hein?). Oui des personnes arrivent aux urgences pour accident vasculaire isolé et les médecins leur découvre le covid au scanner pulmonaire, cause de leur AVC. J’espère bien que ceux là regrettent d’avoir été contaminés, surtout si c’est après le confinement. Mais c’est… Lire la suite »

Francois Pineau
3 mois il y a

Mais on n’a pas à s’en faire : le Président malgache a trouvé le remède contre le coronavirus ! Prenez modèle sur lui, charlatans de toute espèce…

FOINI
FOINI
3 mois il y a

J ai reçu hier par Facebook un document scientifique concernant le covid 19 C’est en fait une bactérie dans le intestins la Prevotella qui serait l’hôte du corona. L’inflammation provoquée par la virulence déclencherait l’hyper réaction immunitaire qui délabré les poumons. Cette bactérie Prevotella n est pas chez tous / enfants épargnés / mais les obèses et personnes malades chroniquement en ont donc possibilité du corona. Mais le pire c’est que Prevotella héberge le virus et donc même soigné il peut réapparaître n’importe quand sauf si un traitement du Dr Raoult /l’azithromycine de base et un complément probiotique eloignerait cette… Lire la suite »

Suonavy
Suonavy
3 mois il y a

Mon commentaire semble avoir été censuré. « Elle est folle et trop anxieuse celle là ». Oui mon mari est neuroradiologue. Il a très peur. Cet article confirme ce qu’il voit arriver dans son service : des personnes « jeunes » avec un accident vasculaire cérébral ou embolie pulmonaire +covid19. https://www.sfgate.com/news/article/Healthy-people-in-their-30s-and-40s-barely-sick-15224874.php
Je vous rends un service d’information

Partagez-nous