Sans aluminium, pas d'Alzheimer ! - Nouvelle Page Santé

Sans aluminium, pas d’Alzheimer !

Sans aluminium, pas d’Alzheimer !

Chers amis,

Une découverte majeure (et renversante) vient d’être faite au sujet des maladies neurologiques comme Alzheimer ou la sclérose en plaque.

Cette découverte, c’est que l’aluminium pourrait être la cause commune à toutes ces maladies.

Victoire ?

J’aimerais vous dire que oui, mais la réponse a plutôt été “censure !”.

Voici l’histoire d’une question de santé qui dérange depuis longtemps.

    L’aluminium, en veux-tu, en voilà

L’aluminium ce n’est pas seulement le rouleau de métal argenté qui traîne dans un tiroir de la cuisine.

C’est une industrie tentaculaire qui glisse sa production en toute discrétion dans bien des domaines.

Ainsi, l’aluminium est présent :

  • dans le bâtiment,
  • dans l’agroalimentaire (emballages, conservation, colorants, additifs, etc.),
  • dans la fabrication d’ustensiles de cuisine (je vous en parlais dans un récent message que vous pouvez consulter ici),
  • en pharmacie (médicaments anti-acidité gastrique, adjuvants de vaccins, verre pharmaceutique),
  • dans le traitement des eaux d’alimentation,
  • ou encore dans la cosmétique (anti-transpirants, produits de maquillage, dentifrice…)

Bref, il est à peu près partout.

Et la présence de l’aluminium dans l’environnement (naturel ou sous forme de rejets industriels) fait que l’eau et tous les aliments d’origine animale et végétale peuvent être contaminés.

L’ANSES précise même que les additifs alimentaires à base d’aluminium constituent une forme d’exposition majeure pour la population générale1.

Autrement dit, nous sommes tous fortement exposés à l’aluminium.

    1 spécialiste, 200 études, 0 euro

Christopher Exley est professeur de biochimie bio inorganique à l’université de Keele, en Grande Bretagne.

Cela fait 40 ans qu’il effectue des recherches autour de l’aluminium, au point qu’il est surnommé Monsieur aluminium.

Il a publié plus de 200 études, et notamment sur les adjuvants aluminiques2 que l’on trouve dans la plupart des vaccins.

Et ses conclusions ne sont pas brillantes : l’aluminium serait nocif pour la santé et pourrait même avoir un lien avec la survenue de nombreuses maladies comme :

  • les maladies neurologiques (Alzheimer, Parkinson) ou du neuro développement (troubles autistique, de l’attention ou hyperactivité),
  • les cancers (notamment du sein),
  • les maladies digestives (Crohn),
  • l’encéphalomyélite myalgique ou syndrome de fatigue chronique (myofasciite à macrophages),
  • etc…

Le problème, c’est que ces révélations constituent une menace pour les industries qui produisent ce précieux métal.

Cabale contre l’aluminium

En 2019 le journal anglais The Guardian publie un article3 discréditant Chris Exley et allant même jusqu’à le qualifier d’antivax.

Pour réaliser son papier à charge, le journal anglais s’appuie sur les propos d’un certain Paul Offit, inventeur d’un vaccin contre le Rotavirus.

Ce même Paul Offit qui affirmait en 2013 que l’aluminium était essentiel pour le développement du nourrisson4

Dans la foulée de l’article assassin, l’université de Keele (à laquelle il est affilié) porte le coup fatal.

L’accès à son site Internet compilant l’intégralité de ses travaux est bloqué, ainsi que ses sources de financement.

C’est une véritable mise à mort scientifique.

Ce n’est que grâce aux dons de mécènes que Christopher Exley peut aujourd’hui poursuivre tant bien que mal ses recherches.

Heureusement, la vaste communauté de chercheurs qui s’intéresse de près à l’aluminium tente de mettre fin à cette mascarade.

Un appel adressé à l’université de Keele dénonce « une décision non seulement inique, mais aussi profondément dangereuse pour la santé de l’humanité ».

« Le professeur Exley est le scientifique le plus influent et le plus prolifique travaillant sur la biochimie de l’aluminium sur la planète. Refuser ses tentatives de lever des fonds pour ses recherches est clairement motivé par un programme visant à supprimer toute recherche qui contrarie divers secteurs économiques. »

Pot de terre contre pot d’aluminium ?

L’avenir le dira.

En attendant, concentrons-nous sur les résultats obtenus par Exley.

    « Sans aluminium, il n’y aurait pas d’Alzheimer »

C’est ce que suggère le Pr Exley dans son ouvrage : Imagine you are an aluminum atom6, ainsi que dans bon nombre de ses publications scientifiques.

Son équipe a mis au point un protocole dédié spécifiquement à l’analyse de l’aluminium dans le cerveau humain.

Des échantillons de personnes atteintes d’Alzheimer, d’autisme, de sclérose en plaques, ont ainsi pu être analysés afin de comparer la teneur en aluminium de leur cerveau à celle de cerveaux sains.

Les résultats sont sans équivoque : tous les échantillons prélevés sur les personnes atteintes de ces maladies présentaient une teneur en aluminium dans le cerveau significativement élevée.7

En réalité, ces résultats ne sont pas surprenants car l’aluminium est ce que l’on appelle un super réactif, cela signifie qu’il est à la fois chimiquement et biologiquement réactif.

Exley souligne ce paradoxe car l’aluminium n’a aucune fonction biologique (à l’inverse de l’argent ou d’autres oligo-éléments).

Cela signifie que lorsqu’il se retrouve dans notre organisme il est traité comme un corps étranger qui doit être éliminé.

Le problème est qu’il en persiste une petite quantité qui se retrouve emprisonnée notamment dans certaines parties du cerveau.

Il est alors retrouvé sous forme ionique à l’extérieur des neurones.

L’accumulation tout au long de la vie de ces petites quantités d’aluminium finit par atteindre un seuil critique.

Dans une publication dédiée aux liens entre l’aluminium et la maladie d’Alzheimer8 Exley affirme :

« La maladie d’Alzheimer pourrait désormais être considérée comme une réponse aiguë à une intoxication chronique par l’aluminium. » 

Selon lui, il est maintenant clair que « la maladie d’Alzheimer n’est pas une conséquence inévitable du vieillissement ».

Les adjuvants des vaccins, le nerf de la guerre ?

En France, pour obtenir que l’ANSM finance enfin une étude sur les adjuvants aluminiques dans les vaccins, il aura fallu une grève de la faim de victimes de l’association E3M (malades de la myofasciite à macrophages et leurs proches).

Le rapport resté confidentiel a refait surface suite à des révélations dans Le Parisien en 20179.

Les conclusions du rapport pointaient des risques inhérents à l’aluminium que contiennent la majorité des vaccins et leur implication dans la myofasciite à macrophages.

Depuis, rien…

Contacté par Le Parisien, la réponse du Ministère de la Santé laisse songeur : « cette étude ne change rien aux actuelles conclusions : il n’y a aucun argument scientifique à ce jour qui remet en cause l’innocuité des vaccins. Rien ne démontre une dangerosité ».

On pensait en effet jusqu’à peu que l’aluminium se dissolvait spontanément dans les tissus et n’avait pas d’effet toxique, mais de nombreuses études commencent à démontrer le contraire.

On sait par exemple que les injections d’adjuvants aluminiques doivent être considérées comme une intoxication aigüe pour les nourrissons10.

On sait aussi de façon claire que l’injection intramusculaire d’un vaccin contenant de l’aluminium est associée à l’apparition de dépôts d’aluminium dans des organes tels que la rate et le cerveau11.

Pourtant, même si l’Académie nationale de médecine a reconnu que cela pouvait être le cas, elle s’est déclarée hostile à tout moratoire, estimant que celui-ci rendrait impossible la majorité des vaccinations alors que des solutions de rechange ne pourraient être prêtes que dans 5 ou 10 ans.

Une drôle de manière d’envisager la santé…

L’antidote naturel à l’aluminium

Chris Exley nous donne tout de même quelques motifs d’espoir au milieu de cet imbroglio sanitaire.

Selon lui, si l’épidémie d’Alzheimer est bien causée par une accumulation d’aluminium dans le cerveau, un remède existe.

Ce remède c’est le silicium.

Cet oligo-élément intervient dans de nombreuses fonctions dans l’organisme, la plus importante étant la formation du tissu conjonctif, d’où son influence bénéfique sur la peau, les cheveux et les ongles.

Il participe également à la bonne santé des os, des cartilages et des dents.
Certaines eaux minérales contiennent naturellement du silicium, c’est le cas des eaux Spritzer ou Fiji, ou, plus près de chez nous, de la Volvic12.

Une étude menée par Exley affiche des résultats très impressionnants en ce sens13.

Des sujets atteints de la maladie d’Alzheimer ont bu au moins 1 L d’eau minérale riche en silicium chaque jour pendant 12 semaines.

Au cours de ces 12 semaines d’observations, la charge corporelle d’aluminium a diminué, et parallèlement, les performances cognitives ont montré des améliorations cliniquement pertinentes chez au moins 3 personnes sur 15.

Cela représente une amélioration des fonctions cognitives chez 20 % des patients en 3 mois. C’est prometteur !

Voilà qui pourrait faire trembler “l’industrie Alzheimer” estimée à 818 Milliards de dollars au niveau mondial.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

4.2 9 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

52 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean Clevastor Mody
Jean Clevastor Mody
7 mois il y a

Merci Laurent pour ces précieuses informations sur l’aluminium et ses effets néfastes sur la santé..

Elena
Elena
7 mois il y a

C’est vraiment fort intéressant et passionnant. Merci beaucoup pour ces informations sur ce chercheur et ses travaux. Je me permets de les transférer à mes amis.

Bailly
Bailly
7 mois il y a

Bonjour, merci pour votre passionnant article et oh combien je suis d’accord.
est il possible au lieu de boire l’eau riche en silicium de prendre des gélules d’ortie ou de prêle ? Ces compléments alimentaires n’ont ils pas le même effet ?
merci à tous de nous informer hélas le profit prime sur la raison et « ils » ont perdus la raison.
bien cordialement

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Bailly

pour l’eau : Rozana, la plus riche, Volvic

Martin
Martin
7 mois il y a

bonjour, Cet article est très intéressant et je le transmet à une personne qui a cette maladie. Un autre sujet m’interpelle actuellement c’est le syndrome des jambes qui bougent. Selon les médecins seul un médicament pourrait apporter un soulagement à cette maladie mais les contre indications sont encore plus terribles que la maladie elle même. Avez vous une solution naturelle qui permettrait de mieux vivre avec la maladie?

Éric B
Éric B
7 mois il y a

Fort intéressant et à peine surprenante cette lutte du pot de terre contre le pot d’alu.
Juste une question ou remarque : je pensais que les minéraux (y compris silice) dans l’eau était très très peu assimilés par l’organisme humain, l’homme étant un mammifère donc hétérotrophe.
Pouvez vous donner votre avis sur ce point ?
Merci encore pour vos articles.
Éric

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Éric B

Au contraire, la silice dans l’eau est facilement absorbable.

ln boulay
ln boulay
7 mois il y a

Et « on » continue à mettre de l’ aluminium dans la fabrication des vaccins!! question prix!
On le paie plus tard! enfin le malade le paie!!

Soiz
Soiz
7 mois il y a

Merci pour ces précieuses informations, vous faites un travail utile à tout le monde !

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Soiz

La neurotoxicité de l’alu est connue depuis les années 80….prouvée depuis les années 2000… encore censurée aujourd’hui ! la vidéo « l’aluminium, notre poison quotidien » censurée sur Youtube, encore présente sur Dailymotion mais probablement plus très longtemps…enregistrer.

lanau
lanau
7 mois il y a

Encore une preuve confirmée des dangers de l’aluminium !!! Il parle d’apport en eau contenant du silicium, est ce que les cures de silicium dans ortie silice de chez biofloral peuvent avoir un effet similaire.

Jen
Jen
7 mois il y a

Dans une vidéo de utube sur conference mondiale sur l’aluminium en Espagne,il y a quelques années, le spécialiste mondial disait que le silicium devait être pris sous forme de gélules, du style prêle des champs en comprimes,qu’on trouve en pharmacie
Se méfier, prêle trouvée dans la nature peut être extrêmement toxique.
Prêle bourrée de silicium.
Il disait que le silicium dissous dans l’eau ne passait pas la barrière du cerveau

Que savez vous de celà ?

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Jen

Boire Rozana, Salvetat ou Volvic, si l’alu est biodisponible dans l’eau

Danielle Serclerat
Danielle Serclerat
7 mois il y a

Bonjour, vous serait-il possible de faire passer ces information à Christian Perrone, dans l’avant dernier « Info en Question » il dit que l’aluminium n’est pas dangereux. C’est un résistant, érudit, il dit être ouvert aux informations contraires si sourcées. Profiter de ses propos récents pour tenter de l’informer.

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Danielle Serclerat

J’y crois pas ! je voudrais l’entendre pour le croire ! si on se fie aux infos de l’ANSM, bien sûr que rien n’est prouvé pour l’alu !!!! si, sa neurotoxicité est prouvée par de multiples études depuis 2003 (celles sans liens d’intérêts…)

DURAND GHISLAINE
DURAND GHISLAINE
7 mois il y a

Mon pére est décédé il y a 11ans ,il avait la maladie d’ALZE..Il a mangé comme de nombreux ouvriers tous les midi dans ces gamelles en aluminium qu’il remplissait le soir ,la nourriture était en contact au froid ,puis au chaud 16 heures..
J’ai toujours été persuadée de la cause à effet…

claisse dominique
claisse dominique
7 mois il y a

bonjour,
merci pour cet article. Peut-être même que l’aluminium intervient dans d’autres pathologie du cerveau ou cognitive.

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  claisse dominique

exact….

Catherine
Catherine
7 mois il y a

Bonjour
Vous conseillez l’eau Volvic pour son taux de silice Ok mais que dites vous de son taux de résidus à sec ? N’est-il pas trop élevé ? Merci
m

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Catherine

non, elle convient pour les biberons

Renault Françoise
Renault Françoise
7 mois il y a

Merci pour ces infos très interessences !

Marie-paule DUCOURTIL
Marie-paule DUCOURTIL
7 mois il y a

Il ne s’git d’aluminium ( sous-entendu métal) mais de sels métalliques d’aluminium !le raccourci peut induire en erreur.

Muriel GAUTIER
Muriel GAUTIER
7 mois il y a

Bonjour,
je suis atteinte d’une myofaciite à macrophage suite à l’aluminium d’un vaccin, pensez vous que boire de la VOLVIC pourrait adoucir mes douleurs.

merci de me lire
Bien cordialement

Muriel G

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Muriel GAUTIER

Rozana est plus riche (97mg) mais un peu trop minéralisée, (pas plus d’1/2l /jour)

Doris Robert
Doris Robert
7 mois il y a

J’ai beaucoup apprécié cet article très intéressant et très utile.
Merci infiniment pour toutes ces précieuses informations.

Mme BOURDIN Monique
Mme BOURDIN Monique
7 mois il y a

Merci pour ces informations, les capsules de Nespresso sont elles dangereuses pour la santé, j’ai posé cette question lors d’un achat de café, on m’a répondu que l’aluminium ne touchait le café moulu, merci de me répondre.

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Mme BOURDIN Monique

une analyse a révélé qu’on retrouve de l’alu, en petite quantité mais rapporté à une utilisation quotidienne, qui s’ajoute à d’autres apports ! (multiples…)

Stéphanie
Stéphanie
7 mois il y a

on ne parle encore et toujours que de considérations « physiques », « matérielles », comme s’il n’y avait que des substances chimiques en relation avec des « corps » : c’est le mode de pensée de « la science » qui s’impose à nous et élimine tout ce qui est plus subtil et qui fait que nous sommes des êtres humains. L’être humain n’est pas que la somme de « cellules », de substances chimiques, d’organes ou d’impulsions électriques, etc. Mais comment parler de cela sans se faire ridiculiser dans un monde devenu si terre à terre ?

JACQUES
JACQUES
7 mois il y a

Oui, en buvant une eau chargée en SiO2,j »ai constaté une amélioration ,concernant la M.A.de mon épouse GR 1et que je garde à domicile.
Et cela depuis plusieurs années.La dégénérescence neuroleptique,dans son cas, aurait tendance à se stabiliser.Il faut essayer sur le long terme

RENE DE FREMONT
RENE DE FREMONT
7 mois il y a

bojour quid de l’argile, qui contient environ 25% d’oxyde d’aluminium, qui passe dans l’estomac trés acide ou mis en pansement divers et qui est consommé en kilos dans une vie en naturopathie ???

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  RENE DE FREMONT

oui, moi aussi je me questionne, en utilisation externe, ok, ponctuellement, mais attention par voie interne, je ne connais pas d’étude ayant mesuré son élimination…

MARIE
MARIE
7 mois il y a

L’action de l’aluminium est connue depuis longtemps mais la majorité des gens nie cette information : elle est dérangeante et paraît non crédible. La chélation des métaux est possible mais doit être contrôlée car ceux-ci se combinent avec les corps gras et leur libération dans le corps peut déclencher intoxication ou maladies.
Merci pour cette information, cela conforte mes connaissances.

Sylvie EYRAL
Sylvie EYRAL
7 mois il y a

Très intéressant .
Je pense aux liens avec l autisme aussi
Merci

Ekobena
Ekobena
7 mois il y a

Merci Laurent pour toutes ces informations. Moi cet article m’interpelle personnellement car je souffre de RGO depuis 2006, et s’il faille compter les quantité d’alluminium que j’ai déjà eu à ingurgiter à travers les antireflux c’est une grâce si je ne suis pas déjà atteint de cette maladie, mais les problèmes neurologiques que j’ai aussi va savoir si je ne chemine pas petit à petit vers cela🤦🤦. Eau volvic👌👌👌

SERRE
SERRE
2 mois il y a
Répondre à  Ekobena

ou Rozana, ou Salvetat

Sylvie CHAMBONNIÈRE
Sylvie CHAMBONNIÈRE
7 mois il y a

MERCI POUR CES INFOS. ON VOIT BIEN QUE DES NOTRE NAISSANCE ON EST PRIS EN OTAGE!!!! QUE FAIRE?

lansard
lansard
7 mois il y a

Les personnes d’un certain age ont beaucoup fait la cuisine dans des ustensiles en aluminium (cocotes minute casserole etc). Est ce suffisant pour saturer leur cerveau ?
Ce que je constate est que a mère l’a depuis une quinzaine d’année (elle a 93 ans) et que mon père sans problème cognitifs est décédé d’autre chose en 2013

houdin
houdin
7 mois il y a

Merci beaucoup pour l’ensemble de votre travail, et bonjour à vous,
A propos de l’aluminium et de la silice, pouvez me dire si le silicium organique serait
indiqué pour éliminer l’aluminium.

Merci d’avance, et surtout portez vous bien.
Roger.

Lamuy
Lamuy
7 mois il y a

Merci beaucoup pour votre article pertinent en ces temps de mensonges
il devrait être diffusé largement
j aurais voulu le partager mais pas trouvé le moyen
chaleureusement

michel QUERCY
michel QUERCY
7 mois il y a
Répondre à  Lamuy

il suffit de copier le lien WEB et de le transmettre par email ou par SMS :le voici ::
Sans aluminium, pas d’Alzheimer ! – Nouvelle Page Santé (nouvelle-page-sante.com)

Claude
Claude
7 mois il y a

J’ai trouvé cet article fort interessant. Je me mefie de l’aluminium de puis bien longtemps et je me tiens loin des vaccins qui en contiennent presque tous,

BRETECHE.
BRETECHE.
7 mois il y a

c’est essentiel que des ces informations importantes soient partagées
merci a vous de cet article si clair et précis.

PAOLI
PAOLI
7 mois il y a

Article clair, concis tout en étant précis et percutant. La question des effets néfastes de l’aluminium dans notre corps est connue depuis longtemps, notamment dans la maladie d’Alzheimer, même si d’autres quo-facteurs y participent sans doute aussi. Il est important de résister à la « normalisation » de la pensée dite scientifique et de ne pas laisser place qu’à un discours pensée unique dominante, pseudo scientifique (scientiste) car il n’accepte que ce qu’il ce qu’il ne le contredit pas. Le danger vient surtout du silence ou de la complaisance à la doxa. Ces mêmes dit scientifiques (qui contrôlent la pensée scientifique et… Lire la suite »

Michael
Michael
7 mois il y a

Bonjour,

La FDA en 1989 puis l’ OMS en 1996, à l’époque où celle-ci avait encore une éthique, ont déclaré l’aluminium neurotoxique. Ensuite, big pharma est arrivé…

Jacques Marsan
Jacques Marsan
7 mois il y a

Un gros merci pour l’information, bonne continuité sur tous les plans J. M du Québec Canada

BEATRICE WALLERAND
BEATRICE WALLERAND
7 mois il y a

Enfin un article qui dit tout haut ce que beaucoup de médecins savent sans évidemment le reconnaître, solidarité avec les grands laboratoires pharmaceutiques oblige !!! Je suis atteinte depuis 2001 de myofasciite à macrophages ont les 1ers effets se sont révélés 6 mois après le vaccin de 1ère génération contre l’hépatite B qui contenait l’adjuvant aluminium. Depuis ma vie est devenue un enfer. Epuisement et douleurs chroniques traités aux patchs morphiniques et qui font de moins en moins d’effet, insomnie (quand je réussi à dormir 3 heures d’affilée je dois m’estimer heureuse !!!) et depuis peu une fibromyalgie est venue… Lire la suite »

baboin
baboin
7 mois il y a

Merci pour ces informations que j’avais déjà lues mais je ne connaissais pas la solution du silicium . Quand est-ce que les pouvoirs publics vont se saisir de ce problème de santé essentiel puisque la maladie d’Alzheimer est un enjeu crucial ?.

Brigitte
Brigitte
7 mois il y a

merci beaucoup pour ces infos sur l’aluminium. Le mercure est tout aussi dangereux. Parlez en dans vos prochains articles

Martine Éva
Martine Éva
7 mois il y a

Bonjour Monsieur,
Merci pour votre travail d’ information. Comme vous, je pense que les intérêts financiers des grands laboratoires pharmaceutiques priment de façon éhontée sur la Santé publique partout dans le monde…
Deux questions sur la relation maladie d’ Alzheimer et aluminium dans les vaccins :
1) par quel produit, selon vos spécialistes, devrait-on remplacer l’ aluminium dans les vaccins ?
2) le silicium organique buvable pourrait-il être plus efficace encore que de l’eau riche en silicium ?
Merci encore pour vos lettres

Bernard MOREL
Bernard MOREL
6 mois il y a

Pas de pétition à signer ?

Jacques Marsan
Jacques Marsan
2 mois il y a

Récemment, je visitais la seule tante que me reste. Elle est âgée de 95 ans, elle ne porte ni lunette, ni appareille auditif, pas besoin de fauteuil roulant pour se déplacer dans sa maison. Elle tien toujours maison, elle héberge un de ses fils ayant des problèmes de santé: obésité, diabète, troubles d’estomac, accro à l’alcool. Chose étrange, cette dame salait énormément ses aliments, même ses tranches d’oranges au petit déjeuner… Lorsque que nous nous entretenons avec elle ,nous avons l’impression d’être ne présence d’une dame de 70 ans ! Elle est rieuse, colorée d’humour…

Philippe
Philippe
2 mois il y a

Je tombe sur cet article qui me parait très orienté reprenant principalement des références de M. Exley ou à charge contre l’aluminium et ignorant les études qui disent le contraire. Il me semble que c’est la manière de procéder des conspirationnistes. Je n’ai pas d’opinion sur le sujet, par contre les questions suivantes me semble importantes avant de commencer à entrevoir une conclusion: Pourquoi certaines personne ont un Alzheimer et pas d’autres. Alors qu’elles ont eu les mêmes expositions, voire des expositions plus importantes ? S’est-on donné la peine d’analyser les teneurs en aluminium du cerveau de sujets non atteint… Lire la suite »

Partagez-nous

52
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close