Coco : tu tiens tes promesses ?

Coco : tu tiens tes promesses ?

À boire sous forme de jus, à manger sous forme de pulpe, à cuisiner sous forme d’huile ou de lait, à appliquer sur à peu près toutes les parties du corps, pour un usage cosmétique ou médical… La noix de coco a envahi en quelques années les magazines féminins et les rayons des magasins de produits alternatifs.

Moi-même je me sers d’huile de coco au quotidien, mais pour un usage qui vous surprendra.

   
Au premier abord, méfiance, car l’huile de coco, dont les ventes ont explosé depuis dix ans, remplit tous les critères de la parfaite arnaque santé.

  • Un produit exotique, inconnu chez nous mais traditionnel à l’autre bout du globe, qui évoque les vahinés et la plage.
  • Des stars américaines qui clament sur tous les plateaux que l’huile de coco est bonne pour tout, que ce soit pour maigrir, se soigner, se laver les cheveux ou comme …lubrifiant sexuel[1] !
  • Un produit rapidement hors de prix, vendu dans des minuscules boîtes, sans qu’on puisse évaluer la réelle qualité de ce qu’on achète.

Alors, produit sain et bénéfique ou nouvel attrape-nigaud des marchands de rêve ? 

La seule huile végétale dont les propriétés se rapprochent du beurre 

Une chose est sûre : l’huile de coco est une graisse très atypique dans sa composition et dans ses propriétés.

Avec l’huile de palme, c’est la seule qui soit solide à température ambiante, sa température de fusion se situant entre 25 et 30°.

Ses propriétés physiques en font d’ailleurs un excellent substitut au beurre, pour la cuisine ou la pâtisserie, notamment pour les végétariens et végétaliens. Et ce d’autant qu’elle supporte des hautes températures sans se dénaturer, contrairement au beurre, ce qui permet aussi de l’utiliser pour des fritures.


À noter que lorsque vous cuisinez avec de l’huile de coco, vous pouvez réduire les quantités, environ un quart de moins d’huile de coco que de beurre par exemple. Et si vous n’aimez pas le goût de la coco, vous pouvez utiliser le l’huile de coco raffinée, qui perd son parfum.


Sur le plan nutritionnel, son rapport oméga-3 sur oméga-6 n’est pas particulièrement bon, car l’huile de coco contient peu d’oméga-6 et très peu d’oméga-3.


Elle se distingue des autres graisses végétales par sa forte teneur en acides gras saturés : plus de 85 %, soit davantage que dans le beurre ou même le lard. Jusque-là, les bénéfices santé de l’huile de coco sont plutôt mitigés !! 


Mais il faut regarder plus en détail. L’huile de coco a une particularité unique : sa forte concentration en TCM, les triglycérides à chaînes moyennes. 


Sans vous faire un cours de chimie, cela signifie que les molécules contiennent entre 6 et 12 atomes de carbone.

Une super huile aux propriétés miraculeuses grâce à sa richesse en TCM ? 

Dans le domaine médical, on utilise les TCM après une intervention chirurgicale lorsque les patients sont alimentés par voie veineuse. Pourquoi ? Parce que les TCM sont absorbés directement dans le tube digestif, avant même de passer par le foie. Ils libèrent des acides gras à chaînes courtes qui passent dans le sang, sans avoir besoin d’être transformés par la bile.

Or, l’huile de coco contient plus de 60 % de TCM[2], du fait de sa concentration en acide laurique, acide caprylique et acide caprique. C’est beaucoup plus que le beurre ou le lait de chèvre, les deux autres aliments riches en TCM.


Le raisonnement que vous allez lire sur les sites qui vendent des produits dérivés de la coco est le suivant : comme elle est riche en TCM, le corps peut la transformer immédiatement en énergie, et elle ne fait donc pas grossir (elle pourrait même faire maigrir selon certains).


Mais les seules études qui soutiennent cette hypothèse ont été réalisées avec une consommation d’huile de TCM pure
. Les travaux du Dr Saint-Onge sur des personnes obèses mettaient en évidence les effets bénéfiques d’une diète à base de TCM. Mais l’huile de coco ne contient pas QUE des TCM. Aucune étude comparant des régimes à base d’huile de coco avec d’autres n’a démontré des effets similaires.

Vous lirez aussi souvent que les populations des régions du monde où l’alimentation traditionnelle utilise l’huile de coco sont généralement plus minces ou ont tendance à avoir moins de problèmes cardiovasculaires. Ceci n’engage que les amateurs de jolies cartes postales.

Concernant le cholestérol, c’est un peu la même incertitude.

Une méta-analyse réalisée en 2003[3] a montré que l’acide laurique, le principal composant de l’huile de coco (à près de 50 %) contribue à l’augmentation du “bon” cholestérol (HDL). Mais outre le fait que cette notion de bon cholestérol est aujourd’hui très contestée, la même étude montre que l’acide laurique augmente aussi la concentration de… “mauvais” cholestérol (LDL). C’est d’ailleurs le cas de la plupart des acides gras saturés.

L’augmentation concomitante des deux formes de cholestérol est-elle mauvaise pour la santé ? Pour l’heure rien ne permet de le dire, mais rien ne permet d’affirmer le contraire non plus.

Et pour Alzheimer, est-ce plus convaincant ? 

L’huile de coco est un aliment recommandé dans le cadre des régimes pauvres en glucides ou même cétogènes. Les TCM sont en effet une bonne source d’énergie alternative au glucose, et peuvent donc être efficaces en situation de cétose.

Ce régime est considéré comme une piste pour le traitement de la maladie d’Alzheimer. 


Le Dr Mary Newport[4]
 a écrit un livre qui encourage spécifiquement l’utilisation de l’huile de coco pour soigner Alzheimer, sur la base de son expérience personnelle dans le traitement de son mari. La théorie est que les cellules du cerveau endommagées par la maladie d’Alzheimer et qui ne parviennent plus à utiliser le glucose seraient capables d’utiliser des acides gras issus des TCM.

C’est une piste intéressante, mais qu’aucune étude n’a pour l’instant validée, et à ma connaissance aucun essai clinique n’est en cours.


Comme le souligne en toutes lettres la Société Alzheimer du Royaume-Uni : 

Il n’y a actuellement aucune preuve démontrant que l’huile de noix de coco joue un rôle dans la prévention ou le traitement de la démence ou de ses symptômes[5]-[6].

Mais alors, à quoi ça sert ? 

À plein de choses, mais sans prétendre que ce soit un produit avec des vertus médicales.
Comme un site beauté que je ne citerai pas le résume parfaitement :

L’huile de coco sent bon et nourrit la peau”.

C’est un hydratant puissant et entièrement naturel, si vous faites attention à acheter de l’huile de coco vierge. Ce n’est déjà pas si mal.


Privilégiez l’huile pressée à froid, issue de la seule pression mécanique de la chair fraîche de noix de coco. Vérifiez qu’elle est non hydrogénée et sans sulfites ou conservateurs. 


Attention, contrairement à l’huile d’olive, la distinction entre huile vierge et extra vierge n’est pas réglementée pour l’huile de coco. 


Une huile de Coco ultra vierge est donc… un ultra attrape-gogo.


L’huile de coco peut remplacer votre crème hydratante, votre démaquillant, servir pour assouplir les ongles, ou servir d’après shampooing.


La culture de la noix de coco ne nécessitant pas d’engrais ni de pesticides, c’est un produit en général à l’abri des perturbateurs endocriniens. Et son mode de production, surtout si on le compare à son cousin l’huile de palme, est relativement durable. 

Et moi, comment je m’en sers ?

Personnellement, comme je vous le disais au début de cette lettre, je me sers de l’huile de coco tous les jours mais en toute petite quantité : elle fait partie de ma recette de dentifrice maison.

On prête traditionnellement, notamment en Inde, des vertus antibactériennes et antimicrobiennes à l’huile de coco. L’acide laurique en particulier aurait un effet contre l’herpès. Hélas, là encore on ne trouve pas de validation scientifique[7].

Il existe quand même une étude selon laquelle l’huile de coco, serait capable de détruire une bactérie qui attaque l’émail dentaire, Streptococcus mutans[8]. Mais pour être honnête, j’apprécie surtout le petit côté moelleux qu’elle apporte, ainsi que le parfum de noix de coco.

PS Le geste simple que vous pourriez faire aujourd’hui ?
Nos produits cosmétiques du quotidien sont souvent saturés de produits chimiques. Y a t-il un produit que vous pourriez remplacer par une version plus naturelle, comme l’huile de coco, le savon d’Alep ou le beurre de karité ?

0 0 voter
Évaluation de l'article

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
18 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anita
Anita
1 année il y a

Si je puis me permettre une petite rectification :
 » …la même étude montre que l’acide laurique augmente aussi la concentration de… “mauvais” cholestérol (HDL).  »
Il faudrait lire :
…. « mauvais » cholestérol (LDL).
Petite astuce pour se souvenir de quoi est quoi :
HDL = Healthy DL = bon cholestérol
LDL = Lousy DL = mauvais cholestérol

Je vous souhaite une belle et douce journée.

Alexandra
Alexandra
1 année il y a
Reply to  Anita

Haha je suppose que nous avons fait la même remarque au sujet du HDL.
Puis-je néanmoins ajouter que HDL vient de  » High-Density Lipoprotein  » et LDL vient de  » Low-Density Lipoprotein « .

Alexandra
Alexandra
1 année il y a

Excellente approche mettant en valeur tous les, soi disant, bienfaits de la noix de coco.
Cependant vous avez fait une petite erreur dans les initiales du « mauvais » cholestérol : c’est LDL au lieux de HDL.
Merci.

Frédéric Forge
Frédéric Forge
1 année il y a
Reply to  Alexandra

Merci de votre attention, c’est corrigé.
Très cordialement

Platet Viviane
Platet Viviane
1 année il y a

bonjour, je reçois votre lettre et la trouve très intéressante, cependant j’ai une remarque à faire concernant le coco et d’autres produits plus ou moins exotiques. On trouve chez nous, pour ainsi dire dans notre propre jardin et même dans des friches, quantité de plantes qui ne voyagent pas, ne perturbent pas l’équilibre de populations du bout du monde, et qui présentent des vertus bien adaptées à nos besoins d’occidentaux, souvent méconnues ou oubliées… Je rêve que l’on revienne à des gestes simples avec des moyens locaux qui ne coûtent rien et ne dérangent personne. On voit aujourd’hui les dégâts… Lire la suite »

Lacour
Lacour
1 année il y a
Reply to  Platet Viviane

Excellent article. J’avais plusieurs des informations que vous donnez mais j’ai découvert que je ne savais pas tout 😄

Oberlin
Oberlin
1 année il y a

J’apprécie énormément tes informations et cela me sers pour comprendre mes erreurs de m’être laisser manipuler par des pub ou fausses informations
Merci
Pour l’instant je suis abonnée à tes revues santé ..l’achat des compléments alimentaires me sont hors budjet mais merci de les communiquer

Vaur Isabelle
Vaur Isabelle
1 année il y a

Bonjour et merci pour cet article très instructif ! J’y ai appris plein de choses !

Raymond e
Raymond e
1 année il y a

Faute de frappe ? Le sois-disant mauvais cholestérol c’est le LDL

LENGLAERT
LENGLAERT
1 année il y a

Bonjour, j ai trouvé très intéressant votre article, comme beaucoup d’autres d ailleurs. Serait il possible d avoir recette de dentifrice maison à base d huile de coco ? Merci

Iris
1 année il y a

Excellent article, merci beaucoup! J’adore l’huile de coco!

Bernadette RAYMOND
1 année il y a

Merci pour toutes ces infos ,
Vous auriez juste pu rajouter votre recette de dentifrice fait naturellement à base d’huile de coco.
Merci

GUE
GUE
1 année il y a

HV + ALOE
Depuis plusieurs années je n’utilise plus que des Huiles Végétales (pour nourrir) avec un peu de gel d Aloé Vera (pour hydrater).
Choisissez celle qui vous convient, il y a pléthore !
Qq gouttes de chaque au creux de la main, bien émulsionées entre les deux mains et appliquées en faisant un massage efficace du visage, du cou et du buste, accessoirement tout le corps, les pieds, les mains…
Un TOUT EN UN pratique et très agréable !
Et voilà !

DESAYMARD Françoise
DESAYMARD Françoise
1 année il y a

Merci pour vos commentaires sur l’huile de coco. Je fais la cuisine de temps en temps, j’aime l’odeur, le gôut. Avec une viande blanche, j’accompagne avec une patate douce coupée en lamelles fines. ça cuit très et c’est délicieux;
Sur le plan santé : je vous livre les infos d’une infirmière malgache : bonne pour le cancer. Une de ses amies ayant appris qu’elle avait un cancer, en a fait une cure. Elle a été guérie. C’est aussi bon pour enlever les taches brunes sur le visage : 250 ml d’huile de coco avec une cuiller à café de miel.

Evelyne
Evelyne
1 année il y a

Merci pour votre article sur l’huile de coco que j’utilise aussi pour faire mon dentifrice, (mélangée à du bicarbonate pour faire une pâte, plus quelques goutes d’huile essentielle de menthe) et aussi comme lubrifiant vaginal, sans aucun inconvénient depuis plusieurs années. Pour hydrater les pieds et jambes, mains et bras : quelques gouttes dans la paume de la main en friction, la peau des pieds et des jambes garde sa souplesse et l’huile de coco écarte les problèmes de mycose, elle est également anti microbienne et cicatrisante. Mais sur le visage (j’ai la peau grasse) l’huile de coco est comédogène.… Lire la suite »

Chaldovise
Chaldovise
1 année il y a

Bonjour
Suite à votre article, perso j’utilise l’huile de coco pour me raser à la place de la mousse à raser ou de gel
Merci pour votre partage de connaissances
Bonne journée

Adam
Adam
1 année il y a

Un grand Merci pour cet article clair, scientifique, pas mystic délirant , et pratique!
Oui j’utilise aussi du karite rapporté du Mali pour les pieds, les cheveux, etc.

Josette Foultier-Paris
1 année il y a

Bonsoir. Je m’appelle Josette Foultier-Paris et j’habite dans la Marne. J’utilise du sucre de fleurs de coco car j’ai du diabète.

Partagez-nous