Fibromyalgie et hypothyroïdie, un lien de cause à effet ? - Nouvelle Page Santé

Fibromyalgie et hypothyroïdie, un lien de cause à effet ?

Chers amis,

La fibromyalgie est une maladie chronique très complexe, qui associe des douleurs physiques et psychiques.

Elle se caractérise notamment par des douleurs musculaires, articulaires et tendineuses associées à une fatigue intense, des troubles du sommeil et d’autres symptômes … propres à chaque individu qui en souffre.

C’est là tout le problème de cette maladie : elle est à la fois difficilement définissable et peu compréhensible pour ceux qui n’en souffrent pas.

Imaginez un peu devoir expliquer à quelqu’un qu’un simple contact, ou encore qu’une douleur jugée “supportable” par le commun des mortels, soit tout simplement insupportable dans votre cas ?

Pire encore, que vos émotions, le stress ou encore le froid, fassent empirer vos douleurs ?

C’est pourtant le cas de la fibromyalgie, un véritable handicap, dont les douleurs extrêmes limitent le quotidien.

En France, on estime qu’environ 2 % de la population souffrirait d’un syndrome fibromyalgique.

Et dans 80 % des cas, ce sont des femmes âgées de 30 et 55 ans qui sont touchées1.

Les malades imaginaires

Pendant longtemps, la fibromyalgie a été perçue comme une maladie imaginaire qui se passe « seulement dans la tête », plongeant les personnes atteintes dans le désarroi le plus total.

Avec le temps, le regard porté sur cette pathologie a changé.

Pour expliquer ce qui déclenche une fibromyalgie, la médecine évoque en général des facteurs psychologiques, comme l’anxiété ou la dépression, mais aussi un dérèglement du système nerveux responsable de la détection et du contrôle de la douleur.

Toutes ces hypothèses, hélas, sans aucune certitude.

Mais surtout, il n’existe actuellement aucun moyen de vraiment guérir la fibromyalgie. Pire encore, dans bien des cas, les médicaments n’améliorent pas les symptômes.

Face à ces solutions encore peu satisfaisantes, les recherches se poursuivent pour mieux comprendre cette mystérieuse maladie.

Thyroïde et fibromyalgie : la piste la plus sérieuse

Les symptômes de l’hypothyroïdie et de la fibromyalgie présentent d’étranges similitudes.

Dans les deux cas, on constate de la fatigue, des troubles du sommeil, un état anxieux, des troubles de la concentration, un manque d’énergie, des douleurs diffuses, ou encore des troubles gastro-intestinaux.

Dans les années 90, certains chercheurs ont donc commencé à faire le lien2.

C’est le cas notamment du docteur américain John C. Lowe. Dans l’étude que vous trouverez dans les sources de cette lettre, il relate que sur 38 patients souffrant de fibromyalgie, 63 % avaient une déficience thyroïdienne.

Après des années de recherches, le Dr Lowe en est venu à la conclusion que la fibromyalgie est, pour nombre de patients, le symptôme d’un problème thyroïdien sous-jacent.

Les cas d’hypothyroïdie seraient sous-estimés en France

Pour savoir si vous souffrez d’hypothyroïdie, votre médecin fera tester votre taux de TSH (thyroid stimulating hormone, ou hormone thyréostimulante en français).

C’est l’hypophyse (une petite glande située sous le cerveau) qui sécrète la TSH en réponse à des taux circulants d’hormones thyroïdiennes (T3 et T4) trop bas.

Ainsi, un niveau élevé de TSH permet de diagnostiquer une insuffisance thyroïdienne.

En France, le niveau de TSH normal se situe entre 0.5 et 5.0 mUI/l de sang. Un taux inférieur à 0.5 signifie que vous êtes en hyperthyroïdie, et un taux supérieur à 5.0 indique une hypothyroïdie.

Mais pour de nombreux spécialistes de la thyroïdes, le taux de TSH considéré comme normal est beaucoup trop élevé.

Autrement dit, beaucoup de cas d’hypothyroïdie passeraient sous le radar des médecins.

C’est notamment ce que suggère le Dr. Norbert Kurland3, un des pionniers dans le diagnostic et le traitement de la fibromyalgie). Selon lui, un taux de 3.0 serait déjà un signe d’hypothyroïdie.

D’ailleurs, aux États-Unis, depuis 2002, l’AACE (Association américaine des endocrinologues cliniques) considère que les normes de référence de la TSH se situent entre 0.3 et 3.0 mUI/l.

Résultat : 27 millions d’Américains sont aujourd’hui considérés comme souffrant d’hypothyroïdie, au lieu de 13 millions suivant les normes précédentes.

Cela laisse supposer que beaucoup de personnes en France pourraient ignorer leur état d’hypothyroïdie.

Ce facteur ignoré qui met en échec les traitements

Les glandes surrénales sont de petites glandes situées au-dessus des reins qui sécrètent des hormones – comme le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline – servant à réguler la réponse au stress.

Or, des glandes surrénales fatiguées peuvent conduire à de l’hypothyroïdie.

En effet, lorsque les glandes surrénales sont épuisées, en cas de stress chronique par exemple, elles obligent le corps à revoir à la baisse sa production d’énergie, mettant l’organisme dans un état de « repos » forcé.

C’est à ce moment-là que la thyroïde entre en jeu car c’est elle qui régule en partie notre métabolisme ; elle réduit alors la production des hormones T4 et T3 ce qui peut mener à un état d’hypothyroïdie.

Ce facteur est bien souvent ignoré et peut mener à des échecs malgré les traitements mis en place pour réguler la thyroïde.

Soigner votre thyroïde et vos surrénales peut donc constituer une bonne stratégie pour soulager une fibromyalgie lorsque les traitements sont inefficaces.

Mes 10 conseils pour prendre soin de vos glandes surrénales et de votre thyroïde

Voici quelques conseils pour vous permettre d’entretenir la santé de ces deux glandes si importantes.

Pour les surrénales

1. Le cassis est une plante qui présente une action « cortisol-like », c’est-à-dire qu’elle mime l’action de la cortisol, tout en en stimulant la production.

Comptez de 5 à 15 gouttes de macérat de bourgeons de cassis par jour dans un verre d’eau.

 2. Le repos et le sommeil permettent de régénérer toutes les fonctions de l’organisme.

Il est donc primordial de retrouver des nuits paisibles pour que les glandes surrénales récupèrent tout leur tonus.

Pour cela, faites appel aux infusions de plantes, comme la passiflore, le tilleul, ou la valériane, selon votre préférence, à hauteur d’une à deux tasses le soir.

En complément, la pratique du yoga, du qi gong, de la méditation ou de la cohérence cardiaque aideront à retrouver de la sérénité.

Par précaution, la passiflore et le tilleul sont déconseillés chez les enfants ainsi que durant la grossesse et l’allaitement.

Le tilleul est également déconseillé à haute dose aux personnes souffrant de problèmes cardiaques.

3. Il existe de nombreuses plantes, qui agissent sur la production de cortisol.

La rhodiole (entre 100 et 300 mg par jour), et l’ashwagandha (400 à 600 mg par jour) sont intéressantes car adaptogènes, c’est-à-dire qu’elles permettent à l’organisme de s’adapter au stress.

La rhodiole est déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants, les personnes présentant des troubles bipolaires, les diabétiques et les personnes souffrant d’une maladie hépatique.

L’ashwagandha est une plante qui ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants, et les personnes souffrant d’hyperthyroïdie.

Les personnes allergiques aux solanacées devront également éviter d’en faire usage.

4. L’huile essentielle d’épinette noire est idéale pour relancer l’activité des surrénales.

Mélangez 5 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire dans deux cuillères à café d’huile végétale et massez-vous le bas du dos au niveau des lombaires (c’est à cet endroit que se trouvent les glandes surrénales).

Attention, l’épinette noire est une plante tonique, je vous conseille donc de l’utiliser en début de journée pour limiter tout risque d’insomnie.

L’huile essentielle d’épinette noire ne doit pas être utilisée chez les enfants de moins de 7 ans.

Elle est également contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes et ne doit pas être utilisée chez les personnes souffrant d’épilepsie et chez les personnes souffrant d’asthme.

Pour la thyroïde

Pour une thyroïde en bonne santé, vous pouvez agir de différentes manières.

Tout d’abord, il vous faudra adopter toute l’année une alimentation variée, riche en oméga-3 et en polyphénols.

Pour cela, consommez beaucoup de légumes colorés, de fruits, de des huiles d’olive, de colza ou de lin, des poissons gras (type maquereau ou sardines), des épices, des herbes aromatiques, du thé vert…

Veillez également à avoir de bons apports en iode, qui est le principal composant des hormones thyroïdiennes, en consommant des fruits de mer, des algues, des œufs durs ou encore des pruneaux.

Vous pouvez également faire une cure de zinc et de sélénium, à hauteur de 30 mg par jour pour le zinc (le matin à jeun) et de 50 µg par jour pour le sélénium, sur trois mois.

Enfin, soutenez votre foie !

Un foie en mauvais état a été identifié comme étant l’une des raisons d’un dérèglement du fonctionnement de la thyroïde4.

En complément d’une alimentation saine, les gélules à base de poudre de feuille de desmodium sont efficaces pour protéger et détoxifier le foie.

Référez-vous à la posologie du fabricant, mais en général il s’agit de 3 gélules par jour.

Demandez conseil à votre médecin si vous suivez des traitements ou si vous avez une pathologie liée au foie. 

L’utilisation du desmodium est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez les enfants. 

Si vous souffrez d’hypothyroïdie je vous renvoie à l’une de mes anciennes lettres pour avoir quelques conseils supplémentaires.

Et vous, saviez-vous que l’hypothyroïdie et l’épuisement des glandes surrénales pouvaient jouer un rôle dans la fibromyalgie ? Répondez-moi en commentaire.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 4 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

18 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Desreumaux
Desreumaux
8 mois il y a

Bonjour oui effectivement,J ai une fibromyalgie et une hypotiroidie.

Maryse
Maryse
8 mois il y a

Bonjour, je suis en hypothyroïdie, j’apprends beaucoup de choses sur nouvelles pages santé, je suis très nature . Merci

lEHE
8 mois il y a
  • Merci de ce nouvel éclairage…Je souffre de fibromyalgie depuis 25 ans….
LAURENT
LAURENT
8 mois il y a

Bonjour, Je ne commente pas autrement car cela me fatigue énormément mais là je devais le faire car je pense qu’il est important de savoir ce qu’il en est sur ce sujet précisément qu’est la fibromyalgie. Tout d’abord, petite précision, je suis atteinte d’une maladie orpheline rare, qui s’appelle le Sed Syndrome Elhers Danlos, je fais partie d’une association qui s’appelle SED’in FRANCE, j’ai rejoins l’association et j’ai ouvert une antenne dans les Alpes maritimes depuis quelques temps pour aider les humains atteint de cette pathologie soit disant rare mais qui ne l’est pas. Je dis qu’elle ne l’est pas… Lire la suite »

Lenda
Lenda
8 mois il y a

Merci Monsieur pour tous ces bons conseils. Vous n’êtes pas avare en informations contrairement à la majeures partie de vos « collègues » qui s’expriment sur mon adresse électronique et qui nous font languir. Je vous en suis très reconnaissant. Vous écrivez d’excellents articles très utiles et pratiques. Ce que vous dites me fait penser aux symptômes de la maladie dite de Lyme et qui n’est pas du Lyme. Le tout amplifié par les radios fréquences qui sont en train de nous décimer, sans vouloir alarmer. Votre rapport avec l’hypothyroidie est une piste à suivre. J’ai longtemps confondu Lyme avec fibromyalgie dont… Lire la suite »

MARJOLLET Maite
MARJOLLET Maite
8 mois il y a

Merci pour ce message très intéressant pour moi qui souffre de fibromyalgie depuis très longtemps et qui suite à d’important problèmes thyroïdiens ai accepté une ablation de la thyroïde ; Je me suis heurtée à l’incompréhension ou l’ignorance du milieu médical et me suis débrouillée seule ; Apres des années de galère avec fatigue physique et nerveuse intense , j’ai trouvé un équilibre qui allie prise en compte de mes capacités physiques et nerveuses et recours au médecines naturelles, plantes , huiles essentielles, pratique du yoga , du Qiqong..,chant choral … Marche en forêt, séjour au bord de mer …… Lire la suite »

Olicard Magali
Olicard Magali
8 mois il y a

Bonjour, je suis fibromyalgique et j’ignorais que cela pouvais avoir un lien avec la tyroide. En effet, j’ai plusieurs nodules tyroidiens, ma TSH d’apres le medecin est correcte. La T3 et T4 aussi ??? Est-ce que malgres tout, des nodules tyroidiens n’expriment pas un problème de tyroide et pouraient être une cause à ma fibromyalgie?
D’avance, je vous remercie.
Cordialement

Dr Chouiref Saïd
8 mois il y a

Bonjour monsieur merci de votre contribution.a question en tant que médecin généraliste libéral,quel est le taux officiel de la TSH qu’il faut prendre en considération,pour éviter les erreurs passées, comme je viens de lire dans votre lettre.
Les surrénales ont une relation avec fibromyalgie.le bilan biologique pour ces dernières est-il nécessaire en cas de suspicion.mes salutations.

Soso
8 mois il y a

Hebien, j’ai toujours ressenti un enorme poid dans le bas du dos au meme moment ou la fatigue devient un epuisemrnt et non une fatigue normal, obligation de prendre du repos, de toutes facons aucune possibiliter d’etre en mouvement, et cet article correspond exactement a mon ressenti, seulement personne ne m’en a jamais parler, je n’ais jamais lu ca nul part, donc donc je ne fesait pas la relation, je suis en hypothyroide depuis 33ans,avec des epuisement extreme, depuis elthyroxine sa va mieux, mais j’aimerais prendre plus au serieux les glande surrenal, voir, sil y aurais amelioration, mais j’en suis… Lire la suite »

Rovero Anne-Marie
Rovero Anne-Marie
8 mois il y a

Merci de cette belle lettre si importante pour des personnes, qui comme moi souffrent d’hypothyroidie. Quant à la fibriomyalgie … je n’ai pas idiée comment on la diagnostique. J’aimerais la traîter par des moyens naturels uniquement… je n’ai actuellement que 50 mg de thyroxine par jour. Je vais commencer par le macérat de cassis et les algues. Grand merci. AM.R.

Rita
Rita
8 mois il y a

Non je ne connaissais pas le lien entre les deux: fascinant! j’ai souffert longtemps (et souffre encore mais moins) de fibromyalgie et aussi d’une légère hypothyroïdie avec des surrénales sont plutôt hyperactives. Je comprends le cercle vicieux. Merci des conseils pour prendre soin de la thyroïde et des surrénales (et du foie en passant!)

Leman Patrice
Leman Patrice
8 mois il y a

bonjour Monsieur Laurent , tout d’abord un grand merci pour ces nombreux bons conseils . j’ai ma femme qui souffre de Fibromyalgie , constamment fatiguée , inapprochable car a la peau super sensible !!! ne support aucun touché !!! connait de nombreux problèmes gastro intestinaux etc. ….. Pour moi l’intervention des glandes surrénales est un point entièrement nouveau . Vu le lien entre Thyroïde, gandes surrénales et fibromyalgie je vais tenter , de lui proposer une cure de ZINC et de Sélénium pendant 3 mois et ensuite nous verrons .sans oublier l’alimentation que vous recommandez …. Car son médecin RAME… Lire la suite »

Duchenne Laurence
Duchenne Laurence
8 mois il y a

Bonjour Laurent, il y a un moment maintenant que je fait des recherches sur le sujet dont vous venez de parler. La fibromyalgie et la fatigue chronique, je connais depuis 1990. En suivant le site d un naturopathe je me suis rendue compte que non seulement la thyroïde ( l hypothyroïdie) et les glandes surrénales fatiguées ont très clairement un rôle à jouer, si je puis ainsi m exprimer. Mais plusieurs sources parlent également du mauvais fonctionnement des mithocondries qui ne feraient plus bien leurs boulot de distribution de l énergie dans le corps et ce en cause l hypothyroïdie… Lire la suite »

Oger Roberta
Oger Roberta
8 mois il y a

J’ignorais que l’hypothyroidie pouvait jouer un rôle dans la fybromialgie mais peut-elle également avoir un rappoert avec le syndrome d’elhers danlos?

Martine
Martine
8 mois il y a

Bonjour,
Une petite idée pour soulager ceux et celles qui souffrent de fibromyalgie : utiliser de l’huile de CBD (environ 4 gouttes) le soir avant de se coucher, en la mettant sous la langue pendant 1 mn ou 2.
J’ai constaté que cela soulage et aide à dormir.

Celine
8 mois il y a

Je cherche une méthode naturelle pour soigner mon hyperthyroïdie! Je suis une femme de 66 ans en bonne santé mais depuis q.q mois j’ai eu un diagnostic de Hyperthyroïdie et personne ne sait de quoi ça dépend!
on me dit hérédité, et ils ont rien à proposer que des pilules!
et moi j’aimerais trouver de quoi ça dépend!
Est-ce le gluten? Ou les crèmes qu’on s’applique deans le visage? Qu’est-ce qui pourrait m’aider à améliorer cette maladie? ´
Traiter le foi? Acupuncture,argile en cataplasme…. Je suis une lectrice assidue! Merci de m’aider!

Thierry
Thierry
7 mois il y a

Félicitations pour votre article très intéressant. Fibromyalgique depuis 37 ans, aucun homéopathe ne m’a parlé de ces glandes!! à ma prochaine consultation j’en parlerai avec mon médecin… Avec mes remerciements. Christine

Portmann Marie-José
Portmann Marie-José
5 mois il y a

Je ne connaissais pas ce lien mais suis au maximum de la complémentation de la thyroïde et souffre quand même de fibromyalgie.

Suivez-nous sur Facebook

18
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close