Vos dents peuvent vous sauver la vie - Nouvelle Page Santé

Vos dents peuvent vous sauver la vie

Vos dents peuvent vous sauver la vie

Protocole en 3 étapes pour soulager les maladies parodontales

Quel est le point commun (souvent ignoré) entre le cancer, l’infarctus ou Alzheimer ?

Les maladies parodontales.

Cela commence par quelques petits saignements de gencives au moment du brossage…

… et finit par des dents qui tombent et des maladies graves !

Si vous n’y prêtez pas attention, vos dents peuvent littéralement vous tuer.

Dommage car il n’est pas si compliqué d’avoir une bonne santé bucco-dentaire.

Gingivite non traitée ? Bonjour la parodontite !

Nos dents sont solidement ancrées au sein de notre mâchoire grâce au parodonte qui comprend :

  • la gencive,
  • le cément (couche minéralisée qui recouvre les racines),
  • l’os alvéolaire qui reçoit la racine dentaire
  • et le ligament alvéolo-dentaire (réseau de fibres qui maintient la dent dans son alvéole). Deux pathologies peuvent toucher ce parodonte.

La gingivite : une inflammation des gencives à ne pas négliger

La gingivite est une inflammation des gencives causée par des bactéries qui prolifèrent dans la plaque et le tartre.

Les gencives sont rouges, gonflées, douloureuses avec des saignements.

Il faut consulter votre dentiste dès que vous constatez ces symptômes. Un simple détartrage et quelques bains de bouche suffisent à l’enrayer dans la plupart des cas.

Toutefois, elle est le signe d’une certaine propension à développer une parodontite si l’on n’y prend pas garde.

La parodontite : une gingivite qui dégénère

L’inflammation, au départ simplement de la gencive, s’emballe de façon immodérée et les bactéries pénètrent sous la gencive.

Une mauvaise haleine chronique, de la fièvre et des douleurs lors de la mastication sont des symptômes de la parodontite.

Lorsque la parodontite chronique s’installe, les gencives se rétractent, laissant la porte ouverte aux bactéries pathogènes qui vont agresser les ligaments et l’os alvéolaire.

A terme c’est la chute des dents (déchaussement) qui survient mais aussi un risque beaucoup plus élevé de développer des maladies gravissimes.

La porte d’entrée pour les bactéries

La première conséquence des maladies parodontales est le déchaussement des dents, mais la prolifération des bactéries au niveau du parodonte permet à des toxines de pénétrer le système sanguin et de s’attaquer à l’organisme dans son ensemble.

Le risque de développer certaines maladies graves augmente alors considérablement1.

Les spécialistes évoquent notamment un risque accru pour :

  • Les maladies cardiovasculaires2 : les différentes bactéries qui circulent dans le sang augmentent les risques d’athérosclérose et de formation de caillots sanguins. La probabilité de faire un AVC ou un infarctus devient alors plus importante.
  • Les maladies pulmonaires3 : en atteignant les poumons via le système sanguin, les bactéries peuvent provoquer certaines infections sérieuses, comme la pneumonie. Les personnes âgées dont le système immunitaire est affaibli sont les plus vulnérables à ce genre de complications.
  • L’arthrite4 : l’inflammation systémique qui découle d’une parodontite est un facteur favorisant grandement le développement ou l’aggravation d’une arthrite rhumatoïde. Il s’agit du rhumatisme inflammatoire chronique le plus fréquent avec environ 300 000 personnes touchées en France. Contrairement à ce qu’on croit, cette pathologie n’est pas l’apanage des personnes âgées puisqu’elle peut se déclarer dès la trentaine5.
  • Les maladies dégénératives6 : la bactérie parodontale P. gingivalis est fréquemment retrouvée dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Elle serait un des facteurs déclenchant de la maladie mais aussi un multiplicateur du risque de mortalité.
  • Le cancer7 : l’incidence de cancer colorectal est 50 % plus élevée chez les individus ayant un historique de parodontite ! On sait également que des niveaux élevés de P. gingivalis ont été détectés dans les cancers de la bouche. Les cancers du pancréas et du poumon seraient également favorisés par cette bactérie aux effets délétères.
  • Les complications de grossesse8 : les bactéries qui sont à l’origine des maladies parodontales peuvent migrer jusqu’au placenta. On assiste alors à un risque accru d’accouchement prématuré et de fausse couche.

Une dernière précision : les patients diabétiques présentent fréquemment des parodontites et, inversement, une parodontite aggrave le risque de diabète.

Les maladies parodontales sont déclenchées ou accentuées par différents facteurs comme un déséquilibre de la flore bucco-dentaire (le principal élément déclencheur), le tabagisme, le stress, certains dérèglements hormonaux, le diabète, les facteurs héréditaires et une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Heureusement, vous pouvez jouer sur certains de ces facteurs pour ne pas laisser vos maladies parodontales dégénérer.

1. Adoptez les bons gestes au quotidien

Il faut savoir qu’il n’est malheureusement pas envisageable de traiter une parodontite uniquement avec l’aide de médecines naturelles.

Si le mal est déjà là, il vous faudra impérativement suivre le traitement donné par votre dentiste.

Cependant, faire de la prévention et compléter le traitement avec des méthodes naturelles est fortement recommandé.

En matière de prévention les conseils basiques relèvent du bon sens :

  • Brossez-vous les dents après chaque repas et avant le coucher, en veillant à bien brosser partout avec un mouvement de rotation pour retirer efficacement la plaque dentaire.
  • Après chaque brossage, si vous le pouvez, prenez le temps de passer une brossette interdentaire pour retirer les résidus alimentaires entre vos dents.
  • Adoptez un régime alimentaire équilibré en limitant le sucre.
  • Arrêtez de fumer car le tabagisme favorise grandement l’irritation des gencives et le développement des parodontites.
  • Consultez votre dentiste au moins une fois par an pour un détartrage et un examen bucco-dentaire complet.
  • Évitez les bains de bouche antiseptiques réguliers car ils modifient les muqueuses buccales et la flore bactérienne.

2. Préservez votre flore buccale

Vous l’aurez compris, prendre soin de votre flore buccale est essentiel.

Ce point est capital puisque, je le rappelle, les problèmes arrivent lorsque celle-ci est déséquilibrée.

Tout comme la flore intestinale, la flore buccale est d’une incroyable complexité et elle demande tout autant d’attention si l’on veut rester en bonne santé.

Il existe pour cela des produits destinés à son entretien.

Les probiotiques existent aussi pour la bouche

Par exemple, on sait que la bactérie Lactobacillus reuteri Prodentis, qui a fait l’objet d’études, se révèle indispensable pour limiter la prolifération de ses consœurs pathogènes9.

Elle agit ni plus ni moins comme un probiotique.

On peut facilement se procurer en pharmacie ou sur internet des gommes ou des pastilles à sucer qui contiennent cette bactérie bénéfique.

Le laboratoire Pileje, propose aussi le même genre de produit avec Lactibiane Buccodental, qui contient une autre souche (Lactobacillus paracasei) bénéfique à la flore buccale.

Quant au laboratoire Noobiotik, il propose des gélules de probiotiques à prendre par voie orale. (https://www.noobiotik.com/products/flore-orale)

Le bon dentifrice

Côté dentifrice, je suis moi-même un adepte de la marque Zendium10 qui a conçu un dentifrice qui contient les mêmes enzymes et les mêmes protéines naturelles que l’on retrouve dans une bouche en bonne santé.

La composition de ce dentifrice stimulerait la production de bonnes bactéries et réduirait, par conséquent, les mauvaises.

L’huile de coco à tous les niveaux

L’huile de coco présente également de solides arguments.

Elle est riche en nombreux principes actifs, notamment en acide laurique qui possède des propriétés antibactériennes.

Elle permettrait donc de diminuer l’accumulation de la plaque en réduisant la prolifération des mauvaises bactéries de la bouche11.

L’huile de coco réduirait également l’acidité de la bouche et aurait la capacité de capter les bactéries qui se trouvent entre les dents.

Autre avantage : elle est totalement naturelle et ne déstabilise pas la flore buccale comme pourrait le faire un bain de bouche antiseptique traditionnel.

Pré-brossage des dents à l’huile de coco :

  1. Mettez un peu d’huile de coco, de préférence sous sa forme solide, sur votre brosse à dents.
  2. Effectuez ensuite un brossage doux en insistant sur les gencives et la langue.
  3. Puis, brossez-vous les dents avec votre dentifrice habituel.

Le thé vert

En complément de ces soins naturels, vous pouvez également miser sur le thé vert qui pourrait contribuer à l’entretien d’une flore buccale équilibrée12. Ne vous en privez donc pas !

3. Traitez l’inflammation

Cela me semble nécessaire afin de limiter les dégâts dus à l’inflammation chronique qui résulte d’une parodontite.

Pour cela, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires naturels sous la forme d’une cure de deux mois renouvelable après un mois de pause.

Vous avez à votre disposition :

  • Le Cassis (Ribes Nigrum) : 100 gouttes de teinture mère une à deux fois par jour, ou bien 20 gouttes de macérat de bourgeons par jour.
Les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou rénale doivent consulter leur médecin avant de prendre des produits de phytothérapie contenant des feuilles ou des baies de cassis. L’Agence européenne du médicament déconseille l’utilisation thérapeutique des feuilles et des baies de cassis pendant la grossesse et pendant l’allaitement.
  • Les oméga-3 : la posologie idéale pour obtenir des résultats est de 2000 mg/jour à prendre sous forme de gélules.
  • Le curcuma : comptez 300 à 600 mg de curcuminoïdes par jour.
Le curcuma est contre-indiqué chez les personnes qui ont des problèmes de foie, souffrent d’obstruction des voies biliaires (calculs par exemple) ou ont un ulcère de l’estomac.

Les maladies parodontales vous ont-elles causé des ennuis de santé ?
Quelles sont vos solutions ? Je serais ravi de les lire en commentaires !

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Thomann
Thomann
1 mois il y a

La parodontie est importante. Pourtant la cpam ne prend pas à charge tous les traitements prescrits. Pourquoi ?

Mariana Dorcé
Mariana Dorcé
1 mois il y a

Bonsoir .
Je vous remercie pour votre aide.

Que Dieu vous bénisse,

Et félicitations.

Coliopoulos yvette
Coliopoulos yvette
1 mois il y a

Bonjour, je viens de lire toutes vos informations sur les graves problèmes de santé dus à nos dents et je vous remercie pour vos conseils que je vais m’empresser de suivre .Je souffre de rhumatismes avant entre autre déformés mes mains et mon Ostéopathe qui intervient pour des problèmes Dorsolombaires m’avait conseillé de consulter mon Dentiste ( je suis en soins actuellement) .Cordiales Salutations. Y.coliopoulos

Suivez-nous sur Facebook

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close