Lin : le meilleur des oméga-3, à condition de connaître le mode d’emploi

Lin : le meilleur des oméga-3, à condition de connaître le mode d’emploi

3 bols de lin en poudre, graines et huile - source d'oméga-3

Les oméga-3, vous connaissez : des acides gras essentiels qui, entre autres, réduisent les risques de maladies cardiovasculaires, stimulent notre cerveau et stabilisent nos émotions[1].

Dans les palmarès des meilleures sources d’oméga-3, le lin, en graines ou en huile, truste les premières places. Et pourtant, graines ou huile, mal utilisées, peuvent être dangereuses pour la santé.

Moi-même, je parsemais mes salades de graines de lin, tout content de combiner style et santé : tout faux, je faisais du mal à mon estomac, et j’embêtais mes enfants pour rien.

L’huile de lin a même été interdite à la consommation en France pendant plus de 50 ans. Elle n’a été réhabilitée que du bout des lèvres par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA[2]) en 2009 seulement, suite à une directive européenne.

Pas si facile de trouver des sources d’oméga-3 sans risques

Les oméga-3 sont des acides gras dits essentiels, parce que votre corps ne peut pas les fabriquer lui-même. Le seul moyen de vous en procurer, c’est de les avaler. Il en existe deux sources d’apport principales : les poissons gras (notamment saumon, morue ou sardines) et certaines plantes (lin, noix et colza notamment).

Les premiers contiennent des oméga-3 dits EPA (acide eicosapentaénoïque). Les secondes, des oméga-3 ALA (acide alpha-linolénique). Les deux possèdent les mêmes vertus, en particulier pour le système cardiovasculaire.

Les nutritionnistes recommandent de privilégier les EPA, d’origine animale, car ils sont mieux assimilés par l’organisme humain. Mais attention au risque d’empoisonnement aux métaux lourds.

Si les poissons sont riches en EPA, c’est parce qu’ils ont mangé des planctons, eux-mêmes riches en ALA. Malheureusement, la même logique s’applique au plomb, au mercure et autres polluants de plus en plus présents dans les rivières et les mers. Ainsi, plus vous remontez la chaîne alimentaire, plus la concentration en métaux lourds est importante. Il vaut donc mieux manger des petits poissons comme les sardines ou les maquereaux, moins intoxiqués par les métaux lourds. Et le mieux est évidemment de prendre du poisson bio et fraîchement pêché, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde.

C’est pourquoi je vous recommande de vous tourner vers les ALA d’origine végétale.

La solution la plus naturelle, la plus simple et la moins chère, est d’assurer votre apport en oméga-3 est d’avoir recours au lin.

La graine de lin est LA plus riche en acide alpha-linolénique

Dont le nom provient d’ailleurs… du lin ! Le lin contient 55 à 60 % d’oméga-3, contre seulement 15 % d’oméga-6, soit un des meilleurs rapports entre les deux (sachant qu’aucune source naturelle ne contient que des oméga-3).

D’autres graines sont également riches en oméga-3 : l’huile de noix, l’huile de colza, l’huile de nigelle (ou cumin noir), l’huile de cameline… Pour citer les plus accessibles, ou les plus à la mode.

L’avantage du lin, c’est que vous en trouverez facilement de bonne qualité, à un prix raisonnable. L’huile de nigelle, souvent en provenance d’Égypte ou du Pakistan, coûte 5 à 6 fois plus cher qu’une huile de lin vierge bio, avec une concentration en oméga-3 déséquilibrée par rapport aux oméga-6.

Une graine à risques, une huile hyper fragile

Alors graines ou huile ? Matin ou soir ? Ne suffit-il pas d’avaler ces graines ou cette huile en quantité suffisante, et basta ? Justement, non.

Pour deux très bonnes raisons. La première : notre estomac n’est pas capable de digérer les graines de lin, ou très mal.

Les graines de lin : quelques précautions indispensables

Si vous essayez d’obtenir un apport suffisant d’ALA en mangeant des graines de lin, vous devrez avaler des quantités qui risquent de vous provoquer des problèmes digestifs[3].

Les graines de lin peuvent avoir un effet laxatif, et du fait de leur dureté et de leur forme elles peuvent provoquer des saignements, si votre paroi intestinale est fragilisée[4]Une simple prise de graines est donc à éviter absolument.

La solution : mettre une cuillerée de graines de lin chaque soir dans un verre et les recouvrir d’eau. Le lendemain matin, elles auront gonflé et seront devenues digestes.

Si vous ne trouvez pas cette mixture appétissante, vous pouvez broyer vos graines de lin, mais attention, si vous ne voulez pas sortir le mixeur tous les jours, conservez votre poudre au réfrigérateur, et consommez-la dans les trois jours.

L’industrie propose une autre solution : des oeufs enrichis en oméga-3. Les poules digèrent beaucoup mieux que nous les graines de lin. Avec 10 % de lin dans leur alimentation, le taux d’oméga-3 des oeufs est multiplié par 10. Le ratio oméga-6/oméga-3 passe à 1,75/1. C’est donc mieux, mais encore loin du lin lui-même.

Pourquoi l’huile de lin était interdite à la consommation jusqu’en 2009 ?

À cause de la deuxième raison qui justifie votre vigilance : l’huile de lin est très fragile, mal conservée elle peut devenir toxique.

Par rapport aux graines de lin, la concentration en ALA est doublée dans une huile de bonne qualité. Mais les acides gras polyinsaturés sont très instables et ne supportent pas la chaleur.

Du coup, une huile de lin exposée à une température trop élevée, non seulement perd ses propriétés nutritionnelles, mais devient potentiellement toxique. C’est ce qui s’est passé Après la Seconde Guerre mondiale, lorsque le procédé de l’extraction à chaud s’est généralisé dans les huileries. De bonne pour la santé, l’huile de lin est devenue toxique.

Il a fallu que des maîtres artisans huiliers, fidèles aux techniques traditionnelles de l’extraction à froid, se battent pour démontrer que l’huile de lin était excellente pour la santé, à condition de la fabriquer avec respect.

L’AFSSA l’a reconnu en réautorisant l’huile de lin avec des conditions spécifiques liées au conditionnement, à la traçabilité des lots et avec une durée limite d’utilisation réduite à neuf mois.

Car l’huile de lin a une autre faiblesse : elle est très sensible à la lumière et à l’oxygène. Elle peut facilement devenir rance. C’est pour cette raison que les bouteilles d’huile de lin sont toujours fabriquées avec du verre opaque.

Une huile qu’il faut traiter comme une princesse

Première recommandation : ne jamais utiliser l’huile de lin pour cuire !

Vous pouvez vous en servir comme condiment ou huile de table, mais elle ne possède pas de vertus gustatives particulières.

Deuxième recommandation : après ouverture de votre bouteille d’huile de lin, conservez-la au frigo. Mettez un petit autocollant sur la bouteille avec la date d’ouverture, et terminez-la en deux ou trois semaines. Comme il faut la consommer vite, elle est souvent vendue en fiole. Mieux vaut payer un peu plus cher le millilitre, que de jeter un gros fond de bouteille, ou pire, d’avoir des doutes sur la qualité de vos dernières cuillerées.

Et choisissez absolument des bouteilles opaques.

En respectant ces précautions, le lin représentera votre ressource en oméga-3 la plus accessible et économique.

Frédéric Forge

P.S. Le geste simple que vous pourriez faire aujourd’hui ?

Buvez une cuillerée d’huile d’olive, vierge extra bien sûr. Oui, cul sec, et de préférence à jeun. Sans même parler des bienfaits pour la santé, vous allez découvrir un univers sensoriel aussi riche que celui du vin.

 

NB1 : contre-indication en cas de prise d’un médicament anticoagulant https://www.webmd.com/vitamins/ai/ingredientmono-990/flaxseed-oil

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

90
Poster un Commentaire

avatar
67 Fils de commentaires
23 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
73 Auteurs du commentaire
malikaValérieMartelJuliette Le CamAntonius Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Yousfi Ahmed Ammar
Invité
Yousfi Ahmed Ammar

Les graines de lin sont consommées depuis des siècles dans notre région ( le sud est algériens) on le donne surtout aux femmes qui viennent d’accoucher et aux malades et aux personnes chétives. Merci pour toutes ces infos elles nous ont été très utiles

Jolanda
Invité
Jolanda

Bonjour,
Combien de temps se conservent les grains de lin? Faut-il aussi les conserver dans un pot opaque et au frais, comme l’huile ?
Merci de votre réponse 🙂

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Jolanda
Les graines de lin non moulues et non humidifiées se conservent plusieurs mois, pas besoin de les mettre au frais mais protégez-les de la lumière.
Très cordialement

Rachel
Invité
Rachel

Peut on mettre du lin moulu dans le pain fait maison-merci

Anne
Invité
Anne

Oui, ça marche !

Michelet
Invité
Michelet

Bonjour,
Je mélange les graines de lin non moulues à la farine à pain. Les graines s’intégrent bien au pâton, dans le quel elles se répartissent. Aucune difficulté de digestibilité constatée.
Une question à mon tour : peut-on mélanger graines de lin et graines de chia dans la pâte à pain ?
Bonne journée à chacun.

Amina
Invité
Amina

Votre article est très intéressant.
Personnellement je prends des graines de lin broyés.
Je vous remercie pour toutes ces informations très utiles

Antonius
Invité
Antonius

Bonjour

Peut-on conserver les graines de lin broyées dans le réfrigérateur plus de 3 jours pour ensuite les consommer ? Merci pour la réponse

Fatmazohra
Invité
Fatmazohra

Bonjour merci monsieur pour cette information très intéressante très bonne journée

xiaotuzi lapinouse
Invité
xiaotuzi lapinouse

merci pour ces informations claires et précises.

Anne
Invité
Anne

Pouvez vous préciser quelle est la quantité quotidienne de graines de lin conseillée ?

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Anne
Vous pouvez consommer une cuillère à soupe par jour. Si vous souffrez de diarrhées, réduisez à une cuillère à café par jour.
Très cordialement

Gérard Marie Supiot
Invité
Gérard Marie Supiot

Bonjour l’ huile d’ olive à boire le matin vous ne dite pas la quantité exactement?

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Gérard Marie
Une cuillerée à soupe par jour vous fera le plus grand bien, en choisissant une huile d’olive vierge extra.
Très cordialement

Hamida Marzouki
Invité
Hamida Marzouki

Je mangeais les graines maintenant je sais qu il faut les tremper.
Merci pour l information.

Isabelle Koenig
Invité
Isabelle Koenig

Bravo pour vos lettres pleines de saveur, et fort instructves !

BUTERI Anne-Marie
Invité
BUTERI Anne-Marie

Bonjour Frédéric et un grand merci pour ce partage sain et généreux.

Anne-Marie de Nouvelle-Calédonie

MONIQUE BAILLY
Invité
MONIQUE BAILLY

Merci beaucoup pour cet article très clair, où les recommandations sont très bien expliquées. J’apprécie beaucoup l’information sur le temps de lecture à prévoir pour lire l’article.
Certains naturopathes recommandent d’intégrer des graines de lin moulues dans les préparations culinaires, d’après vous celles-ci sont t’elles devenues digeste du fait de ce traitement ?

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Monique
Oui, les graines moulues sont plus digestes. Mais pensez à les conserver au réfrigérateur et à les consommer rapidement.
Très cordialement

Marie-Antoinette LOMBARD
Invité
Marie-Antoinette LOMBARD

Voilà bien une dizaine d’années que je prends tous les jours une cuillère à café de graines de lin broyées dans mon yaourt ….. à la place des statines que mon médecin m’avait ordonnées ! Je broie toutes les semaines mon petit pot de graines de lin et plus de mauvais résultats d’analyse sanguine ! graines entières et graines broyées sont conservées au frigo et je fais attention à ma nourriture ….. sans dépenser plus que de raison. J’ai 80 ans …. et tout va bien, sauf …… que je viens de déclarer un zona ! SURPRISE !!!!!

Ramel
Invité
Ramel

Chère Madame, je vous recommande quand même la lecture de mon commentaire de ce jour dans lequel j’aurais dû mentionner que le déficit en delta-6-désaturase à partir d’un certain âge est sensiblement plus prononcé chez les hommes que chez les femmes. Elles semblent favorisées par la nature du fait qu’elles doivent fournir le DHA nécessaire à la formation du cerveau du bébé.
Je dois dire qu’à 77 ans, j’ai dû faire plusieurs profil des acides gras pour optimiser les apports en ALA, EPA et DHA.

Tiu13b
Invité
Tiu13b

Mince, courage MA

holtzscherer
Invité
holtzscherer

Bonjour Merci pour cet article très intéressant et je tiens à signaler que depuis environ 2 ans il existe un moulin (individuel) à graines de lin; il est très pratique et il permet de moudre les graines au dernier moment.

Catherine Auxiètre
Invité
Catherine Auxiètre

Bonjour. J’aimerais savoir ce que vous pensez de l’huile de chanvre. Merci

Dany
Invité
Dany

Bonjour,
Votre article porte sur le lin et l’huile de lin. Alors, pourquoi proposez vous, au final, de boire de l’huile d’olives? Quel est le rapport?

caroline
Invité
caroline

Bien que je sois assez documentée sur ce sujet qui me passionne, votre article m’a appris plein de choses.
Le texte est concis, pas trop long et dense en même temps.
Et en plus, il ne vend rien ! C’est de l’info pure et assez riche pour vous demander sans doute pas mal de temps
Alors merci et bravo

Claire
Invité
Claire

Bonjour et merci pour ces explications simples et claires. J’ai particulièrement apprécié l’info sur le temps de lecture donné en début de message ! Nous recevons tant de messages, parfois effroyablement longs. Quant au contenu, excellent et qui me conforte avec l’huile de lin bio d’Émile Noël, vendue en 25 ml que je viens d’acheter et que je mets au frigo. Merci beaucoup !

Rémy Faure
Invité
Rémy Faure

Je connais bien l’huile d’olive (la bonne) mais pas l’huile de lin.
Quelles sont différences en matière d’apports (oméga 3, oméga 6,….), avantages et inconvénients, entre l’huile de lin et l’huile d’olive?
Merci.

Véronique JAMME
Invité
Véronique JAMME

Merci. Frédéric pour ces précieux conseils. Encouragements cordiaux.

POIRIER
Invité
POIRIER

En ce qui concerne les graines de lin on peut les prendre avec du chocolat de chez BERTHON « Oméga choco »
ce qui permet de les prendre en profitant du chocolat.

Maryse
Invité

Le thème de votre sujet est bien l’huile de lin !
Vous dites :
P.S. Le geste simple que vous pourriez faire aujourd’hui ?
Buvez une cuillerée d’huile d’olive, vierge extra bien sûr… ou l’huile de lin?

Marie
Invité
Marie

Bonjour, souffrant d’hypertension je prends des anticoagulants, aussi j’ai voulu aller sur le lien à la fin de votre lettre pour consulter les contre-indications, mais ce lien ne fonctionne pas. Pourriez-vous le rééditer s’il vous plaît ?

Laura Kwan
Editor

Bonjour Marie, toutes nos excuses et merci de nous avoir permis de corriger cette erreur. C’est malheureusement trop tard pour le lien dans l’email mais vous pouvez utiliser celui qui se trouve dans l’article ci-dessus.

Frédéric
Invité
Frédéric

Bonjour Merci pour votre article. Oui les huiles végétales riches en Oméga 3 comme l’huile de Lin, c’est bien pour la santé mais dedans ce sont des Oméga 3 ALA que le corps convertit quand il est sain, en très petite quantité en EPA- DHA. Encore faut il avoir un excellent foie. Il n’y a pas d’EPA et DHA dans le règne végétal et c’est là le gros problème. Notre cerveau et nos membranes cellulaires ont besoin d’une certaine quantité EPA – DHA que seul le règne animal peut apporter en quantité suffisante. Même le Krill très à la mode… Lire la suite »

Ramel
Invité
Ramel

Bonjour,
Il semble que l’acide lipoïque (lipoate de sodium) a la faculté d’augmenter le niveau de gluthation. A voir avec un pharmacien éclairé.

Tiu13b
Invité
Tiu13b

Très justement dit
Merci

Francine
Invité
Francine

Merci pour cette lettre très instructive. À propos de graines de lin, je ne les broie pas, mais les « trempe » (ainsi que les graines de chia) la veille dans mon bol de muesli (céréales diverses et noix diverses). Le matin, tout est prêt!
Question: vous ne mentionnez pas le hareng comme source d’omega-3? je vous pose la question car le Hollandais en consomme beaucoup…

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Francine

En effet le hareng fait partie des poissons riches en omega 3.

Très cordialement

Gojon
Invité
Gojon

D’accord pour l’huile de lin,mais que pensez-vous de l’huile de krill pour les omégas 3?
Avec mes remerciements.

Berry
Invité
Berry

Très simple: 2 petites cuillères de graines , 3 secondes au moulin à café chaque matin avec ce que l’on veut

Marina
Invité
Marina

Je fais déjà tremper amandes noix du Brésil et souchet c est délicieux le matin mais je n’avais pas pensé aux graines de lin
Quelle mine d infos vos lettres! Mille mercis!!!

Loulou
Invité
Loulou

Bonjour,

Merci pour cet article très intéressant.
Quelle est la dose journalière conseillée d’huile de lin et à quel moment de la journée?
Merci

Gilbert DUCLOS
Invité

Bravo pour cette « Page Santé ». Enfin quelqu’un qui donne de bons conseils et ne vend rien. les lecteurs à petits moyens apprécieront. Nous ne pouvons souhaiter que cela continue.
Gilbert.

Hour
Invité

Bonsoir pour les grains de lin on fais moudre une petite quantité pour 3jours et on les mais au frais en ce qui concerne les graines de chiaa il contiennent beaucoup plus de oméga3 que les graines de lin.pourquoi on en parle pas

Tamaya
Invité
Tamaya

Merci Frédéric pour ces informations intéressantes …..je consomme l’huile de lin le matin à jeun 3 a 4 fois par semaine …..j’alterne avec l’huile de chanvre …..les autres jours …
Les graines de lin, trempés la veille et consommé le matin à jeun, pour le transit …..

hocco
Invité
hocco

Bonjour,
Merci pour l’article de l’auteur et merci aux lectrices et lecteurs pour leurs commentaires intéressants.
Une petite précision : la réglementation limite les conditionnements à 250 ml.
Personnellement, pour des raisons dentaires, je me nourris de crudités passées au mixer. J’y ajoute deux cuillerées à soupe de gaines de lin trempées depuis la veille et rincées au dernier moment. Est-ce une pratique satisfaisante ?
Cordialement

Leterme
Invité
Leterme

Bonjour
J’avais cru lire que les graines de lin pouvaient libérer du cyanure toxique ?

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Leterme

Vous avez raison, les graines de lin contiennent naturellement une infime dose de cyanure. Si vous les trempez comme indiqué dans la lettre, vous réduisez ce risque, car l’humidification entame le processus de germination, qui élimine l’acide cyanhydrique.

Très cordialement

laffineur
Invité
laffineur

Votre style d’écriture direct est très plaisant. Merci 😊

Kaplan
Invité

Vous oubliez un élément fondamental : À partir de 65 ans, parfois avant si on a une maladie auto-immune, mais également en cas de grossesse, notre organisme ne sait pas convertir les omégas trois EPA à cause du manque d’une enzyme fondamentale, la Delta 6 desaturase qui n’est plus effective. L’huile de lin, même de la meilleure qualité ne pourra pas nourrir nos précieuses membranes.

Yasmine
Invité
Yasmine

Bonjour
Y aurait il une contre indication pour 1 personne sous anti-coagulant ?
Bien à vous

Gérard DECONNINCK
Invité

consommer de l’huile de lin riche en ALA, c’est bien pour les moins de 50 ans qui vont facilement la transformer en EPA et en DHA mais suite à une baise de l’activité enzymatique les plus de 50 ans doivent plutôt prendre des huiles de poisson . L’Huile de krill est la nourriture des poissons gras, donc ok. L’ huile d’olive a une balance oméga 3/oméga 6 moins favorable, hors c’est ce rapport qu’il faut améliorer, il est en moyenne de 1/25 dans nos organismes de sociétés « modernes » alors qu’il devrait être de 1/2 ou 1/3.

Tiu13b
Invité
Tiu13b

Merci Gérard pour ce commentaire tres intéressant.
A t on le même souci avec l’huile de Colza et >50 ans ?
Et si oui, du coup par extrapolation les Omega 3 des vegetaux ?
Merci et bonne journée
Thierry

Bozzola
Invité
Bozzola

Hormis les très bons côtés de l’huile de lin il ne faut pas omettre l’idée qu’elle contient beaucoup de Phyto œstrogènes et donc peut être très dangereuse pour les cancers hormonaux dépendant….
MoiJe dois l’éviter pour cela et beaucoup de personnes autour de moi ne sont pas informés de cette autre contre-indication…
Je reste fan de vos articles qui sont très complets Et forts interressants bravo!
continuez!!!🤗

ANQUEZ
Invité
ANQUEZ

Bonjour,

Personnellement, je mange une fois par semaine des sardines label rouge riches en oméga3 et de temps en temps j prends une cuillère à soupe d’huile d’olive BIO (oméga6) ainsi qu’une cuillère à soupe d’huile de colza BIO (oméga3) individuellement puis je les mélanger pour les boire ?
Merci pour vos lettres qui sont instructives et très bien intéressantes
Bonne journée
Au plaisir de vous lire

Ramel
Invité
Ramel

L’article est intéressant, mais il faudrait y ajouter une information importante pour les plus de 60 ans (environ). Pour le métabolisme de notre corps, ce sont surtout les 2 acides gras essentiels EPA (eïcosapentaénoïque) et DHA (docosahexaénoïque) qui sont importants : pour le système cardiovasculaire et pour le cerveau. Les deux sont produits par notre corps à partir de l’ALA (acide alpha-linolénique) dans un processus métabolique impliquant plusieurs enzymes. La disponibilité de l’une d’entre elles, la delta-6-désaturase (qui, comme son nom l’indique désature des liaisons chimiques dans la molécule d’acide gras en augmentant ainsi le nombre de liaisons doubles entre… Lire la suite »

Mauricette CRESSEND
Invité

Bonjour,
Merci pour tous ces renseignements sur l’huile de lin.
Mais que pensez-vous de la farine de lin avec du kéfir de fruit.
Merci

Morais-Abreu
Invité
Morais-Abreu

Bonjour et merci !
Les graines de lin peuvent-elles être cuites ?

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Ariane

Vous pouvez intégrer des graines de lin, entières ou moulues, à des gâteaux ou à du pain.

Très cordialement

morais-abreu
Invité
morais-abreu

En fait, je les ai cuites avec du riz. Cela a donné au riz un goût un peu gluant et bon.

Tiu13b
Invité
Tiu13b

Merci Frédéric pour la lettre et les reponses, très bien.
Pour mon pain, je vais maintenant intégrer des grines de lin, mais je les ferai surement tremper la veille.
Question a mon tour : je fait souvent germer des graines. Possible de le faire av3c des graines de lin ? Conserve t on toujours les bonnes propriétés ?
Thierry

Chambet
Invité
Chambet

Votre article m’a intéressée car je fais mon pain bio, en variant les graines que je mouds toujours au moment de les introduire dans ma pâte afin de rendre leur digestion je pense bien meilleure que sur les pains garnis de graines entières.
Est ce que je fais bien ?

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Chantal

Les graines moulues sont en effet plus digestes.

Très cordialement

GAIGNE
Invité
GAIGNE

bonjour,
Que pensez vous de l’huile de COCO?

Liz
Invité
Liz

Bonjour et merci pour cet article précis et pratique. Un naturopathe m’avait mise en garde en raison du cadmium que contiendrait l’huile de lin. Qu’en penser et si oui comment se fait il ? Les conditions de culture ? Merci !

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Liz

Le lin est en effet une plante qui absorbe le cadmium, lequel se concentre dans les graines. Mais à moins que le lin n’ait été cultivé sur des terres fortement contaminées, la concentration dans l’huile sera très faible. La principale source d’exposition au cadmium est en général le tabac.

Très cordialement

Labouyrie Morgane
Invité
Labouyrie Morgane

Je pense que vous avez oublié de citer les graines de chia qui sont elles aussi riches en oméga 3. Belle journée et merci pour tous vos conseils.

le :
Invité
le :

Bonjour, Article intéressant, mais incomplet. Vous évoquez l’acide gras oméga-3 « EPA », mais ne mentionnez pas le « DHA », au moins aussi important, en particulier, pour la formation de la membrane des cellules du cerveau, d’où son nom commun d’acide cervonique. Autre précision cruciale : l’ALA, que l’on trouve comme vous le dîtes dans des huiles végétales (lin, colza, noix,…) trouve tout son intérêt lorsqu’il est transformé par certaines de nos cellules (foie et intestin) en EPA et DHA. Mais il y a une compétition pour ces réactions biochimiques entre l’ALA et un autre acide gras essentiel, l’acide linoléique (LA) de la… Lire la suite »

jean claude GUILLONNET
Invité

Boire une cuillere d’huile d’olive chaque matin pourquoi pas , sauf que cela va encore augmenter le déséquilibre du rapport omega3/oméga6 qui est deja tres mauvais avec notre alimentation habituelle

Cezanne
Invité
Cezanne

Pleins d omission da s votre article
Quid de la DHA
Quid du mode d’extraction des huiles de poisson et de la forme TG ou esterifiee
Aucune evocation de l enzyme de convertion delta 6 desaturase
Cet article n est pas serieux

Tiu13b
Invité
Tiu13b

Bonjour Cézanne
Tout dépend du niveau d’où l’on se place (ou du moins d’où l’on est).
Pour moi qui decouvre, cest pas si mal, puis qd je lis les commentaires, justement, j’apprends bcp.
Ca aurait été sympa de détailler, ici, les compléments que vous possédez, libre a chacun de les ingérer … Ou pas. En tout cas mieux que de juste critiquer, surtout vu l’effort que fait Frédéric. Puisqu’il n’a pas l’air d’avoir de mauvaises intentions, Aidons le
Cdlt
Thierry

Floirac
Invité
Floirac

Merci pour ces précieux conseils donnés avec générosité

Partagez-nous