Vaccination des enfants, l'avis du Dr Demonceaux - Nouvelle Page Santé

Vaccination des enfants : la position du Dr Demonceaux

enfant se faisant vacciner

Vaccination des enfants : on se trompe de cible

Cher lecteur de la lettre Nouvelle Page Santé,

Ici le Dr Antoine Demonceaux.

Alors que les personnes à risque ont maintenant toutes eu la possibilité de se faire vacciner, on parle maintenant de vacciner les enfants.

C’est une fausse bonne idée selon moi.

Objectif premier : protéger les personnes à risque

La vaccination de masse a un objectif unique : protéger les personnes à risque (grand âge, obésité, comorbidités) des conséquences graves de la covid-19.

Ces personnes à risque, je le répète, sont celles en grand âge, ou encore victime de comorbidités ou d’obésité. Elles constituent la majorité des victimes de la Covid.

A ce jour, tous ceux qui entraient dans cette catégorie ont eu la possibilité de recevoir un vaccin. 

Étape suivante : faire reculer l’épidémie 

L’objectif à moyen terme est, bien sûr, de faire reculer l’épidémie. Pour y parvenir, il est aujourd’hui admis que l’immunité collective doit atteindre 70% de la population.

Celle-ci peut se faire soit par la vaccination soit, par la contamination naturelle à la Covid. L’immunité ainsi acquise de manière naturelle varie selon les études de 6 à 13 mois1, réduisant les risques de réinfection.

Quant à l’immunité artificielle produite par les vaccins, eh bien nous n’en savons pas plus à son sujet.

Atteindre une immunité collective par la vaccination en 2021 relève d’un défi insurmontable : de nombreuses personnes sont réfractaires au vaccin et l’approvisionnement reste insuffisant.

Faut-il vacciner les enfants ?

Selon le Pr Christelle Gras-Le Guen, Présidente de la Société Française de Pédiatrie, entendue récemment sur une radio de grande diffusion, vacciner les enfants soulève des problèmes éthiques et médicaux importants.

Pourquoi vacciner des enfants pour protéger des adultes qui ne veulent pas recevoir le vaccin ?

Christelle Gras-Le Guen constate que les enfants sont une nouvelle fois stigmatisés, soupçonnés d’être les agents contaminateurs principaux à vacciner pour éviter la propagation d’un virus inoffensif pour eux.

Rappelons que le vaccin est un médicament injecté à une personne saine et que comme tout traitement, il peut donner des effets secondaires.

Vaccination des enfants : aucune étude fiable à ce jour

D’après le professeur Gras-Le Guen, à ce jour, aucune étude ne peut formellement prouver l’innocuité des vaccins sur les jeunes classes.

En fait, on se trompe de cible. 

Les enfants sont les meilleurs vecteurs d’une immunité collective car ils propagent la maladie sans risques pour eux-mêmes. 

Si nous constatons que le vaccin est efficace et qu’il protège les personnes à risques graves, alors ce sont aux adultes de prendre leurs responsabilités en fonction de leur état de santé.

Vacciner des enfants à ce jour, sans garantie pour leur santé future, semble être un choix hasardeux pris à leur insu et qui pourrait leur coûter cher.

Prenez soin de vous,

Antoine Demonceaux

4.9 12 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Ainsi, le Dr Antoine Demonceaux dénonce l’absurdité complète de la vaccination anti-Covid des enfants en rappelant que « aucune étude ne peut formellement prouver l’innocuité des vaccins sur les jeunes classes. » […]

Partagez-nous

Testez la taille de votre prostate

Hypertrophie de la prostate : informez-vous !

Close