Se protéger des rayons UV sans crème solaire, c’est possible et même recommandé ! - Nouvelle Page Santé

Se protéger des rayons UV sans crème solaire, c’est possible et même recommandé !

Ça y est, l’été est bien là avec son beau soleil et les incontournables pour s’en protéger : lunettes, chapeau et… crème solaire !

Vous avez sans doute entendu à maintes reprises que « la crème solaire est votre meilleure alliée pour vous protéger du soleil ».

Sauf que, loin de nous protéger totalement des rayons nocifs du soleil, ces crèmes sont en réalité dangereuses !

Retour sur un beau mensonge commercial et les autres manières de se protéger sans crème solaire.

Se protéger du soleil : une nécessité

La lumière du soleil est une source de vie extraordinaire : les bains de soleil nous sont essentiels. Mais elle transporte un agent tueur : les rayons ultraviolets (UV).

Les rayons UV sont une forme de rayonnement électromagnétique émis par le soleil. Il existe principalement deux types de rayons UV qui atteignent la surface de la Terre : les rayons UVB et les rayons UVA.

  • Les rayons UVB sont plus énergétiques que les rayons UVA, mais ne pénètrent pas aussi profondément dans la peau. Ils sont principalement responsables des coups de soleil. Les rayons UVB ont une intensité plus élevée pendant les heures ensoleillées de la journée, surtout entre 10 heures du matin et 4 heures de l’après-midi.
  • Les rayons UVA sont moins énergétiques que les rayons UVB, mais ils pénètrent plus profondément dans la peau. Ils représentent la majeure partie des rayons UV qui atteignent la surface de la Terre. Ils ont des effets à long terme comme le vieillissement de la peau mais aussi l’apparition de mélanomes malins.

Vous l’aurez compris : se protéger du soleil n’est pas une coquetterie, mais une nécessité pour quiconque souhaite rester en bonne santé.

L’indice de protection solaire, une terminologie confuse

Vous en avez probablement déjà utilisé des crèmes solaires, chacune avec une promesse alléchante de protection ultime : les crèmes solaires à large spectre, les résistantes à l’eau, les FPS élevés… la liste est longue et il est facile de se perdre dans toutes ces options.

Justement, qu’est-ce qu’un FPS ?

L’indice ou facteur de protection solaire (FPS) est une mesure couramment utilisée pour évaluer l’efficacité d’une crème solaire à filtrer les rayons UVB, responsables des coups de soleil. Le FPS indique le multiple de temps pendant lequel vous pouvez rester exposé au soleil sans vous brûler par rapport à une peau non protégée. 

Par exemple, un FPS de 30 signifie que vous pouvez rester exposé au soleil 30 fois plus longtemps sans vous brûler qu’avec une peau non protégée.

Il est important de noter que le FPS ne mesure pas la protection contre les rayons UVA, qui peuvent également causer des dommages à la peau. Et, en vérité, la majorité des crèmes solaires ne protègent pas contre les rayons UVA1.

Les crèmes solaires n’empêchent pas les cancers

Vous êtes-vous déjà demandé comment les crèmes solaires nous protégeaient des UV ? Ou comment elles pouvaient résister à l’eau ?

Laissez-moi vous dire : parce qu’elles sont des bombes chimiques qui contiennent des substances nocives pour l’organisme.

Ces substances sont censées protéger contre les rayons UV, mais le National Cancer Institute des États-Unis a publié une étude qui montre qu’en réalité, les crèmes et écrans solaires ne préviennent pas vraiment le développement des cancers de la peau2.

Pire encore, les substances qui les composent ont une myriade d’effets indésirables pour l’homme et l’environnement.

Parmi les plus dangereuses, je peux vous citer :

L’oxybenzone

Cette molécule est un filtre chimique couramment utilisé dans les crèmes solaires, mais des études ont suggéré qu’elle pouvait pénétrer dans la peau et perturber les hormones, en particulier les hormones thyroïdiennes3.

De plus, l’oxybenzone peut être toxique pour les organismes marins et contribuer à la dégradation des récifs coralliens.

Les protections solaires sous forme de sprays, ou écrans, ne contiennent pas d’oxybenzone. Toutefois, elles sont riches en autres composés dangereux que vous inhalez à la fois par la peau et par voie orale (en les respirant !)4. Et notamment :

L’octinoxate 

Un autre filtre chimique couramment utilisé, mais il a été associé à des perturbations endocriniennes et à des effets toxiques sur la reproduction chez les animaux de laboratoire5.

L’homosalate et le 4-methylbenzylidene camphor

Ces composés peuvent également pénétrer dans notre organisme et ont été associés à des effets hormonaux indésirables6.

Les émulsifiants 

Utilisés pour rendre la crème insoluble, tels que le stéarate de sorbitan et le PEG-100 stéarate, les émulsifiants peuvent être dérivés de produits pétrochimiques. Certaines formes de polyéthylèneglycol (PEG) pourraient être contaminées par des impuretés potentiellement nocives, telles que l’oxyde d’éthylène et le 1,4-dioxane7.

Et les crèmes solaires minérales alors ?

Les crèmes solaires dites minérales sont composées de produits à base de filtres minéraux, tels que l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane.

Ces ingrédients naturels agissent en créant une barrière physique sur la peau, réfléchissant ainsi les rayons UVA sans pénétrer dans notre organisme.

Aucune étude n’a fourni de preuves déterminantes sur la capacité des nanoparticules d’oxyde de zinc et de dioxyde de titane à pénétrer significativement dans la peau.

Aussi, ces crèmes sont généralement considérées comme plus sûres que les crèmes et écrans solaires chimiques.

Toutefois, des recherches alternatives ont démontré que les nanoparticules pouvaient toujours être assimilées par la peau, entraînant des effets néfastes sur les cellules de la peau8.

Prudence donc…

5 façons de vous protéger efficacement sans crème

Heureusement, il existe des alternatives sûres et naturelles pour préserver notre peau des rayons UV. Voici quelques méthodes à adopter :

1. Habillez-vous intelligemment : l’une des meilleures façons de se protéger est de porter des vêtements longs, légers et de couleur claire. Les tissus à tissage serré offrent une protection supplémentaire contre les rayons du soleil.

2. Cherchez l’ombre : évitez l’exposition directe au soleil pendant les heures les plus chaudes de la journée (entre 10 heures et 16 heures). Recherchez les zones ombragées et profitez-en pour vous reposer et vous rafraîchir.

3. Utilisez des chapeaux et des lunettes de soleil : les chapeaux à larges bords et les lunettes de soleil offrent une protection essentielle pour le visage et les yeux. Choisissez ceux qui filtrent les rayons UV et optez pour des matériaux naturels comme le coton ou le chanvre.

4. Mangez de manière protectrice : certains aliments riches en antioxydants, tels que les fruits et légumes colorés, peuvent aider à renforcer naturellement la résistance de votre peau aux rayons UV. Les tomates, les carottes, les baies et les épinards sont particulièrement bénéfiques.

5. Alternez régulièrement entre ombre et lumière : écoutez votre corps et adaptez votre exposition en conséquence. Si vous avez besoin de passer du temps au soleil, faites-le progressivement et accordez-vous des pauses régulières à l’ombre pour permettre à votre peau de récupérer.

J’aimerais tout de même préciser que si vous comptez passer la journée entière en maillot de bain, il est nécessaire que vous utilisiez un type d’écran solaire.

Néanmoins, comme je l’ai dit juste au-dessus, l’utilisation désormais généralisée de la crème solaire nous pousse à des comportements déraisonnables.

Nous ne sommes pas faits pour passer plusieurs heures d’affilée au soleil. L’idéal dans ce cas est de se couvrir ou de se mettre à l’ombre.

Enfin, l’usage systématique de crème solaire rompt le contact direct et naturel entre la peau et le soleil qui, à doses modérées, est essentiel pour notre santé. Mais je vous en dirai davantage à ce sujet dans une future lettre.

Peut-être que vous avez d’autres méthodes à nous partager pour lutter contre le soleil. N’hésitez pas à les mettre en commentaire.

Et n’oubliez pas : profitez du soleil, c’est bien, mais avec modération, c’est mieux !

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
xxx
xxx
11 mois il y a

Ok avec votre article. Néanmoins, bon nombre de gens sont contraints, de part leur profession, à être exposé longuement au soleil, aux heures les plus intenses (je parle d’expérience : ouvrière agricole, j’ai par exemple travaillé ce jour – 13/07/23, Tarn & garonne, de 8h à 13 h. (ma tenue perso : pantalon large et blanc, tee-short léger pour les les premières heures, puis « chemise blanche de grand père », légère et couvrante, chapeau, bien sur ! (pas de lunettes : il me faut voir mon travail). Bilan : j’ai survécu … Jusqu’alors! D’autres professions sont soumise également à être exposées… Lire la suite »

TRENCHANT
TRENCHANT
11 mois il y a

si toutefois vous avez un coup de soleil mettre sitôt revenu à l’ombre de l’huile de coco qui évite les cloques, le pelage et parfois même les douleurs vu la peau tendue. très efficace

Cécé75
Cécé75
11 mois il y a
Répondre à  TRENCHANT

La Biafine est également très efficace.

Rousset
Rousset
11 mois il y a

Excellent article, plein de bons sens 🌞🌞🌞Merci beaucoup.

Francoise.rudelle@gmail.com
Francoise.rudelle@gmail.com
11 mois il y a

Bonjour. Je voudrais juste faire une remarque, valable aussi pour les journalistes qui nous prodiguant chaque année même conseil : 《ne vous exposez pas entre 12h, 14h jusqu’à 16h00.Ce sont les heures les plus chaudes et dangereuses au soleil !》 Vous souvenez-vous que chaque année fin mars, nous avançons d’une heure notre heure légale et qu’avec celle que nous avons avancée depuis la guerre, cela nous fait donc DEUX HEURES d’avance sur notre astre du jour, en temps universel ? Savez-vous que lorsque vous voyez sur votre cadran de montre 11h00 du matin il n’est en fait que 9h00 ?… Lire la suite »

Suivez-nous sur Facebook

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close