Les effets à long terme des traumas sur la santé - Nouvelle Page Santé

Les effets à long terme des traumas sur la santé

Vous arrive-t-il de souffrir de problèmes de santé récurrents qui, malgré tous vos efforts, ne guérissent pas ?

La réponse se situe peut-être dans votre passé. Plus exactement, dans les traumatismes de votre enfance.

Ces “coups” que vous avez reçus dans votre psyché laissent des blessures qui mettent plus de temps à guérir qu’on ne le croit.

Les 7 types de traumatismes précoces

Une étude1 menée par une clinique de San Diego auprès de 14 000 adultes a montré que plus de 50 % d’entre eux avaient subi au moins un type de traumatisme pendant l’enfance, tandis que plus de 25 % déclarent avoir subi plus de deux types de traumatismes.

Cette étude montre que les traumas vécus durant l’enfance sont ceux dont les effets sur notre corps sont les plus durables.

Voici les 7 types majeurs de traumas identifiés par les chercheurs qui nuisent à notre bien-être :

  1. Abus physique
  2. Abus sexuel
  3. Abus psychologique
  4. Vie avec des membres de la famille dépendants de drogues, d’alcool ou de substances addictives
  5. Témoin de violence envers sa mère
  6. Vie avec des membres de la famille ayant été incarcérés
  7. Vie avec des membres de la famille souffrant de maladies mentales ou suicidaires

Les effets à long terme des traumas sur la santé

Toujours selon cette étude, les événements de notre enfance ont une incidence directe sur l’augmentation des comportements à risque durant l’âge adulte. Notamment :

  • Risques plus élevés d’alcoolisme
  • Risques accrus de toxicomanie
  • Taux plus élevés de dépression
  • Taux plus élevés de tentatives de suicide
  • Augmentation des infections sexuellement transmissibles
  • Obésité sévère et réduction de l’activité physique
  • Prévalence accrue de maladies chez l’adulte, notamment les maladies du foie, les maladies pulmonaires chroniques, le cancer, les fractures osseuses et les maladies cardiaques.

Tous ces éléments contribuent à un vieillissement biologique accéléré, entraînant une dégradation de l’organisme à un rythme beaucoup plus rapide que ce que l’on pourrait attendre de l’âge chronologique des participants à l’étude.

Mais l’impact des traumas va encore plus loin…

Trauma et espérance de vie : un mystérieux lien découvert par la science

La science étudie depuis plusieurs années la théorie dite de l’« early life adversity » (épreuves de la petite-enfance) selon laquelle ces traumatismes, notre corps ne les oublie pas. Il les garde en mémoire, pas seulement dans le cerveau, mais aussi dans ses cellules, son ADN.

Et cette mémoire traumatique a des effets négatifs non seulement sur notre santé, mais également notre longévité.

Comme le montre une autre méta-analyse datant de 20202, les traumatismes de l’enfance joueraient sur différents aspects du vieillissement biologique :

  • raccourcissement des télomères (les extrémités des chromosomes qui jouent un rôle crucial dans la stabilité génétique) ;
  • accélération de la dégénérescence de l’ADN par méthylation (l’ajout de petites molécules de méthyle aux autres structures moléculaires) ;
  • altération des fonctions cognitives à cause de l’amincissement cortical et réduction de la connectivité entre l’amygdale (impliquée dans le traitement des émotions) et le cortex préfrontal (impliqué dans la régulation émotionnelle et la prise de décision).

Les signes que vous avez été frappé par un trauma dans l’enfance

Ces répercussions sur la santé commencent à se manifester pendant l’adolescence et le début de l’âge adulte.

Voici quelques réponses courantes identifiées par l’American Psychological Association (APA)3 :

1. Sentiments intenses ou imprévisibles : vous pouvez ressentir de l’anxiété, de la nervosité, de l’abattement ou de la tristesse. Vous pouvez également vous sentir plus irritable ou changeant d’humeur plus souvent que d’habitude.

2. Changements dans les schémas de pensée : vous pourriez avoir des souvenirs répétés et vifs de l’événement. Ces souvenirs peuvent survenir sans raison apparente et entraîner des réactions physiques telles qu’une accélération du rythme cardiaque ou des sueurs. Il peut être difficile de se concentrer ou de prendre des décisions.

3. Perturbation du sommeil et de l’appétit : les habitudes de sommeil et d’alimentation peuvent également être perturbées – certaines personnes peuvent trop manger et dormir, tandis que d’autres peuvent perdre le sommeil et l’appétit.

4. Sensibilité aux facteurs environnementaux : les sirènes, les bruits forts ou d’autres sensations environnementales peuvent stimuler des souvenirs de la catastrophe, créant ainsi une anxiété accrue. Ces « déclencheurs » peuvent s’accompagner de craintes que l’événement stressant se reproduise.

5. Relations interpersonnelles tendues : des conflits accrus, tels que des désaccords plus fréquents avec les membres de la famille et les collègues, peuvent survenir. Vous pourriez également devenir renfermé, isolé ou vous désengager de vos activités sociales habituelles.

6. Symptômes physiques liés au stress : des maux de tête, des nausées et des douleurs thoraciques peuvent survenir et nécessiter une attention médicale. Les conditions médicales préexistantes peuvent être affectées par le stress lié au traumatisme.

Comment inverser la tendance

Prendre conscience de l’existence de ces traumatismes est déjà un premier pas vers la guérison.

Heureusement, il existe aussi des moyens reconnus pour inverser le vieillissement accéléré de notre métabolisme causé par les traumas.

Des thérapies spécialisées, telles que la thérapie par l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) ou la thérapie cognitivo-comportementale, peuvent aider les individus à surmonter les traumatismes de l’enfance en travaillant sur les émotions et les croyances négatives associées à ces expériences.

La pratique de techniques de gestion du stress, comme la méditation, le yoga ou la pleine conscience, peut également contribuer à la réduction des effets négatifs des traumas sur le corps et l’esprit.

Dans une prochaine lettre, je vous parlerai d’une méthode sur laquelle je suis tombé récemment, et qui pourrait vous donner des clés pour faire face au stress.

En attendant, si, vous aussi, vous avez des techniques pour faire face aux traumatismes passés, je serai ravi de les lire.

À bientôt,

Laurent Tessier

3.3 3 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

21 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Quesney
Quesney
11 mois il y a

Et les thérapies d’inspiration psychanalytique , gros malin, tu connais ? la connaissance du trauma est nécessaire mais habituellement insuffisante pour aller mieux

Anne Brouillard
Anne Brouillard
11 mois il y a

Bonjour Monsieur, merci pour votre article très bien fait. Du point de vue psychologique, la mort d’un proche qui est un violent choc émotionnel ne peut-il provoquer, chez une personne, un ébranlement durable qui pourrait être un traumatisme affectif?
Cordialement, à vous lire,
Anne Brouillard

Planning familial d' Auderghem
Planning familial d' Auderghem
11 mois il y a

J’ai subi des traumatismes dans l’enfance et encore maintenant

Malene
11 mois il y a

A propos des divers traumas évoqués, en tant que psy ( à la retraite) j’ai utilisé pendant ma longue pratique ,avec une efficacité certaine et confirmée par les patients, la PNL ( Double dissociation et changement de scénario )
Ces 2 protocoles de PNL sont exceptionnels et rapidement efficaces pour tous les cas dont vous avez parlés .
J’ai aussi beaucoup utilisé l’hypnose Ericksonienne ,outil passionnant dans son utilisation et ses résultats.

Delgrange Christine
Delgrange Christine
11 mois il y a

Bonjour
Spécialisée dans les traumas, j’ai aussi pratiqué le soin énergétique Access bars pour traiter la charge mentale et émotionnelle liée au stress et aux traumas qui en sont la cause.

Carine
Carine
11 mois il y a

Bonjour je suis dans cette siuation. Je confirme que l’Emdr le Yoga la méditation la pleine conscience les TCC m’aident bq à me sentir mieux et expansée au lieu de mal et contractée tendue anxieuse. Je recommande aussi l’EFT, les massages le Qi Qong et toute activitè physique qui vous fait du bien pour évacuer le stress et ressentir les bonnes sensations de la production d’homones du bien être et du plaisir et de se ressourcer dans la nature nager aussi détend relaxe et toute activité artistique qui met le mental dans le flow et focus sur sa création et… Lire la suite »

juliette dupont
juliette dupont
11 mois il y a

vous oubliez les traumatismes de la guerre 39/45 , je suis agee et je n ai jamais oublie ce qui s est passe , d autant plus que j ai des sequelles a vie.car il y avait peu de nourritures, la viande etait rationnee,peu de proteines, et j ai eu la tuberculose que ma mere a soignee avec des plantes car les antibiotiques n existaient pas a l epoque.
je trouve lamentable les jeunes qui se plaignent alors qu ils ont tout a disposition. plus des aides , ce qui n existait pas a l epoque de mon enfance

Mona
Mona
11 mois il y a

Article passionnant, merci ! Qu’en est il des phobies ?

Mylène Aujard Catot
Mylène Aujard Catot
11 mois il y a

Merci pour ce superbe résumé des traumatismes et de leurs conséquences .
En ce qui me concerne , je pratique les soins chamaniques pour évacuer ces mémoires émotionnelles de cette vie ci , du transgenerationnel ou mémoires karmiques.
Ces méthodes ancestrales peuvent utilement être citées comme aide pour me déprogrammation cellulaire et sa reprogrammation .
Belle journée à vous
Mylène Aujard – Catot

LOUIS Geneviève
LOUIS Geneviève
11 mois il y a

Merci pour votre message. Tout y est dit. Je pense aussi à la SOPHROLOGIE; Mais l’inconscient dans tout cela ? une psychanalyse n’est elle pas nécessaire ? Il y a aussi l’hypnose.

Bonn
Bonn
11 mois il y a

Ma mère a été gravement malade lors de ma petite enfance et j’ai été confiée à sa sœur ( ma tante) pendant plusieurs mois .
Terrible détresse , et surtout incertitude : rêverai je ma mère ? Quand? Pourquoi ?
Et à cette époque on ne parlait pas « vrai » aux enfants
Depuis chaque abandon me replonge dans une profonde détresse…

Neptu<e
Neptu<e
11 mois il y a

Êtes-vous vraiment sûr qu’un traumatisme intense qui commence à l’âge de 50 ans, et toujours pas résorbé à 65, soit vraiment sans lien avec une leucémie ?
Certes la vitamine C en dose anti-oxydante permet d’encaisser pas mal, mais il y a des limites.

François Yale
François Yale
11 mois il y a

Salut! Je viens de lire les traumatismes qu’on a pu avoir subi dans notre enfance! Et, comme 5ème traumas, vous citez ,« témoin de violence envers la mère » alors, voulez-vous insinuer que la violence subit envers le père ne compte pas, ou n’existe tout simplement pas? Êtes-vous sexistes féministes ou même les deux?

Carole
Carole
11 mois il y a

J’ai pratiqué l’EMDR pendant 4ans suite à un décès violent… J’avais des crises de panique assez fortes et cette technique m’a délivré… vraiment très efficace

ludivine
11 mois il y a

Bonjour. Je viens répondre, comme proposé dans votre courriel sur le lien entre les traumatismes de l’enfance et la santé./longévité. Vous parlez d’emdr et thérapie cognitive. Il y a d’autres choses en effet que j’ai pu remarqué, font partie des plus efficaces, car seules quelques séances suffisent (d’après les gens que je connais et moi même, entre 2 et 4 séance revient plus souvent pour des trauma différents, dont des lourd comme des crises d’angoisse violentes par ex) : kinésiologie, hypnose (pour les personnes qui y sont réceptives ce qui n’est pas forcément le cas) 🙂 Personnellement l’hypnose ne fonctionne… Lire la suite »

Marie
Marie
11 mois il y a

mon attitude : avoir pardonné à l’auteure dont j’ai été la victime, après m’en être éloignée.
Re, actuellement par un auteur supposé agissant tout autrement que je vais, j’espère, contacter et pardonner.

Maréchal
Maréchal
11 mois il y a

Approchée depuis5 mois par 1 jeune PN (pervers narcissique) de 22 ans ingérable et gamin de 8-10 ans de mentalité. Les videos des coachs du WEB me disent de le fuir très vite.
Serait-il guerissable grâce à votre méthode des yeux créées par le Dr. Servan-Schreiber ou l’Hypnose qui guérit ou le Mantra Ho’Oponopono que j’ai commencé à pratiquer récemment ? Connaissez-vous des cas PN guéris ? Merci d’avance.

Ziad
Ziad
11 mois il y a
Répondre à  Maréchal

Bonjour Maréchal, je ne suis pas thérapeute, mais je vis avec mon épouse, narcissist ‘couvert » depuis 52 ans.J’attribuais ses comportements bizarres sr anormaux à un trauma d’enfance et j’essayais de l’aider en étant compréhensif et aimant.Or en étudiant ses caractères manipulateurs, insensibles et égoïstes , j’ai pus mettre un mot à cet enfer: Narcissime pathologique.D’après la meilleure psychologue spécialisée dans ce domaine , elle- même victime de parents narcissiques, ce trouble est inguérissable malgré plusieurs années de thérapie et le mieux qu’elle peux faire, chez ceux qui sont conscients de leurs troubles, c’est les faire prendre conscience du mal qu’ils… Lire la suite »

Nathalie Rohrbach
Nathalie Rohrbach
11 mois il y a

Une méthode merveilleuse et puissante, gratuite et à portée de tous pour soigner tous les maux, même les + douloureux et les + profonds : CHANTER !
Je chante et j’enseigne à chanter depuis + de 25 ans et c’est bien ce qui m’a permis d’être la femme heureuse et épanouie que je suis aujourd’hui, malgré mes vieux traumas et mes douleurs qui parfois me hantent encore. Le chant est un remède à tous les tracas et tous les combats.

J.H
J.H
11 mois il y a

Bonjour,
Qu’elles sont les références de cette étude? Peut-on les avoir?
Merci
Bonne journée

Thierry
Thierry
11 mois il y a

Bonjour
Suite au lien je vous réponds. Avec ma femme nous transmutons toutes moments difficiles, toutes peurs et phobies par le souffle. Oui vous avez bien lu, LE SOUFFLE.
Nous faisons cela depuis plus de 4 ans maintenant.
C est un don que nous avons.
N hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.
06 58 18 13 86

Cordialement
Thierry

Suivez-nous sur Facebook

21
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close