Réveillon santé autour du monde    – Nouvelle Page Santé

Réveillon santé autour du monde   

Vous avez sans doute déjà votre repas du réveillon en tête. 

Le casse-tête est tel qu’on se rabat souvent sur les bons vieux classiques : foie gras, dinde aux marrons, bûche. Le tout arrosé de bon vin ou de champagne.

Pourtant, les sources d’inspiration alliant saveurs nouvelles et santé ne manquent pas.

Je vous propose un tour du monde gastronomique !

Vous me suivez ?

Le repas made in Europe : de la Pologne à la Grèce

Chez nous, en Europe, les options sont nombreuses. 

  • En entrée je vous propose de voyager en Pologne avec le borsch

Cette soupe à base de betteraves rouges est un trésor de nouveautés pour les papilles en plus d’être excellente pour la santé. On y trouve aussi du chou, des navets, des tomates, des oignons, de la crème aigre, de l’aneth…

Avec la betterave, vous ferez le plein d’antioxydants et de potassium (226 mg aux 100 g !). La bétanine qu’elle contient est également réputée pour son action anti-cancéreuse. 

Après cette mise en bouche chaude et potagère, le saumon fumé reste une valeur sûre, que l’on retrouve sur beaucoup de tables européennes. 

Il apporte des oméga-3 et des acides gras polyinsaturés qui protègent le cœur et préviennent les maladies cardiovasculaires. 

Choisissez-le bio et accompagnez-le de blinis à la farine de sarrasin.

Cette céréale ne contient pas de gluten, et elle est trois fois plus riche en magnésium que la farine de blé complète. En plus, elle renferme un antioxydant, la rutine, aux vertus anti-inflammatoires et vasoprotectrices.

  • Pour le plat principal si nous allions du côté de l’Italie ? 

Chaque année le cotechino est un rituel. C’est un plat traditionnel à base de lentilles et saucisse fumée qui est servi pour le nouvel an. Il serait gage de chance pour l’année à venir… à condition de le déguster après minuit ! 

Les lentilles sont source de protéines, d’antioxydants, riches en fibres, en fer, et en zinc. Quant aux saucisses, elles sont l’atout plaisir indispensable à tout bon réveillon. 

Pour une touche plus allemande, vous pouvez opter pour une variante à base de choucroute. Le chou lactofermenté est un must pour votre flore intestinale.

  • Et pour le dessert, partons chez les Hellènes.

En Grèce, pendant les festivités, la table déborde de savoureuses pâtisseries : on trouve invariablement les melomakaronas, à base de noix et de miel, deux aliments dont les bienfaits sur la santé sont avérés. Petit plus, ces friandises ne contiennent ni œufs, ni graisses animales.

Les kourabiedes, ces petits sablés aux amandes recouverts de sucre glace, sont un vrai délice.

Utilisez du sucre complet (riche en minéraux) pour les réaliser (à doser en petite quantité pour donner au miel une place plus importante).

Vous trouverez la recette de ces desserts sur ce site : https://vivreathenes.com

La table de Noël sur les autres continents

Si vous avez faim d’exotisme, je vous propose de vous envoler plus loin pour trouver l’inspiration.

  • Au Venezuela, ce sont les Hallacas qui font partie de la tradition. On les sert en plat principal mais je vous les propose ici en entrée.

Ce sont de petites papillotes farcies qui ressemblent un peu aux feuilles de vigne grecques. Elles contiennent un mélange de câpres, de raisins, de poivrons et de viandes diverses (les végétariens sont libres de s’en passer), le tout enveloppé dans des feuilles de maïs et de bananes. 

Plutôt diététique et savoureux non ?

  • Et si nous allions au Mexique pour le plat de résistance ?

On trouve sur les tables de fête mexicaines de la morue froide accompagnée de câpres, tomates, olives et pommes de terre. Très proche du bacalhau portugais ce plat vous sera servi avec un cidre chaud et épicé, au goût d’orange. 

La morue est une bonne source d’oméga-3, d’iode et de sélénium. Elle contient aussi de la vitamine B12. Les pommes de terre quant à elles vous apporteront des probiotiques pour entretenir votre flore intestinale.

  • Pour le dessert, l’Asie est à l’honneur.

La bibingka est un gâteau de manioc (sans gluten) parfumé à la noix de coco. Il constitue le dessert traditionnel des fêtes en Philippine ou en Inde. 

Pour les plus aventureux, je propose les haricots sucrés japonais.

Le Osechi–ryori, c’est ainsi que l’on nomme le repas du nouvel an au Japon, est composé de kuro-mame, des haricots de soja noirs et sucrés symbole de bonne santé. 

Les plus vertueux peuvent aussi se régaler

Je ne peux m’empêcher de vous proposer une solution 100 % santé pour ceux qui souhaitent rester encore plus sages.

Je me suis inspiré pour cela d’un réveillon passé chez un ami naturopathe. N’allez pas croire que le plaisir soit resté à la porte ! La soirée fut fort joyeuse et riche en émotions culinaires.

Pour l’apéritif je me souviens avoir particulièrement apprécié une crème de cœurs de palmier à l’huile d’olive, citron, ail et aneth sur des toasts de pain complet grillés. 

Les légumes étaient à l’honneur avec des brochettes de chou rave, asperges (le tout en dès) et feta à tremper dans une sauce à base d’huile d’olive, de miel, et de noix de cajou concassées. 

En entrée, pourquoi pas quelques huîtres suivies d’un carpaccio de noix de Saint-Jacques, aux 2 citrons, vert et jaune. Ajoutez un filet d’huile de sésame (bio, première pression à froid) et quelques baies de poivre rose concassées pour relever le tout. 

Pour le plat, une idée très simple : un joli bar en croûte de sel accompagné de feuilles de chou kale revenues à la poêle dans de lʼhuile dʼolive avec une pointe de vinaigre de cidre. 

En dessert, seriez-vous tentés par une soupe de fraises agrémentée de menthe fraîche ou de basilic ? 

Nous avions arrosé ce merveilleux repas d’un vin biodynamique des plus agréables.

Qui a dit que santé rimait avec austérité ?

Le vrai plaisir des fêtes de fin d’année

Quoi que vous choisissiez, n’oubliez pas que les réunions familiales ou amicales de fin d’année sont des moments de partage et de célébration qui réchauffent le cœur. 

Se retrouver autour d’un bon repas, partager rires et souvenirs c’est se faire du bien !

C’est l’occasion de se dire que l’on s’aime et que l’on est heureux d’être ensemble. 

En ces temps difficiles cela prend une dimension toute particulière pour nous tous. 

Les endorphines que vous allez secréter toute la soirée vous seront à coup sûr bénéfiques. 

Et si vous deviez faire une entorse aux bonnes habitudes alimentaires que vous avez prises tout au long de l’année, déculpabilisez !

Le lâcher-prise fait un bien fou ! Il compensera largement vos écarts. 

Que vos tablées soient joyeuses, colorées, et savoureuses.

 

3.7 3 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Brisset
Brisset
25 jours il y a

De bien jolies idées, mais si vous pouviez éviter de proposer des soupes de fraises en décembre, ce serait encore mieux.
merci pour toutes ces information tout le long de l’année, passez tous de belles et bonnes fêtes auprès de ceux que vous aimez.

Cora Pratt
Cora Pratt
24 jours il y a

Undoubtedly good article. I am always curious to find out another expert opinion. The author provides his individual point of view which is good to compare with the top financial advisors I usually follow on compacom.com. They are always giving such a full detailed analysis that I couldn’t even imagine it’s possible to find something new. Thanks for the information.

Partagez-nous