Pourquoi Macron a-t-il ordonné le confinement général ? - Nouvelle Page Santé

Pourquoi Macron a-t-il ordonné le confinement général ?

Il y a quelques jours, je vous parlais de Neil Ferguson, le mathématicien britannique qui à chaque épidémie fait des prédictions hyper-alarmistes et largement surévaluées (vache folle, grippe porcine, SRAS-CoV-2)…

… et je m’étonnais que nos dirigeants politiques continuent de l’écouter, alors que ses travaux scientifiques sont manifestement faux.

Les prédictions de Neil Ferguson sont celles qui ont servi à justifier le confinement généralisé en France, au Royaume-Uni, etc.

Et maintenant que nos économies ont été mises à genoux, on aimerait envoyer la facture à Neil Ferguson.

Merci pour les hordes de nouveaux chômeurs[1]. Merci pour les fermetures d’entreprises en masse[2]. Merci pour les pans entiers de l’économie française sacrifiés[3] (en premier lieu la restauration et le tourisme)… ou encore pour les aides très généreuses du gouvernement que nos impôts devront couvrir tôt ou tard.

Néanmoins, je ne considère pas que Neil Ferguson soit le responsable.

La question qui m’occupe est la suivante : parmi tous les modèles mathématiques, pourquoi nos dirigeants ont-ils choisi de se fier à celui de Neil Ferguson ?

Pire… Puisque les modèles mathématiques ne sont pas fiables pour prédire l’avenir, pourquoi nos dirigeants continuent-ils de les utiliser ?

Je suis conscient que ce sont des questions complexes. Mais j’aimerais essayer d’y apporter quelques éléments de réponse.

Première explication : Neil Ferguson sert le plan des dirigeants, en confirmant la scénario auquel ils croient

J’ai entendu cette explication de la bouche d’un mathématicien. L’idée est que les dirigeants ont une idée préconçue de ce qu’il faudrait faire (exemple : confiner tout le monde), puis ils choisissent l’expert scientifique qui cautionne leur décision.

Autrement dit, Macron voulait confiner tout le monde et il a choisi d’écouter Neil Ferguson (plutôt qu’un autre) car il prédisait une gigantesque catastrophe.

Notez que c’est la critique que l’on adresse souvent aux études scientifiques commanditées. Les chercheurs sont chargés de démontrer coûte que coûte une thèse établie d’avance.

La question est : quel est l’intérêt de Macron d’ordonner un confinement généralisé dont il savait qu’il mettrait la France à genoux ?

Je ne suis pas plus qualifié que vous pour répondre. Donc, je vais vous offrir plusieurs hypothèses.

  1. Soit Macron est un trouillard (j’y reviens plus bas).
  2. Soit Macron a un projet pour la France qui serait plus facile à mettre en place si le pays est affaibli.

Je vais essayer de me pencher sur la seconde hypothèse. Je vous préviens : je ne suis pas complotiste pour un sou, donc je n’y crois pas vraiment.

La seule explication que je vois, c’est que Macron aurait un projet de “remise à plat” de la société française. Pour faire quoi ? Une révolution écologique par exemple.

Les révolutions, ça nous connaît en France. Nous savons que nos ancêtres n’avaient pas peur de faire table rase.

Et c’est vrai que depuis un certain temps, on entend que :

  • “nous ne pouvons pas continuer à vivre ainsi” ;
  • “nous allons dans le mur” ;
  • “nous, habitants des pays riches, nous consommons trop de ressources, nous voyageons trop, nous polluons trop” ;
  • “tels des égoïstes, nous avons souillé la Terre” ;
  • “nous avons sacrifié l’avenir de nos enfants” ;
  • “les pays en développement ne vont pas pouvoir se développer à cause du changement climatique que nous, Occidentaux, avons déclenché”.

Depuis quelques années nous avons compris le message : les êtres humains sont devenus un fléau pour la planète.

Pour la préserver il faut mettre en place des mesures coercitives qui amèneront les Français à modifier leurs comportements

Le Président Macron voudrait-il taxer l’air que nous respirons ? Interdire progressivement l’usage de la voiture ? Bloquer la collecte des déchets et des eaux usées, et nous demander de gérer ça nous-mêmes ? Punir par de la prison les pollueurs invétérés ?

Très sincèrement j’ai du mal à croire que nous nous en rapprochons de ce genre de “dictature verte”.

Revenons donc à une explication plus plausible à mon sens.

Seconde explication : nos dirigeants agissent par mimétisme

On pourrait dire que nos dirigeants regardent le comportement des pays voisins, et réagissent en conséquence.

Mais dans ce cas, pourquoi copier la Chine ou l’Italie plutôt que l’Allemagne ou la Suisse ?

Une explication serait que les peuples se gouvernent différemment :

  • les Français et les Chinois auraient besoin d’un pouvoir autoritaire pour fonctionner, et accepteraient que les ordres descendent de Pékin/Paris ;
  • les Suisses et les Allemands seraient-ils plus disciplinés, et donneraient plus d’autonomie aux cantons/Länder ?

Cette explication est valable jusqu’à un certain point. Ultimement, elle nous ramène à la question suivante :

Pourquoi les dirigeants français écoutent-ils les prophètes de malheur comme Neil Ferguson ?

Et pourquoi se fient-ils aux modèles mathématiques malgré tout ?

Réponse : nos dirigeants sont des “paniquards” qui n’ont pas le sang-froid nécessaire pour bien gérer ce genre de crise

Ceci suppose que nos dirigeants sont des incapables. Beaucoup aiment à le répéter. Et qui pourraient leur en vouloir quand on observe les bourdes et la gestion catastrophique de la question des masques.

Personnellement je n’adhère pas à cette vision. Parvenir aux plus hautes fonctions de l’État n’est pas à la portée du premier idiot venu. Il y a certainement plus intelligent que Justin Trudeau ou Benjamin Griveaux… mais ils ne sont pas là par hasard.

Au risque de vous décevoir, je pense que nos dirigeants sont le reflet de nous-mêmes, en tant que peuple. Il y a plus de Macron en moi que ce que je serais prêt à admettre. Nous avons le gouvernement que nous méritons. Nous avons le pays que nous méritons.

Si nos dirigeants sont des “paniquards”, c’est parce que nous manquons de courage.

C’est assez terrifiant de terminer sur une telle introspection. Mais je crois que c’est la seule chose que nous puissions faire.

Je crois aussi que face à l’incertitude des épidémies, nous nous accrochons aux modèles mathématiques comme à une bouée de sauvetage.

Bien qu’ils ne soit pas rationnel de suivre ces modèles, nous les consultons tout de même. Cela fait sans doute partie des comportements irrationnels de la population, comme la loterie.

Moi-même, je considère que les statistiques sur le nombre de contaminés, et de morts sont incertaines… et pourtant, je continue à les suivre, et à m’y référer.

Ceci me fait penser à un phénomène semblable : tout le monde sait que l’euro ou le dollar sont fondés sur la confiance, et qu’ils n’ont aucune valeur intrinsèque — on parle de monnaie fiduciaire. C’est donc du papier, et des chiffres sur votre relevé bancaire. Ce n’est pas un secret… c’est admis par tous les économistes. Et pourtant, nous continuons à accepter ces monnaies en échange de biens. C’est une attitude collective.

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Lechevrel Chantal Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Lechevrel Chantal
Invité
Lechevrel Chantal

Analyse très intéressante ! Bravo !

Partagez-nous