Pourquoi je n’utilise pas de micro-ondes - Nouvelle Page Santé

Pourquoi je n’utilise pas de micro-ondes

Le four à micro-ondes s’est massivement imposé dans les foyers depuis les années 90.

Pourtant, les interrogations au sujet de son impact sur la santé n’ont jamais vraiment disparu.

Qu’en est-il vraiment ?

Un radar antiaérien dans votre cuisine !

Peu de personnes le savent mais le four à micro-ondes est né à la suite de recherches militaires sur… les radars antiaériens.

Tout a commencé dans les années 1930, alors que des chercheurs britanniques mettent au point un appareil baptisé  » magnetron  » capable de produire des ondes ultracourtes.

Leur objectif était de détecter les appareils en vol, y compris la nuit.

Cependant, ce n’est qu’aux prémices de la seconde guerre mondiale que deux entreprises américaines, Western Electric et Raytheon, se lancent dans la fabrication de ces radars ultra perfectionnés pour l’époque.

Entre-temps, Percy Spencer, un ingénieur de Raytheon qui travaillait sur la mise au point du magnetron, s’était aperçu que ledit appareil avait fait fondre une barre chocolatée dans sa poche.

Spencer ne tarda pas à imaginer le potentiel d’une telle capacité et à détourner l’usage du magnetron pour cuire des aliments.

Il dépose un premier brevet en 1946 et, dès 1947, Raytheon conçoit et commercialise le premier four à micro-ondes.

Les premiers clients sont des hôpitaux, des compagnies de chemin de fer, des grands restaurants car l’engin, s’il est efficace, ne pèse pas moins de 340 kg pour 1,80 de haut !

Il faudra attendre le milieu des années 60 pour que le micro-ondes domestique commence à faire son entrée dans les foyers américains.

En Europe, l’engouement sera bien plus tardif.

En France, par exemple, ce n’est qu’à la fin des années 80 que le marché décolle.

A l’époque, 20 % des foyers sont équipés contre quasiment 90 % aujourd’hui.

L’ère de l’onde

Nous sommes entrés depuis quelques décennies dans l’ère du sans fil et par conséquent dans une jungle invisible d’ondes qui foisonnent autour de nous.

Elles proviennent des appareils utilisant le bluetooth ou le Wi-Fi, de la radio, de la télévision, des ordinateurs, des compteurs Linky, des GPS, des box, etc…

Le four à micro-ondes n’est qu’un appareil de plus fonctionnant avec cette technologie.

La fréquence des ondes de cet appareil est comparable à celle du Wi-Fi et à celle utilisée par les téléphones portables (entre 2,4 et 2,5 gigahertz).

Dans ce cas précis, les ondes permettent de provoquer l’agitation des molécules d’eau contenues dans les aliments au rythme effréné de plus de 2 milliards de fois par seconde et ainsi de les chauffer.

L’avantage ? Une cuisson rapide qui dépasse rarement les 100°C (puisque l’eau se vaporise au-delà) ce qui permet d’éviter l’apparition des composés cancérigènes qui apparaissent lors des cuissons à très haute température.

Mieux encore : la cuisson au four à micro-ondes préserve les nutriments qui ont tendance à migrer dans l’eau de la casserole lors d’une cuisson traditionnelle.

Le vrai problème avec les micro-ondes (n’est pas celui que vous croyez)

Le fait d’exciter les molécules d’eau dans les aliments n’a rien de dangereux pour la santé.

Je le précise car c’est une question que l’on se pose souvent.

Un aliment cuit à 100 degrés au four, à la casserole ou au micro-ondes subira les mêmes transformations chimiques, donc pas de souci de ce côté-là.

En revanche, ce qui me chiffonne davantage c’est que nous avons là une source supplémentaire d’ondes dans la maison.

En 2011, le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) et l’OMS ont classé les champs électromagnétiques radiofréquences comme « possiblement cancérogènes pour l’homme »1 suite à quelques études épidémiologiques, portant sur un risque accru de gliome (un type de cancer malin du cerveau) associé à l’utilisation de téléphone portable.

De plus, l’hypersensibilité aux ondes touche aujourd’hui de nombreuses personnes provoquant divers symptômes tels que :

  • Une asthénie physique ou musculaire, voire des douleurs musculaires ;
  • De la fatigue ;
  • Des pertes de mémoire ;
  • De l’apathie ;
  • Une irritabilité anormale ;
  • Des troubles du sommeil ;
  • Des maux de tête ;
  • Des vertiges ;
  • Des acouphènes ;
  • Des malaises.

Un appareil qui demande quelques précautions

Utiliser un four à micro-ondes demande de respecter quelques règles pour que tout se passe pour le mieux.
En premier lieu, il convient de respecter scrupuleusement les recommandations fournies par les fabricants de produits alimentaires micro-ondables.

Il est très important de ne pas dépasser la puissance ou la durée de cuisson indiquées sur les emballages.

Le risque principal, si vous faites fi de ces recommandations, est la migration des substances chimiques (perturbateurs endocriniens) contenues dans les emballages (ou les récipients en plastiques que vous utilisez pour réchauffer vos plats) vers les aliments.

Quand l’appareil est éteint, il n’y a plus d’émissions de micro-ondes mais il y a un risque réel de fuite lors de l’utilisation.

Bien évidemment les fours sont conçus pour que cela ne se produise pas : les ondes ne se propagent pas en dehors du four (ou très peu) s’il est bien entretenu.

Les joints d’étanchéité des portes des vieux appareils ou des appareils défectueux sont les causes les plus courantes de fuites de rayonnements.

Un usage abusif, une accumulation de poussières ou de crasse ainsi que l’usure de l’appareil peuvent  réduire l’efficacité des joints d’étanchéité des portes et causer des fuites.

Soyez donc très attentif à l’état de votre four et par précaution ne vous collez pas à lui lorsqu’il fonctionne.

Quelques doutes tout de même

Pour être tout à fait franc, je ne possède pas de four à micro-ondes.

Je reste fidèle à la vieille école par choix personnel et parce que les études menées sur le sujet de la santé ne sont pas si nombreuses et si probantes que ça.

Si la plupart jurent que l’utilisation normale de ces appareils ne présente aucun danger, d’autres sont moins rassurantes.

Le physicien Marc Henry2 a réalisé des expériences sur l’effet des micro-ondes sur l’eau.

Selon lui, avec ce traitement on obtiendrait une eau bio-incompatible.

Une fois refroidie, elle inhiberait la germination des graines et deviendrait toxique pour la survie d’organismes aquatiques.

Si vous mettez un bouquet de fleurs dans une eau préalablement chauffée au micro-ondes vous le constaterez : vos jolies roses ne le resteront pas bien longtemps…

Avez-vous également constaté comme le goût de l’eau chauffée au micro-ondes présente une altération de son goût naturel ?

Un dossier consacré aux dangers des fours à micro-ondes paru dans le journal suisse Franz Weber n° 19 en mars 1992, a provoqué quelques remous qui ont mené à un procès en bonne et due forme.

Je vous conseille d’ailleurs de lire le rapport de ce procès qui est assez savoureux3.

Dans ce dossier, divers articles à charge avaient été rédigés par Hans Hertel (Etude comparative de l’influence pour l’homme d’aliments préparés de manière conventionnelle et au four à micro-ondes) ou René d’Ombresson (Four à micro-ondes : danger pour la santé. Des preuves scientifiques irréfutables).

Hertel, pour rédiger son article, s’était appuyé sur une étude effectuée par ses soins et comparant les effets sur l’homme de l’ingestion d’aliments préparés au four à micro-ondes sur une période de deux mois.

Il affirmait alors qu’ « une relation significative a pu être établie entre la capture d’énergie de micro-ondes par l’aliment et son transfert dans le sang des volontaires. »

ou encore que :

« Les conséquences mesurables chez l’homme induites par des aliments traités aux micro-ondes présentent, au contraire de ceux qui n’ont pas subi ce traitement, des modifications du sang qui semblent indiquer le stade initial d’un processus pathologique tel qu’il se présente lors du déclenchement d’un état cancéreux. »

Des accusations lourdes qui n’ont pas vraiment été du goût des fabricants…

6 aliments qu’il vaut mieux éviter de passer au micro-ondes

Même s’il est difficile de juger de la pertinence des expériences relatées dans le journal cité précédemment, il n’en demeure pas moins qu’il faut rester prudent face à certaines pratiques.

La première recommandation est de ne jamais réchauffer vos aliments dans un contenant en plastique.

Mieux vaut les disposer dans une assiette, tout simplement.

Ensuite, je vous déconseille d’utiliser le micro-ondes pour ces aliments en particulier :

1. Le poulet 

La volaille supporte mal le micro-ondes. Le mode de cuisson au micro-ondes favoriserait la prolifération de bactéries mauvaises pour l’organisme.

2. Le riz

Le riz doit être consommé juste après la cuisson. Le laisser à température ambiante, dans le but de le réchauffer au micro-ondes est une mauvaise idée. En effet, la bactérie Bacillus Cereus prolifèrerait sur le riz qui reste à l’air libre et ne sera pas détruite au micro-ondes.

3. La pomme de terre

La pomme de terre contient des molécules appelées glycoalcaloïdes. Une fois au micro-ondes, elles pourraient libérer des substances toxiques qui favoriseraient le développement de bactéries et pourraient causer des troubles digestifs.

4. Les épinards

Ils contiennent des molécules de nitrate qui pourraient devenir cancérigènes sous les radiations du four à micro-ondes.

5. Le piment

Il faut éviter de chauffer un piment au micro-ondes en raison de la capsaïcine qu’il contient (la molécule qui donne la sensation de brûlure). Une fois chauffé, le piment la libère : elle pourrait alors brûler les yeux ou la peau à l’ouverture du four micro-ondes.

6. Les champignons

Vous pouvez les cuire au micro-ondes mais évitez de les réchauffer car ils risquent alors de gonfler dans l’estomac et pourraient provoquer des troubles digestifs.

Et vous, utilisez-vous un four à micro-ondes chez vous ? Si non, quel mode de cuisson préférez-vous ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

4.7 3 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest
31 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sylviane-Dominique MATHEVON
Sylviane-Dominique MATHEVON
25 jours il y a

Je n’ai jamais adhéré au micro onde, je m’en suis toujours méfiée, ce qui fait de moi la « relous » qui n’a pas de micro onde, de même que du lave vaisselle, ces appareils ne m’intéressent pas, j’ai plaisir a discuté en faisant la vaisselle du temps que mon mari l’essuie, et si j’ai des invités ils participent volontiers.
Par contre j’ai investi dans un omnicuiseur, et un thermomix, ces 2 appareils je les utilise pratiquement tous les jours.

Hermann
Hermann
25 jours il y a

Grand merci pour cette information… Déjà ma mère n’en voulait pas et on pensait que c’était une lubie de personne âgée… Elle avait donc raison… Je vais rectifier mon comportement. Merci à vous. Cordialement. Michèle

holtzscherer
holtzscherer
25 jours il y a

Je n’utilise plus le micro ondes depuis des années. J’ai des doutes pour la santé et les aliments refroidissent beaucoup plus vite qu’avec une cuisson ou réchauffage classique; Et puis toujours faire plus vite, plus vite: je ne le support plus.

Koessler
Koessler
25 jours il y a

Bonjour, pour ma part je préfère la cuisson au bain marie où au four à bois ainsi que la cuisson basse température. Je précise que je n’ai pas de micro ondes et je m’en passe très bien, et je n’ai pas le linky. La santé avant tout. Bonne journée..

Blans
Blans
25 jours il y a

Bjour, la naturopathe Marion Kaplan explique concernant le micro ondes, qu’ il fait tourner la molécule d’ eau à l’ envers ; elle n’ est ainsi pas reconnue par l’ organisme et éliminée comme détritus..

Jennifer
Jennifer
25 jours il y a

Je me suis débarrassé de mon micro ondes il y a maintenant 2 ans. Je n’utilise plus que le four c’est bien meilleur et pas forcément beaucoup plus long pour le réchauffage… Ce que je peux conseiller aux personnes qui voudraient sauter le pas mais qui craignent de ne pas pouvoir se passer du micro ondes : acheter un mini four (ou pas le grand four fait également très bien l’affaire), débrancher votre micro ondes et garder le pas loin au cas ou… vous réfléchirez les premiers temps à votre nouvelle façon de réchauffer vos aliments (casserole ou four) et… Lire la suite »

Charlier
Charlier
25 jours il y a

Il y a quelques mois que je me sers du Vitaliseur de Marion c’est vraiment très bien !
Je ne l’ai pas encore utilisé pour la viande mais je vais le faire.

Jean-Michel
Jean-Michel
25 jours il y a

Bonjour Laurent, Cela fait environ cinq ans que je n’utilise plus de four à micro-ondes. Disons qu’une prise de conscience m’y a fait renoncer, de même que j’ai renoncé au barbecue, à la friteuse et à la télévision. Une petite astuce concernant l’étanchéité d’un micro-ondes : Déposer son téléphone portable dans le four, fermer la porte et, bien évidemment sans mettre le four en marche, appeler son portable en utilisant un autre téléphone. Si l’on entend le portable sonner, alors c’est que l’appel a pu passer grâce à la mauvaise étanchéité du four. Je profite de l’occasion pour vous dire… Lire la suite »

Isabelle List
Isabelle List
25 jours il y a

Je n’utilise plus le four micro onde, j’ai un four chaleur tournante sinon cuisson casserole poêle etc…
Quand au compteur Linki l’opac nous a obligé à en avoir un pourtant j’étais contre cette idée.

Rien de mieux que de faire sa cuisine maison sans utiliser le four micro onde .

monique bessiere
monique bessiere
25 jours il y a

j’ai eu des problêmes de tension (18-19) avec des analyses bonnes ,examens bons ,mais de trés gros maux de tête Mon micro ondes est tombé en panne ,je ne l’ai pas remplacé mais plus de tension et maux de tête. .J’ai découvert que l’appareil fuyait. Cela fait rire les gens quand je le dis mais sans micro ondes plus rien

Anangu
Anangu
24 jours il y a

Je suis entièrement d’accord sur la totalité de votre article. Pour confirmer la petite histoire du micro-onde, cela se passé en 1966 si je me rappelle bien. Je me trouvais à l’hôpital de Singleton (Australie) dans une chambre de 3 personnes et en parlant on en vient à ce que chacun d’entre nous fait dans la vie. Le plus jeune d’entre nous nous dit être représentant en four à micro-onde. Nous lui demandons ce qu’est ce truc la il nous fait alors une description totale de ce qu’est ce four micro-onde. Ses avantages incontestables, et bla bla bla….. je lui… Lire la suite »

Jean
Jean
24 jours il y a

Bonjour, jamais eu de micro-ondes.
Lorsque l’on connaît la base du fonctionnement et le mode de cuisson, il suffit de chercher, fouiller, les infos les plus explicites, les plus scientifiques et là on décide si l’on veut se livrer corps et âme à certaines technologies. Si l’on privilégie la santé …
Peu de wifi également, et pas de linky pour le moment que l’on refuse.

Favand
24 jours il y a

Ce qu’il faut comprendre dans cette problématique gravissime des rayonnements électromagnétiques, c’est que vos téléphones portables (et autre objets du genre) émettent bien plus d’ondes toxiques que votre four! J’ai effectué d’innombrables mesures de l’énergie radiatives émise par ces appareils, les constats sont accablants, il faudrait se tenir à au moins deux mètres de l’appareil pour subir l’irradiation légale Française (qui est déjà bien trop élevée comparée à d’autres pays de l’UE!).Idem our votre box en mode WIFI (à proscrire définitivement, utilisez une liaison cablée ethernet!).Pour info, lors d’un achat, vous n’êtes informé que du DAS émis par un appareil…… Lire la suite »

Dos SANTOS
Dos SANTOS
24 jours il y a

cela fait des années que je n’ai plus de micro ondes et je m’en passe très bien. Merci pour ces informations supplémentaires

Nolwenn Delaterre
24 jours il y a

Bonjour et merci d’avoir écrit un article sur les micro-ondes… Sachez tout de même qu’aucun micro-ondes n’est étanche pendant son fonctionnement. Je suis conseillère en environnement électromagnétique et à chaque fois que je mesure les radiofréquences devant un micro-ondes en fonctionnement, le niveau est très élevé : il convient donc pour tous les utilisateurs qui ne seraient pas encore convaincus de se débarrasser de leur four à micro-ondes d’éviter de rester devant le four en fonctionnement. Par ailleurs, je précise qu’aujourd’hui le micro-ondes est loin d’être la source principale de radiofréquences dans l’habitat : téléphone portable, téléphone sans fil domestique,… Lire la suite »

Didier
Didier
24 jours il y a

Four traditionnel, jamais eu de micro-onde pour les mêmes raisons que vous exposez.
Mes frites: 150, 160°max chaleur tournante +/-1h à l’huile d’olive dans 1 plat en céramique.

Deparis
Deparis
24 jours il y a

Entièrement d’accord avec vous ….

je vous recommande la lecture du livre du Dr Seignalet « L’alimentation ou la 3ème médecine  » : dans le chapitre traitant des problèmes de la cuisson des aliments, est relatée, pages 101/102 une expérience faite sur des souris par le Pr Henri Joyeux : c’est tout à fait édifiant sur les risques cancérogènes des aliments cuits au µ-ondes !

Danielle
Danielle
24 jours il y a

Bonjour Laurent, Je suis née durant la seconde guerre mondiale. J’ai grandi avec un regard suspicieux pour le « progrès moderne » dérivé de cette sombre époque. Mon grand-père, fin gourmet et cuisinier chevronné grâce à son piano en fonte comme dans « Le festin de Babette », m’a enseigné l’amour du fait main à la maison : de la terre à l’assiette. Avec lui j’ai appris la patience, la saisonnalité des récoltes, le choix des pièces de viande... Chez moi ni micro-ondes, ni lave-vaisselle, ni téléphone portable, pas de barbecue non plus. Je mange sain et de saison, beaucoup de cru, du cuit… Lire la suite »

Corinou
Corinou
24 jours il y a

Je n’ai jamais eu de four à micro-ondes et cela ne me manque pas. Les cuissons et réchauffages traditionnels me conviennent et sont beaucoup plus respectueux des aliments et des saveurs. Tant que l’innocuité des micro-ondes ne sera pas prouvée, ce qui est loin d’être le cas, il n’y aura pas ce type d’appareil chez moi.

Pillot
Pillot
24 jours il y a

je ne possède pas de micro-onde, et cuisine normalement.

ALALAL
ALALAL
24 jours il y a

Bonjour,
J’utilise un micro-ondes depuis très longtemps, et à mon âge, je ne suis pas prête à l’arrêter ! J’essaie de faire très attention mais cela se borne à cela !
Merci pour tous vos précieux conseils. Bonne continuation.

gilles Beaucreux
gilles Beaucreux
24 jours il y a

le micro onde m’a toujours déplus !!toujours la vitesse mai ce qui me déplais c’est le bouleversement des molécules et surtout pour les gens presser et beaucoup (fé,,,,,)

Maryvonne Verwaerde
Maryvonne Verwaerde
24 jours il y a

Bonjour. Il y a bien longtemps que je n’ai pas remplacé mon micro-onde lorsqu’il est tombé en panne. Depuis je m’en passe très bien.
Je pratique la vapeur douce et j’ai un thermomix. Et je m’en porte très bien

Jean Yves
Jean Yves
24 jours il y a

Bien sûr il faut faire attention au micro onde, comme on le fait pour l’électricité ou le gaz qui sont aussi extrêmement dangereux. Mais je ne supporte plus les titres chocs et images catastrophiques qu’on emploie maintenant pour attirer l’oeil, inquiéter et aussi, il faut le dire, faire vendre. « Un radar antiaérien dans sa cuisine »!… Bigre! rien que ça! J’utilise depuis quarante ans un micro onde, il nous sert presque tout les jours, raisonnablement bien sûr et ma femme, mes enfants et moi-même nous portons à merveille. Dieu merci.

Hacault
Hacault
24 jours il y a
  1. Des amis ont utilisé le four à micro-ondes dans les tout premiers jours de sa commercialisation, j’ai immédiatement ressenti un danger. En aucune manière je ne m’en servirait et refuse de consommer tout aliment réchauffé, rien que le nom de micro ondes me rebute. Le consommateur est de plus en plus manipulé et ne cesse de faire son malheur. Je préfère les méthodes classiques et le four Vitali respecte la nature des aliments. Merci à vous d’éclairer un peu les moutons qui ne voient que par les pubs mensongères aux profits fallacieux.
Mim
Mim
24 jours il y a

Merci Mr Laurent Tessier pour tous ces éclaircissements. Moi aussi ça fait longtemps que je n’utilise plus cet appareil en raison de sa mauvaise réputation, comme vous l’avez bien démontrée. Mais, à juste titre beaucoup de choses ont mauvaise réputation et pourtant…

Marc K
Marc K
24 jours il y a

Je vais avoir bientôt 74 bougies à souffler. En début de carrière, j’ai eu la chance de travailler dans les hautes technologies. C’était fin des années 60, début 70. Et déjà à cette époque les dangers du micro-ondes étaient clairement évoqués. Tout particulièrement le fait que «le Danger», provenait d’une agitation moléculaire à très haute fréquence, ce qui pas le cas d’un chauffage classique. L’idée émise alors, était que cette agitation haute fréquence, par effet de rémanence dans les aliments pouvait provoquer en arrivant dans l’appareil digestif des dégâts potentiels, sur la durée j’imagine. Tout cela reste à démontrer bien… Lire la suite »

Dominique C.
Dominique C.
23 jours il y a

J’ai toujours refusé le micro-ondes que je considère comme un gadget inutile (au même titre que le lave-vaisselle ou le Linky). Je fais presque toute ma cuisine au cuit-vapeur, à quelques exceptions près: quand ce mode de cuisson est trop long, comme les lentilles (à la casserole), les artichauts (à la cocotte-minute), ou quand je veux éviter certains désagréments: ainsi les pommes de terre bio qui ont vite tendance à germer (donc riches en solanine), je les fais cuire dans une cocotte en terre avec une cuillerée d’argile versée dans l’eau dès l’ébullition et les maintient jusqu’à ce que la… Lire la suite »

seb
seb
22 jours il y a

Vraiment déçu de voir cet article à charge alors que c’est le second meilleur moyen de cuisson des aliments (après la cuisson vapeur): il ne détruit pas les vitamines… C’est l’eau contenue dans les aliments qui chauffe, prévenant les vitamines hydro-solubles de s’échapper!

valentin
valentin
21 jours il y a

Bonjour je fais presque tout cuire à la vapeur douce même la volaille et le poisson, depuis bien longtemps avec un cuit vapeur tout simple sur ma gazinière je surveille le temps de cuisson et je préfère mettre un filet d’huile d’olive sur les aliments chauds sinon je mange des légumes crus comme le fenouil, le poivron, le chou rouge etc donc pas de micro onde ni lave vaisselle ! et même mon four (je m’en servais rarement!) ne fonctionne plus j’évite le gluten (dont le maïs) et les produits laitiers (mais très peu de chèvre parfois) et tout va… Lire la suite »

Elisabeth
Elisabeth
19 jours il y a

Bonjour,
Depuis bientôt 10 ans nous n’avons plus de micro-onde et on ne s’en porte pas plus mal, bien au contraire… 😉
J’ai une petite qestion par rapport aux cuisinières plaque à induction…est-ce que cuisiner à l’induction est également nocif pour la santé?
Merci pour votre réponse
Cordialement
Elisabeth

Partagez-nous

31
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close