Pour faire un vrai geste écolo, rangez votre frigo ! - Nouvelle Page Santé

Pour faire un vrai geste écolo, rangez votre frigo !

Il y a quelque temps, un ami m’a invité à déjeuner pour me faire goûter les premières tomates de son jardin.

Une fois à table, quelle ne fut pas notre déception.

Ses tomates fraîchement cueillies avaient à peine plus de goût que celles du supermarché !

La raison ?

Il avait tout simplement stocké sa précieuse récolte dans son frigidaire depuis la veille.

Erreur de débutant !

Les tomates, les melons, les nectarines, les abricots, les pêches, les fraises, perdent leur saveur quand ils séjournent au réfrigérateur, quant aux bananes elles noircissent !

Eh oui, on ne met pas n’importe quel aliment dans le frigo et chacun d’entre eux se range dans un compartiment bien précis.

C’est en respectant quelques règles que vous éviterez le gaspillage et les légumes ruinés.

Avant le frigo : salaisons, confitures et fermentation

La conservation des aliments a longtemps représenté un sacré casse-tête pour nos ancêtres.

Il leur a fallu faire preuve d’une bonne dose d’ingéniosité pour parvenir à leur fin et pouvoir faire des réserves de nourriture, notamment pour l’hiver où la nature se montre moins généreuse.

Parmi les techniques qui ont vu le jour, il y a eu la cuisson (avec la maîtrise du feu), la salaison, les épices, le séchage, la saumure, le vinaigre, la conservation dans l’alcool ou encore dans le sucre avec les confitures…

A une époque pas si lointaine il existait encore des marchands ambulants de glace qui livraient des blocs à domicile !

Ce n’est qu’en 1911 que le premier réfrigérateur voit le jour avec la société General Electric mais il faudra attendre 1925 pour que le prix soit suffisamment abordable pour commencer à équiper quelques foyers privilégiés.

Les produits laitiers, les viandes, le poisson et tout aliment rapidement périssable pouvaient enfin  être conservés sans risque de contamination bactérienne.

De nos jours, le réfrigérateur fait partie des meubles. Et il est tellement pratique qu’on en a oublié comment s’en servir correctement.

Pourtant…

Les frigos responsables de 16 000 intoxications par an

Environ 1/3 des intoxications alimentaires surviennent dans le cadre familial1.

Un rapport de Santé publique France, souligne qu’entre 10 000 et 16 000 personnes sont victimes d’une toxi-infection alimentaire chaque année, souvent en raison de la mauvaise conservation des denrées2.

Pas le même froid partout

L’intérieur d’un réfrigérateur ne possède pas une température homogène.

Cela signifie que c’est en fonction de la température de tel ou tel compartiment qu’il vous faudra stocker vos aliments.

La température idéale de conservation des aliments fortement périssables se situe entre 0 et +4 °C. À ces températures, la multiplication de la plupart des pathogènes est stoppée et la multiplication des autres est considérablement ralentie.

Dans les réfrigérateurs commercialisés depuis 2002, la zone froide doit être indiquée par une signalétique visible et indélébile (en général la zone la plus froide se situe dans la partie haute du réfrigérateur).

Ceci ne s’applique pas aux réfrigérateurs à air pulsé pour lesquels la température est plus homogène.

En général voici comment est répartie la température :

La zone froide, tout en haut du frigo (entre 0°C et 3°C)

La zone fraîche, au milieu du réfrigérateur (entre 4°C et 6°C)

La zone tempérée qui correspond au bac à légumes (entre 8°C et 10°C)

La porte qui est la zone la plus tempérée (entre 6°C et 8°C)

Où ranger, quoi ranger ?

Pour commencer à ranger correctement votre frigo, respectez ces 4 règles :

1. Retirez les sur-emballages plastiques ou cartons qui ne sont pas hygiéniques et qui prennent de la place.

2. Ne surchargez pas votre frigo, l’air doit bien circuler et cela permet aussi de rendre son contenu plus lisible. Par exemple, ne mettez pas tout le pack de lait mais seulement une bouteille

3. Les œufs, les fruits et légumes, les condiments, les boissons, les confitures et les compotes n’ont pas besoin d’aller au frigo, sauf s’ils sont entamés ou mûrs/délicats.

4. Placez les aliments avec les DLC (dates limites de conservation) les plus courtes devant et les plus lointaines au fond, congelez ce que vous ne voulez pas consommer rapidement.

Ensuite, placez vos aliments en fonction de la température.

Dans la partie froide :

On y met tout ce qui est cru et les laitages. Cela concerne les produits non transformés comme la viande, le poisson,
les crustacés, mais aussi les préparations qui en contiennent comme les sushis, le tartare etc.

Dans la partie fraîche :

Placez y ce qui est cuit. Ce sont par exemple vos restes (dans des bocaux ou emballés dans du film alimentaire), les plats préparés (pizzas, quiches, crêpes salées etc.), les pâtisseries…

Dans les bacs :

Ils sont faits pour conserver au mieux les fruits et les légumes mûrs ou fragiles (la salade par exemple).

Dans la porte :

On la réserve pour le beurre, les sauces, les confitures entamées, les boissons ouvertes.

DLC et DLUO, quelles différences ?

La DLC est la date limite de consommation (à consommer jusqu’au…). Lorsque cette date est dépassée, l’aliment n’est plus consommable en toute sécurité.

Cependant, certains produits périssables peuvent continuer à être consommés sans risque, comme les yaourts et le beurre.

Une marge d’environ un mois est permise.

La DLUO est la date limite d’utilisation optimale. On trouve aussi parfois la mention DDM (date de durabilité minimale) (à consommer de préférence avant le …).

Elle permet de consommer le produit même lorsque la date recommandée est dépassée.

Dans ce cas, il s’agit de faire appel à son bon sens : si votre aliment sent mauvais ou s’il a changé d’aspect, c’est direct à la poubelle !

N’oubliez pas : un réfrigérateur propre permet de conserver les aliments plus longtemps car il contiendra moins de sources de contamination.

Dans l’idéal, videz-le et nettoyez-le une fois par mois, avec un mélange d’eau et de vinaigre blanc.

Pour en finir avec tout risque d’intoxication, soyez vigilants avec les produits que vous achetez et qui ont déjà été congelés. Cela est valable pour certaines pâtisseries, le poisson ou les crustacés, entre autres.

Cela doit être signalé sur l’emballage.

Comme tout produit décongelé, il est absolument interdit de les recongeler !

Prolonger la durée de vie des aliments

Il existe quelques astuces pour conserver plus longtemps certains aliments de consommation courante.

Les légumes

L’humidité et le froid du réfrigérateur ne conviennent pas à certains d’entre eux. Ils perdent leur saveur et une partie de leurs nutriments. Je vous conseille de les garder à température ambiante en les humidifiant de temps en temps.

Vous pouvez procéder ainsi pour les poireaux, les brocolis, les oignons nouveaux, les courgettes, le céleri, les blettes, les salades, les carottes, les radis, etc.

Vous pouvez même en mettre certains (asperges, oignons nouveaux…) dans un bocal rempli d’eau, comme pour un bouquet de fleurs.

S’ils sont entamés (une demi-tomate, une demi-courgette…) vous pouvez mettre un peu de jus de citron sur la partie qui a été découpée, cela retardera le pourrissement du légume.

Cela fonctionne aussi pour les fruits.

Les pommes de terre 

Les pommes de terre qui germent inopinément, on connaît tous. Une vieille astuce de grand-mère qui marche bien consiste à les conserver avec une pomme.

A l’inverse séparez bien vos oignons et vos pommes de terre sinon ces dernières ne feront pas long feu.

Les oignons, l’ail et l’échalote

Pour prolonger la durée de vie de ces indispensables, le mieux est de les conserver dans un sac en papier auquel vous aurez fait plusieurs petits trous pour que l’air circule. Vous pourrez les garder ainsi plusieurs mois.

Les herbes fraîches

L’astuce est de les congeler dans de l’huile d’olive. Pour cela, il vous suffit de prendre un bac à glaçons, de remplir chaque compartiment avec de l’huile et une petite quantité d’herbe. Vous aurez à disposition vos herbes aromatiques à volonté pour une durée infinie.

Les biscuits

Vous vous souvenez de la boîte en métal de chez mamie ?

Encore un vieux truc efficace pour éviter que vos gâteaux secs ne deviennent tout mous. Vous pouvez en plus ajouter une feuille de papier absorbant au fond de la boîte pour une conservation optimale.

Pour rappel, chaque année, ce sont 1,3 milliard de tonne de nourriture qui sont jetées ou perdues sur l’ensemble du globe ! Cela correspond à 1/3 des aliments que l’on produit sur la planète !

Alors, prendre quelques mesures pour moins jeter me semble essentiel.

Et vous, quelles sont vos autres astuces pour conserver les aliments ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Alain
1 mois il y a

Pour la conservation de la salade, prenez un sac de congélation de préférence réutilisable (qui se ferme par glissière) mettez une feuille de Sopalin au fond, lavez et essorez la salade puis mettez la dans le sac avec une autre feuille de sopalin au dessus avant de refermer le sac et frigo. Vous aurez ainsi non seulement une salade qui se conservera plus d’une semaine dans un état proche du frais, mais également un produit déjà prêt à être consommé ce qui est très pratique pour gagner du temps.

Catherine
Catherine
1 mois il y a

bonjour
pour conserver la salade épluchée,je la mets dans une boîte hermétique avec une feuille de sopalin qui absorbe l’humidité et elle se garde pas mal de temps

Alauda
Alauda
1 mois il y a

Merci pour les tuyaux concernant la pomme et la patate (que je trouve curieux, voir plus loin) et que les patates n’aiment pas les oignons. Quelques trucs que je connais : Les pommes et les poivrons font mûrir (les poivrons même parfois pourrir) plus vite ce qui les entoure Les concombres et les courgettes ne s’aiment pas – les éloigner les uns des autres Le curcuma se garde longtemps frais dans un pot rempli de terre (peut même développer d’autres rhizomes) la salade se garde bien le bas fraîchement coupé dans un saladier avec un peu d’eau et un morceau… Lire la suite »

Suivez-nous sur Facebook

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close