Plutôt thé ou café ? - Nouvelle Page Santé

Plutôt thé ou café ?

6 stratagèmes pour retrouver le contrôle de votre alimentation

Chers amis,

Le thé est souvent considéré comme une boisson vertueuse, tandis que l’on peut lire tout et son contraire sur le café.

Tantôt plein de bienfaits, tantôt presque poison… Avec toutes les informations contradictoires circulant dans les médias et sur le net, pas simple de savoir lequel est le meilleur pour notre santé.

Personnellement, j’adore me réveiller le matin avec l’odeur familière du café me chatouillant les narines. Je ne m’en passerais pas !

En revanche, je préfère terminer la journée par une bonne tasse de thé, c’est mon petit rituel pour un moment d’apaisement.

À mon sens, il n’existe pas vraiment de meilleur choix car tout est une affaire de goût et surtout de modération : point trop n’en faut et seule la dose fait le poison !

Aussi nous réagissons tous différemment à des quantités pourtant égales de principes actifs absorbés, ici la théine (dans le thé) et la caféine (dans le café).

Voilà pourquoi il semble plus pertinent de comprendre les effets de ces molécules sur nos organismes, afin de savoir adapter notre consommation à notre fonctionnement…

La même molécule !

Commençons par clarifier une chose une bonne fois pour toutes : théine et caféine, c’est la même chose !

Tout comme la guaranine (dans le guarana), la matéine (dans le maté), etc.

Derrière ces termes différents, qui pourraient laisser croire qu’il s’agit de molécules distinctes, se cache en réalité une seule et même entité chimique : la 1,3,7-triméthylxanthine.

Par commodité, je l’appellerai « caféine » dans la suite de cette lettre.

La caféine, appartenant à la famille chimique des alcaloïdes, est présente dans de nombreuses plantes et connue pour ses effets stimulants sur l’organisme.

Néanmoins, ce n’est pas parce qu’elles ont une identité chimique commune que la théine et la caféine agissent de manière semblable sur l’organisme !

La vraie différence entre les deux

L’origine du principe actif a bien toute son importance, puisque nos habitudes de consommation du thé et du café impliquent l’emploi du « totum » de la plante.

Je m’explique.

Si l’on fait usage d’un comprimé d’aspirine, par exemple, les effets ressentis (et les contre-indications) ne seront pas les mêmes que pour la prise d’une décoction d’écorce de saule blanc.

C’est pourtant bien de cette plante (entre autres) que provient l’acide acétylsalicylique qui est le principe actif de l’aspirine.

Mais il y a une grosse différence.

Tandis que le comprimé d’aspirine concentre une unique molécule isolée, l’écorce de saule blanc renferme tous les autres constituants de la plante. Ceux-ci vont venir tamponner et finalement modifier l’effet de l’acide acétylsalicylique sur l’organisme.

Le thé et le café étant deux plantes distinctes renfermant des constituants différents, on comprend qu’il en est de même concernant la caféine !

Dans le café, la caféine se trouve majoritairement sous forme libre, permettant une absorption rapide et un effet stimulant intense dans les minutes suivant la consommation.

En revanche, la caféine du thé est liée à des tanins aux propriétés astringentes[1].

Ces tanins ralentissent l’absorption de la caféine contenue dans le thé, procurant un effet stimulant plus modéré et prolongé sur plusieurs heures.

Effets perçus : intensité et nuances

C’est cette différence d’absorption qui est à l’origine des différents effets perçus d’un individu à un autre.

La caféine du café est réputée pour son effet stimulant marqué sur le système nerveux central, générant une sensation de vigilance accrue et favorisant la concentration.

Elle est utile en cas de fatigue passagère, dont elle aide à réduire les symptômes, ainsi qu’en période d’examen ou dans la préparation physique chez le sportif[2].

Elle possède également une activité antalgique et potentialise même les effets d’autres principes actifs antalgiques[3].

Cependant, son action rapide n’est pas tolérée par tout un chacun et peut être à l’origine d’effets secondaires tels que la nervosité, l’insomnie ou encore des palpitations.

La caféine du thé, via l’action des tanins qui ralentissent son absorption dans le sang, offre une stimulation plus douce et plus durable.

De plus, il faut noter qu’une tasse de thé contient généralement 2 à 4 fois moins de caféine qu’une tasse de café.

Ainsi le thé agit également comme un stimulant qui favorise la vigilance et la concentration sans pour autant déclencher les effets secondaires parfois associés à la caféine.

L’autre atout indéniable du thé est qu’il contient de la L-théanine, un acide aminé aux propriétés anti-stress[4]. Celui-ci contribue à moduler l’effet stimulant de la théine, procurant un état d’éveil calme et serein.

Néanmoins, ce n’est pas pour autant qu’il faut en abuser et négliger les contre-indications communes à la consommation de thé et de café !

Amis ou ennemis ?

En effet, bien qu’ils soient riches en antioxydants et possèdent diverses vertus, le café et le thé peuvent engendrer des effets indésirables ou aggraver des pathologies existantes.

Leur consommation doit alors être évitée ou réduite au strict minimum notamment en cas de troubles cardiovasculaires et d’hypertension, d’anémie ou de troubles gastro-intestinaux.

De plus, la caféine est susceptible d’interagir avec divers traitements médicamenteux, notamment les antalgiques, les anticoagulants et antiacides, les antidépresseurs, etc.

C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à demander conseil à votre médecin ou pharmacien avant de combiner ces boissons avec des traitements médicamenteux.

Selon l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments), il est admis que la consommation de caféine pour un adulte en bonne santé ne présente pas de risque jusqu’à 400 mg/jour[5].

Cela représente en moyenne 3 tasses de 33 ml d’expresso et jusqu’à 4 tasses de 150 ml de café filtre au maximum (en tenant compte des effets cumulés des éventuels compléments alimentaires contenant de la caféine que vous pourriez prendre).

Tandis que l’on pourrait, en se basant sur les mêmes recommandations, pousser jusqu’à 10 tasses de thé journalières !

Bien sûr, cela ne semble pas très pertinent – à moins de vouloir passer sa vie aux toilettes.

C’est là qu’il est nécessaire de faire la part des choses et de savoir écouter son corps.

Si vous êtes plutôt apathique le matin, comme moi, ou que vous piquez du nez après le repas de midi et que vous ressentez le besoin d’un coup de fouet, ne vous privez pas d’une petite tasse de café.

Si vous avez des troubles du sommeil, consommez plutôt du thé vert ou blanc dans l’après-midi, voire évitez carrément toute source de caféine après 16 h.

Comme évoqué précédemment, le choix entre thé et café dépend finalement de la sensibilité de chacun lorsqu’il n’existe pas de pathologie sous-jacente.

En comprenant les nuances de leurs actions, chacun peut choisir la boisson qui lui convient le mieux pour favoriser son bien-être et sa performance !

Et vous, plutôt thé ou plutôt café ? C’est toujours un plaisir de lire vos commentaires.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 5 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie Claude
Marie Claude
26 jours il y a

J aime les deux, mais je n en bois que le matin, sois thé soit café soit les deux, l avantage du thé c est que je peux le boire sans sucre, par contre je. N apprécie que le café sucré !

Vogelaar
Vogelaar
26 jours il y a

Pour moi c’est plutôt thé noir le matin et thé vert menthe l’après-midiSi je ne peux pas le prendre ça me manque .Et ça tombe bien car je suis sous anticoagulant.

Chaizal
Chaizal
26 jours il y a

Merci pour ces renseignements. Je suis plutôt thé vert le matin et même après le déjeuner. Le café me donne bien souvent des brûlures d’estomac.
Merci.

Hichem
Hichem
26 jours il y a

Merci Laurent de votre peine, notamment, pour vos explications claires et limpides.
Bien à vous,
Hichem

António Damaso Bentinho
António Damaso Bentinho
26 jours il y a

Bom dia. O café causa-me arritmias. Deixei-o

Diane
26 jours il y a

Je suis café pour le matin. Pour moi aussi l’odeur du café est relaxant.
Parfois si je veux prendre un breuvage chaud, un bon thé

Maflor
Maflor
26 jours il y a

Merci pour cette excellente présentation du café et du thé. J’ajouterais 3 expériences dont j’ai été témoin concernant le café en tant que boisson quotidienne à répétition : 2 femmes qui se plaignaient de maux de tête les ont vu disparaître en cessant leur habitude de prendre régulièrement une tasse. Une autre femme se plaignait de douleurs de type rhumatisme articulaire aux deux mains enflées au réveil. Les analyses médicales ne montraient rien. Cesser le café fit disparaître ses symptômes. En vacances dans la famille, elle reprit un « petit » café à gauche et à droite et le phénomène est revenu.… Lire la suite »

Dietzi
Dietzi
26 jours il y a

Personnellement je préfère le café au thé. Le café me fait aller aux toilettes dans les minutes qui suivent. Pour remédier à celà on m’avait préconisé du thé sucré qui aurait tendance à atténuer cet inconvénient lors d’une diarrhée.

Cathy
Cathy
26 jours il y a

4 tasses de café par jour
1 au levé, 1 vers 10h, 1 après le repas du midi et un décaféiné à 16h
Parfois je bois un thé vert menthe citron au lieu d’un café après le repas du midi

Vanin
26 jours il y a

Plutôt thé que je consomme facilement sans sucre…..en plus

KAHINDO KWIRAKIWE Richard à Butembo/Nord-Kivu/R D
KAHINDO KWIRAKIWE Richard à Butembo/Nord-Kivu/R D
26 jours il y a

Je suis âgé de 73 ans et je prends du café depuis l’age de 17 ans. je n’ai jamais eu d’effet négatif à part l’accoutumance; c’est-à-dire que je ne peux passer plus de 24 heurs sans prendre du café.

Dirand
26 jours il y a

À réviser les quantités de caféine :
– Expresso environ 90 mg
– Café filtre jusqu’à 200 mg
La raison : dans un expresso, le passage de l’eau ne dure que quelques secondes, contrairement à un café filtre.

Jocelyne
22 jours il y a

Bonjour. Merci pour cet article qui a apporté une compréhension sur cette différence. J’en buvais 2 cafetières par jour à une époque, sous tramadol, célébrex, methotrexate… j’aurais voulu vous lire avant. Mais aurais je eu le temps ? Autre chose, j’aimerais ne plus lire ou entendre : parlez en à votre médecin ou votre pharmacien. Tout simplement parce que : a) ils ne savent pas, b) cela ne les intéressent pas c) ils n’ont pas le temps…..je peux vous assurer que personnellement je coche toutes les cases, et sur ce point, j’ai de l’expérience. Toujours heureuse de vous lire devant… Lire la suite »

Suivez-nous sur Facebook

13
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close