Peut-on se fier aux dentifrices du commerce ? - Nouvelle Page Santé

Peut-on se fier aux dentifrices du commerce ?

Il existe aujourd’hui une multitude de dentifrices aux diverses allégations comme spécial blancheur, gencives sensibles, anti-plaque, etc.

Autant d’occasions de se retrouver avec des formules de plus en plus complexes et pas toujours très claires pour les consommateurs.

Comme dans tout produit, qu’il soit alimentaire ou cosmétique, plus la liste des ingrédients se rallonge, et plus il y a de risques de trouver des substances qui n’ont rien de bon pour la santé.

Trois ingrédients à proscrire

Le triclosan, “il faut être dingue !”

Il s’agit d’un agent antibactérien que l’on retrouve entre autres dans les cosmétiques (savons, gels douches…).

Une étude épidémiologique menée par l’Inserm1 alerte sur le fait que les futures mamans qui y sont exposées pendant leur grossesse pourrait voir leur enfant victime de troubles du comportement entre 3 et 5 ans.

Le triclosan est en effet suspecté d’être un perturbateur endocrinien pouvant troubler les mécanismes du développement normal du système nerveux central.

Le déséquilibre de certaines hormones comme les hormones thyroïdiennes, les hormones stéroïdiennes, ou encore l’ocytocine seraient concernées dans l’apparition de ces troubles.

Il est d’autant plus dommageable d’en trouver encore dans certains dentifrices ou d’autres produits d’hygiène que l’on pourrait aisément s’en passer comme le dit le toxicochimiste André Picot dans Le Nouvel Observateur : « on en met plus par habitude qu’autre chose. Je ne vois absolument pas l’intérêt de mettre des antibactériens dans du dentifrice, il faut être dingue ! Pendant des centaines d’années, on s’est lavé les mains au savon de Marseille et ça fonctionnait très bien, je ne comprends pas pourquoi mettre des antibactériens partout. »

En ce sens, André Picot avait invité la Commission européenne à ouvrir une consultation sur le triclosan en août 2012, depuis il ne s’est visiblement pas passé grand chose…

Le sodium lauryl sulfate, excellent pour les sols et les moteurs… mais pas pour votre bouche

Ce tensio-actif est utilisé pour faire mousser le dentifrice, mais pas seulement…
Son action détergente est si puissante qu’il est couramment utilisé pour le nettoyage industriel des sols et des moteurs !

Les détergents sulfatés dont fait partie le sodium lauryl sulfate sont très présents dans les gels douches. Si votre peau vous démange et tiraille après votre douche, c’est sans doute à cause de ce produit.

Dans nos dentifrices, sa concentration est bien moindre, bien entendu, mais il peut néanmoins irriter les muqueuses, voire causer une apparition récurrente de muguet (mycose de la bouche), de gingivite ou d’aphtes douloureux2.

Le dioxyde de titane : interdit dans les aliments, mais pas dans vos dentifrices

Deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane. Plus inquiétant encore, il est présent dans un dentifrice sur deux pour enfants. C’est ce que révèle une enquête d’Agir pour l’environnement, de 20193.

Son ingestion pourrait provoquer des atteintes au système immunitaire intestinal et le développement de lésions précancéreuses dans le côlon.

On suspecte également des risques pour le foie, les ovaires et les testicules et des effets inflammatoires provoquant une altération de la barrière intestinale.

Il est d’ailleurs interdit dans les denrées alimentaires depuis 20184 en raison de tous ces risques potentiels.

Dans les dentifrices, le dioxyde de titane ne sert qu’à colorer la pâte de dentifrice. Il n’a aucune utilité pour l’hygiène dentaire, c’est donc, à l’image du triclosan, un ingrédient dont on pourrait se passer.

Si vous voulez savoir si votre dentifrice en contient vous pouvez consulter le site Agir pour l’environnement en suivant ce lien : https://dentifrice-infoconso.agirpourlenvironnement.org/

Gare à la fluorose !

La fluorose est une affection de l’émail des dents provoquée par un excès de fluor. Elle se manifeste par l’apparition de taches plus ou moins importantes, de couleur blanche, jaune ou marron, à la surface des dents.

Il s’agit d’un défaut de minéralisation qui intervient chez l’enfant entre 6 mois et 12 ans environ…. justement aux âges où nos parents pensaient renforcer nos dents en nous faisant avaler des comprimés de fluor.

C’est une catastrophe:

Aujourd’hui, si cette mode est passée, beaucoup de dentifrices du commerce indiquent une teneur en fluor encore trop élevée pour de petits enfants : comprise entre 1000 et 1 500 ppm (1 à 1,5 mg de fluor/g de pâte).

Car entre 3 et 6 ans, les enfants avalent du dentifrice pendant le brossage des dents et les risques de surdosage sont bien réels. Pour eux, il ne faudrait idéalement pas dépasser la dose de 1 mg/jour de fluor tous apports fluorés confondus.

Pour les tout petits, privilégiez donc un dentifrice contenant peu de fluor (500 ppm maximum) et n’appliquez sur la brosse à dent qu’une petite quantité de dentifrice, l’équivalent d’un petit pois suffit.

Que penser des dentifrices naturels du commerce ?

Même s’ils sont dénués de substances toxiques ces dentifrices ne sont pas complètement innocents.

Certains ingrédients comme le charbon, le citron, le bicarbonate peuvent être très abrasifs pour l’émail et faire plus de mal que de bien.

Les plus agressifs étant ceux qui prétendent blanchir les dents.

Il faut savoir que la couche d’émail qui recouvre les dents est très fine.Elle est composée de minéraux dont le but est de protéger les dents. Si cette protection est détruite c’est la porte ouverte aux caries et aux dents jaunes (sous l’émail se trouve la dentine qui est de couleur jaunâtre).

Vous pouvez utiliser ces dentifrices une fois par semaine en alternance avec des pâtes plus douces.

Quelles solutions pour l’hygiène dentaire ?

Voici quelques pistes pour prendre soin de vos dents sans risque.

Vous pouvez prendre le temps de décortiquer la composition des dentifrices du commerce et choisir celui qui sera exempt des substances nocives que j’ai citées plus haut.

Mais si vous cherchez des solutions plus naturelles je vous suggère :

  • Le siwak : Cette racine provient de l’arbuste Salvadora persica, originaire du Moyen-Orient. On l’utilise fréquemment pour l’hygiène dentaire dans l’ensemble du Moyen-Orient, mais aussi en Inde et en Asie. Il se présente sous la forme d’un bâton à mâcher ou à passer sur les dents comme on le ferait avec une brosse à dent classique. Des études5 attestent de son action antibactérienne, antifongique, antivirale, et anti-plaque. Des effets antioxydants, analgésiques et anti-inflammatoires ont également été relevés. Il contient même du fluor ! Avec le siwak vous avez le tout en un idéal : brosse à dent + dentifrice. Un bâtonnet coûte en moyenne 2, 50 euros. Il existe également en poudre à mettre sur la brosse à dent en lieu et place du dentifrice. Vous pourrez vous en procurer sur ce site par exemple : https://orinko.org/siwak-miswak/

  • L’huile de coco : elle est riche en principes actifs bénéfiques pour l’hygiène bucco-dentaire, notamment en acide laurique qui possède des propriétés antibactériennes. L’huile de coco permet donc de diminuer l’accumulation de la plaque en réduisant la prolifération des mauvaises bactéries de la bouche6. L’huile de coco réduirait également l’acidité de la bouche et aurait la capacité de capter les bactéries qui se trouvent entre les dents. Mettez un peu d’huile de coco, de préférence sous sa forme solide, sur votre brosse à dent. Effectuez ensuite un brossage doux en insistant sur les gencives et la langue.

Pour réaliser un dentifrice maison :

  • Déposez 2 cuillères à soupe d’argile blanche avec 3 cuillères à soupe d’huile de coco liquide et mélangez le tout jusqu’à obtenir une pâte lisse.
  • Versez ensuite 2 gouttes d’huile essentielle de girofle pour ses propriétés antiseptiques, 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée pour la fraîcheur de l’haleine et 5 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse pour la conservation.
  • Utilisez comme un dentifrice classique.
  • Rincez-vous correctement la bouche après utilisation.

Et vous, qu’utilisez-vous pour vous brosser les dents ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anny Renaud
Anny Renaud
1 mois il y a

J’aimerais que vous répondiez aux réclamations. Contact mail, adresse et téléphone…inconnus ! Attention pas sérieux…

Laurent Tessier
Administrateur
Laurent Tessier
28 jours il y a
Répondre à  Anny Renaud

Chère Madame,

Pour toute demande je vous invite à nous contacter via notre service client sur ce lien : https://nouvelle-page-sante.com/contact/ , ou à nous laisser votre adresse mail par réponse à ce commentaire pour que nous puissions vous contacter.

Bien à vous,

Les éditions Nouvelle Page

MARIE-JEANNE GUILLONNEAU
MARIE-JEANNE GUILLONNEAU
1 mois il y a

bonjour, j’ai trouvé dans mon magasin bio un dentifrice solide qui contient aussi les éléments que vous décrivez dans votre lettre ( argile blanche, huile de coco etc) et depuis que je l’utilise je n’ai plus du tout de saignement de gencives (ce qui m’arrivait avant à chaque brossage). en plus il est très agréable à utiliser et la boite se recharge. vraiment je le conseille. merci de vos conseils.

mougel
mougel
1 mois il y a

Bonjour, auriez vous une « recette » de dentifrice pour enfants svp?

ringnet
ringnet
1 mois il y a

bonjour j’utilise homéophytol vademecum sans menthe

Nathalie HERAULT
Nathalie HERAULT
1 mois il y a

Bonjour !
Merci pour votre article. 2 à 3 fois par jour, je mets une goutte d’huile essentielle de tea tree et une goutte d’huile essentielle de citron, le dentifrice Pulpe de vie bio dessus. Après le rinçage, je mets sur mes gencives de l’huile de coco et je garde cette huile plusieurs minutes. Je recrache ensuite.

Bachmann
Bachmann
29 jours il y a

J’utilise le savon de Marseille 72 %d’huile d’olive que jacheche chez les savonniers de renom comme fer à cheval, rampal la tour, savonnerie du midi le sérail…

Suivez-nous sur Facebook

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close