Nous allons nous en sortir ensemble - Episode 1 - Nouvelle Page Santé

Nous allons nous en sortir ensemble – Episode 1

Voilà.

Je suis enfermé chez moi.

Comme la plupart d’entre vous.

Personnellement, je suis enfermé avec femme et enfants.

Avec ou sans compagnie – mais encore plus si vous êtes seul -, ça ne va être facile pour personne.

Pour autant, nous sommes tous dans la même galère, chacun chez nous.

Maintenant, nous avons deux solutions.

  1. Nous pouvons nous taper la tête contre les murs pendant les jours, les semaines, voire les mois à venir en attendant le jour de la libération. Nous lamenter, angoisser, dépérir en espérant que le virus ne parviendra pas à se glisser sous notre porte et qu’il aura disparu quand elle se rouvrira.
  2. Ou bien je vous propose d’essayer autre chose, ensemble.

Quelle est l’urgence pour vous et pour moi, maintenant ?

Avec mes collègues Anne, Elisabeth, Matthieu, Laurent, Rémy, et je ne les cite pas tous, nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire pour vous à ce stade de la crise.

J’ai déjà partagé avec vous dans cette lettre les quelques conseils pertinents en matière de santé concernant le coronavirus, qu’on connaît encore tellement mal :

  • il faut se laver les mains souvent ;
  • il faut éviter d’être en contact avec des personnes contagieuses ;
  • et il faut renforcer son immunité.

Au-delà de ces conseils de base, on ne sait rien avec certitude.

Par pitié, méfiez-vous des médicaments miracles, des traitements qui pourraient marcher contre le coronavirus parce qu’ils marchent pour autre chose. Pour l’heure, personne ne sait comment guérir cette maladie. Et si quelqu’un vous dit qu’il sait comment éviter d’attraper cette maladie, il vous ment.

Des études sont en cours, des essais cliniques sont lancés aux États-Unis[1] ? Très bien, attendons leurs résultats.

L’urgence aujourd’hui, pour vous comme pour moi, elle est tout autre.

Elle est de TENIR LE COUP en attendant des jours meilleurs.

Du courage et de la méthode !

En discutant avec mes collègues, Margaux, Thibaut, Caroline, Nathan, Iona, pour citer tout le monde, nous avons réalisé une chose importante.

Ce dont nous avons besoin, maintenant que nous sommes tous confinés chez nous, c’est du courage et de la méthode.

Il ne faut pas se laisser aller, il ne faut pas baisser les bras, même si se retrouver enfermé chez soi est décourageant, pour moi autant que pour vous.

On peut, on doit, s’adapter à la situation pour rester en bonne forme tout le temps que durera cette crise, et ne pas être en situation de fragilité, de vulnérabilité, lorsque nous pourrons tous ressortir.

Quand on reste enfermé chez soi, on manque de lumière, on manque d’espace, on manque d’air, on manque de rencontres, on manque de surprises, on manque d’activités.

Il va falloir faire le maximum pour remplacer tout ça pendant un temps.

Je ne prétends pas que c’est une super opportunité qu’il faut saisir, comme diraient des businessmen américains.

Je ne prétends pas qu’on va s’amuser comme des fous et se dire qu’on devrait vivre toute notre vie comme ça.

Mais on va faire en sorte, ensemble :

  • de garder le moral ;
  • de maintenir une activité physique suffisante ;
  • de prendre soin de notre alimentation ;
  • de prendre soin de notre santé ;
  • tout ça pour bien préparer le jour d’après.

Comment ?

Comme à l’armée ! (mais non, je plaisante)

Nous nous sommes dit avec mes collègues, Fabio, Amélie, Yohann, Florence et Florence (oui, il y en a deux) – cette fois j’espère n’avoir oublié personne – qu’il fallait un peu d’organisation pour ne pas sombrer dans la déprime, dans l’attente vaine, dans le vague à l’âme.

C’est particulièrement vrai pour les enfants, mais aussi pour les personnes âgées : nous sommes des êtres faits de routines. Beaucoup de ces routines vont être réduites à néant par la situation inédite qui se présente à nous :

  • sortir prendre son café du matin au bistrot ;
  • faire le tour du quartier pour se dégourdir les jambes ;
  • recevoir la visite de quelqu’un de la famille, d’une voisine ;
  • aller acheter son journal, faire ses courses et discuter avec les commerçants ;
  • s’asseoir dans un parc et regarder les enfants jouer.

De la discipline, des horaires !

Il va donc falloir inventer d’autres routines, pour structurer nos journées et ne pas avoir l’impression que le temps s’est figé tel un brouillard maléfique.

Nous allons donc vous aider à mettre au point un programme quotidien qui prendra en compte tous les aspects importants pour nous maintenir en bonne forme pendant cette crise. Avec l’équipe de la revue Plantes & Bien-Être, nous avons mis en place un programme très complet avec des conseils sur comment structurer vos journées heure par heure. Tout le programme est disponible sous la forme de 4 dossiers PDF offerts dans le cadre d’un abonnement d’un an à Plantes & Bien-Être. Pour en savoir plus c’est ici.

Un programme d’exercices physiques

Comment remplacer nos promenades, nos sorties, nos tours en ville, les escaliers, le fitness et la musculation pour les plus costauds d’entre nous ?

On peut facilement faire des exercices dans le salon ou dans la chambre. Mais lesquels choisir, à quel rythme, comme être sûr qu’ils sont adaptés à votre état de santé, à votre âge ?

Vous devez conserver un minimum d’activité physique pour garder tout votre tonus, et ne pas être en danger lorsque vous reprendrez une activité normale – le plus tôt possible espérons-le.

Un menu spécial quarantaine !

Ce n’est plus la gastronomie des confits, mais celle des confinés !

Nous allons devoir manger différemment. Peut-être avec un peu moins de choix, parce qu’à l’évidence, nous ne pourrons plus faire des courses aussi facilement qu’avant. Et avec des objectifs un peu différents.

Nos besoins énergétiques vont être modifiés, nous risquons d’être soumis à certaines carences (par exemple la vitamine D si nous devons rester à l’intérieur). Le stress lié à cette situation va aussi avoir un impact qu’il va falloir prendre en compte dans notre manière de manger et de boire (à ce sujet, je vous conseille de veiller à vos apports en magnésium pour tenir le coup ; ce complément bien dosé peut vous être d’un grand secours).

Des conseils santé adaptés à cette situation extrême

C’est certain, notre corps est une machine formidable, mais il va être soumis à une épreuve bien particulière. Qui parmi nous est déjà resté enfermé plusieurs jours, plusieurs semaines chez lui, sans pouvoir sortir ?

Même si nous allons prendre soin de lui, il va falloir apprendre à l’écouter avec une attention toute particulière, et à répondre à ses besoins.

Les services de santé vont être submergés, votre médecin traitant peut être réquisitionné par un hôpital à cent kilomètres de chez vous.

Apprenons à faire certaines choses par nous-mêmes, avec des solutions naturelles que tout le monde possède chez soi. Sans avoir besoin d’une formation particulière.

Je vous l’ai déjà dit, nous n’allons pas traiter le coronavirus, mais bichonner notre immunité et compenser les effets délétères de notre confinement.

J’ai plusieurs collègues, Anne et Elisabeth notamment (vous ai-je cité leurs noms ?) qui s’y connaissent merveilleusement en huiles essentielles, en homéopathie et naturopathie. Avec quelques conseils, c’est fou tous les bobos du quotidien, tout le mal-être, toutes les faiblesses qu’on peut corriger avec ces outils naturels.

Acceptez-vous cette mission impossible ?

Ça vous tente de prendre en main votre destin de prisonnier ? De vous donner les armes pour ne pas sombrer dans la morosité ?

Je vais apprendre avec vous, je dois faire face exactement comme vous. C’est ensemble qu’on s’en sortira, et tant pis si je dois paraphraser notre président !

Comment on va faire ?

Mon prochain message portera sur le thème de :

COMMENT GARDER LE MORAL quand on est enfermé chez soi sans rien à faire tout en étant bombardé de messages sur la catastrophe mondiale et le nombre de cas qui augmente chaque jour !

Ça ne sera pas une mince affaire, mais j’ai quelques idées à vous proposer.

Et vous pourrez participer bien sûr !

Ensuite, je vous adresserai un autre message sur…

Un peu de patience ! Cela fait partie du programme : garder un peu de surprise, se donner des rendez-vous, avoir une envie positive.

 

P.S. : Le geste simple que vous pourriez faire aujourd’hui ?

Pour commencer, appelez quelqu’un dont vous n’avez pas de nouvelles depuis quelques temps. Un cousin, une amie, un ancien collègue, un voisin qui a déménagé. C’est l’occasion ou jamais, il ou elle est comme vous coincé à la maison. Et vous avez un sujet de conversation tout trouvé. Parler avec quelqu’un, sortir de sa bulle, se rappeler des bons souvenirs, ça fait toujours du bien.

Vous pouvez aussi réécouter la musique de Mission Impossible : https://www.youtube.com/watch?v=wwpXUn2dF5c

Si avec ça, vous ne retrouvez pas la pêche !

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

16
Poster un Commentaire

avatar
16 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
16 Auteurs du commentaire
MuriellePhilippe Marti-noguereMichelineJoyeuxMonique Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
yannick
Invité
yannick

Grand merci et c’est bien peu de choses … !!! pour tous les déploiements de sollicitude.. de conseils… de gentillesse…de soutien… etc…de vous tous de SNI ! Vraiment très touchant le mal que vous vous donnez ! Qu’un mot BRAVO car je n’en trouve pas les autres…. Respect et reconnaissance pour votre dévouement en cette période particulière …s’en compter tous les conseils en nutrition et autres… basés sur vos recherches … dont nous bénéficions toute l’année..! Désolé de ne pouvoir acheter tous les livres intéressants que vous nous proposez, en plus il y a pléthore ! Prenez soin de vous… Lire la suite »

Lalanne
Invité
Lalanne

Un grand MERCI Frédéric ! Vous avez raison, c’est le moment de prendre soin de soi, de se trouver, sur Internet, des exercices de gym, yoga ou autres, de nouvelles recettes de cuisine (apprendre à faire des conserves ? ) des techniques d’auto-massages, de se lancer dans des créations artisanales, des travaux de bricolage ou de jardinage etc. Et de profiter de tout ce temps libre pour avoir les conversations téléphoniques (ou via Skype) les plus longues de sa vie ! Au bout du compte, nous serons peut-être atteints par la lassitude, nous aurons peut-être été malades, mais nous aurons… Lire la suite »

Claire
Invité
Claire

MERCIIIIII !!!!!!!

Anne-Marie
Invité
Anne-Marie

Un immense MERCI ! Cela fait un bien fou d’avoir quelqu’un qui se soucie de nous ! Et qui cherche à nous aider dans ces moments difficiles !
Je vous souhaite le meilleur ! Bon courage à Tous !

gilles
Invité
gilles

Merci beaucoup pour ces indications. Ma femme avions déjà commencé hier, et ça marche ! Nos amis perdus de vue depuis longtemps sont très facilement joignables, puisqu’ils sont confinés tout comme nous. Nous allons donc rattraper du retard relationnel, avec le sourire. Ça nous fait du bien. Ça leur fait du bien.

Mizette
Invité

Merci pour vos encouragements, mais je crois que dans ces circonstances, je suis plutot privilégiée : je vis en Auvergne, en pleine campagne, dans un parc qui commence à se fleurir au milieu de quelques hectares privés.
Mes chats sont tout heureux qu’il fasse à peu près beau. La seule chose qui ne va pas est que j’avais RV chez le coiffeur et que ma coupe courte ne va pas être très jolie dans quelques semaines. Mais je ferais des couettes !

CASTEL
Invité
CASTEL

Merci Frédéric ! Vos messages sont toujours très clairs, très agréables à lire, vous écrivez très bien, alors continuez à nous abreuver de conseils. Idem, désolée de ne pas pouvoir acheter tous les livres conseillés, mais seul mon conjoint travaille en ce moment, alors nous faisons attention aux finances de la famille. Bonne continuation à toute l’équipe et surtout prenez soin de vous.

Viviane GARZARO
Invité
Viviane GARZARO

merci pour vos conseils avisés juste une petite remarque d’après ce que j’ai compris il est permis de faire un pt tour pr se dégourdir les jambes et profiter du soleil qd il y en a ( j’habite à la campagne ds les hts de France) ce serait mieux de respirer un peu l’air pltt que de rester à macérer ds une maison non? bien amicalement viviane

Audrey CASTEL
Invité
Audrey CASTEL

Merci merci Frédéric! et votre equipe pour ce genereux elan de sympathie, de bon sens et simplicite. Bon courage a tous.

FRIARD
Invité

G 72ans, je suis atteinte du syndrome de CONN. À cause du Lévothirox, au bout de 2ans je suis partie mourante et admise en clinique spécialisée « psychiatrie » durant 3 mois1/2. Tous ont été sensas !!! 🤗 Je suis une batante… J’étais « assesseur » dimanche dernier Et j’avais repris toutes mes activité S. Je suis vite ds le surmenage, mais G appris à me reposer lorsque ç nécessaire. G besoin de bcp de calme. Aujourd’hui, je suis vos conseils… Je pratique la « douce » respiration apprise à l’échauffement au QI GONG. Je suis très fatiguée, mais je me suis fixée un programme de… Lire la suite »

titem ouamrane
Invité
titem ouamrane

Merci pour ce soutien moral .prenez soin de vous.a bientôt de vous lire

Monique
Invité
Monique

Merci pour votre soutien qui fait chaud au coeur et qui apporte aussi un peu de légèreté dans cette lourde atmosphère….c’est bien ça ! revenir chez soi…..certainement le message !!!

Joyeux
Invité
Joyeux

La vie est belle

Micheline
Invité
Micheline

Merci pour cette invitation à nous forger une nouvelle routine. Garder une structure, de pas tomber dans un floue sans tonus nous aidera à conserver le moral. Une forme de croyance en nos capacités d’adaptation.Résidant au Québec votre accompagnement me guide.

Philippe Marti-noguere
Invité

J’ai 60 ans et qque mois, et je suis encore vivant, peut-être grâce à des gens dévoués et des organes de communication tel le vôtre qui me permette de bien commencer le  » SIXIÈME JOUR DU RESTE DE MA VIE », et je tenais à vous remercier, et assurer nos dirigeant que nous n’avons d’autres choix que de nous battre pour nos enfants (j’en ai 4), nos petits enfants, nos parents, nos frères, nos sœurs, que l’on risque de laisser partir sans pouvoir les accompagner, et leur dire combien on les aime, même si cela n’a pas été toujours évident, tant… Lire la suite »

Murielle
Invité
Murielle

Merci infiniment! Vos mots, votre soutien sont précieux! Merci d’être là pour nous. C’est ce que je retiens dans cette crise, la solidarité, la générosité et la gentillesse dont l’humain peut heureusement encore faire preuve! Hauts les cœurs!

Partagez-nous