Coronavirus : je n'en parlerai pas - Nouvelle Page Santé

Coronavirus : je n’en parlerai pas

 

Ma Maman me disait quand j’étais petit : “Ne parle pas pour ne rien dire”.

Elle utilisait même cette expression apparemment désuète : “Tourne sept fois ta langue dans ta bouche avant de parler”.

Et ce qui me vexait le plus, c’est quand elle me disait : “Arrête de faire l’intéressant”.

Il faut croire que ses leçons ont porté leurs fruits.

Quand mes collègues m’ont demandé : “Mais le coronavirus, tu n’écris pas de lettre dessus ? Tu en penses quoi ?” Je leur ai répondu que je n’étais pas épidémiologiste, que je connaissais fort mal la Chine, et que j’étais incapable de déterminer combien de dixièmes de points de croissance le blocage de la chaîne d’approvisionnement mondiale allait coûter à l’économie française.

Conclusion logique (merci Maman) : je n’en parlerai pas.

Car que savons-nous vraiment ?

Pas grand-chose.

  • Il s’agit d’un virus, du type coronavirus.
  • Il nous a été transmis par un animal sauvage.
  • Il ne semble pas plus dangereux que les autres virus de grippe, mais cela peut évoluer.

Un virus, du type coronavirus. Qu’est-ce que ça veut dire ?

Les virus sont des drôles de bestiole. Les scientifiques ne sont pas même d’accord entre eux pour dire s’il s’agit d’êtres vivants ou pas[1]. Comment est-ce possible ?

Ils passent par deux phases. Une première où ils sont inertes, où ils ne font rien à part tenter de pénétrer dans une cellule hôte. Durant cette phase, ils ne consomment pas d’énergie, n’évoluent pas, ne se reproduisent pas : d’où le côté non vivant.

À ce stade, pour l’organisme qui les héberge, ils sont sans conséquence. C’est pourquoi nous hébergeons en permanence des quantités de virus qui n’ont pas la capacité d’infecter l’Homme (mais qui peuvent infecter d’autres espèces animales, et inversement).

Des vampires inoffensifs chez leur hôte… jusqu’à une mutation

Lorsqu’ils parviennent à pénétrer dans une cellule, plus précisément, lorsqu’ils parviennent à faire pénétrer le virion, leur partie infectieuse, dans une cellule hôte, ils en font leur esclave. Ils détournent son métabolisme afin qu’elle travaille pour leur propre reproduction.

Comme l’a expliqué le professeur André Lwoff, prix Nobel de médecine en 1965, dans un interview parue en 1966 :

“Le virion se fixe sur la membrane cellulaire et pénètre dans la cellule. Le matériel génétique est libéré. Il se livre alors à une série d’opérations dont le résultat final sera la formation de nouveaux virions. (…) C’est pour cela qu’ils sont des parasites stricts et ne peuvent se développer qu’à l’intérieur des cellules dont ils utilisent toute la machinerie[2].”

Pourquoi nous rendent-ils malades ? Tout simplement parce que les cellules qui ont été infectées vont finir par mourir en explosant, libérant de nouveaux virus (je simplifie, regardez ici si vous voulez lire un cours de biologie sur les virus).

Et les coronavirus ? C’est une des très nombreuses familles de virus, les virus dits enveloppés[3] parce qu’ils sont entourés par une couronne de protéines (d’où l’appellation corona). Tous les virus de la grippe sont des coronavirus[4].

On connaissait jusqu’à présent six coronavirus capables d’infecter les humains : quatre donnant des infections respiratoires du type rhume, et deux, dont le coronavirus, provoquant des pneumonies (SRAS et MERS).

Un virus transmis à l’Homme par un animal sauvage.

L’épidémie du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003-2004[5] et celle du MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient)[6] en 2012 ont eu la même origine que le coronavirus : une mutation du virus, présent chez des animaux, qui l’a rendu infectieux chez l’Homme.

Le SRAS nous a été transmis par une chauve-souris, pour le MERS on suspecte les dromadaires. Le coronavirus proviendrait, selon les dernières hypothèses, d’une chauve-souris ou d’un pangolin.

Des trafics clandestins d’animaux menacés d’extinction

Pourquoi ? Chaque espèce vivante héberge des quantités de virus différents, qui mutent en permanence avec plus ou moins de succès. Quand ils découvrent un nouvel hôte ils peuvent, ou pas, se révéler infectieux.

Si vous voulez plus d’informations sur la transmission des virus depuis les animaux sauvages vers les humains, vous pouvez lire cet excellent reportage de la BBC.

Et pourquoi ces virus émergent en Chine ? Parce qu’en Chine, il existe encore un très vaste commerce d’animaux sauvages, souvent à cause de considérations d’un autre temps. Les écailles de pangolin, par exemple, sont censées avoir des vertus aphrodisiaques[7]. Au Moyen Âge, les nobles et les chevaliers d’Europe pensaient aussi que manger de l’ours ou du sanglier leur donnerait de l’énergie sexuelle.

Qui plus est, les Chinois commercialisent les animaux sauvages vivants, pour conserver leurs soi disant vertus jusqu’au moment où ils sont consommés. C’est cruel, absurde, et cela permet aux virus de rester actifs tandis que les animaux sont manipulés par des humains.

C’est pourquoi la première action officielle du gouvernement local de Wuhan a été de fermer le marché d’animaux vivants et sauvages. Et si on peut espérer une conséquence positive à cette crise sanitaire, c’est bien la réduction du commerce et des trafics d’animaux sauvages provoqués par la demande chinoise.

Décrypter un nouveau virus est devenu facile

Pourquoi ce genre d’épidémies se multiplie depuis une vingtaine d’années. Tout simplement à cause des progrès technologiques réalisés en matière d’analyses de l’ADN. La technique du Next Generation Sequencing (qu’on pourrait traduire par “séquençage du génome nouvelle génération) permet de décoder un génome beaucoup plus vite[8].

Il y a fort à parier qu’il y a toujours eu des épidémies de ce genre mais qu’elles sont passées sous le radar, se mêlant sans qu’on s’en rende compte à l’épidémie de grippe annuelle, et disparaissant avant qu’on ait identifié le nouveau virus.

Un virus peu agressif, mais cela peut évoluer

Ce virus est-il dangereux ? C’est la question la plus importante. Si on le compare avec d’autres, et même si ces données évoluent encore, le coronavirus est relativement peu contagieux et peu virulent.

Le virus semble un peu plus contagieux que la grippe annuelle (une personne contaminée en infecterait entre 2 et 3 autres en moyenne), mais beaucoup moins, par exemple, que la varicelle ou la rougeole (toutes deux à plus de 8).

Il tuerait entre 0,5 et 3 % des personnes infectées, soit légèrement plus que la grippe annuelle, mais beaucoup moins que le SRAS (10 %) ou le MERS (30 %). Les victimes sont principalement des personnes en situation de faiblesse, des personnes âgées ou déjà malades.

Si vous voulez plus d’éléments de comparaison, regardez cette remarquable analyse du Monde.

Cela veut-il dire qu’il ne faudrait pas s’en préoccuper, puisqu’il est comparable à une grippe normale ? Non, pour deux raisons.

  • On ne dispose pas encore de vaccin pour ce virus. Même si les vaccins contre la grippe sont plus ou moins efficaces selon les années, ils permettent de protéger en partie les populations à risque.
  • Le principal risque est que, maintenant que ce virus a franchi la barrière humaine, et qu’il se transmet entre humains, il mute dans une version beaucoup plus dangereuse. Ce n’est pas certain, mais c’est possible.

C’est la raison principale pour laquelle l’agitation à laquelle nous assistons, qui peut paraître excessive, s’agissant d’une maladie dont presque tout le monde guérit (le nombre de morts recensé jusqu’à aujourd’hui est faible en comparaison d’une grippe annuelle), est justifiée.

Mieux vaut tenter de contrôler cette épidémie avant qu’elle ne devienne plus grave.

C’est une simple application du principe de précaution.

Et si on laissait l’épidémie sévir, et s’éteindre d’elle-même, ne serait-ce pas plus simple ? Il est impossible de savoir à l’avance si les perturbations engendrées par les mesures prises maintenant pour tenter de contrôler l’épidémie ont des effets économiques plus grands que les perturbations qui auraient résulté d’une pandémie non contrôlée. Et ce serait un calcul cynique que de se dire : laissons circuler un virus pour lequel nous n’avons pas de vaccin et qui ne tuera que les plus faibles, car tenter de le contenir va perturber l’économie mondiale.

Et moi, que puis-je faire contre cette maladie ?

Tout ce que je peux vous dire pour l’instant, s’agissant d’une maladie encore aussi mal connue, c’est de prendre les mêmes précautions que pour la grippe annuelle.

N’allez pas dans les régions identifiées comme à risque, bien sûr.

Essayez d’être en bonne forme générale pour ne pas être vulnérable face au virus (je sais, c’est facile à dire).

Lavez-vous les mains régulièrement.

Évitez autant que possible les contacts directs avec des gens malades.

Et prenez soin de votre immunité, ce qui sera toujours utile.

Pensez à la vitamine A, qui stimule la production de globules blancs et d’anticorps. Vous en trouverez, entre autres, dans les carottes, les épinards, dans les poissons gras (maquereaux, sardines, etc.) mais aussi les produits laitiers et les oeufs.

Pensez à la vitamine C bien sûr, un puissant antioxydant qui protège les globules blancs et stimule la production de cytokines, des cellules qui régulent le système immunitaire. Elle ne se trouve pas que dans le jus d’orange. Parmi les légumes de saison, les choux de Bruxelles sont très riches en vitamine C !

Veillez aussi à vos apports en vitamine B et D. En cette saison hivernale, un complément alimentaire peut être utile pour vous les procurer.

En dehors des vitamines, les oligo-éléments comme le fer (viande, épinards, flocons d’avoine, etc.), le sélénium (emmental, champignons de Paris) et le zinc (fruits de mer, volaille, fromages) sont également importants pour le bon fonctionnement du système immunitaire.

 

P.S. : Le geste simple que vous pourriez faire aujourd’hui ?

Rassurez vos amis et voisins. Il n’y a pas de raison de paniquer, mais il faut, collectivement et individuellement, prendre les mesures nécessaires pour tenter de contenir au plus vite cette épidémie. Ce qui ne signifie PAS s’arrêter de vivre ou insulter les personnes qui viennent de région identifiées à risque.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
41 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
sabine
sabine
1 année il y a

Alors là, chapeau ! C’est vraiment parler pour ne rien dire…

Brigitte
Brigitte
1 année il y a

J’ai tenue le même langage que vous au près de mon entourage qui eux semblaient noyé dans toutes les informations qui circule. Aujourd’hui les scientifiques ont des moyens plus important à leurs dispositions qu’aux moyen Âge ce qui limite énormément les propagation des maladies. Un environnement et une vie saine permet également de ce prémunir où ralentir les infections.

Pascal SOLAL
Pascal SOLAL
1 année il y a

La phrase « Arrête de faire l’intéressant » est une des pires phrases qu’on puisse dire à un enfant. Ça peut le détruire psychologiquement. C’est la négation de sa personnalité, de sa créativité. En réalité, les parents qui disent ça à leur enfant ont honte de lui; ils ne le reconnaissent pas comme un individu à part entière, avec sa différence.
Pour le reste, une question: les personnes qui vont mourir du coronavirus seraient-elles mortes de toutes façons de la grippe saisonnière, ou bien ces morts se surajouteront-elles?

Merci.

sandrine
sandrine
1 année il y a

Merci beaucoup pour cet article que j ai trouvé fort interressant 😉

Valerie DELALANDE
1 année il y a

LE corona virus a été créé ds un laboratoire de Wuhang , ils l’ont avoué eux-même , renseignez_vous !

Frédéric Forge
Frédéric Forge
1 année il y a
Suzan
Suzan
1 année il y a

oui mais… voici un texte en anglais plutot dissonant avec votre information afp ! Qui dit vrai ? James Lyons-Weiler, PhD – 1/30/2020 UPDATE – 2/9/2020 – IPAK HAS CONDUCTED FURTHER, IN-DEPTH STUDIES OF THE GENOMIC AN PROTEIN SEQUENCES OF THE 2019-nCoV CORONAVIRUSES AND THEIR RELATIVES AND HAVE COMPELLING RESULTS OF A KEY SIGNATURE USEFUL FOR IDENTIFYING A PARTICULARLY PATHOGENIC CORONAVIRUSES LINEAGE. GIVEN THAT WE HAVE FOUND THIS SIGNATURE, A FUNCTIONAL MOTIF FINGERPRINT, PRESENT IN THE HK-3 CoV FROM 2005, WE BELIEVE THIS EXONERATES RECOMBINATION IN THE LAB AS A SOURCE OF THE VIRUS. THIS DOES NOT EXONERATE ACCIDENTAL RELEASE,… Lire la suite »

Christian
1 année il y a

L’AFP n’est pas un modèle de fiabilité !

Solange HERVIER
Solange HERVIER
1 année il y a

Est-ce un commentaire ? Peut-être pas … J’aimerais simplement avoir les avis (forcément divergents) des chroniqueurs de SNI sur l’opinion de Jean-Jacques Crèvecoeur (vidéo récente de 52 mn sur YouTube) à propos du coronavirus, et de la confrontation microbes vs maladie (qui est à l’origine de quoi)

Lalanne
Lalanne
1 année il y a

« Chercheur, formateur, conférencier, Jean-Jacques Crèvecoeur se consacre depuis plus de 15 ans à l’étude des phénomènes de pouvoir et de dépendance ainsi qu’aux processus d’apprentissage et de changement individuels. Expert auprès du patronat français, Jean-Jacques Crèvecoeur partage son temps entre la recherche, la formation des dirigeants et l’écriture. » (Babelio)
Toujours se méfier des gens qui travaillent pour le patronat ou pour toute autre organisation uniquement tournée vers ses seuls intérêts !

fernande André
fernande André
1 année il y a

Merci pour votre sagesse et votre objectivité .soyons vigilants mais ne tombons pas dans la panique accentuée par certains médias

Fabienne
Fabienne
1 année il y a

Bonjour, merci pour cet article qui à ce jour, est le seul que j’ai lu et qui me paraît très intelligent, plein de bon sens et non catastrophiste.
J’aimerais en lire davantage de cette nature

Rinaldi
Rinaldi
1 année il y a

Merci pour cet excellent article plein de bon sens. Le seul bémol est que vous devriez vous entourer d’une personne pour vérifier l’orthographe de vos lettres, qui n’est pas au niveau de vos compétences techniques.
Bonne continuation

Fournier
Fournier
1 année il y a

Merci pour ce bel article

Stark Martine
Stark Martine
1 année il y a

Vous en avez parlé quand même, d’une autre manière certe. Il faut effectivement respecter les consignes de base et surtout laver les mains, on est pas des bons élèves à ce niveau là.

Christian
1 année il y a
Reply to  Stark Martine

Parlez pour vous ! Perso j’ai toujours écouté le conseil de ma mère de me laver les mains, surtout avant de manger.

Claudette DUFIEUX ATHIAS
1 année il y a

Il semble que lors de la grippe espagnole, les paysans ayant des oignons dans leur cuisine n’avaient pas eu la grippe. Insuffisante respiratoire, depuis des années, je pèle un oignon, le coupe en deux sur la moitié de la hauteur et le pose sur une soucoupe, dans ma cuisine. Bizarrement, il ne pourrit pas, mais devient noir au milieu, signe qu’il a capté des virus . Ca marche pour moi ! Je n’ai pas eu de grippe depuis longtemps. Mais ce commentaire n’engage que moi. Tester le truc ne coûte… qu’un oignon. Deuxième chose : en visite à l’hôpital, j’ai… Lire la suite »

Lalanne
Lalanne
1 année il y a

A l’automne dernier, en six semaines, c’est 8 000 morts de la grippe rien qu’en France. Effectivement, on n’en fait pas autant de commentaires, et surtout pas aussi alarmistes.

suzanne
suzanne
1 année il y a

Je suis d’accord avec vous !

Madeleine CARTERON
1 année il y a

Bonjour. Je viens de lire votre article avec attention. Plusieurs personnes pensent que l’origine de ce dernier coronavirus venant de Wuhan serait une chauve souris. Ma question: comment est-ce possible puisque les chauves souris étaient en hibernation à ce moment là? A mon avis, on ne saura jamais la véritable origine. Qu’importe, elle est là! Mais si l’épidémie s’est propagée si facilement en ce lieu, n’est-on pas en droit de s’interroger des conséquences possibles sur la forte implantation de la 5G à Wuhan permettant le fonctionnement des usines utilisant des robots? Quant au fait de ne pas paniquer, là je… Lire la suite »

fabienne Mitildjian
fabienne Mitildjian
1 année il y a

« les gens qui ont peur sont faciles à soumettre » Je vous félicite d’avoir cité cet adage si vrai, qu’il faut méditer à propos de cette épidémie et en bien d’autres circonstances.
merci

Martîne HUET
Martîne HUET
1 année il y a

Wuhan est en zone tropicale
Je doute donc d’une « hibernation » des chauve-souris

Lalanne
Lalanne
1 année il y a

Historiquement, la peur a toujours fait voter pour les gouvernements en place. A méditer : en France comme en Italie, il y a des élections. Quand on sait que la première des préoccupations des politiques, c’est de faire élire et non pas de gérer leur pays…

Bob2a
Bob2a
1 année il y a

Pourquoi tout ce bigntz, alors que le gouvernement est englue dans la reforme des retraites et le 49.3, en periode electorale, on peut rever mieux. Et le coronavirus est un os jete aux chiens, l’ecume qui decore la vague. Ayant voyage dans des zones touchees par le cholera et la fievre jaune, voir le paludisme, je trouve cette agitation pathetique. Bientot on mettra en quarantaine les zones touchees par les morpions. Desole, je m’egare, mais sachons raison garder.

Lalanne
Lalanne
1 année il y a
Reply to  Bob2a

Justement, la décision d’utiliser le 49.3 pour (ou plutôt contre) les retraites a été transmise au gouvernement lors d’une réunion spéciale « coronavirus ». On a noyé le poisson avec un virus !

pascal27
pascal27
1 année il y a

Bonjour il est vrai qu’il sera bien difficile de connaître la vérité, le temps nous dira qui aura parlé juste… Et mis à part que ça sent le « V…in » que ferons-nous quand nous serons tous en quarantaine (pardon 14jours). La panique n’est pas bonne conseillère ! On a connu la « vache folle » le « H1N… » le « SRAS » et j’en oublie… Malgré tout, j’en conviens il y a eu la « PESTE » sans doute diffusée par les puces du rat … Reconnaissons que l’hygiène a bien évolué dans notre Europe, est-ce le cas ailleurs ? Et est-ce pour cela que certains virus mutent… Lire la suite »

Pascale
Pascale
1 année il y a

Monsieur, pour moi le Coronavirus n’a pas du tout été transmis par un animal sauvage … et de plus en plus de personnes se rendent compte que les informations dont les médias nous bombardent n’est qu’un lavage de cerveau. Ce virus a été conçu en laboratoire, comme arme biologique. Nous sommes bel et bien en pleine troisième guerre mondiale, mais pas menée avec les armes que nous connaissons jusqu’à présent. Vous allez me demander comment je sais cela. Je peux vous donner un site, lèvelevoile.fr (ou sinon en anglais: infowars.com) On me dira que c’est du délire complotiste, très bien,… Lire la suite »

Lalanne
Lalanne
1 année il y a
Reply to  Pascale

Il ne s’agit pas d’être naïf et de ne croire que les infos transmises par les pouvoirs en place. Mais il ne s’agit pas non plus de croire tout ce qui se lit sur Internet. Il s’agit de se méfier, d’être prudent. Les enjeux peuvent être colossaux à la fois pour des laboratoires pharmaceutiques par le biais de vaccins, pour des Etats va-t’en-guerre comme les USA et donc les militaires, pour des multinationales de l’informatique dans le but de connecter tous les individus, voire de les pucer etc. Mais ce n’est pas forcément pour ces raisons qu’il y a une… Lire la suite »

CLAUDE
CLAUDE
1 année il y a

Tout à fait d’accord pour recommander la vitamine A et la vitamine C. Mais attention: la vitamine C est très sensible notamment à la chaleur, et je doute que beaucoup d’entre nous consomment des choux de Bruxelles crus! De façon générale, si nous voulons consommer des vitamines dans notre alimentation, il est important de consommer des fruits et légumes frais, de les préparer peu de temps avant la consommation (risque d’oxydation), de les laver avnt de les couper, de les consommer crus si possible, de préférer les cuire à la vapeur plutôt que bouillis ou frits, et si nous les… Lire la suite »

Marchi Nicole
Marchi Nicole
1 année il y a

Personnellement,je soigne tout ce qui est viral avec des décoctions de buis et de la vitamineC pour le sysrème immunitaire depuis plus de 40 ans,j’en donnais à mes enfants quand ils n’avaient que 7 ou 8 ans.Egalement en preventif si je rencontre une personne atteinte,je bois une decoction.

Renaud Corinne
Renaud Corinne
1 année il y a

J’ai apprécié votre article clair net et précis sur cette épidémie et la réaction du monde face à elle.
Au moins j’ai compris votre raisonnement scientifique qui expose la version des faits et la comparaison avec la grippe
Donc restons vigilants citoyens et gardons le moral pour continuer à vivre normalement avec les précautions données
Merci Monsieur Dr Forges

Jeannine Ledoux
Jeannine Ledoux
1 année il y a

Merci de nous expliquer les choses simplement,sans dramatiser.

Christian
1 année il y a

Bonjour,
Excusez moi, mais là, ça tourne au ridicule !
Prétendre ne pas parler de quelque chose et en étaler 4 pages !
Vous n’avez visiblement pas encore bien assimilé les leçons de votre mère.
Cordialement.

DANIEL
DANIEL
1 année il y a

Merci pour cet article plein de bon sens.

Raymonde
Raymonde
1 année il y a

Tout simplement merci Frédéric pour ces lettres-info très intéressantes et instructives.
Que la joie de vivre, le bonheur, la santé et l’amour soient vos compagnons de chaque jour. Et avec ces compagnons on est toujours en bonne santé physique et morale…

Maevz
Maevz
1 année il y a

Merci de Ces très bons conseils ..et…commentaires(car on peut..qd mm les qualifier..de tels..)

Maflor
Maflor
1 année il y a

On a décrété que les chauve-souris sont la source de la contamination. En fait, elles sont des réservoirs mais on ne peut scientifiquement rien dire de la voie tracée par le virus de la couronne pour en arriver là et s’y installer. En outre, si on n’avait pas détecté ce virus au préalable, cela ne signifie pas qu’il n’existait pas! Le plus souvent, on ne trouve que ce que l’on cherche, surtout en science où tout est tellement codifié et, de plus de nos jours, dépendant des investissements financiers, par conséquent les études sont limitées ou délimitées. En fait, dans… Lire la suite »

Ghislaine Ratté
Ghislaine Ratté
1 année il y a

Bonjour
Merci pour cet excellent article
Une mise à jour sur cette panique générale qui s’installe présentement dans le monde 🌍
Ghislaine

OKS
OKS
1 année il y a

Un bon article.

moro
moro
1 année il y a

J’ai retrouvé ce reportage de Marianne, on peut se poser des questions!!!
https://www.marianne.net/coronavirus-chine-laboratoire-franco-chinois

REGINE ZOMER
1 année il y a

Merci pour cet article

Partagez-nous

Testez la taille de votre prostate

Hypertrophie de la prostate : informez-vous !

Close