Nos médecins à quatre pattes, mieux qu'un scanner - Nouvelle Page Santé

Mieux qu’un scanner

Petit chien visitant un homme a l'hopital pour faire de la thérapie canine

Chers amis,

Tara Leonard vit aux États-Unis dans le Minnesota.

Tout semblait aller pour le mieux pour elle.

Elle travaillait tranquillement allongée sur son lit lorsque sa chienne Willow a commencé à s’agiter et à se comporter de façon inhabituelle.

Alors qu’elle est de nature plutôt placide, elle s’est mise à sauter sur le lit et à enfouir sa truffe sous l’aisselle gauche de sa maîtresse avec insistance.

Malgré les efforts de Tara qui la faisait descendre du lit pour pouvoir continuer à étudier, la chienne revenait sans cesse la déranger.

Une fois l’importune calmée, Tara voulut essuyer un peu de bave restée sur son chandail et sentit une boule sur son sein gauche.

Inquiète, elle consulta sans tarder, fit une mammographie, et apprit qu’elle souffrait d’un cancer.

N’ayant que 40 ans, Tara n’avait absolument pas prévu de faire cet examen.

Si elle avait attendu, les médecins n’auraient probablement rien pu faire pour la sauver…

Aujourd’hui, Tara est en rémission.

C’est sans doute grâce au flair de Willow qu’elle a été sauvée.

Diagnostic “canin” de cancer fiable à 97 % 

Grâce à leur sens de l’odorat particulièrement développé, les chiens sont capables de détecter des maladies comme le cancer.

La fiabilité de leur « diagnostic » est tout simplement ahurissante : 97 % (pour des chiens entraînés)1 !

Leur compétence en la matière est tellement impressionnante que de nombreux chercheurs se sont penchés sur la question.

On sait maintenant que les chiens sont capables d’identifier les personnes atteintes d’un cancer du poumon à travers leur haleine2.

Ils repèrent un cancer de la prostate dans les urines et d’autres travaux ont également démontré qu’ils peuvent dépister le cancer de l’intestin dans les selles.

À tel point que de nouvelles méthodes de dépistage précoces des cancers faisant appel à des chiens sont sérieusement envisagées.

Plus étonnant encore, le meilleur ami de l’Homme serait aussi en capacité de détecter les pics de glycémie chez les diabétiques3.

Le meilleur psychologue que vous pourrez trouver a quatre pattes

Une autre histoire particulièrement touchante concerne Julie Barton.

Cette écrivaine américaine raconte dans son livre Dog medecine comment son chien l’a sauvée de la dépression.

Elle a à peine 22 ans lorsqu’elle se retrouve paralysée d’angoisse sur le sol de sa cuisine, incapable de bouger et de sortir de cet état.

Commence alors pour elle un long chemin pour recouvrer la joie de vivre.

Psychanalystes, psychiatres, parents, tous échouent à la sortir de sa prison ténébreuse.

C’est finalement l’adoption de Bunker, un chiot golden retriever qui va la sauver.

Entre eux s’établit un lien de complicité et de confiance étroit au point de modifier sa perception d’elle-même et des autres.

C’est un fait, les animaux nous apaisent, nous rassurent, favorisent notre vie sociale, structurent nos journées.

Le simple fait de s’occuper d’eux nous donne une raison de vivre.

Les bénéfices qu’ils apportent aux personnes souffrants de problèmes psychologiques sont reconnus par la science4.

Le fait de posséder un animal réduirait le taux de cortisol, l’hormone du stress, et provoquerait une production accrue d’ocytocine, l’hormone de l’attachement qui réduit l’anxiété.

Et pour les enfants, les bénéfices sont aussi considérables. Non seulement leur petit compagnon les accompagnera dans leurs jeux mais il favorisera leur développement et leur équilibre psychologique5 6.

Offre d’emploi : hôpital recherche chiens et chats qualifiés  

Avez-vous déjà entendu parler de la zoothérapie ? Il s’agit de guérir ou d’améliorer la condition des malades grâce au contact avec les animaux.

Et cela marche ! Les établissements de santé qui font appel aux animaux domestiques pour égayer les journées des patients voient leur consommation de médicaments diminuer.

Et ce, quel que soit le public concerné : personnes âgées, enfants ou personnes atteintes de maladies graves.

Ainsi, la présence d’animaux fait des miracles auprès des personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer, des enfants autistes ou auprès des cancéreux.

La Thérapie Assistée par l’Animal (une forme de zoothérapie) est ainsi de plus en plus utilisée en complément des soins traditionnels7.

Certains patients accablés par de lourds traitements ont même affirmé qu’ils auraient arrêté de se soigner sans la présence d’un chien de thérapie.

Une étude souligne que la présence d’animaux de compagnie dans les hôpitaux a un impact positif sur la santé et le bien-être des malades en général.

Des effets bénéfiques ont été constatés sur la douleur, la tension artérielle, le stress, la dépression et l’anxiété8.

Pour rester jeune longtemps, adoptez un animal de compagnie !

Nos compagnons savent également prendre soin de notre système cardio-vasculaire. Le simple fait de les caresser nous procure un sentiment de bien-être. Notre rythme cardiaque diminue, notre respiration ralentit.

Ajoutez à cela les promenades quotidiennes, les moments de jeux que vous partagez avec eux et voilà que vous pratiquez une activité physique « invisible » tous les jours !

C’est 30 minutes d’activité qu’on ne ferait pas sans animal à la maison.

Ceci mis bout à bout réduit de façon non négligeable le risque de maladies du cœur9.

Les bienfaits sont encore plus importants pour les seniors.

Leur compagnon permettrait aux soixantenaires de conserver une santé de quinquas !

Ils seraient moins sujets aux maladies cardiaques, ainsi qu’aux problèmes osseux et musculaires, comparativement aux gens de leur âge.

Une étude complète le tableau en notant des effets bénéfiques pour

  • la santé générale ;
  • la forme physique ;
  • le fonctionnement social ;
  • la douleur ;
  • la vitalité et le bien-être émotionnel ;
  • l’indice de masse corporelle10.

Amis seniors vous savez ce qu’il vous reste à faire pour rester en forme !

Nos défenses immunitaires leur doivent beaucoup

Selon une étude scientifique récente11, permettre aux enfants en bas âge (à partir de un an serait l’idéal) de vivre au contact d’animaux de compagnie réduit leurs risques de développer des allergies ou d’autres maladies plus tard.

Les enfants qui grandissent auprès d’un animal de compagnie souffrent moins d’infections respiratoires, de rhinopharyngites, d’eczéma, ou d’otites.

Le risque d’allergie est également réduit (35% contre 48% pour les enfants qui n’ont pas d’animaux).

Et le risque diminue encore d’un tiers s’il y a plusieurs animaux à la maison.

Cela serait dû au fait que le contact avec les chiens et les chats modifie dès l’enfance la composition de notre microbiote intestinal, siège d’une grande partie de nos défenses immunitaires.

Si vous hésitiez encore à adopter un chien, un chat, un cheval (ou autre !), j’espère que ce message vous aura convaincu : foncez !

Et pour vous, quels petits miracles quotidiens accomplissent vos animaux de compagnie ? Faites-nous part de vos histoires en commentaires.

À bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

4.5 6 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
21 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Claudine Leschot-Moore
Claudine Leschot-Moore
25 jours il y a

Je suis entierement d.accord avec votre lettre. Cependant, comment agir avec/aider les enfants qui deviennent hysteriques des qu.ils voient des chiens dans la rue par exemple?

Julien
Julien
25 jours il y a

Une peur, c est comme un animal… ça peut s apprivoiser 😉
desensibilisation, connaissance.. tout évolue.. rien n est figé. Une peur n’est pas définitive, elle est souvent le symptôme d’un trauma passé ou d une méconnaissance.

Christine Poumayrac de Masredon
Christine Poumayrac de Masredon
25 jours il y a

J’ai un Golden-Doodle miniature, croisement de golden et de caniche. Il est suprêmement intelligent. Il a senti le cancer chez mon mari en 2016. Il le sentait et se détournait. Lorsque nous nous sommes rendu compte de son attitude, nous en avons parlé à l’oncologue qui nous a dit que cela arrivait beaucoup chez les chiens qui sentaient le cancer.

Sifferlen Graziella
Sifferlen Graziella
25 jours il y a

Bonjour j’ai tjrs vécu entouré d’amis à 4pattes je ne me vois pas vivre sans un chien ,actuellement j’ai le bonheur de vivre avec Jack mon Border collie et gribouille mon chat et c’est un bonheur au quotidien pour toute la famille 😉

Elisabeth
Elisabeth
25 jours il y a

Pour moi, mon chien est un anti dépresseur, mon coach sportif, mon psychothérapeute, un être qui m’oblige au contact humain, …. et tant de choses.
Je ne peux vivre sans un (grand) chien et j’en prendrai jusqu’à la fin de ma vie.
Un animal apporte énormément, surtout aux personnes qui ont un handicap (physique, psychologique, …)

SCHMITT
SCHMITT
25 jours il y a

Ces observations sur les bienfaits de la compagnie des animaux dans le domaine de l’attachement, ne montrent t’ elles pas la déliquescence des liens d’attachement entre les enfants et les parents ou plus largement de la qualité des liens entre humains qui se perd dans la modification de notre culture, dans nos modes de vie accélérés, dans le temps dédié au travail, aux écrans, aux dépens de la relation vivante?

LAURENT
LAURENT
25 jours il y a

Bonjour, Vous avez raison de réaliser un article sur les extraordinaires vertus de l’adoption d’un animal de compagnie. Toutefois, il faut rappeler qu’en France 100 000 animaux sont abandonnés chaque année (https://www.lefigaro.fr/actualite-france/les-refuges-de-la-spa-satures-par-l-explosion-des-abandons-d-animaux-cet-ete-20210723) et que vous ne connaissez pas le niveau de connaissance de l’animal de votre lectorat. Il paraît indispensable d’assortir votre conseil d’adoption de précautions indispensables : – un animal de compagnie vit longtemps, l’adoption est un engagement à TRES LONG TERME qui représente un COÛT financier non négligeable, le vétérinaire n’est pas remboursé par la sécurité sociale ; – il est possible de tomber sur un animal « difficile »,… Lire la suite »

Duconseille jacques
Duconseille jacques
25 jours il y a

Vous qui avez le cœur à nu
Et la vie en courant d’air
Adoptez un chien perdu
Ça tient chaud et c’est pas cher
… HERBERT PAGANI 1975, »PEINTURES »

boyer
boyer
25 jours il y a

bonjour
un jourmon filsetmabellefilleviennent à lamaison. notre chienne à leur arrivée est partie se cacher dans le fond du jardin et on l’a revue à leur départ.
quelque temps plus tard nous apprenions que nous allions être grand parents. y a t’il une relation ? on pense que oui

astruc-delavigne
astruc-delavigne
25 jours il y a

Bonjour,

Mon premier chien croisé caniche nous a sauvé la vie à mon compagnon de l’époque sa mère et moi en décelant du gaz carbonique s’échappant en pleine nuit d’un chauffage au charbon. Plus tard il a empeché ma Mère de se suicider aux medicaments et alcool, en lui renversant tout par terre, elle a repris pied et a maintenant 95 ans ! Merci Bidule.Paix à ton âme.

Legros
Legros
25 jours il y a

bonjour

jn’ai qu’un petit lapin nain qui est en liberté dans mon jardin matin il tourne devant ma fenêtre soit pour ce faire caressé où alors que je cours après et il joue à cache cache avec moi je suis parti quelques jours en vacances le voisin la soigné mais le lapin 🐰 n’était certainement pas content de ne plus me voir qu’il a commencé à creuser un terrier normal vous allez me dire mais à mon retour il a reboucher le trou et depuis plus de terrier

Ticia
Ticia
25 jours il y a

Bjr je suis ok avec la zoothérapie car je l’ai vu souvent à l’œuvre puis j’ai une Malou 2 ans depuis mon diagnostic fibromyalgie sévère qui c’est rajouté à mon handicap suite à Un accident grâce à elle tt les jours je me lève je m’accroche à ma rééducation pour pouvoir continuer à faire des balades avec elle … Heureusement qu’elle est là car je suis bien seule dans mon quotidien qui est un combat de chaque jour , chaque instant… Merci d’avoir partagé car c’est difficile de faire partie du monde des handicapés car on fait peur 😔 Bien… Lire la suite »

Seguin Séverine
Seguin Séverine
25 jours il y a

bonjour à vous tous , j’espère que mon histoire pourra venir en aide et rassurer. souffrant de dissociations post traumatique, sans autre personnalité que la mienne , j’ai choisi un Cavalier King Charles . Roxane sait me faire «  revenir » quand l’on cerveau dissocie et ce, dans n’importe quelle situation et elle le fait depuis qu’elle est bébé , elle a 10 mois aujourd’hui ; je ne vais nul part sans elle , elle est mon amie ,mon guide , ma sécurité. j’espère avoir pu apporter un souffle d’espoir aux personnes souffrantes de handicap invisible. je vous envoie à tous… Lire la suite »

cherniak
cherniak
25 jours il y a

sans oublier les poules, les coqs, les poussins, les pigeons.Ils nous témoignent leur affection, ils nous reconnaissent.

Annie
Annie
25 jours il y a

notre chatte, Nala, sait ouvrir les portes pour se rendre dans les pièces de la maison ; en fait si la porte n’est pas complètement fermée bien sûr, elle arrive à la tirer vers elle avec sa patte ou la pousse selon le sens de l’ouverture ! C’est trop mignon ! Sinon elle miaule devant la porte trop bien fermée car elle sait qu’on est dans cette pièce…

Anne
Anne
25 jours il y a

Mon chat m’a sauvé de la dépression

Suzanne
Suzanne
25 jours il y a

En juin 2020, j’ai adopté un berger allemand de 5 ans pour le sortir de sa misère. Je suis diabétique et une nuit de février 2021, mon chien saute dans mon lit en pleurant et en me poussant du museau. Lorsque je me suis assise sur le bord de mon lit, j’ai réalisé que ça n’allait pas du tout. Je suis allée prendre ma glycémie et j’étais en forte hypo (2.6). Il m’a sauvée d’un coma diabétique ou peut-être même de la mort.

Dényse 91
Dényse 91
25 jours il y a

Votre article est super Je suis super déçue de la Spa qui fait des déclarations pour les dons et les adoptions mais n’a aucune reconnaissance pour les donateurs de longue date qui ont besoin d’eux pour obtenir un chien en attente depuis plusieurs mois dans le refuge Je voulais tester la compabilite avec malinoise craintive sortie dun garage qui pourrait venir vivre en ma compagnie Je viens de perdre un super complice berger allemand de 9 ans et ai besoin d’une compagnie Je suis autonome ai une maison et un jardin Je fais des insomnies en permanence Le problème c’est… Lire la suite »

Sisinni
24 jours il y a

Il y a 2 ans, après un divorce, une remission de cancer du sein et la perte de ma Maman, je me suis retrouvée complètement perdue et dépressive. Je vis en Australie et je n’ai pas de famille ici à part mes enfants qui ont presque quitté le nid. Je suis donc allée au refuge un samedi matin et un petit Pekinois de 8 ans m’attendait, mon 1er chien. Il m’a sauvée et nous sommes fous l’un de l’autre. Je n’ai rien eu à faire en l’adoptant à part le soigner. Quand je ne me sens pas au top, je… Lire la suite »

Delattre
24 jours il y a

Bonjour,
Plusieurs personnes m’on rapporté avoir eu la vie sauve Grace à leur chien.
Ces trois dames étaient des diabétiques à qui il arrivait de faire des hypoglycémies brutales et sévères. Chaque fois que cela se produisait la nuit ,leur chien(ont un bâtard depuis 30 générations!)sautait sur le lit et les réveillait à temps pour qu’elles aient la possibilité de faire leur injection. Je précise que les personnes qui m’ont rapporté les faits ne se connaissaient pas.
Dr Delattre

Carole
Carole
20 jours il y a

Bonjour. Moi mon chat ne m’aide aucunement car il souffre de constipation chronique et il fait son caca partout dans la maison depuis le déménagement qui fait bientôt 5 mois. Je suis en dépression. Alors j’aimerais m’en défaire. Il a 10 ans c’est un rex les yeux de couleurs différentes. Tant que notre animal est en santé ça va.

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close