Microbiote : des milliards de Shreks dans vos intestins

Microbiote : des milliards de Shreks dans vos intestins

microbiote intestinal

Vous connaissez le microbiote intestinal, qu’on présente désormais partout comme votre “deuxième cerveau”.

Vous l’imaginez comment : avec la tête d’Einstein ou de Pasteur ?

C’est plutôt Shrek, le gentil ogre vert héros de dessin-animé, que vous avez dans le ventre : vorace, batailleur et même péteur ! Mais au final, c’est votre ami, comme dans le dessin-animé.

Votre microbiote c’est 1,5 kilos de bactéries, soit 30 000 milliards d’êtres unicellulaires qui prennent soin de vous pour une raison toute simple : si nous mourons, ils meurent. Nous leur assurons gîte et couvert, et en échange ils travaillent pour nous.

Comment vos petits Shreks vous protègent au quotidien ?

Vos bactéries ripaillent en permanence : elles vous nettoient en dévorant tous les intrus, que ce soit des parasites qui tentent de s’introduire dans notre corps, ou des déchets générés par notre organisme.

Elles bataillent pour protéger leur espace vital contre tout nuisible. C’est ainsi qu’elles empêchent d’autres organismes, microbes ou virus de s’installer dans certaines zones de votre corps (nez, bouche, intestin, vagin, etc…).

Vos bactéries tentent aussi de s’étendre à l’intérieur de votre organisme, ce qui stimule en continu votre système immunitaire[1], et ce depuis la naissance.

image microbiote au microscope

 

Mieux encore, les bactéries de vos intestins ne sont pas difficiles. Elles mangent vos restes, c’est-à-dire tout ce que vous n’êtes pas capables de digérer.

C’est notamment le cas des fibres.

Sans bactéries pour digérer les fibres, nous serions privés de nombreux nutriments et vitamines indispensables à notre corps.

Les fibres sont notre seule source d’acides gras à chaîne courte (AGCC) :

  • elles apportent de l’énergie aux cellules présentes dans le côlon.
  • elles entretiennent la couche protectrice de mucus de l’intestin
  • elles participent à la régulation de la prolifération des cellules -y compris les cellules cancéreuses[2].

Autre exemple : grâce aux bactéries, nous pouvons synthétiser de la vitamine K, responsable de la coagulation et de la croissance osseuse, ou de la vitamine B8, qui participe à des centaines de transformations moléculaires dans notre corps, du système immunitaire à la pousse des cheveux.

Affaiblir le microbiote, c’est inviter la maladie[3]

Depuis une dizaine d’années, les découvertes s’accumulent sur le lien entre la dysbiose -un déséquilibre du microbiote- et le développement de nombreuses maladies.

  • D’après une étude finlandaise de 2015 portant sur 150 patients, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont un microbiote intestinal très différent de celui de personnes en bonne santé[4]. Une bactérie en particulier, Prevotellaceae, est presque absente chez les personnes malades. Une autre, Enterobacteriaceae, est liée aux troubles de l’équilibre et à la difficulté à marcher. Plus ces bactéries sont présentes, plus les symptômes sont graves. Mais on ne sait pas s’il y a un lien de cause à effet, ou si c’est seulement un signal de la maladie.
  • Dans la maladie de Crohn, le microbiote présente un déséquilibre entre les bactéries pro-inflammatoires, trop présentes, et les anti-inflammatoires[5]La transplantation de microbiote fécal est une voie thérapeutique très prometteuse pour les personnes souffrant de maladies auto-immunes[6]. Oui on prend du caca d’une personne saine, et on l’injecte par sonde gastrique à une personne malade.
  • L’autisme[7], le diabète[8], l’obésité et même, certains cancers (notamment ceux du côlon[9] et de l’oesophage)[10], pour toutes ces maladies, on observe un appauvrissement du microbiote : des bactéries moins nombreuses, et surtout moins diversifiées, favoriseraient ces maladies graves.

L’influence du microbiote sur notre cerveau est également une piste pour de nombreux chercheurs. Figurez-vous que ces bactéries nous aideraient même à rire ! Elles participent à la production de la sérotonine, la fameuse hormone du bonheur[11].

Bref… j’espère vous avoir montré qu’entretenir votre microbiote est absolument capital pour votre santé.

Si vous ne faites pas attention à lui, votre microbiote souffre 

Les bactéries de notre microbiote sont menacées par notre alimentation moderne. Nos aliments sont de plus en plus aseptisés, et donc de moins en moins vivants.

Pas besoin d’un dessin pour comprendre qu’entre une part de fromage au lait cru dont se nourrissaient nos grands-parents et le babybel dont raffolent nos enfants, l’apport en bactéries n’est pas le même. Tous les produits transformés sont concernés : à chaque étape industrielle, les normes modernes d’hygiène, de conditionnement et de conservation tuent les petites bêtes.

Lait pasteurisé, fruits couverts de pesticides, sodas hyper acides, produits congelés… notre alimentation quotidienne ne nous permet pas de renouveler suffisamment notre flore intestinale.

Les antibiotiques : l’artillerie lourde qui ne fait pas dans le détail

Mais ce n’est pas tout. Depuis les années 50, notre microbiote a un nouvel ennemi : les antibiotiques, Pénicilline, Cyclines, Quinolones, entre autres (et ce ne sont pas des personnages de Walt Disney !). Quand on vous prescrit un antibiotique c’est pour éliminer une bactérie qui vous rend malade. Mais ce médicament ne fait pas la différence entre la bactérie nocive et toutes celles avec lesquelles vous vivez en harmonie.

La généralisation de l’emploi des antibiotiques depuis les années 50 a appauvri notre capital bactérien, et donne en plus naissance à des bactéries super résistantes qui vont prendre la place de nos gentils petits monstres.

Exemple : Clostridium difficile, première source de surinfection en milieu hospitalier, responsable de près de 15 000 morts par an aux USA[12].

Aidez vos bactéries à vous faire du bien n’est pas difficile

Il ne tient qu’à vous d’aider les personnages bienveillants de votre microbiote intestinal.

Elles n’ont pas des goûts de luxe. Les légumes dans lesquels l’inuline, la fibre préférée des bactéries, est la plus concentrée, sont les artichauts, la racine de chicorée, l’ail et l’oignon.

Autres choix : asperges, poireaux, son de blé, haricots ou encore lentilles. Du côté des fruits, pensez aux bananes, aux pommes, aux fruits rouges, ou aux abricots secs.

Les probiotiques : regonflez vos stocks de bactéries

Même si vous n’avez pas pris d’antibiotiques, il est nécessaire de rajeunir et d’enrichir régulièrement votre stock de bactéries. Pensez aux yaourts, au lait cru et bio de préférence, aux fromages de la famille des bleus, ou testez des boissons fermentés comme le kéfir[13].

Le kéfir est probablement l’aliment naturellement le plus riche en bactéries bénéfiques pour tout votre transit intestinal. Si vous n’appréciez pas son acidité, sachez qu’on en trouve en granulés.

Le chou fermenté (la choucroute mais sans la saucisse) est particulièrement riche en lactobacilles. Autres idées : cornichons, soupe miso, sauce soja, autant de produits qui renferment naturellement des bactéries. Enfin, pensez aux olives, que ce soit entières ou sous forme d’huile.

Grâce à votre vigilance, vos gentilles bactéries pourront proliférer et “péter de bonheur”, et votre digestion redeviendra un conte de fées.

P.S Le geste simple que vous pourriez faire aujourd’hui ?

Remplacez un soda, ou un verre de jus de fruit… par un verre d’eau. Les boissons trop sucrées ou trop acides appauvrissent votre microbiote.

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

34
Poster un Commentaire

avatar
27 Fils de commentaires
7 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
27 Auteurs du commentaire
Frédéric ForgeMaurice DOUTEAULaranjo Marie AngeCORNUELMannick Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
de ROSAS
Invité
de ROSAS

Merci pour cet exposé simple , accessible à tous et , miracle ! vs transmettez votre savoir sans le vendre……

Mannick
Invité
Mannick

… Juste vous dire merci pour ce que vous faites… Mannick

mancuso
Invité
mancuso

Qu’en est-il de la candidose intestinale où tous les ferments sont déconseillés?

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Mancuso

En cas de candidose intestinale les probiotiques sont également recommandés.

Très cordialement

Didier Dupret
Invité
Didier Dupret

Bonjour,
Mon père et mon grand-père paternel, lorsqu’ils sont décédés ne pouvaient plus boire leur tasse de café sans en verser la moitié à côté. je pense qu’ils souffraient de tremblements essentiels.
https://www.axaprevention.fr/sante-bien-etre/sante-question/tremblement-essentiel
La nutrition a-t-elle son rôle à jouer? quels sont les aliments à privilégier? quels sont ceux à éviter?
Bien à vous.

Justine
Invité
Justine

Pari réussi. Très agréable à lire et très instructif. Je vais attendre vos messages avec le plus grand intérêt. Merci

danielle ripoll
Invité
danielle ripoll

Bravo pour vos explications a la de tous!

ANDRIEU Jacqueline
Invité
ANDRIEU Jacqueline

Enfin un message dans lequel il n’y a rien à acheter ! simplement des conseils ! MERCI

Ladie
Invité
Ladie

Merci pour vos analyses et conseils très pertinents et instructifs. Les termes microbiote, probiotiques veulent exactement dire quoi, pour le profane que suis. Encore merci, que l’Éternel vous garde.

jannick jarnouen
Invité
jannick jarnouen

Merci de vos conseils que je vais mettre en pratique cela régulera mon transit qui a eu quelques problèmes ces derniers temps.

Marie Mayer
Invité

Bonjour et merci pour vos conseils. Mais comme c’est souvent le cas on ne sait pas vraiment quoi penser. En effet vous conseillez de supprimer le lait mais proposez le yaourt au lait cru et le fromage bleu, qui contient du lait. Et pour ce qui concerne le pain, que vous déconseillée aussi, j’aimerais savoir si ça inclus le pain sans gluten et le pain au levain (je note que le gluten doit être évité mais pas le son de blé. Le blé contient du gluten mais pas le son de blé ?) C’est un peu compliqué, comme souvent, de… Lire la suite »

boitouzet claudine
Invité
boitouzet claudine

merci beaucoup pour tous vos conseils et explications claires et surtout ,comme le disent plusieurs lecteurs il n y a rien à vendre à la fin du message.

Lautrete
Invité
Lautrete

Une piqûre de rappel sur le « bien se nourrir »
Merci pour ce partage de connaissances, on en lit jamais assez.
A chaque lecture, une prise de conscience pour nous remettre sur le droit chemin des choses naturelles qui nous font du bien.

genevieve Sauvé
Invité

merci pour votre article maintenant je sais merci

Barbagin
Invité

Une coloscopie ne rend-t-elle pas inexistante la flore intestinale? Comment récupérer au mieux après?

Annick11
Invité
Annick11

Merci pour votre article mais …

« Pensez aux yaourts, au lait cru et bio de préférence, aux fromages de la famille des bleus, ou testez des boissons fermentés comme le kéfir[13].Le kéfir est probablement l’aliment naturellement le plus riche en bactéries bénéfiques pour tout votre transit intestinal. »

Je suis surprise de tant de produits laitiers conseillés, si vous conseillez les yaourts sans préciser combien dans la semaine, certaines personnes en consomment 3 par jour ! … et le lait bio ou pas bio n’est pas à conseiller. J’adhère pour le kéfir de fruits.

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Annick et merci pour votre commentaire.

Je vous renvois à mon article sur le lait :
https://nouvelle-page-sante.com/lait-de-vache-controverse/

très cordialement

Claudine
Invité
Claudine

Oui, encore une personne qui n’a pas compris que le lait de vache est fait pour son veau et qui donne des conseils à mauvaise escient.
Merci pour votre commentaire et son contenu.

Fuzessery
Invité
Fuzessery

Le médecin m’a prescrit un mois d’antibiotique suite à une analyse de sang montrant des traces suite à la maladie de Lyme. Dois je prendre des probiotics pendage toute la durée du traitement ?
Merci

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Eva

Il n’y a que votre médecin, avec sa connaissance personnelle de votre situation, qui puisse répondre à cette question.

Très cordialement

Claudine
Invité
Claudine

Choucroute, mais précisez : crue !
Et pour les produits laitiers : 😡

ANQUEZ
Invité
ANQUEZ

Bonjour,
J’avais lu qu’il y avait 3 fromages bons pour nos intestins que je mange en alternance (Chester, le brie de Meaux et le Roquefort , j’adore les cornichons et les olives
Pourriez vous me dire à quelle fréquence doivent ils être consommés afin d’entretenir notre flore intestinale ?
Merci pour vote page santé que je lis avec plaisir
Bonne journée

Marie
Invité
Marie

Bonjour
J’ai beau m’informer en permanence j’ai une question à laquelle je ne trouve jamais de réponse. Puis je afin d’entretenir mon microbiote en plus des bonnes habitudes prendre des pro et prebiotiques. Si oui à quel intervalle? en dehors du poids que je n’arrive pas à perdre je n’ai pas de souci particulier.

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Marie

Bien sûr, s’agissant des prébiotiques (qui nourrit votre flore intestinale) il faut en consommer régulièrement (artichauts, bananes, etc.).
S’agissant des probiotiques, ils sont utiles si votre flore est déprimée ou affaiblie (yaourts, kéfir, etc.).
Certains compléments alimentaires contiennent des prébiotiques et des probiotiques ensemble.

Très cordialement

ROSELLO ALAIN
Invité
ROSELLO ALAIN

Bonjour
Je vais subir dans quelques jours une coloscopie, donc prendre, des laxatifs, pour avoir un intestin,le plus propre possible pour subir l’examen que je dois subir, suite a une opération de l’intestin, du a un polype dysplasique, ablation de 20 cm du gros intestin, et autant du grêle, comment puise restaurer ma flore intestinal, suite a se nettoyage de mon intestin

Caroline Fournage
Invité
Caroline Fournage

Tout ceci est très intéressant mais un peu court à mon goût.
Que faire pour reconstituer son microbiote quand on est déjà malade et que seul un régime sans FODMAPS vous soulage?Presque tous les aliments que vous recommandez sont bourrés de FODMAPS. En ce qui me concerne, je peux uniquement manger une banane et un peu d’huile d’olives parmi les aliments de votre liste. Un peu court, non?

PARIS Claude france
Invité
PARIS Claude france

MA FILLE greffée renale, sous traitement immunosuppresseur, à un streptoccocus agalactia,
avec leucocytes urinaires.
je lui ai donné probiotiques, après un mois de traitement, plus kefir, plus olives, cornichons;;;
j’ai effectué un prélèvement
d’urine avec « uritest » en bandelettes : urines très claires, test negatif aux leucocytes…
AVEC UN PANSEMENT INTESTINAL permea-regen permeabilité intestinale…
qu’en pensez vous ?
une réponse de votre part me ferait plaisir

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

bonjour Jean

je réponds volontiers, mais je ne peux évidemment pas émettre d’avis sur la base de ces éléments. il faut en parler avec son médecin, qui est seul à même de juger dans une situation aussi complexe.

très cordialement

Fain
Invité
Fain

Pouvez-vous me donner des noms de produits de kéfié en granulés ?

CORNUEL
Invité
CORNUEL

c’est exactement vrai ayant souvent des douleurs aux intestins j’ai du prendre des gélules : probiotiques forts je me sens beaucoup mieux et mes douleurs partent en prenant plus de probiotiques moins mal on pense mieux cet homme a raison et suite à la prise d’antibiotiques le cas s’agrave et ne s’arrange pas alors pensons aux probiotiques et tout rentre dans l’ordre ! j’aime bien le naturel et moins dangereux pour notre santé ! c’est se préserver !

CORNUEL
Invité
CORNUEL

merci pour vos conseils les probiotiques sont très bon j’en prends aussi suite à une prise d’antibiotiques obligé d’en prendre mais suite à des douleurs aux intestins prendredes gélules de probiotiques forts celà soulage très bien et au naturel en plus protèger sa santé ça n’a pas de prix et bon pour soi et pour le moral

Laranjo Marie Ange
Invité
Laranjo Marie Ange

Une jolie façon d’exposer en clair et de façon presque ludique l’histoire de ces intestins, souvent source d’inconfort et…de mystères . Revenons à plus de naturel . Je vais prendre note de toutes ces choses presqu’oubliees et je vais suivre ce programme somme toute pas forcément désagréable. Bonne journée à tous

Maurice DOUTEAU
Invité

Où peut-on trouver les données adossées aux différents chiffres qui jalonnent cet exposé.

Frédéric Forge
Editor
Frédéric Forge

Bonjour Maurice

Les sources des lettres de Nouvelle Page Santé sont toujours disponibles à la fin.

Soit en cliquant sur le lien qui se trouve en dessous de la photo « Sources : Rendez-vous ici pour voir les sources »
si vous recevez l’article par e-mail.

Soit en cliquant sur « Sources », en bas de l’article, si vous consultez sur le site internet.

Très cordialement

Partagez-nous