L'huile de coco : je la préfère dans la salle de bain ! - Nouvelle Page Santé

L’huile de coco : je la préfère dans la salle de bain !

huile de coco

Chers amis,

Depuis quelques années, l’huile de coco a le vent en poupe.

Que ce soit en cuisine, en cosmétique ou pour ses effets sur la santé, c’est une panacée plutôt tendance.

C’est vrai qu’elle est séduisante mais … prudence ! Elle n’est pas si innocente que sa blancheur pourrait le laisser croire.

Si vous l’avez déjà adoptée, peut-être allez-vous changer votre pot d’huile de coco de pièce dans la maison.

Le business de la “coco”

Comment l’huile de coco est-elle devenue soudainement un produit phare et sexy ?

C’est du côté de l’enveloppe de la noix de coco (qu’on appelle la bourre) qu’il faut aller chercher la réponse.

Cette coque fibreuse est utilisée dans un nombre incroyable de domaines : pour le géotextile (des tissus synthétiques que l’on utilise dans la construction), le filtrage, le drainage, les matelas, la sellerie automobile, mais aussi pour le jardinage en culture hors sol ainsi qu’en remplacement de la tourbe.

Un vrai produit à tout faire.

Mais que faire du reste du fruit ?

Les grandes marques cosmétiques et alimentaires ont décidé d’exploiter la filière de ce marché juteux, avec deux avantages certains :

  1. Peu d’insectes ou autres bestioles s’attaquent à la noix de coco, il est donc très facile de lui accoler un label bio puisque la culture se fait sans traitement.
  2. Avec une noix de coco on peut produire une grande variété de produits : jus, beurre, lait, eau, chair râpée, charbon pour le chauffage ou les barbecues, sucre, et la fameuse huile qui nous intéresse.

Dans la noix de coco, donc, rien ne se perd.

La rentabilité est assez impressionnante tant en termes de coût/revenus qu’en termes de productions diverses et variées1. Pour les entreprises, c’est donc une vraie poule aux œufs d’or.

Problème, il y a peu de temps, personne ou presque ne connaissait les vertus de la chair de coco (et ses dérivés).

C’est là qu’intervient le marketing : grâce à des pubs alléchantes, la coco est devenue à la mode.

On a ainsi pu lire ou entendre que l’huile avait des effets minceur, anti-Alzheimer, anti-cancer ou anti-diabète.

Sachez qu’aucune publication clinique sérieuse n’est encore apparue à ce sujet.

Au passage on oublie de nous dire que la culture intensive de cocotiers pourrait doucement mener à une déforestation semblable à celle liée à l’exploitation de l’huile de palme.

Ajoutez à cela l’exploitation humaine et animale pour assurer la rentabilité, et le bilan carbone désastreux pour acheminer cette part d’exotisme jusqu’à nous2

L’huile de coco, un poison ?

L’huile de coco serait un véritable « poison » et « l’un des pires aliments que l’on puisse manger »3.

Cette sentence, lapidaire, nous vient du Pr Karin Michels, professeur à Harvard.

C’est lors d’une conférence sur les erreurs nutritionnelles devant un public d’étudiants de l’Université de Fribourg, en Suisse, qu’elle a lâché cette petite bombe qui a fait le tour des réseaux sociaux il y a quelques mois.

Le retentissement a été tel que la vidéo de la conférence a presque disparu du net…

Son argumentaire reposait sur la teneur importante de l’huile de coco en acides gras saturés.

Ces derniers, consommés en trop grande quantité, sont suspectés de boucher les artères et de provoquer des problèmes de santé vasculaire.

Karin Michels a raison sur un point : 90 % des acides gras de l’huile de noix de coco sont saturés (le beurre c’est près de 65 %, le saindoux près de 40 %)4.

Cependant, il convient de nuancer ses propos.

Il existe plusieurs types d’acides gras saturés, dont ceux dits « à chaîne moyenne » (TCM) qui sont ceux que l’on retrouve dans l’huile de coco.

Ces derniers ont la particularité d’être mieux assimilés et peu stockés par l’organisme, contrairement aux acides gras saturés « à chaînes longues ».

Ils apportent beaucoup d’énergie rapidement disponible, n’entraînent pas de prise de poids et n’encrassent pas trop les artères car ils sont brûlés avant d’avoir le temps de circuler trop longtemps dans le sang5.

Cuisiner à l’huile de coco, bonne ou mauvaise idée ?

Premier bon point, l’huile de coco supporte très bien les hautes températures. Contrairement à l’huile d’olive ou le beurre qui ne supportent pas la chaleur, elle ne produit pas de toxines.

Cela en fait donc une huile idéale pour toutes les fritures.

Malgré tout, je recommande de ne pas en abuser.

L’huile de coco n’est pas idéale pour la cuisine de tous les jours.

Même si ses acides gras ne sont pas les plus mauvais pour la santé, cette huile peut s’avérer problématique pour les personnes qui ont des problèmes de cholestérol, ou qui ont déjà des artères en mauvais état.

8 essais cliniques et 13 études observationnelles ont examiné l’effet de l’huile de noix de coco sur l’organisme. Elle a généralement augmenté le cholestérol total et le cholestérol LDL (celui qui est considéré comme mauvais)6.

Au quotidien, utilisez de préférence une huile riche en acide gras insaturés (oméga-3, -6 et -9) pour préserver votre santé.

L’huile de tournesol est la plus adaptée à la cuisson, tandis que celles de lin, de colza ou de noix devraient être consommées plutôt dans les salades et les crudités, non chauffées.

Les bienfaits de l’acide laurique

L’huile de coco contient beaucoup d’acide laurique (50 % de ses acides gras) et ça c’est un vrai plus !

On lui attribue des propriétés anti-microbiennes, anti-virales et anti-fongiques.

L’acide laurique joue également un rôle reconnu dans le renforcement des défenses immunitaires7.

Il serait en particulier très utile en cas de flore intestinale déséquilibrée puisque le résultat des études montrent qu’il s’attaque aux bactéries pathogènes tout en préservant celles qui nous sont bénéfiques8 !

Il permet aussi de lutter efficacement contre les bactéries responsables de l’acné9 (par voie orale uniquement).

En consommer de temps en temps apporte donc des bienfaits intéressants qu’il ne faut pas balayer d’un revers de main.

Mon usage préféré : la cosmétique

C’est sans doute sur le plan cosmétique que les bienfaits de l’huile de coco sont les plus indiscutables.

En application locale, elle assouplit et nourrit la peau.

Mais là encore, il vaut mieux l’utiliser avec modération car elle a un effet comédogène qui, à la longue, risque de boucher vos pores et d’y retenir les impuretés.

C’est pourquoi on la recommande surtout pour les peaux sèches et non acnéiques.

Dans tous les cas, ne dépassez pas une à deux applications par semaine.

Conservez-la au réfrigérateur et sortez-la 30 minutes avant l’application.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour nourrir vos cheveux secs.

Appliquez en masque une fois par semaine, et laissez l’huile agir entre 30 minutes et une heure.

Ensuite, rincez et faites un shampoing.

Vos cheveux seront plus souples, plus doux et plus brillants.

Y avez-vous pensé pour vos dents ?

On connaît moins l’usage de l’huile de coco sur la santé bucco-dentaire, pourtant, dans ce domaine, elle mérite notre attention.

D’après une étude américaine, elle aide à réduire la plaque dentaire10 de façon très efficace.

Elle a aussi la réputation de blanchir les dents.

Et grâce à son action antibactérienne, elle évite la prolifération des germes qui s’attaquent aux gencives et à l’émail.

Pour vous en servir, vous pouvez fabriquer un bain de bouche maison en mélangeant de l’huile de coco et un peu de bicarbonate de soude ainsi que deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou de girofle.

Faites circuler ce mélange dans votre bouche (c’est la technique de l’oil pulling, ou gandush dans la tradition indienne).

Autre option : mettez un peu d’huile de coco sur votre brosse à dent (en plus du dentifrice) à chaque brossage.

Et vous, êtes-vous un adepte de l’huile de coco ? Comment vous en servez-vous ? Je suis toujours heureux de lire vos avis.

À bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

2.9 7 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
32 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Valentyn
Valentyn
2 mois il y a

Bonjour, je n ai pas trouvé les liens ni les titres des 10 index cités en référence dans votre article sur l huile de coco et j ai besoin du numéro 9 en particulier. Merci d avance
cordialement

Thonnon
Thonnon
2 mois il y a

Bonjour Monsieur
Merci pour votre article très intéressant sur l’huile de coco. Pourriez vous me préciser plus amplement l’utilisation de cette huile pour en tirer tous les bénéfices en matière de son utilisation pour améliorer l’état de la flore intestinale déséquilibrée et en cas d’inflammation de l’intestin ? Faut-il l’utiliser chauffée ou froide ? J’ai entendu qu’elle était préconisée en cas de constipation ? Est-ce vrai ?
Je vous remercie par avance pour votre réponse.
Belle journée
Magdalena

ROUHIMA
ROUHIMA
2 mois il y a

Merci infiniment pour tous ces éclaircissements… Nous en avions tellement besoin vue que tout le monde chantait trop et d’une manière trop exagérée les louanges de cette huile..

Gallinari
Gallinari
2 mois il y a

Je suis heureuse de voir que le dentifrice que j’ai fait avec un dentifrice bio plus l’huile de noix de coco et le bicarbonate je mets aussi des gouttes d’extrait de graines de pamplemousse c’est pour les caries pour l’instant ça m’a enlevé les douleurs j’attends devoir étant très allergique personne ne veut me les soigner et me mettre des couronnes j’essaye j’essaye……

Marianne
Marianne
2 mois il y a

Bonjour, ce que vous dites en termes négatifs sur la noix de Coco est entièrement faux. Pour avoir vécu en Poy este française je peux vous assurer que l’huile de coco est excellente à tous niveaux. Certes je vous concède le fait qu’elle n’est pas anti … mais cependant elle contribue à faire baisser l’indice glycémique. Elle est aussi bonne à utiliser en cuisine au même titre que l’huile d’olives. Quand j’ai commencé à utiliser l’H d’olives mon palais n’appréciait pas vraiment … pourtant aujourd’hui je la consomme régulièrement. C’est pareil pour l’H de coco il faut s’habituer au goût… Lire la suite »

MARIE-CHRISTINE
MARIE-CHRISTINE
2 mois il y a

Bonjour je m‘en sert tous les matins je me masse le corps entier et j‘ai une peau douce

Steeve Gusman
Steeve Gusman
2 mois il y a

« Problème, il y a peu de temps, personne ou presque ne connaissait les vertus de la chair de coco (et ses dérivés). »
Ah bon et les asiatiques et peuples de Micronesie/Polynesie c’est donc PERSONNE !!!!
C’est tres amusant comme vision du monde Lol Pauvre fou de Yankee

Last edited 2 mois il y a by Steeve Gusman
Catherine Bocquet
Catherine Bocquet
2 mois il y a

Bonjour Laurent,
Merci pour votre courriel. Pourriez-vous être plus précis quant aux quantités d’huile de coco et de bicarbonate nécessaires à la préparation du bain de bouche dont vous chantez les louanges ? Par avance merci pour votre réponse, et belle journée à vous.
Catherine

Catherine Soulages
Catherine Soulages
2 mois il y a

Bonjour, je prends depuis environ 1 an, tous les jours, une cuillère à soupe d’huile de coco dans mon café du matin. Mon cholestérol est passé de 2,05 à 1,40. Je dois préciser que mon cholestérol à une origine héréditaire. Je suis végétarienne et je ne mange pas de sucre raffiné (je ne l’aime plus depuis 2015, mais si ça existe !!!), je ne mange que très rarement des produits industriels. De plus pas de gluten, j’ai la maladie cœliaque. Qu’en pensez vous ?

Sandrine
Sandrine
2 mois il y a

L’huile de coco, je m’en sers essentiellement en oil pulling depuis des années, et parfois pour des recettes cosmétiques

Marie
Marie
2 mois il y a

Merci pour toutes ces infos, fort intéressantes.
J’y ajoute celle-ci : cette huile est aussi un excellent démaquillant.

Lasbats
Lasbats
2 mois il y a

Bonjour. Votre lien pour les sources est vide.

trigalet
trigalet
2 mois il y a

Utilisation de l’huile de coco

MYCOSES vaginale et des pieds

Mélanger +- 3o ml d’huile de coco avec 20 gouttes de tea three et 20 g de lavande officinale
Utiliser sur une petit tampon de demake up

Et Hop, …Plus de mycose

Surya
Surya
2 mois il y a

Huile de coco : j’en mets une cuiller à café dans mon petit bol de fruits mélangés du matin -donc peut être ajouté à toutes salades de fruits. C’est très bon -et j’imagine pas mal du tout pour notre organisme… merci pour vos lettres :-))

Sopm
Sopm
2 mois il y a

Merci beaucoup pour ces précieux conseils moi je l’utilise chaque soir pour me démaquiller les yeux et en guise de crème du soir

Wins
Wins
2 mois il y a

J’adore la graisse de coco, que je prends bio et en équitable. Une de ses vertus qui a enchanté mon ORL, c’est que mettre avec le doigt un peu de graisse, vraiment un rien, enlève en 20 minutes maxi les maux d’otites, et depuis je n’ai plus de problème. Je précise que j’ai essayé sans vraie conviction, mais je ressentais comme une intuition, depuis j’ai testé sur une petite fille qui pleurait, et 10 minutes plus tard elle riait et m’a dit « je n’ai plus mal », ça marche c’est certain. J’en mets effectivement une à 2 fois par semaine sur… Lire la suite »

Jean
Jean
2 mois il y a

Bonjour,
Je n’arrive pas à accéder aux sources…Pouvez vous y remédier ?
Merci
Dominique

Dureau
Dureau
2 mois il y a

Vous recommandez de ne pas faire de cuisson avec l’huile d’olive , et la faire avec l’huile de tournesol .Depuis des années on entend le contraire !
huile d’olive riche en acides gras mono insaturés, stable ; huile de tournesol riche en AGPI , qui s’oxydent !!!
nouvelle doxa ?

Linda
Linda
2 mois il y a

Ma cousine Manon a concocté plusieurs produits cosmétique et d’entretien a base d’huile de coco, dont l’antisudorifique. Très efficace et sans aluminium à un coup minime.

Dalbigot
Dalbigot
2 mois il y a

Je fabrique un dentifrice bio avec de l huile de coco et du baume à lèvre

Pilon
Pilon
2 mois il y a

Merci pour ses informations utiles…

Sylvie Laclau
Sylvie Laclau
2 mois il y a

Bonjour, et merci pour cet article. J’utilise la coco en cosmétique uniquement (corps et cheveux) et n’ai pas réussi à franchir le pas pour l’alimentation. Je reste sur l’huile d’olive comme huile principale. Je suis intéressée par la fabrication d’un bain de bouche maison et vous serais reconnaissante de bien vouloir m’indiquer les proportions de chaque ingrédient.
Vous remerciant de votre réponse,
Bien cordialement, Sylvie

Non'ga N
Non'ga N
2 mois il y a

J’ai utilisé l’huile de coco pour mes dents et j’ai eu l’impression qu’elle me rongeait les gencives. Par contre pour la peau, très bien

Alain Karon
Alain Karon
2 mois il y a

Bonjour, Moi je fais le meilleur désodorisant qui existe aveccette huile. Vous mélangez en 3 parts égales, huile de noix de coco, bicarbonate de soude et corn starch jusqu’à obtenir une crème que vous appliquez en petite quantité sur les aisselles. C’est très efficace. Moi j’ai toujours transpiré beaucoup, j’ai essayé presque toutes les marques, ensuite les produits bio mais je devais en mettre 2-3 fois par jour et ça m’irritait la peau. Plus aucune irritation depuis que j’utilise cette formule, plus aucune odeur même en situation de stress ou d’effort et en général, je peux être tranquille pour parfois… Lire la suite »

Mathieu
Mathieu
2 mois il y a

Merci pour vos propos sur l’huile de coco je m’en sert tous les jours j’umecte un peu chaque bout de doigt pour le passé sur mes yeux et après je met ma crème antirides merci de me dire si vous avez un conseil à me donner car j’ai un psoriasis sur les jambes

Jocelyne
Jocelyne
2 mois il y a

Merci pour vos conseils et j’ajouterai que l’huile de coco est un excellent cicatrisant.

Joseph
Joseph
2 mois il y a

Bonjour encore la coco si vous voulezmettre la , dans ce cas mettez tout « la noix de cocoé sinon UN COCO

frutty
frutty
2 mois il y a

Bonjour, le mot « coco » est masculin. On dit la noix de coco mais le coco. Ce n’est pas la première fois que je lis ou entends « la coco » au lieu de « le coco ». Vérifiez dans un dictionnaire ou sur Wikipedia .

Francoise
Francoise
2 mois il y a

Bonjour, Je suis Franvoise et jai 64 ans, je voudrais vous poser une questiion concernant l’huile de coco et secheresse vaginale. Comme t je dois proceder svp. Merci

Lisa D.
Lisa D.
1 mois il y a

Bonjour,
C’est justement ce que je fais : ajouter une noisette d’huile de coco au dentifrice… Les résultats sont vraiment appréciables : dents plus blanches et plus lisses, moins de tartre… De plus, l’huile de coco adoucit le côté piquant du dentifrice, ce qui n’est pas négligeable. L’huile de coco est un produit absolument génial car naturel, économique et multi-usages. Il soigne aussi bien les dents (comme je viens de le citer), les cheveux (en masque, avant le shampooing), la peau, les aisselles (en complément du déodorant)… Parfait, aussi bien en cosmétique qu’en cuisine ! Indispensable, tout simplement !

Julien
17 jours il y a

L’huile de coco est très utilisée en cosmétiques surtout pour les cheveux. Huiles Cbd Paris

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close