Les pouvoirs de la forêt - Nouvelle Page Santé

Les pouvoirs de la forêt

Chers amis,

Il y a une vingtaine d’années j’ai perdu un être cher.

Je suis rapidement tombé dans un début de dépression. Mais j’ai refusé de la soigner en me bourrant de psychotropes.

C’est un arbre qui m’a sorti de ce mauvais pas.

Sauvé par un olivier

J’étais à l’époque dans le sud de la France et tout en haut d’une petite montagne, juste à côté d’une chapelle abandonnée, trônait un vénérable olivier.

Son tronc tout tordu me permettait de m’allonger littéralement au cœur de son branchage en faisant un peu d’escalade.

Tous les jours, durant près d’un mois, j’ai donc gravi la pente abrupte et rocailleuse de la montagne pour confier ma peine à cet olivier probablement centenaire.

Une heure ou deux passées avec lui et je me sentais mieux, moins triste, plus apte à accepter cette épreuve de la vie.

Le shinrin-yoku, la thérapie reconnue par le gouvernement japonais

Dans les années 80, le stress inhérent à la vie urbaine et professionnelle intense des Japonais devenait un vrai problème de société.

Akiyama Tomohide, directeur de l’Agence japonaise des Forêts, a alors popularisé un nouveau concept : le shinrin-yoku ou bain de forêt.

Médiatisé et encouragé par les autorités sanitaires, ce bain de forêt devint rapidement une institution nationale et un élément essentiel de la médecine préventive au Japon.

Aujourd’hui, elle est considérée comme faisant partie des règles d’hygiène de vie nécessaires au maintien d’une bonne santé.

Le pays compte même 62 sites de soins basés spécifiquement sur cette pratique.

Le bain de forêt consiste en une immersion en forêt de durée variable (de 20 minutes à plusieurs heures). Cette balade doit se faire en pleine conscience, le but étant de s’imprégner des odeurs, des sons, de la lumière, de ne faire qu’un avec la nature.

Diverses pratiques peuvent venir s’ajouter à la marche comme la méditation, le yoga, la cueillette de plantes ou de baies (ou pourquoi pas de champignons, dont je vous parlais dans un précédent message).

Le contact avec les arbres, les roches et avec les cours d’eau (s’il y en a) fait aussi partie de l’expérience.

Le Shinrin-yoku peut se pratiquer seul ou entre amis, mais le silence est de mise pour que l’éveil des sens soit total.

40 minutes en forêt contre la dépression, la fatigue, l’anxiété et le diabète

Jusque dans les années 90 et le travail du chercheur japonais Miyazaki Yoshifumi, aucune étude scientifique sérieuse n’avait été publiée pour prouver les bienfaits réels du Shinrin-yoku.

C’est dans ces années que le chercheur pose ses valises sur l’île de Yakushima et s’applique à prouver les effets et les avantages de la thérapie forestière (ou sylvothérapie).

En 2018 paraît son ouvrage de référence : Shinrin Yoku – Les bains de forêt : le secret de santé naturelle des Japonais, dans lequel il détaille les conclusions de ses recherches.

Il a notamment pu observer que passer 40 minutes en forêt permettait une diminution des sentiments de tension, de dépression, d’anxiété, de fatigue et de confusion. 

Avec ses collaborateurs il a ensuite mené des expériences de grande envergure comprenant 420 sujets dans 35 forêts différentes à travers le Japon1.

Ils ont alors relevé différents paramètres physiologiques suite à la pratique du Shinrin-yoku.

Résultats :

  • Une diminution de 7,0 % de l’activité nerveuse ;
  • Une diminution de 1,4 % de la pression artérielle systolique ;
  • Une diminution de 5,8 % de diminution de la fréquence cardiaque ;
  • Une diminution de 12,4 % du niveau de cortisol (l’hormone du stress) ;
  • Et surtout : une augmentation de 56 % de l’activité des lymphocytes NK (les cellules tueuses naturelles de l’organisme, signe d’une bonne immunité).

Un mois après le retour à la vie urbaine des sujets, 23 % de cette activité supplémentaire de lymphocytes s’était maintenue.

Parallèlement d’autres équipes de scientifiques se sont penchées sur la question et ce qu’ils ont découvert est porteur d’espoir pour les diabétiques.

Cette fois, ce sont 87 patients diabétiques non insulino-dépendants qui ont participé à une étude sur une période de 6 ans2. La marche en forêt provoquerait une amélioration durable de la sensibilité à l’insuline et des effets bénéfiques sur la diminution de la glycémie.

Un shoot de phytoncides

Lors de vos pérégrinations en pleine forêt, il est recommandé d’inspirer à pleins poumons car l’air y est naturellement riche en huiles essentielles.

Les plantes, les écorces, les mousses, les feuilles mortes, diffusent en permanence des substances bénéfiques pour notre santé.

Parmi elles, les phytoncides, tels que l’alpha-pinène et le bêta-pinène.

Ce sont ces composés volatils qui pourraient expliquer le renforcement du système immunitaire observé dans les études.

Logique, car si les plantes diffusent elles-mêmes ces phytoncides, c’est pour se défendre contre les micro-organismes pathogènes3 !

Une bactérie en particulier pourrait aussi participer à l’amélioration des défenses immunitaires : Mycobacterium vaccae.

Les recherches4 qui ont été menées laissent présager que dans le cas de maladies inflammatoires cette mycobactérie renforcerait l’immunité par l’augmentation de la réponse immunitaire.

Son apport dans la prévention et le traitement de nombreuses maladies telles que la tuberculose, la lèpre, l’allergie et l’asthme dans lesquelles l’immunité occupe une large place a été mis en évidence.

Or, cette bactérie est présente dans presque tous les sols forestiers.

Bien choisir sa forêt

Pour profiter pleinement des bienfaits de la forêt, il est important de savoir où l’on met les pieds.

On choisira les forêts de feuillus pour se relaxer en cas de stress, d’agressivité, de suractivité.

Les feuillus sont des arbres plus relaxants, leur feuillage est plus clair, le soleil filtre à travers, leurs formes sont plus douces et variées.

Les conifères, eux, sont plus vivifiants.

Ils créent une atmosphère plus sombre.

Leurs formes s’élancent tout droit vers le ciel avec une force majestueuse.

On préférera s’y promener si on est épuisé, désorganisé, en manque de confiance ou assailli par trop de pensées confuses.

Évitez d’emmener des enfants hyperactifs en forêt de conifères, cela ne fera que multiplier leur énergie !

Nous avons la chance d’avoir beaucoup de belles forêts même à proximité des grandes villes, alors lâchez vos écrans, et profitez de la nature : pas besoin de pass, de vaccin ou d’ordonnance pour s’y rendre, et en plus c’est gratuit !

Et vous, êtes vous un adepte des balades thérapeutiques en forêt ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

3.8 6 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DUJARRIER
DUJARRIER
1 mois il y a

Pur hasard, ces derniers temps je fais cela, plus d’une heure de balade en forêt. Ma sensation de solitude s’en va, je suis détendue et je retrouve l’envie de faire des activités.

ITRI
ITRI
1 mois il y a

Comme je suis en parfait accord avec le contenu de votre lettre, la nature en général m’a également permis de remonter la pente suite au décès d’un proche et depuis je pars en forêt chaque semaine pour me ressourcer et quitter notre train train stressant métro, boulot, dodo.
Tout mon corps se sent rechargé, apaisé, quelle chance nous avons pour tout ce bien être que Mère nature nous offre.

Pat
Pat
1 mois il y a

Je ressens depuis longtemps ce bien être lors de promenade en milieu boisé .les bruits , les odeurs, m apportent un relâchement apaisant ! Je valide cette thérapie par la nature tout simplement.

Jean Marc Nauton
Jean Marc Nauton
1 mois il y a

Je suis magnétiseur et je vais régulièrement dans les bois tout près de chez moi pour me ressourcer et puis quel moment de plaisir d’être dans une forêt.

Poilane
Poilane
1 mois il y a

L’été j’adore me promener vers midi en forêt de conifères. Les odeurs sont chaudes et puissantes, cela donne de la force. A l’automne, en forêt de feuillus, cela m’angoisse un peu mais la lumière qui perce à travers les feuilles m’en calme!

BOKKELANDT
1 mois il y a

Je suis adepte de mon chêne car j’habite près d’une belle forêt .Mais ne meparlez pas des Japonais ce sont des grands prédateurs!

Marsily Louise
Marsily Louise
1 mois il y a

Pendant le premier confinement début 2020, j’ai été TOUS les jours marcher autour du Lac du Bois de la Cambre à Bruxelles. Une petite heure depuis chez moi, j’ai tjs aimé marcher, très régulièrement avec des amis, des randos d’une semaine … Mes enfants étaient au loin, et je parlais aux petits canards, grèbes, cygnes. Ne croyez pas que je suis folle, c’est aussi bénéfique que de parler à un arbre. J’ai 90 ans et marche encore, seulement un rythme un peu moins rapide !

Pierre LUKEBA
Pierre LUKEBA
1 mois il y a

je souffre de goutte, je suis allé à Fatima; ainsi je passais 2 heures par jour à prier sur la voie dite CHEMIN DE LA CROIX, c’est donc sous les arbres. Après le 3ème jour je ne sentais plus les douleurs et j’ai mis fin à la prise du produit Zyloric. J’y ai passé 20 jours; à mon retour dans mon pays, je viens de passer 2 ans sans douleur

PARIS
PARIS
1 mois il y a

Merci pour ce beau partage. Professeur de Yoga, j’organise des sorties en forêt avec des personnes atteintes d’un cancer en lien avec la ligue contre le cancer du 28. Des sorties en forêt de Dreux et dans les parcs de Chartres. Marche en pleine conscience et si possible en silence. Travail avec nos 5 sens, en essayant de privilégier un seul sens, cela développe une autre approche de la beauté qui nous entoure. Je suis heureux de découvrir comment l’énergie des arbres transforme les personnes qui la découvre… Un grand merci à notre belle nature. Un grand merci aussi à… Lire la suite »

sylvie berlivet
sylvie berlivet
1 mois il y a

Article très interessant. Concis et percutant. Merci pour ce beau partage:).
Sylvie

Lagrange
Lagrange
1 mois il y a

Bravo pour ce très bel article sur les pouvoirs thérapeutiques des arbres
Personnellement mon beau tilleul m’a permis de passer une étape difficile d’un deuil
Merci

Marie-hélène Oliete
Marie-hélène Oliete
1 mois il y a

merci pour cette lettre.

sonia DOURLET
sonia DOURLET
1 mois il y a

bonjour, Je suis adepte des balades en forêt, qui me ressource et me fait un bien fou ; j’en ai besoin, c’est vital pour moi. Maintenant que je vis en ville, j’ai besoin 1 à 2 fois par semaine de sentir les bénéfices des balades près des arbres, fleurs, champignons. J’adore faire des compositions chez moi en ramassant ce que je trouve sur mon chemin, des marrons, des feuilles jaunes, oranges, rouges et vertes ; j’entoure mes bras entour d’un arbre qui m’attire et cela me redonne de l’énergie. Je revis quand je suis dans la nature. La ville est… Lire la suite »

Leconte
Leconte
1 mois il y a

Bonjour
Je ne sais pas si je suis normale lorsque je vois un bel arbre dont le tronc est Supérieur à la circonférence de mes deux bras j’ai envie de l’embrasser, de lui parler et même de m’asseoir ou faire une sieste à ses côtés !

Edith Richet
Edith Richet
1 mois il y a

je me promène en forêt tous les jours par n importe quel temps une heure minimum en faisant des méditations, en écoutant le chant des oiseaux, le bruit du vent les clins d’oeil
du soleil et je rentre régénérée pour commencer la journée. Je pars avant 8h du matin pour ne rencontrer personne j’habite la forêt de Compiègne.

Christine Toffoli
Christine Toffoli
1 mois il y a

J’ai souffert d’un burn-out il y a quelques années. J’ai passé quelques mois dans une cabane dans la forêt . Je marchais chaque jour pendant une heure et jour après jour j’ai constaté l’amélioration de ma santé physique et mentale. Je ne prends plus de calmants et plus d’antidépresseurs. Aujourd’hui je vis dans un petit village et je continue à passer du temps dans la forêt, je ne peux pas vivre sans elle. J’apprécie les différentes saisons , j’observe les animaux, je récolte des champignons, des fruits , des baies. C’est un moment privilégié pour moi, on ne triche pas… Lire la suite »

Val
Val
1 mois il y a

Bonjour, ces derniers mois, ne pouvant plus pratiquer mes activités sportives en salle, j’ai pris l’habitude d’aller marcher et courir en forêt au moins 2 fois par semaine et j’avoue qu’à chaque fois c’est un véritable bonheur.
Les arbres sont mes amis guérisseurs, je leur rends grâce à chaque fois pour tout ce qu’ils m’offrent dans la plus grande simplicité, le calme et la constance.

François Yseux
François Yseux
1 mois il y a

J’ai longtemps marché dans les bois, j’adorais ça, je m’y sentais mieux qu’ailleurs, et quand j’avais un souci.. un tour dans les bois et ça allait mieux ! A présent j’ai mal au dos je ne peux plus malheureusement…

Yolande HAUWELLE
Yolande HAUWELLE
1 mois il y a

Bonjour, je suis une adepte des randonnées en montagne et donc la plupart du temps, en forêt. Mon plus merveilleux souvenir me reste d’une randonnée à Madère, le long d’une Levada, qui traversait la forêt primitive de l’île. On était en janvier et il ne faisait pas très beau, il pleuvait même un peu. J’ai marché pendant environ 2h30, l’aller, pour arriver à une cascade qui tombait dans une cuvette (caldeirao verde), magnifique et il a fallu revenir, donc encore 2h30 de marche sous la pluie. Je ne me suis jamais sentie aussi vivifiée, avec en plus, un sentiment de… Lire la suite »

caldeirao verde.JPG
Christophe L
Christophe L
1 mois il y a

j’habite Sèvres dans le 92 à proximité d’une forêt et depuis le premier confinement en 2020, chaque matin au réveil je pars faire une ballade d’environ 40′ en forêt, je sens mon corps se détendre et jouir d’une liberté de mouvement , et je fais des pauses, j’écoute les oiseaux, je me laisse chauffer le corps avec les premiers rayons de soleil, j’embrasse les arbres, ça me fait un bien fou, qui me permet de démarrer la journée avec énergie et détachement. Simple et magique !

Partagez-nous

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close