Les miracles du néti : fini le nez bouché ! - Nouvelle Page Santé

Les miracles du néti : fini le nez bouché !

Lampe d'Aladin

Chers amis,

J’ai longtemps souffert de sinusites chroniques.

Tous les ans à la même période, j’avais le nez congestionné, des maux de tête, puis le mal finissait par descendre sur la gorge, pour finir dans les bronches.

Malgré les traitements prescrits (paracétamol, gouttes pour le nez, sirop, pastilles diverses), ces troubles pouvaient durer plusieurs semaines, se calmer et ressurgir aussi sec sans prévenir.

Le dernier recours devenait alors la cortisone.

Efficace, mais pas vraiment pour me plaire…

Voici comment je me suis tiré d’affaire, le plus naturellement du monde.

Le jour où je me suis retroussé les manches

Lassé de prendre des médicaments, j’ai décidé de me laver les voies nasales chaque jour au sérum physiologique. Comme un bébé.

Le résultat a été spectaculaire : mes symptômes se sont rapidement estompés, jusqu’à disparaître.

Un ami féru de yoga à qui je racontais mon histoire me fit remarquer qu’il existait une pratique issue de la tradition ayurvédique dont je m’étais inspiré sans le savoir : le jala neti.

Soit le lavage du nez avec de l’eau salée à l’aide d’un accessoire nommé néti (ou pot néti ou lota).

Je me suis empressé d’acheter ce drôle d’objet en forme de lampe des mille et une nuits et de le tester selon les recommandations de mon ami.

Depuis à chaque fin d’hiver, je fais de l’hygiène de mes sinus un passage obligé qui m’évite bien des désagréments.

Fini la cortisone !

L’indispensable lampe magique

Si nous avons l’habitude de nous laver les dents, le corps et les oreilles quotidiennement, nous oublions une partie importante de notre anatomie : le nez.

Le pot néti est le grand absent de notre salle de bain et nous avons bien tort de ne pas lui faire une petite place entre le dentifrice et la savonnette.

Il est généralement en plastique ou en céramique et ressemble à une sorte de petite théière ou à la lampe d’Aladin.

Nos fosses nasales sont la porte d’entrée de toutes les impuretés possibles et imaginables : polluants, poussières, bactéries, virus, champignons, pollen etc.

Les cils qui tapissent l’intérieur de notre nez filtrent une partie de ces indésirables et les éternuements sont le signe d’un trop-plein qu’il faut expulser.

Le seul geste « nettoyant » que nous connaissons revient alors à nous moucher.

Ce n’est pas suffisant.

Avec le pot néti on procède à une véritable douche nasale qui va éliminer les irritants et fluidifier le mucus.

Un acte hygiénique essentiel.

Une douche froide pour les bactéries

Toutes ces particules qui envahissent nos sinus chaque jour finissent par provoquer une variété de troubles : nez qui coule en permanence, rhinites, sinusites, allergies, qui nous gâchent bien des hivers (voire des printemps si vous n’êtes pas ami avec les pollens).

Des études ont été menées afin d’évaluer l’efficacité des lavements à base d’eau saline.

14 études (747 participants) ont été analysées et les résultats compilés1.

La conclusion est que : « l’irrigation saline pourrait fournir une alternative bon marché, sûre et acceptable aux stéroïdes et antihistaminiques nasaux. »

Sachant que l’irrigation saline est couramment utilisée lors des chirurgies endoscopiques des sinus (afin d’éliminer le mucus et les débris des cavités) des chercheurs ont voulu savoir si cela entraînait une réduction des bactéries pathologiques présentes dans les sinus2.

Cinq bactéries différentes ont été évaluées (Staphylococcus aureus, Haemophilus influenzae, Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus à coagulase négative (SNC) et Streptococcus pneumoniae).

Les résultats sont largement positifs : « Les irrigations salines sont capables de réduire considérablement la quantité de bactéries potentiellement pathogènes dans la muqueuse sinusale malade. »

Les lavements évitent donc les surinfections qui pourraient survenir après l’opération.

Adieu éternuements, reniflement, ronflement

L’usage d’un pot néti vous soulagera efficacement en favorisant l’évacuation du mucus nasal (où siègent la plupart des microbes provoquant l’inflammation des sinus).

Vous respirerez mieux et éviterez les surinfections ainsi que les allergies.

Le tout sans vous assommer de médicaments (ou d’antibiotiques pour les plus radicaux d’entre vous…).

Je vous recommande la douche nasale au néti en cas de :

  • Rhumes, rhinites, sinusites

La congestion nasale est vraiment réduite après un lavage à l’eau salée.

Croyez-en mon expérience, moi qui avais régulièrement la sensation d’avoir une chape de béton dans chaque narine, j’ai enfin pu respirer à pleins poumons dès la première utilisation.

En fonction de l’intensité de vos symptômes et de l’inflammation de vos sinus, l’effet peut être provisoire et il vous faudra procéder plusieurs jours d’affilée pour avoir un résultat durable.

Cependant, avoir une heure ou deux de répit dès les premiers lavements reste fort appréciable.

En plus de la sensation de nez bouché, les rhumes, les rhinites et les sinusites peuvent entraîner des maux de tête et une fatigue oculaire (yeux qui piquent ou qui pleurent). Vous serez également soulagé de ces effets collatéraux.

Autre conseil important : buvez beaucoup (eau, bouillon).

Une bonne hydratation est capitale pour vous aider à combattre les infections et pour nettoyer un nez bouché.

  • Allergies

Votre pot néti va rapidement devenir votre meilleur ami si vous avez des allergies saisonnières !

Je vous conseille d’identifier la période durant laquelle vos symptômes se manifestent et de commencer les lavements dès que le moment fatidique approche.

Lavez-vous le nez après avoir passé la journée en extérieur pour éliminer tous les agents allergènes qui peu à peu s’installent dans votre nez.

  • Rhinite de grossesse

Certaines futures mamans, font état de congestion nasale durant leur grossesse.

l’American Pregnancy Association recommande l’irrigation nasale pour combattre ce problème3.

  • Ronflement

Le ronflement est parfois provoqué par un nez bouché.

Si c’est votre cas, vous avez avec le pot néti un moyen efficace de permettre à votre compagne ou compagnon de passer des nuits plus tranquilles.

Vous n’aurez plus d’excuses !

Le pot néti au secours des couples au bord de la crise de nerfs ?

Il semblerait bien que oui.

  • Pandémie

En cette période de Covid nous serions bien avisés d’avoir tous à la maison un pot néti !

En effet, nous avons là un moyen peu coûteux et sacrément efficace pour limiter la propagation de l’épidémie.

Une étude4 indique que l’irrigation nasale et les gargarismes salins hypertoniques5 sont une bonne solution pour réduire la charge virale des porteurs de la maladie.

Des charges élevées de SRAS-CoV-2 sont détectables dans les voies respiratoires supérieures aussi bien chez les individus asymptomatiques que symptomatiques. C’est surtout dans le nez que le virus siège.

En se nettoyant régulièrement les fosses nasales nous réduisons cette concentration virale et limitons ainsi les risques de transmission.

L’étude démontre également que les lavements réduisent la durée moyenne de l’infection de deux jours et demi.

Tout, tout, tout vous saurez tout sur le néti

Quelques conseils avant de vous jeter à l’eau :

  • Les pots néti sont plus efficaces que les sprays d’eau de mer. Le volume d’eau que l’on injecte dans le nez est bien supérieur. Le lavement est plus généreux, il supprime plus d’impuretés.
  • Utilisez de l’eau de Quinton (en magasin bio) pour vos lavements. La solution hypertonique est plus efficace mais vous pouvez commencer par l’isotonique (moins chargée en sel) pour voir si vous supportez les lavements (des irritations peuvent parfois survenir). Ces deux solutions salines contiennent du cuivre (anti-infectieux, anti-inflammatoire), du manganèse (antiallergique), du soufre (régénérant cellulaire) contrairement au sérum physiologique qui ne contient que du chlorure de sodium.
  • Comment utiliser son néti en toute sécurité ? Remplissez le pot avec de l’eau saline tiède (eau de Quinton ou sérum physiologique pour les plus sensibles). Mettez-vous au-dessus d’un évier ou d’une bassine.
Penchez la tête sur le côté et placez l’extrémité du bec verseur dans la narine qui est orientée vers le haut. Inclinez le pot néti jusqu’à ce que l’eau entre lentement dans la narine et en ressorte par la narine du dessous. Laissez couler l’eau pendant 20 à 30 secondes. Répétez l’opération pour l’autre narine.
Femme utilisant un neti au dessus d'un evier

  • Soyez irréprochable sur l’hygiène ! Le pot doit être impérativement nettoyé au savon et à l’eau claire après chaque utilisation. Son utilisation est personnelle, n’utilisez pas le même pot pour toute la famille ! Lavez-vous bien les mains avant d’utiliser votre pot néti pour éliminer les germes. Ce point est très très important car une eau contaminée peut provoquer de graves problèmes de santé (méningo-encéphalite).
  • Vous pouvez pratiquer quotidiennement mais uniquement durant la durée des troubles et une à deux fois par jour maximum.
  • Si vous avez des saignements de nez chroniques, une déviation de la cloison nasale ou des polypes nasaux abstenez-vous. Si vous avez des symptômes d’infection des sinus (par exemple une toux, des écoulements, de la fièvre ou des maux de tête), consultez votre médecin avant d’utiliser un pot néti.

Vous avez envie d’essayer les lavements nasaux ? vous possédez déjà un pot de net ? J’attends vos expériences en commentaire !

Prenez soin de vous.

À bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

3.3 10 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
17 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Françaix
18 jours il y a

Tout à fait d’accord avec vous un seul bémol . En cas de Covid ne pas se nettoyer le nez . Pour ne pas propager le virus . Ou alors juste nettoyage des narines sans faire circuler l’eau .

Servais
Servais
18 jours il y a

J’utilise depuis longtemps avec la bouteille de 1/2 litre avec un bouton que l’on presse pour faire couler l’eau dans la narine. C’est plus pratique et mes petits enfants adorent.

Poulain Colette
Poulain Colette
18 jours il y a

Bonjour, j’ai depuis 2 ans, eu l’usage du pot Neti. C’est mon médecin qui me l’a propose, ayant régulièrement des sinusites! Depuis je l’utilise des que le moment arrive et mes narines se débouches et je respire a pleins poumons ! si je peux éviter les médicaments qui sont pour moi assez lourd ( cortisone, anti histaminique et anti bio) et le nez doit être laver comme les dents, les oreilles etc…Merci d’en avoir parler, cela va faire revivre beaucoup de personne qui ont le même soucis! J’en ai moi même fais part aux personnes de mon entourage qui l’utilisent… Lire la suite »

dulaey
dulaey
17 jours il y a

mon petit fils appelle cela un arrosoir pour le nez, moins de 10€ en pharmacie
de l’eau tiède, du sel et adieu sinusite et antibiotiques…ce devrait être aussi automatique que le lavage des dents!

GIVET
GIVET
17 jours il y a

j’appelais ça la corne … voilà plusieurs années que je l’utilise, avec eau du robinet + sel. Le matin, au réveil, pour ensuite enchaîner sur des exercices de respirations. La première fois que je l’ai utilisé, je ne savais pas qu’il fallait de l’eau tiède voire chaude. J’y ai mis de l’eau froide … aïe aïe aïe .

DUBOC Robert
DUBOC Robert
17 jours il y a

Une autre solution, mettre un peu de solution huileuse à la PROPOLIS, (produit naturel), à l’entrée du nez, essayez comme je l’ai fait, car j’ai la manie de m’épiler cette zone, je ne supporte pas les chatouillis ! et des « hôtes indésirables » peuvent pénétrer par là. Qu’en pensez-vous ?
RD

Alain TRIAIRE
Alain TRIAIRE
17 jours il y a

Il est dommage que l’usage du Neti (vendu sous le nom de Douche nasale en pharmacie) ne soit pas une pratique d’hygiène courante comme en Inde par ex. Seul le dosage de la quantité de gros sel (en très petite quantité) et de la température de l’eau demande un attention particulière. En cas d’infection chronique, il faut le faire matin et soir et, après le nettoyage du soir mettre une ampoule de Granions d’Argent en la faisant passer d’une narine dans l’autre. Agiter l’ampoule, elle doit être grisâtre, il ne doit pas y avoir de minuscules points noir en suspension.… Lire la suite »

Tolliar
Tolliar
17 jours il y a

J’utilise le neti (rhinohorn) depuis maintenant plus de 5 ans. J’utilise de l’eau du robinet à bonne température avec une dose (1/2 cuillère à café) de bicarbonate de soude. Depuis, je n’ai plus jamais eu le moindre rhume.

C.Bergia
C.Bergia
17 jours il y a

Bonjour, cela fait environ deux ans que j’utilise le NETI, le mien fait 40cl. Je n’utilise pas l’eau de Quinton, c’est cher à la longue, mais de la fleur de sel bio, ça se dilue très bien et du sel de Nigari (chlorure de magnésium).

Daphné
Daphné
17 jours il y a

Bonjour,
Ayant de gros problèmes de sinusites chroniques et incessantes depuis trente ans, il m’a fallu attendre très longtemps avant qu’un ORL me conseille la version plastique du Léti (= le Rhinohorn). J’ai une paix royale et plus jamais de sinusites ou autres. Cela nécessite de ma part une utilisation bi-quotidienne du Rhinohorn, donc beaucoup de discipline mais je ne reviendrai pas en arrière. Je respire désormais à pleins poumons !

Luc-Laurent Salvador
Luc-Laurent Salvador
17 jours il y a

Bonjour, ça fait plus de trente ans que je pratique ça à ma façon apprise en cure à Amélie-les-bains. Ce que les yogis m’ont appris avec le neti c’est à bien vider ensuite les sinus en se penchant en avant puis de chacun des côtés. C’est important d’évacuer cette eau car sinon elle est absorbée par l’organisme et ce n’est pas toujours une bonne chose si le sel n’est n’est impeccable. Il m’a fallu développer une grave allergie aux acariens tropicaux pour découvrir les limites et les exigences de cette méthode : en période de crise cinq nettoyages par jour… Lire la suite »

Crd
Crd
17 jours il y a

Dans tradition ayurvédique, il est recommandé de terminer par la posture de yoga Balasana (bras derrière le dos ou mains sous le front) pendant cinq minutes pour vider complètement les narines et éviter les écoulements dans la gorge.
Ne pas oublier s’ouvrir la bouche, sinon le liquide ne s’écoule pas dans l’autre narine.

Hélène GUIOT
Hélène GUIOT
17 jours il y a

Bonjour,
J’utilise pour ma part des nébulisateurs de type Physiomer ou Humer, et des fois comme je suis en bord de mer je mets la tête sous l’eau. Le lavage des fosses nasales est très important en cas de nez bouché pour moi, ça nettoie tout et je n’ai plus d’odeur bizarre dans le nez.

Dermy
Dermy
17 jours il y a

Tres efficace.J’utilise même le spray nasal pour bébé afin de soulager la blepharite qui alourdit mes paupières

Dermy
Dermy
17 jours il y a

Je pulvérise la solution salée dans les yeux – à environ dix centimètres – et cela marche ..alors que mon ophtalmologue m’ avertie que les blepharites sont incurables…

Dolleans
16 jours il y a

Bonjour,
Pour ma part j’utilise le NetiFlow (Respimer) qui est la version moderne du Neti je pense. 2 utilisations possibles soit écoulement engendré par la gravité soit en mode poire sur laquelle on appuis plus où moins fort selon les besoins. L’eau est mélangée avec un petit sachet de sel à chaque utilisation:

https://www.youtube.com/watch?v=azXkT2to_sY

David Assayag
David Assayag
16 jours il y a

Je suis un vieillard et depuis toujours je me lave le nez chaque matin en faisant ma toilette.
L’eau du robinet dans ma main, j’en alimente mes narines et je me mouche dans ma main plusieurs fois. Après chaque action, je me lave les mains et refais l’opération jusqu’à ce que mes narines soient propres.
Et je continue à agir de cette manière.
Salutations.

Partagez-nous

Testez la taille de votre prostate

Hypertrophie de la prostate : informez-vous !

Close