Cancer, diabète, DMLA, dépression, Alzheimer : les effets spéciaux du safran - Nouvelle Page Santé

Cancer, diabète, DMLA, dépression, Alzheimer : les effets spéciaux du safran

Extraction de stigmates de safran à la main

Chers amis,

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de passer des vacances en chambre d’hôte au cœur de la Dordogne.

Rien d’exceptionnel jusqu’ici (sauf que nous étions encore dans « le monde d’avant »…).

La particularité du lieu se situait ailleurs que dans le charme des vieilles pierres.

Les propriétaires étaient producteurs de safran !

J’ignorais alors qu’on en cultivait en France.

Et mon ignorance ne s’arrêtait pas là…

Lorsque j’annonçais autour d’une tasse de thé, travailler dans le milieu de la santé naturelle, j’eus droit à un cours magistral sur les vertus du safran.

Safranal, caroténoïdes et flavonoïdes

Je suis reparti, enivré des parfums de cette épice réputée la plus chère au monde, avec en tête de me renseigner plus précisément sur ses propriétés curatives.

Je ne doutais pas de l’enthousiasme dithyrambique de mon hôte mais il me fallait des preuves solides.

Mes recherches m’ont laissé pantois.

Non seulement le safran possède des effets sur de nombreuses pathologies mais toutes sont appuyées par la science !

Ce n’est pas toujours le cas, alors réjouissons-nous !

Ses composés actifs principaux sont :

  • le safranal ;
  • les caroténoïdes (lutéine, zéaxanthine, lycopène, alpha et bêta-carotène, crocine, crocétine) ;
  • les flavonoïdes (molécules actives issues du métabolisme végétal).

Les plus actifs et les plus étudiés sont le safranal, la crocine et la crocétine.

L’action thérapeutique du safran provient de ses puissantes propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

C’est ce que valide une étude de janvier 20201.

Nous pouvons y lire que le safranal et la crocine présentent des activités antioxydantes en éliminant les radicaux libres.

Ils pourraient également augmenter l’effet pro-apoptotique (destruction programmée) des cellules cancéreuses et modifier les gènes marqueurs de stress.

Le champ d’action du safran en matière de santé est donc très large.

Il pourrait être un agent protecteur contre de nombreuses pathologies.

Effet no1 : le safran conserve la vue

Sur la base de nombreuses études, nous pouvons classer le safran comme un protecteur majeur contre la dégénérescence oculaire.

La crocétine protège les cellules rétiniennes2, tandis que le safranal atténue la dégénérescence de la rétine et maintient sa vascularisation3.

Il lutte efficacement contre les manifestations précoces de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), première cause de cécité dans les pays développés.

La cataracte, pourrait être, elle aussi, combattue avec une supplémentation préventive en safran4.

Effet n°2 : un frein au diabète

Que vous soyez accro au sucre ou diabétique de type 2, le safran peut vous aider.

Il régule le taux de sucre dans le sang et évite ainsi au pancréas de s’épuiser en produisant de l’insuline en permanence.

Bonus non négligeable : avec son action anti-lipidique il permet de limiter les risques de troubles cardio-vasculaires souvent associés au diabète et à un excès de mauvaises graisses circulant dans le sang.

Une étude parue dans le Journal of cellular physiology5 exprime clairement ce potentiel anti diabétique :

« Les agents hypoglycémiants présentent une option de traitement d’appoint pour atténuer la résistance à l’insuline, améliorer le contrôle glycémique et réduire la dose requise de médicaments antidiabétiques standard. Le safran (Crocus sativus L.) est un produit naturel aux effets insulino-sensibilisants et hypoglycémiants. »

Effet n°3 : bon pour le moral

C’est la propriété la plus populaire du safran.

Dans les cas de dépression légère à modérée, le safran présente une efficacité similaire aux traitements chimiques !

Une compilation de six études6 démontre que cette capacité à redonner la joie de vivre serait due à ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, neuroendocriniennes et neuroprotectrices.

De plus, le safran régule le taux de sérotonine (surnommée « l’hormone du bonheur »).

Des résultats concluants ont été obtenus après six semaines de supplémentation à raison de 30 mg / jour d’extrait de safran.

Le gros point positif est l’absence d’effets secondaires qui sont généralement nombreux lorsqu’on prend des antidépresseurs.

On observe souvent avec ces traitements une baisse de la libido, des troubles de l’érection, une sécheresse buccale, des troubles visuels, entre autres désagréments…

Le safran permet également de remédier aux troubles du sommeil souvent associés aux états dépressifs7.

Mon conseil personnel est de ne pas interrompre votre traitement sans l’avis de votre médecin. Il est plutôt recommandé de lui proposer d’ajouter le safran à votre thérapie médicamenteuse pour peu à peu la réduire.

De bons résultats ont été obtenus en associant le safran à la rhodiola (une autre plante antidépressive). Il est tout à fait envisageable de basculer petit à petit vers un traitement basé uniquement sur ces deux alliées naturelles.

Effet n°4 : le safran protégerait de la démence

Le safran préserve des troubles cognitifs8.

Des sujets souffrant d’une forme modérée de la maladie d’Alzheimer ont vu leur confort amélioré suite à une consommation journalière de 30 mg de safran durant 4 mois.

Un essai enregistré auprès du registre iranien des essais cliniques9 à permis de constater que le safran a des effets tout à fait similaires à ceux d’un médicament employé pour traiter la maladie d’Alzheimer, le Donépézil. Le dosage était de 30 mg / jour durant 22 semaines.

Effet n°5 : il pourrait prévenir le cancer du foie

Des chercheurs ont expérimenté la capacité du safran à enrayer ce type de cancer10.

Ils ont injecté une molécule cancérigène appelée diethylnitrosamine (DEN) à des rats et ont traité un groupe avec du safran tandis que l’autre ne bénéficiait d’aucun traitement.

Alors que le groupe non traité développait rapidement un cancer du foie, l’administration quotidienne de safran a montré un effet protecteur remarquable sur le groupe qui a eu la chance d’être protégé.

Cela serait dû à une inhibition de la croissance des cellules tumorales ainsi qu’à une réduction de l’inflammation.

Cette étude demande encore à être approfondie mais elle pourrait mener à de nouvelles pistes.

Attention : les contrefaçons sont nombreuses

Le safran est une des épices les plus contrefaites au monde.

Son prix peut atteindre 30 000 euros le kilo. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant de voir quelques escrocs tenter d’infiltrer le marché.

Si vous souhaitez acheter du safran pour cuisiner ou à des fins thérapeutiques veillez à ce qu’il provienne directement d’un producteur ou qu’il bénéficie d’une AOP ou AOC.

Dans le commerce, le safran se présente sous forme de stigmates séchés ou sous forme de poudre.

Préférez-le sous forme de stigmates11. Le safran en poudre est souvent mélangé à du curcuma ou à du carthame des teinturiers, également appelé faux safran.

Le safran en poudre se conserve mal et perd sa saveur et ses propriétés.

Les stigmates du safran doivent être rouge foncé, longs de 2-3 cm, fins et évasés à leur extrémité (en forme de trompette).

Stigmates de safran sur fond blanc

Le safran a un goût légèrement amer, si vous le trouvez sucré ou salé, ce n’est pas bon signe…Infusé dans une petite quantité d’eau, le safran pur colore l’eau en jaune en restant lui-même rouge alors que des stigmates ou un pistil frauduleux perdront leurs couleurs en colorant l’eau.

Côté complément alimentaire, seul un extrait standardisé, c’est-à-dire garantissant une certaine teneur en principes actifs (crocine, crocoside, safranal…), permet d’atteindre les effets recherchés.

Bien doser son safran

  • En cas de dépression : 30 mg de safran par jour.
  • Pour agir contre Alzheimer : 30 mg de safran par jour pendant 4 mois.
  • Pour lutter contre la DMLA : 20 mg par jour en associant un régime riche en légumes et fruits colorés (riches en carotène, lutéine)
  • En cas de pannes sexuelles (le safran est un tonique sexuel12) : 30 mg par jour pendant 4 semaines
  • Pour une protection cardio-vasculaire : 30 mg par jour pendant 3 mois deux fois par an.

J’espère vous avoir fait découvrir quelques avantages insoupçonnés du safran.

Au-delà de ses effets thérapeutiques sachez que depuis mon passage en Dordogne, je me fais livrer de temps en temps quelques délicieuses douceurs produites par celui qui est à l’origine de ce billet : confitures agrémentées de safran, infusions, riz parfumé, et bien d’autres merveilles pour les papilles.

Se faire plaisir tout en préservant sa santé, que demander de plus ?

À bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

P.S. : Et vous, consommez-vous du safran ? À des fins thérapeutiques ou simplement pour décorer ou assaisonner vos plats ? Partagez-moi vos réponses dans les commentaires de cet article.

5 2 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Muriel De aranjo
Muriel De aranjo
21 jours il y a

Bonjour
A quoi correspond à peu près 30mg de safran
Combien de petites « tiges » par exemple
Merci

Oliver
Oliver
20 jours il y a

J’utilise le safran pratiquement dans tout mes plats,ainsi que beaucoup d’autres épices plutôt que le sel car je prends de la cortisone

Génique Geneviève
Génique Geneviève
20 jours il y a

J’ai beaucoup apprécié votre article j’utilise le safran pour la cuisine , mais où l’acheter en plus grande quantité (les petits bocaux que nous trouvons n’en contiennent très peu ! Merci .

Danielle Mulqueen
Danielle Mulqueen
20 jours il y a

Depuis plusieurs années, je prends chaque jour un complement oculaire a base de safran, de lutein, astaxanthin d’une compagnie très réputée ici aux Etats-Unis et a 85 ans je lis sans lunettes, mené une vie très active et ne suis jamais malade. J’adore le saran et en plus l’utilise en cuisine.

BENCHALAL
BENCHALAL
19 jours il y a

Bonjour

Article très intéressant est il possible d’avoir les coordonnées du producteur,
Merci

Pascal Ganachaud
Pascal Ganachaud
18 jours il y a

Bonjour, bonjour
Je pose la même question que Mr Benchalal. Peut-être distribue-t-il ses produits à travers la France ?
Remarque sur les propos de Danielle M. : Epatant ! Peut-être ne peut-on attribuer sa belle vue entièrement au safran, mais c’est très encourageant !

praca
praca
6 jours il y a

Bonjour
Je suis infirmière et également à titre personnelle très intéressée par les coordonnées de ce monsieur producteur en Dordogne.PUis je avoir les coordonnées.
Cordialement
Belle journée et bonheur en ce premier mai

Partagez-nous

Testez la taille de votre prostate

Hypertrophie de la prostate : informez-vous !

Close