Les eaux (vraiment) thérapeutiques - Nouvelle Page Santé

Les eaux (vraiment) thérapeutiques

3 idées de cure pour votre santé

Vous l’avez sans doute remarqué, l’eau est un de mes sujets de prédilection.

Quand on me demande pourquoi, je réponds invariablement : parce qu’elle nous est bien plus vitale que n’importe quel autre aliment.

On dit d’ailleurs souvent que l’on peut survivre 30 jours sans manger, mais seulement 3 jours sans boire.

Car rappelons-nous que nous sommes constitués d’environ 65% d’eau. C’est dire si le choix de l’eau que nous buvons est important !

Mais toutes les eaux ne se valent pas surtout quand il s’agit de profiter de leurs vertus thérapeutiques.

Les eaux thermales, le must de l’eau

Les eaux thermales sont les seules eaux que je qualifierais de réellement thérapeutiques, pour 4 raisons :

1. Elles proviennent directement de la source sans avoir à subir la mise en bouteille ou l’ajout de gaz qui pourraient les dénaturer ;

2. Ce sont des eaux très riches en sels minéraux et oligo-éléments. Les bienfaits qui en découlent pour la santé sont reconnus par l’Académie Nationale de Médecine pour soigner les problèmes rhumatismaux, respiratoires, cutanés, ou circulatoires1 ;

3. Leur efficacité est aussi bien curative que préventive ;

4. Elles agissent à la fois par voie interne et externe.

5 grandes catégories d’eaux thermales

On compte 5 grandes catégories d’eaux thermales.

Les eaux sulfurées, qui ont un taux élevé d’acide sulfhydrique et de soufre (ce qui leur donne une odeur d’œuf pourri caractéristique). Elles sont principalement indiquées pour le traitement des affections chroniques respiratoires (rhinites, otites, asthme, bronchites) et les problèmes rhumatismaux.

Les eaux sulfatées riches en calcium. Elles agissent sur les affections rénales. Lorsqu’elles renferment également du magnésium, elles sont utilisées dans le traitement de l’eczéma.

Les eaux chlorurées, ayant un important taux de chlorure de sodium. Elles sont indiquées dans le traitement des troubles du développement chez l’enfant, notamment l’énurésie. Elles sont également utilisées en rhumatologie et en neurologie.

Les eaux bicarbonatées, riches en bicarbonate de sodium (eaux bicarbonatés sodiques) ou en calcium (eaux bicarbonatées calciques). Celles riches en sodium seront destinées aux troubles de la digestion (affections gastro-intestinales et hépato-biliaires). Celles plus riches en calcium auront un effet anti-inflammatoire pour traiter les maladies de la peau, l’acné ou les brûlures.

Les eaux oligo-métalliques, faiblement minéralisées mais contenant beaucoup de cuivre, de fer, de zinc ou d’arsenic. Elles renforcent le système immunitaire. Celles qui sont riches en cuivre sont utilisées pour des affections dermatologiques. Celles qui contiennent une bonne teneur en fer seront utilisées pour le traitement de l’anémie, en zinc elles traitent les problèmes de peau, en arsenic elles sont utiles dans le traitement des allergies.

Pour profiter de ces eaux thermales, la cure thermale reste le meilleur moyen.

Mais si vous n’avez pas accès à ce type de soin pour des raisons financières, géographiques ou autre, je vous rassure, il existe quelques solutions alternatives également efficaces.

L’eau de Quinton, le sérum miraculeux

Lorsqu’on parle d’eaux thérapeutiques, il ne s’agit pas d’eaux à boire quotidiennement.

L’action de ces eaux sur l’organisme est très puissante, il faut donc les utiliser à bon escient.

La première règle selon moi est qu’elles doivent être introduites de façon ponctuelle, dans le cadre d’une cure.

Un peu comme on ferait avec un complément alimentaire.

Il est généralement conseillé de ne pas dépasser 21 jours lorsqu’on se supplémente avec de telles eaux.

L’eau de Quinton est à mon sens l’une des meilleures eaux thérapeutiques qui soit.

Cette solution à base d’eau de mer nous vient du biologiste René Quinton.

L’idée qui guidera toutes ses expériences repose sur le fait que : « notre milieu organique est en osmose avec le milieu marin : l’eau de mer est en sympathie avec chaque infime partie de notre corps. »

Selon lui, l’eau de mer et le plasma sanguin présentent des similitudes dans leur composition.

Il est alors possible de remplacer l’eau de notre milieu intérieur polluée par les déchets organiques, les pollutions alimentaires et environnementales, par de l’eau marine riche en oligo-éléments bénéfiques à la santé.

En 1907, Quinton ouvre à Paris son premier dispensaire marin dans le quartier Montparnasse.

Il y pratique des injections de sérum marin sur des enfants victimes de dénutrition ou des patients souffrants de graves maladies comme le choléra et la tuberculose, ainsi que pour traiter les problèmes de peau.

Les résultats sont encourageants, mais la guerre de 14-18 mettra un frein à son activité et à ses recherches.

Le procédé d’extraction et de transformation de l’eau de mer, nommé procédé Quinton perdure encore aujourd’hui.

Il consiste à pomper l’eau de mer dans des vortex (tourbillons marins) loin des côtes.

L’eau est ensuite stérilisée, puis diluée avec de l’eau douce pour obtenir la même concentration en sel et oligo-éléments que le plasma sanguin humain.

Du temps de René Quinton son sérum était utilisé aussi bien en injection intraveineuse ou sous cutanée que par voie orale.

De nos jours seule la voie orale demeure car l’eau de Quinton ne dispose plus de son autorisation de mise sur le marché (AMM) depuis 1993 pour la voie injectable.

Iso ou hyper ?

On utilise l’eau de Quinton en ampoules buvables essentiellement pour la revitalisation et la minéralisation.

Vous en trouverez deux sortes en pharmacie ou en magasin bio : l’hypertonique et l’isotonique.

Le choix de l’une ou de l’autre dépendra des effets souhaités.

L’eau de Quinton isotonique possède une teneur en oligo-éléments qui se rapproche fortement de celle du plasma sanguin.

Elle va agir en profondeur sur l’organisme en le nettoyant et en le régénérant.

On la prend généralement sous forme de cure de 15 à 21 jours maximum à raison d’une à six ampoules de 10 ml par jour en dehors des repas.

Commencez toujours de façon progressive : une ampoule par jour, puis deux etc… jusqu’à six si nécessaire.

Les différents usages recommandés sont :

  • Les problèmes de digestion (acidité, lourdeur digestive) (une ampoule avant chaque repas pour ce cas précis) ;
  • La déshydratation après un effort ou une diarrhée par exemple ;
  • Les carences en minéraux et/ou en oligo-éléments ;
  • La fatigue mentale ou physique ponctuelle ;
  • Un système immunitaire affaibli ;
  • Les problèmes cutanés (acné, psoriasis, eczéma etc…) Il est aussi possible, en complément, de l’appliquer directement sur la peau à l’aide d’une compresse ;
  • L’accompagnement d’une détox ;
  • Le drainage rénal ;
  • Les inflammations articulaires ;
  • Les sinusites, les rhumes, les allergies (utilisez alors le spray nasal) ;
  • Les bains de bouche.

Le Quinton hypertonique, lui, a un taux de minéraux et d’oligo-éléments beaucoup plus élevé que notre plasma sanguin.

On l’utilise plutôt pour :

  • La fatigue chronique mentale ou physique ;
  • Une période de convalescence (pensez-y en cas de Covid qui dure) ;
  • La déminéralisation (ostéoporose par exemple) ;
  • Les allergies récalcitrantes (par voie interne et en spray nasal) ;
  • L’activité sportive intense ;
  • La préparation physique.

La posologie de l’eau de Quinton hypertonique est d’une à trois ampoules par jour, en dehors des repas sur une période de 21 jours maximum. Il est possible d’augmenter la prise quotidienne à six ampoules en cas de problématique importante et de renouveler la cure après un mois d’abstinence.

Notez que l’eau de Quinton (isotonique ou hypertonique) est déconseillée en cas de maladie rénale et d’hypertension artérielle.

Sauf avis médical, elle est également déconseillée aux femmes enceintes et aux nourrissons.

La seule eau thermale en bouteille

Il existe une eau réputée pour conserver ses propriétés d’origine une fois mise en bouteille. Il s’agit de l’eau hydroxydase.

C’est une eau minérale naturelle gazeuse puisée dans le Puy de Dôme à plus de 100 mètres de profondeur.

Elle est embouteillée sous vide dans des bouteilles de verre afin de la préserver du contact de l’air et du plastique des bouteilles traditionnelles.

C’est cela qui concourt en partie à la conservation de ses propriétés thermales.

Hydroxydase est l’une des eaux les plus fortement minéralisées qui existe. Elle possède notamment un taux record de magnésium (240 mg par litre !)

La diversité de ses sels minéraux et de ses oligo-éléments lui donnent des propriétés détoxifiante, drainante et anti-fatigue.

Elle est tout spécialement vendue en pharmacie, parapharmacie et magasins bio pour un usage curatif.

Là encore il ne s’agit pas d’une eau de boisson courante.

Ses propriétés sont sensiblement les mêmes que celles de l’eau de Quinton :

  • Elle aide à détoxifier l’organisme de par ses propriétés drainantes (faire une cure deux à trois fois par an durant trois semaines) ;
  • Elle favorise la digestion ;
  • Elle accompagne les régimes amincissants ;
  • Elle permet de lutter contre la fatigue physique et mentale grâce à sa teneur exceptionnelle en magnésium ;
  • Elle permet aux sportifs de récupérer plus facilement et d’éviter les crampes.

Je vous recommande trois flacons-dose de 20 cl par jour pour un programme renforcé ou deux flacons pour un programme classique.

L’idéal est de la boire à distance des repas mais attention, cette eau perd une grande partie de ses propriétés au contact de l’oxygène de l’air.

Par conséquent, buvez toujours votre flacon dans son intégralité, immédiatement après l’avoir débouché.

Les contre-indications sont les mêmes que pour l’eau de Quinton. 

N’est pas minéralisante qui veut

Les plus attentifs d’entre-vous remarqueront que je ne prête pas de propriétés minéralisantes à cette eau. C’est sans doute le gros point de différenciation avec l’eau de Quinton.

L’absorption des minéraux contenus dans les eaux minérales est une question complexe à laquelle j’ai tenté de répondre dans une lettre précédente que vous pouvez consulter ici.

L’eau hydroxydase ne fait pas exception : ses minéraux sont peu assimilables (mais elle en contient de très grandes quantités, ce qui équilibre un peu la balance).

En revanche, l’eau de Quinton étant issue de l’eau de mer contient une part de minéraux chélatés par le monde végétal sous marin.

C’est assez complexe, mais pour pouvoir traverser la membrane cellulaire il faut que les ions des minéraux se lient à des acides aminés, qui sont eux, en partie hydrophobes.

C’est ce qu’on appelle la chélation.

Les minéraux et oligo-éléments chélatés deviennent alors, ô miracle de la chimie, bio-disponibles !

Par chance, les végétaux font ce travail de chélation pour nous.

Ainsi, les minéraux qu’ils contiennent deviennent parfaitement assimilables.

Le professeur Marc Henry, grand spécialiste de l’eau et de ses propriétés, éclaire de façon scientifique cette problématique dans un article très complet2.

Il confirme ainsi qu’ « il est crucial d’apporter tous les minéraux sous une forme chélatée. Par exemple, sous la forme d’eau de mer. »

Voici pourquoi l’eau de Quinton garde ma préférence en matière de minéralisation.

Et vous, êtes-vous adeptes de ces eaux thérapeutiques ? Quels bienfaits en avez-vous retiré ? Répondez-moi en commentaire de cette lettre.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 2 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
suzanne
suzanne
23 jours il y a

le Quinton en ampoules coûte la peau des fesses ; pour le prix d’une boîte d’ampoules vous en avez un litre hypertonique au CSBS ; ce produit en piqures sous cutanées m’a tirée d’une grave anémie quand j’étais enfant (années 50) ; à présent il est interdit en piqures ; dommage ; c’est sûrement une question de fric

Brigitte
Brigitte
23 jours il y a

Merci pour cette page sur d’anciens produits. Les premiers naturopathes conseillaient le plasma de quinto et l’eau hydroxydase que l’on achetait dans un coffret en carton.
Vos courriers me plaisent car ils ne se terminent pas par une invitation à l’achat d’un produit.
Au plaisir de vous lire à nouveau, cordialement, Brigitte

Roux
Roux
23 jours il y a

Excellent article. J’apprécie les bienfaits du Quinton isotonique depuis des années.Je prends une ampoule le matin, à jeun, que je garde sous la langue quelques minutes pour en optimiser l’absorption, 2 à 3 fois par semaine.

jacques theron
23 jours il y a

Bonjour,

J’utilise le sérum de Quinton isotonique depuis des années et j’en suis très satisfait. En revanche, par mon examen clinique, je peux affirmer que le sérum hypertonique n’est absolument pas bénéfique et je ne l’utilise plus jamais.
Amazon (« Mal au dos. Une autre vision »)  
https://www.amazon.fr/dp/B07K7Q5BSY.

Jacques Théron

Petrucciani
Petrucciani
23 jours il y a

Et que penser de la fontaine melusine?

le Romain
le Romain
23 jours il y a

L eau de quinton est très salée. Y a t il contre indication pour les cardiaques, ceux qui font de la rétention d eau, ou prennent de l cortisone ou les maladies graves de l estomac ?

Terrasse Christiane
Terrasse Christiane
23 jours il y a

Bonjour,
Je connais très bien ces eaux :
Eau de Quinton isotonique pour avoir eu une dizaine d’injections sous cutanées de cette eau suite à un pincement des lombaires et surtout plus de douleurs pendant une dizaine d’années.
Je pense refaire quelques séances, actuellement je les prends en ampoules.
Pour des hernies discales cela fonctionne à merveille.
Quand à l’eau d’hydroxydase, j’ai aussi fait des cures, très bonne pour détoxifier l’organisme.

Jean-Pierre GALTIER
22 jours il y a

Bonjour,
merci de m’indiquer quel mieu de cure est le plus approprié pour se minéraliser ? Ns avons été à Dax (3 semaines de pluie mais cure agréable) et à Gréoux ; bien mais un peu trop « industriel) Merci

Chavanon francoise
Chavanon francoise
22 jours il y a

Bonjour,ma belle-mère,90 ans avait de grosses douleurs lombaires qui l’handicapaient lourdement. Elle a eu recours à l’hydrotomie percutanée (injection avec une pieuvre de 12 aiguilles, sous la peau de 500ml d’eau de Quinton isotonique). Après 5 séances,c’était déjà top mais au bout de 10 elle a retrouvé une mobilité incroyable à son âge. Cela fera 3 ans et cela perdure toujours.

Noémi
Noémi
17 jours il y a

Lorsque j’ai mal aux genoux ou à la hanche, je me fais une injection sous cutanée de Quinton isotonique et je suis rapidement soulagée.C’est assez simple et je connais d’autres personnes qui le font, notamment pour les problèmes de dos. Monsieur Quinton soignait même les hernies discales.c’est bien dommage que cette technique soit interdite en France. Encore une affaire de gros sous. mais rien n’interdit à chacun de se prendre en charge…. Merci pour vos courriers très intéressants. Gratitude

Partagez-nous

10
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close