4 solutions pratiques pour limiter l’impact négatif de l’eau du robinet sur votre santé - Nouvelle Page Santé

4 solutions pratiques pour limiter l’impact négatif de l’eau du robinet sur votre santé

Nous entendons ou lisons régulièrement que l’eau du robinet ne présente aucun danger.

Elle serait même le produit d’alimentation le plus contrôlé en France.

Pourtant, un rapport1 de 2019 réalisé par l’association Génération Future pointe la médiocre qualité de l’eau du robinet pour la consommation courante.

Entre le discours officiel et les constatations faites dans ce rapport, difficile de se positionner.

Peut-on vraiment boire de l’eau du robinet sans mettre en péril sa santé ?

6 étapes avant d’arriver à votre robinet

Avant de parvenir à votre robinet, l’eau fait un sacré voyage.

1ère étape : le pompage. L’eau est pompée depuis son lieu de stockage. Ce sont des nappes souterraines, pour 62 % de notre eau, ou les lacs et  rivières pour les 38 % restants (on appelle ces eaux les eaux “de surface”).

2ème étape : l’eau est acheminée jusqu’à une station d’épuration où elle va subir plusieurs traitements qui la rendra potable.

3ème étape : le dégrillage. L’eau passe à travers un gros tamis pour la débarrasser des cailloux, papiers, branches, ou feuilles qui pourraient s’y trouver.

4ème étape : la floculation (ou décantation). Un coagulant (sels de fer ou d’aluminium) est versé dans l’eau qui se trouve alors dans des bassins. Les plus grosses molécules, les sédiments et les divers débris qui avaient échappé au tamisage s’agglomèrent et finissent par couler au fond des bassins.

Bassins de floculation

 

L’eau est ensuite filtrée une première fois.

5ème étape : l’ozonation. L’ozone va permettre la destruction des germes pathogènes. Il va également permettre d’éradiquer certains composés toxiques et de rendre l’eau limpide lorsqu’elle est colorée par les déchets organiques (boue, végétaux etc…).

6ème étape : le filtrage au charbon actif (ce n’est pas systématique) et/ou le chlorage pour éliminer les derniers germes.

Une fois considérée comme potable, cette eau finira sa route dans les châteaux d’eau des communes.

Lorsque je pense à tous les traitements nécessaire pour rendre l’eau potable, je m’interroge :

Si vous pouviez recycler vos eaux usées (eau de vaisselle, de douche, des toilettes), boiriez-vous cette eau au quotidien ?

Pas la même eau selon les régions

Ma remarque précédente pousse la réflexion à l’extrême car, bien entendu, l’eau du robinet n’est pas issue des eaux usées.

En revanche sa qualité à la source, qu’elle provienne d’eaux souterraines ou d’eau de surface, n’est pas la même selon les régions.

Dans sa grande majorité, l’eau que nous trouvons dans la nature est polluée.

L’eau prélevée dans la Seine par exemple, n’inspire pas une confiance absolue avant d’être traitée…

De même, si vous habitez dans une région à forte activité agricole, il y a de fortes chances pour que l’eau qui arrive à votre robinet provienne de nappes polluées aux pesticides.

Ses caractéristiques minérales peuvent également être très différentes d’une commune ou d’une région à l’autre.

En Île de France, par exemple, l’eau est dure, c’est-à-dire riche calcaire, en calcium, en magnésium.

L’exception corse

La Corse semble faire figure d’exception lorsqu’on se penche sur la qualité des eaux avant traitement.

38% de ses eaux de surface sont classées « en très bon état », alors que la moyenne nationale des eaux de surface en « très bon état » est inférieure à 1%. 

83 % des rivières, plans d’eau et eaux côtières de l’île sont en « bon état » écologique, contre 52 % pour le bassin Rhône-Méditerranée.

Enfin, 93 % des eaux souterraines sont de bonne qualité sur l’île de beauté2.

Un état des lieux inquiétant

La pollution que l’on trouve au départ du grand circuit de l’eau est malheureusement encore présente en quantité plus ou moins importante à l’arrivée, c’est-à-dire au bout de votre robinet.

En 2019, d’après le ministère des Affaires sociales et de la Santé, 5,32 millions d’habitants (soit 8,1 % de la population française) ont été alimentés au moins une fois par une eau du robinet non-conforme aux normes pesticides3.

Ce chiffre, déjà important, est sans doute sous-estimé car il n’existe pas de liste de pesticides définie au niveau national à rechercher dans le cadre d’un contrôle sanitaire. 

Les recherches sont ciblées en fonction de la probabilité de retrouver ces substances dans les eaux et des risques pour la santé humaine.

Cela dépend essentiellement du type d’activité agricole dans telle ou telle région.

D’après un rapport4 du WWF (World Wide Fund For nature)5 on retrouve dans l’eau du robinet d’autres substances peu engageantes telles que :

– de l’aluminium (dans 54 % des villes) ;

– du plomb (issu de canalisations anciennes antérieures à 1950, 20 %) ;

– du bromoforme (un retardateur de flamme, 41 %) ;

– du chloroforme (sous produit de désinfection de l’eau, 44 %) ;

– du dibromochlorométhane (sous produit de désinfection de l’eau 65 %) ;

– de l’atrazine (alors que ce pesticide est interdit depuis 2003, 23 %) ;

– du fluoranthène (un hydrocarbure, 13 %) ;

– du bisphénol A (1 %).

Les polluants dits “émergents”, eux, n’ont pas été quantifiés.

Ce sont des substances nouvelles et qui présentent un certain degré de nocivité pour l’environnement ou encore des substances anciennes dont la dangerosité pour l’environnement aquatique a été sous-estimée.

On trouve parmi eux des substances pharmaceutiques (antibiotiques, résidus de pilules contraceptives, désinfectants, etc…), des plastifiants (phtalates), des dioxines (sous-produits provenant des processus de combustion).

Alors, l’eau du robinet potable est-elle surveillée ? Réponse : oui.

L’eau du robinet pure est-elle sans risque à long terme ? Réponse : hélas non.

Comment savoir si mon eau du robinet est de qualité ?

Les données de l’eau que vous buvez sont publiques. Vous pouvez les consulter :

– Sur le site du ministère de la Santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/eau

– En mairie. Les derniers résultats des contrôles effectués par l’ARS (Agence Régionale de Santé) sont normalement affichés.

– Auprès du responsable de la production et de la distribution de l’eau (en fonction des communes)

–  Grâce à votre facture d’eau. Elle est accompagnée une fois par an d’une note de synthèse sanitaire élaborée par l’ARS.

– Sur les sites des ARS www.ars.sante.fr.

Vous pouvez aussi utiliser la carte interactive de la qualité de l’eau proposée par l’UFC Que Choisir6.

4 solutions pratiques pour limiter l’impact nocif de l’eau du robinet

Malgré la méfiance que peut inspirer l’eau du robinet, il ne faut pas oublier que  boire de l’eau en bouteille plastique est une source de grande pollution pour l’environnement.

De plus, une étude7 affirme que : “l’eau en bouteille disponible dans le commerce” avec un emballage plastique a “une activité œstrogénique”.

Le plastique de nos bouteilles d’eau est donc… un perturbateur endocrinien.

Il faut savoir que plus de 90 % des eaux en bouteilles parmi les plus connues contiennent des particules de plastique8.

Une enquête de 60 millions de consommateurs relayée par Les Echos9 donne également matière à réfléchir.

Des polluants médicamenteux (hormones de synthèse, vasodilatateurs…), ont été repérés dans 10 des 47 eaux de bouteille analysées.

Des pesticides et des désherbants ont aussi été observés dans quatre marques d’eau en bouteille.

Alors que pouvons-nous faire ?

Concernant l’eau du robinet, qui est le sujet du jour, vous pouvez :

1. Laisser couler l’eau  avant de la boire

Surtout en cas d’absence prolongée. On évite ainsi tout risque de consommer une eau contaminée par des bactéries ou du plomb lors de sa stagnation dans les canalisations. Pour un geste écoresponsable, gardez l’eau ainsi écoulée pour arroser vos plantes ou faire le ménage.

2. Préférer l’eau froide pour cuire des aliments

Car votre ballon d’eau chaude constitue un milieu favorable au développement de germes.

3. Laisser l’eau dans une carafe au frais avant de la boire

Ceci permet surtout d’éviter le goût de chlore très désagréable que l’on retrouve dans l’eau du robinet que l’on boit aussitôt.

4. Avoir recours aux carafes filtrantes
Et vous, buvez-vous votre eau du robinet ou plutôt de l’eau en bouteille ? Avez-vous une solution filtrante dont vous êtes satisfait ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

4.3 4 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

30 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Agnes
Agnes
4 mois il y a

Bonjour, le prix des carafes filtrantes est assez élevé. J’utilise un bâton de charbon « binchotan », bien moins onéreux, 10 euros, il dure 6 mois, ainsi que des perles de céramique qui durent la vie. Je n’ai pas fait d’analyse de mon eau du robinet ainsi filtrée, mais je suis satisfaite.

Jacquet
Jacquet
4 mois il y a

Bonjour votre article sur l’eau est très intéressant mais un peu flippant aussi !… je bois de l’eau en bouteille m’ont roucous ou volvic est ce de bonne marques ou sont elles aussi pollué que les autres ? Que me conseillez vous ? Cordialement Emmanuelle

Guyan
Guyan
4 mois il y a

Bonjour,
Oui la FontaineO de NaturellementO! filtre, dynamise, desacidifie et minéralise l’eau juste comme il faut !
Produit français garanti 10 ans, c’est grâce à la céramique micro-poreuse, la silice marine, la zeolithe et le charbon actif de fibre de coco qu’elle peut apporter des solutions concrètes et naturelles pour avoir une eau réellement de qualité et bénéfique en tous points !

Bobinet
Bobinet
4 mois il y a

bonjour, c’est une question que j’ai, je suis intéressée mais nous achetons de l’eau en bouteille, chère, fatiguant, car nous avons un puits, et nous n’avons jamais analysé cette eau car c’est cher et il faut recommencer tous les 6 mois, donc, ma question est cet appareil peut-il enlever tous les pesticides nitrates etc. que notre eau du puits pourrait contenir ? merci pour votre réponse

cardonnet
cardonnet
4 mois il y a

bonjour oui j’utilise 2 procédés pour filtrer l’eau du robine: le binchotan et les billes de céramiques. Les carafes filtrantes sont trop chères mais mes deux procédés sont déjà pas mal

Poirier
Poirier
4 mois il y a

Bonjour,
Je viens de lire votre message sur l eau et je vous remercie. Cependant le mieux c est l eu du robinet ou en bouteilles.
Merci

Léon Lorfanfant
Léon Lorfanfant
4 mois il y a

J’utilise de l’eau de source que je filtre avec une Berkey et ça me donne toute satisfaction. C’est un peu cher au départ mais je considère que la santé n’a pas de prix.

Jean Bernard LASMARRIGUES
Jean Bernard LASMARRIGUES
4 mois il y a

Bonjour, merci de votre article sur la qualité de l’eau. Vos appréciations sur les eau de sources conditionnées en bouteilles plastiques est très pertinent.je sous crit également à la notion que la qualité de l’eau du robinet est tres disparate en fonction des territoires et des efforts des collectivitées,en faveur de l’eau…Vous soulignez en Ile de France,une eau particulièrement chargée en calcaire et chlore,entre autre…Cela est vrai pour Paris et certaines communes.Ailleur la situation est bien différente.Je vous invite à vous rapprocher du SEDIF,qui entre autre possède à Mery-sur-Oise l’usine de traitement d’eau la plus moderne d’Europe et a déja… Lire la suite »

Annick Lefaure
Annick Lefaure
4 mois il y a

Bonjour,
Je bois l’eau du robinet que je mets dans une carafe en verre, j’y ajoute des perles de céramique en laissant reposer une nuit.
Le goût de tout ce que je ressens à la sortie du robinet est atténué, bien ou pas ? Si vous pouvez me répondre à ce sujet je suis preneuse de tous les avis, merci.
Belle journée
Annick

Cerantola Robert
Cerantola Robert
4 mois il y a

Bonjour,
J’ai lu avec soin vos recommandations concernant l’eau du robinet ! Personnellement je n’en bois jamais et en bouteille encore moins ! Je puise mon eau au distributeur de mon frigo américain qui elle, passe par un filtre que l’on change régulièrement ! J’aimerais savoir si c’est mieux ?????

Bagnasco Martine
Bagnasco Martine
4 mois il y a

Bonjour, merci de votre étude très intéressante sur l’eau du robinet. Je vis à Sartène (Corse Sud) l’eau du robinet a un goût de javel très fort, donc eau en bouteille plastique! Si l’on pouvait avoir de l’eau bonne et sans danger au robinet ce serait merveilleux. Le système carafe filtrante Britta n’est pas génial, non plus et relativement cher. Peut-être, bientôt des solutions, afin de supprimer au maximum le plastique. Ce serait un grand pas pour l’écologie. Je l’espère de tout coeur. Bonne journée, à bientôt de vous lire;

Capelle
Capelle
4 mois il y a

J’utilisais une carafe brita mais je suis passée aux pierres de shungite qui donne un meilleur résultat au niveau gustatif et qui purifie mieux l’eau de mon point de vue

CATHERINE
CATHERINE
4 mois il y a

Bonjour,

Depuis des années, je filtre l’eau du robinet avec du charbon végétal activé acheté à Entre2-eaux et que je place dans une cafetière contenant un filtre en inox aux trous minuscules acheté chez Hagen Grote.
Merci pour tous vos articles intéressants.
Cordialement,
Catherine

odette allaert
odette allaert
4 mois il y a



Sylvie Guyomard
Sylvie Guyomard
4 mois il y a

Bonjour, J’ai toujours été très méfiante face à l’eau du robinet et je préférais acheter en bouteille de 5 litres, bien malheureusement en plastique, en surveillant que l’étiquette indique un résidu à sec en-dessous de 80mg. En rentrant de courses, je transférais cette eau dans des bouteilles en verre d’un litre pour la stocker au froid et dans le noir du frigidaire. C’était le mieux que je pouvais faire. Même ma nourriture bio était lavée avec cette eau. Mais quelle corvée que de porter et transporter ces packs d’eau… De plus, comme je suis une personne hypersensible, j’ai le sens… Lire la suite »

Capayrou Michèle
Capayrou Michèle
4 mois il y a

J’aimerais connaître le prix du filtre Ber… J’ai lu et relu votre mail, je n’ai trouvé aucun prix ???

Vous ne parlez pas non plus de la durée de vie du filtre
Pourquoi en faut-il 2 ou 4 ???

Quand faut-il les changer ???
Quel en est le prix ???

Merci de me répondre car je suis intéressée.

Debois
Debois
4 mois il y a

Pour une utilisation d’eau du robinet, utilisez le charbon bintochan 🙂

Emy
Emy
4 mois il y a

Bonjour,
je viens de lire votre article et ne peux que vous rejoindre dans la sensibilisation aux lecteurs dont vous faites preuve; j’utilise un filtre-robinet « HYDROPURE » Sérenity, c’est ma fille qui me l’a offert et je peux attester que l’eau a un goût plus agréable.
Merci pour vos infos ! je lis vos articles avec beaucoup d’attention.
A bientôt donc, a travers le petit écran

Muriel Allart
Muriel Allart
4 mois il y a

bonjour, Vous dites que l’eau du robinet est consommable et pure, j’en doute Ma fille 18 ans actuellement, souhaitait prendre deux kilos pour atteindre un poids en rapport avec sa taille 1m72, elle a été atteinte par le virus du covid en février 2021, aucuns symptômes, sauf… la perte de goût Elle a perdu du poids, beaucoup de poids, 18 kg en moins de trois mois et c’est à l’occasion d’un bilan sanguin pour savoir d’où provenait cette perte de poids qu’il y a eu la confirmation de la contamination par le virus à un taux très élevé Ma fille… Lire la suite »

VILLAREAL
VILLAREAL
4 mois il y a

Merci pour ces infos qui confirme ce que je savais depuis plus de 10 ans après avoir installé un osmoseur et des filtres à charbon par une entreprise qui m’a débarrassée de mon adoucisseur qui me coûtait cher en sel et en eau pour le rinçage des résines et me fournissait une eau corrosive, du fait de cet apport de sel mon robinet à rouillé ce qui m’a confirmé ses dires. j’étais Assistante Dentaire et quand nous avons dû changer notre équipement qui fuyait à cause de culligan que nous avions installé notre fournisseur nous a dit que la garantie… Lire la suite »

Rey-Dorène didier
Rey-Dorène didier
4 mois il y a

Bonjour, j’ ai en permanence au réfrigérateur quatre bouteilles pleines de un litre en verre d’ eau du robinet avec des bouchons « limonade ». J’ ai 64 ans et n’ ai quasiment jamais bu d’ eau minérale ni de source venant de bouteilles en plastique. Je pense que l’ eau du robinet reste l’ une des moins mauvaises solutions et en tout cas la plus simple.

Sylvie
Sylvie
4 mois il y a

Bonjour,
Merci pour votre article dont le contenu de l’article est indispensable à savoir.
Je transmets à mon entourage.
Bien cordialement,
Sylvie

Patricia
Patricia
4 mois il y a

Qu’en est-il de faire bouillir l’eau du robinet avant de la boire?

Hélène GUIOT
Hélène GUIOT
4 mois il y a

Bonjour, Je bois l’eau du robinet que je filtre avant avec un charbon binchotan qui a l’avantage de filtrer les pesticides dont le chlordécone (j’habite en Martinique). L’eau en bouteilles je suis contre, c’est cher, c’est lourd à porter quand on fait les courses, c’est volumineux à stocker et ici je ne suis même pas sûre qu’elle soit meilleure que l’eau du robinet. Vu l’endroit où je vis j’ai quand même un pack d’eau plate locale en cas de cyclone…. Le charbon binchotan est la meilleure solution que j’ai trouvée, parce que les super filtres Berkley déjà c’est très cher… Lire la suite »

Guy Rochefort
Guy Rochefort
4 mois il y a

En 1990, à cause d’un changement de lieu d’emploi, je suis déménagé dans une autre ville. Les premiers étés passés dans ma nouvelle ville, je subissais en moyenne deux gastro-entérites chaque été. Pendant l’hiver suivant, je me suis équipé d’un refroidisseur d’eau et j’ai acheté de l’eau filtrée. Je n’ai plus jamais subi de gastro-entérite par la suite.

Molenat nicole
Molenat nicole
4 mois il y a

Pour ma part j utilise une carafe filtrante
Et je lis régulièrement votre page santé
Merci.

Francoise
Francoise
4 mois il y a

Bonjour

Je ne bois et n’ai toujours bu que de l’eau du robinet et je déteste les eaux pétillantes
Je mets du charbon Biotan dans une carafe tous les jours et c’est bon.
Je travaille en Allemagne ou l’on ne boit que de l’eau en bouteilles et de plus gazeuses ce que je trouve aberrant pour un pays qui se dit écolo !!

Bobinet
Bobinet
4 mois il y a

Je m’appelle Chantal Bobinet j’ai posé une question, comment puis-je avoir la réponse ? merci

Laurent Tessier
Éditeur
Laurent Tessier
4 mois il y a
Répondre à  Bobinet

Bonjour Chantal. Les filtres Berkey devraient pouvoir résoudre votre problème. Le mieux est que vous vous renseigniez directement auprès du fabriquant.
https://www.berkeyexpert.fr/filtres-a-eau-berkey?gclid=Cj0KCQjw-daUBhCIARIsALbkjSbRJ1uimuIlMt6XhdjoWfBbswJkiR3n78rjK2R6Bk4OTfSZ7v31vxMaAlq1EALw_wcB

Bien à vous.

Laurent.

Alex
Alex
4 mois il y a

Bonjour, j’utilise un filtre berkey depuis trois mois pour boire, cuisiner et brosser mes dents. Ce dernier filtre les bactéries, virus, pesticide, métaux lourd. Confirmé par une analyse scientifique. Mes troubles digestifs n’existent plus. J’utilisais une crafe filtrante, qui améliorait le gout, mais ne filtrait pas les pesticides, les traces de médicaments etc. Il existe une autre marque, Berkelfed moins cher avec le même résultat. Si vous buvez de l’eau en bouteille l’achat est rentabilisé: gain de 1000 euros par an. J’ai payé 450 euros pour une cuve de 8 litres avec deux filtres à changer en 2028. Ces filtres… Lire la suite »

Partagez-nous

30
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close