Le protocole pour mettre un frein à la maladie de Basedow - Nouvelle Page Santé

Le protocole pour mettre un frein à la maladie de Basedow

Je vous parlais il y a peu de la thyroïde et notamment de l’hypothyroïdie qui est la maladie la plus fréquente de ce petit organe (vous pouvez consulter mon message à ce sujet ici).

Certains d’entre vous m’ont fait remarquer que leur problème à eux était exactement l’inverse : un métabolisme hyperactif caractéristique de l’hyperthyroïdie.

Comme Catherine qui m’a écrit :

Alors Catherine, et vous tous qui souffrez de la maladie de Basedow, ce message s’adresse à vous !

Et je vous le dis tout de suite, oui, il est possible d’atténuer durablement les symptômes de ce trouble.

Héréditaire, mais pas que

La maladie de Basedow est dans la plupart des cas héréditaire mais plusieurs facteurs peuvent favoriser sa survenue.

Parmi eux, on compte :

  • une intoxication aux métaux lourds (mercure, plomb, aluminium…)
  • le stress
  • un déséquilibre en oligo-métaux (sélénium, cuivre, manganèse, zinc)
  • le tabagisme
  • une insuffisance rénale ou hépatique
  • la prise de médicaments comme les traitements iodés, les contraceptifs oraux, les glucocorticoïdes…
  • une immunité défaillante

Dans tous les cas, le métabolisme s’emballe et l’organisme est alors en surchauffe avec pour résultats :

  • une fatigue importante
  • une faiblesse musculaire
  • une agitation permanente
  • une perte de poids
  • des troubles digestifs comme la diarrhée
  • une transpiration excessive
  • une soif importante
  • une accélération du rythme cardiaque et/ou palpitations, éventuellement une insuffisance cardiaque dans les formes sévères
  • une intolérance à la chaleur
  • des tremblements

Mais bien sûr, le signe le plus visible d’un dérèglement de la thyroïde en “hyper”, c’est la formation d’un goitre.

Le cou se met à gonfler à la base en raison d’une augmentation du volume de la thyroïde qui se déclare quand le système immunitaire produit des anticorps (anti-récepteurs à la TSH, appelés TRAK) qui viennent stimuler la thyroïde de façon inappropriée conduisant à la production excessive des hormones T3 et T4.

Ces TRAK peuvent également avoir pour cible les muscles oculo-moteurs, ce qui provoque alors leur inflammation. Dans ce cas, ce sont les yeux qui vont devenir globuleux (on parle d’exophtalmie).

Si vous êtes une femme, vous avez 10 fois plus de risques de souffrir d’hyperthyroïdie

La maladie de Basedow touche bien plus fréquemment les femmes que les hommes. On compte entre cinq et dix femmes atteintes pour un homme.

Lors d’une grossesse, l’hyperthyroïdie peut se révéler problématique, tant pour la mère que pour le bébé.

Le risque d’accouchement prématuré, de malformations chez le fœtus ou de troubles fonctionnels chez le futur enfant sont réels.

C’est pourquoi il est indispensable de traiter la maladie de Basedow avant le début de la grossesse. 

Le protocole naturel qui calme la thyroïde

L’hyperthyroïdie lorsqu’elle devient trop importante est classiquement traitée avec des médicaments qui vont bloquer la synthèse des hormones thyroïdiennes (Basdène, Néo-mercazole).

Le problème, c’est que ces médicaments présentent de nombreux effets secondaires : réactions allergiques, atteintes du foie, baisse des globules blancs, …

Je vous recommande donc, avant de vous lancer dans un traitement médicamenteux lourd, d’essayer les remèdes naturels, en accord avec votre médecin bien sûr.

Voici mon protocole en plusieurs points :

  1. Côté alimentation :

L’idée est de calmer la glande thyroïde et de contrer les effets néfastes induits par l’hyperthyroïdie.

Tout d’abord il vous faudra éviter les aliments qui sont riches en iode car cette dernière est le « carburant » de la thyroïde.

Les produits de la mer sont ceux auxquels on pense en premier et c’est tout à fait exact.

Attention toutefois à ne pas consommer en trop grande quantité les œufs, les produits laitiers, le sel iodé, les épinards ou encore les céréales qui contiennent également un peu d’iode.

Les excitants comme le café et le thé sont également à éviter car en cas d’hyperthyroïdie il convient de mettre l’organisme au repos.

Au quotidien donnez la priorité aux aliments à teneur élevée en protéines et en nutriments afin de préserver vos réserves musculaires et que la fatigue ne soit trop handicapante.

Un métabolisme qui fonctionne à plein régime peut accélérer la génération de radicaux libres.

Veillez alors à avoir des repas riches en antioxydants.

Le mieux pour cela est d’adopter le régime méditerranéen qui comprend beaucoup de fruits et légumes frais.

Des recherches suggèrent qu’une production accrue d’hormones thyroïdiennes peut augmenter le risque d’ostéoporose et de fractures1.

Il vous faudra par conséquent avoir de bons apports en calcium tout en évitant les produits laitiers.

Pour cela pensez aux herbes aromatiques (basilic, sarriette, origan, marjolaine, thym…), aux  graines (pavot, fenouil, sésame, cumin, chia…), aux oléagineux (amandes, noix, noisettes, noix de cajou…), les crucifères (chou vert, chou frisé, brocolis), les blettes, les fruits secs (figues, dattes), les légumineuses (haricots rouges et blancs, pois chiches…)

2. Côté homéopathie

De nombreux remèdes homéopathiques peuvent aider à réduire les symptômes de la maladie de Basedow.
En voici quelques uns :

  • Iodum 15 CH (5 granules le matin )
  • Arsenicum iodatum 4 à 9 CH (3 granules trois fois par jour)
  • Lachesis 9 CH lorsque l’hyperthyroïdie se déclenche aux alentours de la ménopause (3 granules matin et soir)
  • Lycopus en cas de tachycardie 9 CH (3 granules trois fois par jour)
  • Spigelia 7 à 15 CH (3 granules trois fois par jour)
3. Côté phytothérapie

Les lamiacées sont les plantes les plus adaptées en cas d’hyperthyroïdie.

Ce sont pour la plupart des plantes herbacées (annuelles ou vivaces) et souvent aromatiques qui produisent des huiles essentielles.

Le lycope ( Lycopus europaeus ) freine la production d’hormones T3 et T4 et favorise leur élimination urinaire2.

Ainsi, on constate une diminution des symptômes désagréables tels que les troubles cardiaques, la formation du goitre, la sudation excessive ou encore l’hypertension3.

Prévoyez 15 à 20 gouttes matin et soir de teinture mère pendant 2 mois minimum pour avoir les premiers résultats.

Vous pourrez ensuite procéder par cures de 15 jours, espacées d’une semaine jusqu’à la stabilisation de votre hyperthyroïdie.

L’emploi chez les femmes enceintes et allaitantes est déconseillé.

4. Côté huile essentielle

S’il est une huile essentielle à retenir c’est bien celle de myrrhe.

Elle est parfaite pour calmer l’emballement de la thyroïde.

25 gouttes d’HE de myrrhe (1 ml) à diluer dans 15 ml d’huile d’amande douce.

Appliquez matin et soir en massage doux sur la thyroïde jusqu’à pénétration complète.

L’huile essentielle de myrrhe ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants de moins de 6 ans.

Demandez un avis médical avant utilisation pour les personnes asthmatiques et épileptiques. 

Je vous disais également que parmi les causes courantes de l’hyperthyroïdie, on trouvait le stress. C’est un axe important à prendre en compte dans votre traitement.

Le yoga, le Qi Gong ou la méditation seront alors des activités idéales en soutien de ce protocole.
Il vous faudra également beaucoup de repos.

J’espère que ces conseils vous aideront.

Et vous souffrez-vous d’hyperthyroïdie ? Comment la soignez-vous ?

5 2 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie-Claire de H
Marie-Claire de H
5 mois il y a

Bonjour, en 1990 on m’a dignostiqué un BASEDOW aigu. J’habitais Nancy et Tchernobyl avait frappé et franchit la frontière… en plus d’un choc émotionnel très important, le père de mes deux filles me quittant du jour au lendemain…. J’ai eu deux années de traitement car mes analyses étaient DIX FOIS supérieures aux maxima !!! J’ai fini par avoir une ablation sub totale de ma thyroïde en 1992 car le Cynomel et Néomercazol (si ma mémoire est exacte) n’ont pas suffit à me guérir. Depuis je suis sous LEVOTHYROX en France et LTYROXINE en Belgique, et équilibrée depuis. Je dois dire… Lire la suite »

Somé
Somé
5 mois il y a

Merci pour votre article qui m’a bien édifié.Je suis un homme, 70ans souffrant d’hyperthyroïdie. Je prend CARBIGENE en traitement médical. Il est question d’intervention chirurgicale mais rien n’est décidé? Qu’en pensez-vous?

CROIZE Paulette
CROIZE Paulette
5 mois il y a

Bonjour
Merci de parler enfin de l’ hyperthyroïdie qui n’est pas exceptionnelle. Que penser des normes fixées pour les hormones T3 et T4 ?Que faire lorsque celles ci atteignent les limites supérieures autorisées tout en restant dans la fourchette ? Dans ce cas la Médecine ne reconnait pas l’ hyperthyroïdie même si vous en subissez un certain nombre de symptômes ? C’est un réel problème pour les personnes atteintes .

HIRON
HIRON
5 mois il y a

Bonsoir, Cela fait 40 ans, je souffrais d’hyperthyroidie ensuite d’hypothyrodie! En arrêt pendant quatre mois! J’ai refusé l’intervention même si un chef de service d’un grand hopital m’adit: Vous avez sûrement un cancer! Je n’étais pourtant pas bien du tout et ma réponse a été: Je ne veux pas me faire opéré, un cancer nous pouvons en guérir! J’ai été traitée de malade au comportement original! J’ai continué le travail que je faisais déjà en différentes thérapies pour déraciner le mal, comprendre!Longue histoire familiale!!! Plus homéopathie anthroposophique avecdifférentes techniques de massages dont l’ayurvéda, des soins spirituels… A l’époque cinq personnes… Lire la suite »

As you
As you
5 mois il y a
Répondre à  HIRON

Bonjour,je souffre exactement du meme probleme,je refuse l’intervention,j’aimerai bien avoir plus de detail et de conseil de votre part,merci

Michèle
5 mois il y a

Bonsoir, je suis née avec une hyperthyroïdie, dans mon cas c est héréditaire, mon hyper a toujours été incontrôlable et j ai une insuffisance cardiaque tellement elle est sévère. Comme j ai dit on m.a fait avaler de l iode 131. Mais ça n à rien fait et…on me donne du L TYROXINE ( levorytirox ) pour une hyperthyroïdie héréditaire. Ke spécialiste ne veut plus me voir car il dit qu il ne sait rien faire ..et qu il n en a rien à foutre non plus!! Véridique!! Je suis du métier mais personne ne veut m’aider, je suis signalée… Lire la suite »

Beaud
Beaud
5 mois il y a

Pour tout déséquilibre, notamment de la thyroïde, mais pas seulement, et que ce soit hypo- ou hyper, l’endocrinologie fait des merveilles (appareil Equilios). Le mieux est de consulter le site. Cordialement, B. Beaud

https://www.endocrino-psychologie.org/

Blainville
Blainville
5 mois il y a

Bonjour, j’ai été traitée au thyrozol pdt plusieurs années… qd mon Endocrino m’a dit qu’il fallait enlever la thyroïde, j’ai refusé et je me suis fait faire un rééquilibrage de tous les organes 6 séances ( méthode?) qui m’a permis de réduire le dosage du thyrozol. J’ai donc pu arrêter et depuis je prends des sels de shussler n’15 a raison de 4 le matin et 10 granules d’iodium 15ch le dimanche .
cdt

Viviane Pene
Viviane Pene
5 mois il y a

Bonjour,merci pour vos conseils de traitement au naturel pour l hypertiroide dont je suis atteinte depuis peu,je prend déjà de la lycope et des granulés de tyroidea 15ch,mais comme c est très récent,et que je viens de refaire une prise de sang,je n ai pas encore le résultat,mais je prend aussi du collagène marin depuis une année pour mon arthrose,et je me pose la question si ce ne serait pas ça qui aurait provoqué mon hypertiroide,et s il faudrait que j arrêté de en prendre,vu qu il doit y avoir de l iodé dedans comme c est a base de… Lire la suite »

pascaud
pascaud
5 mois il y a

j’ai ete opêre ide la throide donc plus de problemes merc

Eliane Baeyens
Eliane Baeyens
5 mois il y a

Bonjour, effectivement peu d’article a propos de cette pathologie très invalidante dont vous faites une description trop courte. C’est avec la ménopause qu’à surgit cette maladie sournoise qui ne dit son nom qu’au bout d’un long temps où les malaises, Diarrhée, tremblements, douleurs intense de la poitrine, crampes de tout le corps, depression, crise de colères, appétit incontrôlable, etc… Heureusement mon petit fils est né le qui présentait une intolérance au lactose nous a amené à faire de nombreuses recherches et m’a permis de comprendre que cette intolérance et aussi celle au gluten pouvait être à l’origine de ces troubles.… Lire la suite »

Ambroisie
Ambroisie
5 mois il y a

Bonjour. 2013, diagnostic de base Dow. « Je n’ai jamais vu de résultats aussi catastrophiques ! » m’assene-t-on … Mon monde s’écroule. Mais energeticienne, je refuse l’inévitable opération d’ablation, et ne retourne pas voir les médecins trop alarmistes à mon goût. Tout s’est calmé grâce aux soins énergétiques seuls. 2021, de nouvelles indications d’hyperthyroïdie grave. Là aussi je refuse l’inévitable et c’est la diète Medical Medium qui m’aide à m’en sortir… le stress est un des facteurs , sinon LE facteur, qui est le plus problématique, associé aux nombreuses irradiations que l’on subit chaque jour à notre insu, y compris et surtout… Lire la suite »

Partagez-nous

12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close