L'arbre à beurre africain - Nouvelle Page Santé

L’arbre à beurre africain

Au cœur des savanes arborées d’Afrique pousse un arbre majestueux, précieux pour les familles vivant à proximité.

Vous le connaissez sans doute pour son action sur la peau ou les cheveux.

Mais ses autres vertus thérapeutiques traditionnelles ont été, à tort, un peu oubliées.

Laissez-moi vous parler du Vitellaria paradoxa plus connu sous le nom de karité.

L’arbre bicentenaire

Avez-vous déjà vu un karité ?

Sans en avoir l’air, ce joli arbre vit environ deux siècles.

Vers 50 ans, lorsqu’il atteint sa maturité, il est au summum de sa production de fruits. Il donne alors 20 kg de fruits par an.

Lorsqu’il est découvert et répertorié au XIVème siècle par Ibn Battuta, un voyageur marocain, les fruits de cet arbre étaient déjà utilisés à des fins culinaires, thérapeutiques et cosmétiques.

Les populations locales tapissaient l’intérieur de leurs narines avec le « beurre » extrait de ses fruits afin de soigner les affections respiratoires.

Appliqué sur la peau, il révélait toute sa douceur en soignant irritations et sécheresse.

Quant à la pulpe, charnue et sucrée, elle était couramment consommée.

De la tradition à l’industrialisation

Dès la fin du XIXème siècle le commerce du beurre de karité bat son plein entre l’Afrique et l’Occident.

A l’origine, l’exportation des amandes de karité était destinée à l’industrie agroalimentaire.

Les plus grandes raffineries de karité se situent alors aux Pays-Bas et au Danemark où l’on traite le beurre brut pour obtenir un produit raffiné riche et onctueux.

Mais depuis une vingtaine d’années, c’est pour son aspect cosmétique que le karité est recherché.

Devant ce succès, de nombreuses sociétés européennes ont donc installé des comptoirs de négoce et de raffinage directement dans les régions peuplées de karité.

Mais la qualité du beurre de karité, souvent trop et mal raffiné, n’était pas au rendez-vous.

Depuis 2011, un syndicat du karité1 s’est créé et veille à ce que le commerce équitable trouve sa place face à la production industrielle.

Un beurre de meilleure qualité (plus brut), des conditions de travail dignes pour les producteurs locaux et une industrie durable sont en train d’émerger peu à peu, pour le bien de tous.

Cicatrisant, anti-inflammatoire et antioxydant… le saviez-vous ?

Le beurre de karité est une matière grasse solide, blanche lorsqu’il est raffiné, ou jaune ivoire lorsqu’il est brut.

Il a des propriétés cicatrisantes, réparatrices, anti-inflammatoires, antioxydantes et désinfectantes en raison de sa composition particulière.

On y trouve essentiellement :
– Différents acides gras insaturés comme les acides oléique, palmitique et linoléique ;
– Des bioactifs anti-inflammatoires, et antibactériens tels que les triterpènes ou l’acide cinnamique ;
– Et des antioxydants comme les catéchines (polyphénols) et les vitamines A et E.

Pour bénéficier de toutes les vertus du beurre de karité je vous invite à privilégier un beurre de karité brut (non raffiné, non traité), certifié bio et vierge c’est-à-dire n’ayant pas subi de processus de transformation industrielle.
Vous pouvez, par exemple, vous en procurer sur le site de Karethic : https://karethic.com/comment-reconnaitre-le-beurre-de-karite-naturel/

Évitez donc les produits de soins courants tout faits, comme les crèmes, les shampoings, les baumes, qui sont constitués de multiples ingrédients plus ou moins nocifs et dont le karité est ultra raffiné.

Si vous souhaitez lui donner une texture plus facile à appliquer vous pouvez confectionner vos soins en mélangeant votre beurre de karité brut avec une huile végétale de votre choix jusqu’à obtenir la texture désirée.

L’huile d’amande douce est parfaite si vous voulez réaliser un soin pour la peau, et je vous recommande l’huile d’olive pour les cheveux.

Chauffez dans la paume de vos mains votre préparation et appliquez-la sur le corps, le visage ou les cheveux à votre convenance.

Avec le beurre de karité, fini la peau sèche !

Il apaise, régénère, répare, cicatrise, prévient le vieillissement cutané et a une action antibactérienne.
Les femmes africaines qui souffrent souvent d’une peau un peu sèche le savent bien. Le film que le karité crée sur la peau permet de garder une bonne hydratation simplement en retenant l’eau contenue dans votre épiderme.

C’est un nourrissant exceptionnel qui répare les mains et les pieds secs et fendillés, qui atténue le feu du rasoir, et donne à la peau une douceur incomparable. Il suffit de l’appliquer jusqu’à pénétration complète.

Pour les peaux très abîmées ou crevassées, au niveau des talons par exemple, vous pouvez appliquer une couche plus épaisse, enfiler une paire de chaussettes et laisser agir toute la nuit. Répétez l’opération jusqu’à retrouver des pieds tout doux.

Si vous avez des problèmes de type eczéma sec ou dermite, le beurre de karité peut également vous soulager. Ses vertus anti-inflammatoires associées à son pouvoir protecteur de l’hydratation sont tout indiquées2.

En cas de cicatrices ou de vergetures pensez-y ! Encore une fois, c’est la tradition africaine qui doit vous inspirer : les femmes l’utilisent beaucoup à ces fins.

Pensez-y aussi pour les bébés car il est parfait pour soigner les peaux sensibles. Les femmes s’en servent traditionnellement pour soigner les fesses fragiles des nourrissons. En formant une barrière protectrice entre la peau du bébé et la couche, le beurre de karité soulage les rougeurs et prévient les érythèmes fessiers.

Si vous voulez redonner un coup de jeune à votre peau, sachez que le beurre de karité sera tout aussi efficace que les crèmes hors de prix. Ses antioxydants et la protection contre les UVA/UVB qu’il apporte permettent non seulement de régénérer les peaux qui commencent à se rider mais aussi de les préserver des effets du soleil (sa protection est modeste mais elle est bien réelle3, 4).

Cheveux terne, pensez au karité !

Pour prendre soin d’une chevelure en berne, rien de tel que le beurre de karité. Il nourrit les cheveux secs, apaise le cuir chevelu, et répare les fourches.

Pour les cheveux bouclés, frisés ou crépus c’est une panacée. Appliquez du beurre de karité en masque capillaire 1 à 2 fois par semaine.

Mon conseil : grâce à la protection solaire qu’il procure le beurre de karité vous évitera de revenir de vacances avec des cheveux en piteux état.

En cas de pellicules sèches, qui sont souvent difficiles à combattre, il peut être une solution.

Pour tout problème capillaire faites fondre une noix de beurre de karité au bain-marie, puis, massez le cuir chevelu de la racine jusqu’aux pointes en effectuant des mouvements circulaires. Enveloppez votre chevelure dans une serviette chaude et laissez agir une trentaine de minutes.

Vous pouvez rincer vos cheveux ou garder ce masque protecteur tout au long de la journée (dans ce cas ayez la main légère sur la quantité que vous appliquerez).

Et pour la cuisine, c’est aussi possible !

Cuisiner avec du beurre de karité, non seulement c’est possible mais en plus c’est bon pour la santé !

Une vaste étude menée au Ghana autour de l’hypertension a donné des résultats inattendus.

Il a été constaté que les hommes et les femmes consommant du beurre de karité étaient associés à une diminution de 2,43 mmHg de la tension systolique et de 1,78 mmHg de la tension diastolique par rapport aux foyers cuisinant avec d’autres huiles végétales.

Le beurre de karité est fréquemment utilisé dans la cuisine africaine pour réaliser des fritures, ou en corps gras dans les sauces. Il peut aussi être utilisé pour la cuisson des aliments, en lieu et place d’une noix de beurre ou d’un filet d’huile dans la poêle.

Mais attention, seulement dans une version pure, non raffinée et non parfumée. N’utilisez jamais les crèmes au karité vouées à la cosmétique !

J’insiste sur la nécessité de vous procurer un beurre de karité pur. Vérifiez bien sa couleur qui doit être jaune.

Fiez-vous également à votre nez : s’il sent fort, ce n’est pas bon signe. Un beurre brut de karité aura une légère odeur de noisette.

Alors à vos fourneaux !

Et vous, utilisez-vous déjà le karité dans votre quotidien ? Comment ? Répondez-moi en commentaires de ce message.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean
Jean
6 mois il y a

Nous l’utilisons depuis plus de 10 ans, le pur, le jaune, le brut, bio non chauffé .Mais à l’époque pas toujours facile à trouver. Nous confirmons les bénéfices que vous citez.
Les petits enfants ont noté l’absence de parfum incorporé.

Myenwa Antou
Myenwa Antou
6 mois il y a

Merci bien le frère, enfin une plante africaine à l’honneur

J’utilise beaucoup le beurre de karité, mais aussi ses feuilles, Écorces et racines pour les soins divers.

Merci encore

ANTOU, depuis la côte d’Ivoire ( Abidjan).

Françoise
Françoise
6 mois il y a

merci pour cet article sur le beurre de karaté. La nature c’est vraiment beau.retour à une médecine humaniste avec ces produits simples mais tellement exceptionnels.

Huguette Laynet
Huguette Laynet
6 mois il y a

Je l,utilise pour bronzer et en masque pour mes cheuveux

roland
roland
6 mois il y a

Oui le beurre de karite et un produit magique , comme l’aloevera.J’utilisse le karite depuis mes premiers voyages en Afrique , effectivement pour des lesions ou des gratouilles il va tres bien.

Aurore A
Aurore A
6 mois il y a

J’utilise le brut depuis plusieurs années sur moi mais aussi mes animaux. Je vais tester le côté alimentaire. Merci beaucoup.

Vividu49
Vividu49
6 mois il y a

J’en mets tous les soirs sur les lèvres

Francette LANCELOT
Francette LANCELOT
6 mois il y a

Bonjour,
J’utilise le beurre de karité depuis plus de 30 ans. Mon fils avait des boutons sur tout le corps quand il était bébé, je n’arrivait pas à m’en débarrassé avec tous les produits prescrits par les médecins. Un jour j’ai entendu quelqu’un en parler à la radio, j’en ai acheté et en moins de 2 jours tous les boutons avaient disparu. Donc depuis, je l’utile pour mes cheveux et le corps.

Hélène GUIOT
Hélène GUIOT
6 mois il y a

Ca fait longtemps que j’utilise le beurre de Karité, j’ai commencé comme tout le monde avec une crème pour les mains 15 % de chez l’Occitane qui travaille avec des producteurs Burkinabés du commerce éthique, les femmes qui trient les noix ont un VRAI salaire et ça change toute leur vie. A part ça j’ai eu la chance dans mon ile de croiser des femmes Burkinabés qui en importent de là bas, il est pur, non seulement sans parfum ajouté, mais son odeur naturelle est délicieuse à mon avis. Je m’en sers pour les massages, en mélange avec une huile… Lire la suite »

Asta
Asta
6 mois il y a

Oui, le beurre de karité a toutes ces vertus que vous citez… Il a une saveur qui rend son goût unique dans la sauce. J’ai surtout noté que l’utiliser dans la sauce, c’est un moyen efficace pour lutter contre la constipation.

dubuc
6 mois il y a

bonsoir on dirai un arganier

Carole
Carole
6 mois il y a

Bonjour M. Tessier et à toute l’équipe !

Mille mercis pour cet article très complet de la part de toute l’équipe Karethic et les 700 femmes productrices du karité Grand Cru du Bénin.

Pour encourager toutes les productrices de karité dans toute l’Afrique et leur permettre d’améliorer leur revenus grâce à l’apiculture durable tout en préservant les arbres de karité et les abeilles, l’Alliance Internationale pour les Femmes du Karité a été lancée.
Pour en savoir plus : https://www.aifk.fr/

Carole Tawema

Suivez-nous sur Facebook

12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close