La peste et les quatre voleurs - Nouvelle Page Santé

La peste et les quatre voleurs

Formule à tout faire quand les épidémies démarrent

C’est en fouinant dans les registres paroissiaux de Couiza (commune française située dans le sud-ouest du département de l’Aude) pour compléter son arbre généalogique que Catherine Clergue a fait une bien belle découverte : quelques notes écrites sur un feuillet daté de 1721.

L’histoire ne dit pas si elle a pu retrouver la trace de ses ancêtres mais elle pourrait bien avoir découvert la recette originelle d’un remède légendaire : le vinaigre des quatre voleurs !

Une date de triste mémoire

L’année 1721 nous ramène à la dernière grande épidémie de peste en France qui débuta à Marseille un an plus tôt.

Elle fera en tout 100 000 victimes et ravagea notamment toute la Provence.

Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que le curé de la paroisse de Couiza ait consigné dans les registres de sa paroisse quantité de recettes médicinales contre les fièvres, l’asthme, et… la peste.

Voici la retranscription de ce qu’on peut lire sur le feuillet exhumé par Catherine Clergue 300 ans plus tard1.

« 1721 Remède préservatif pour la peste, et fièvres malignes, dit vinaigre des quatre voleurs.
Il est ainsi dit, a cause que dans un temps de peste, a Toulouse quatre voleurs se meloint parmy les pestiferés et pilloint impunement dans les maisons infectes sans prendre le mal, lesquels voleurs ayant été pris et condamnés declarerent le preservatif suivant.
Prenés deux pots de bon vinaigre dans lesquels il faut mettre une poignée de rüe, autant de sauge, autant de menthe, autant de romarin, autant de lavande autrement dit aspic, autant de petit absynthe, autant de marjolaine, faites infuser le tout pendant huit jours sur des cendres chaudes ou au soleil, coulés ladite liqueur en exprimant les herbes, faites y fondre ensuitte une once de canfre, ce que vous garderés dans une bouteille.
De cela il faut s’en frotter les temples, les narrines et en rincer la bouche tous les jours. »

Incroyable témoignage !

Il atteste de l’histoire communément répandue que pendant l’épidémie de peste qui sévit à Toulouse en 1628, 4 voleurs avaient pour (mauvaise) habitude de s’introduire dans les maisons pour en détrousser les habitants, et cela sans jamais contracter la maladie.

Une fois arrêtés ils échangèrent leur vie contre leur secret : ils se frictionnaient le corps, les mains et le visage avec une macération de plantes et de vinaigre, une potion qui les gardait à l’abri de la contagion.

Comme quoi, les légendes ne sont parfois pas si loin de la vérité.

La recette du « vinaigre antiseptique »

Les macérations de plantes aromatiques et médicinales possédant des propriétés antiseptiques dans du vinaigre, ou du vin, sont une vieille tradition.

Chaque région de France et de Navarre possédait sans doute sa propre recette en fonction des plantes locales.

Les vinaigres guérisseurs étaient bien connus et fréquemment utilisés sans doute depuis l’antiquité.

Il y aurait une centaine de formules du même type, dont le vinaigre virginal, le vinaigre pontifical, le vinaigre de Vénus, mais celui qui a traversé les âges est bel et bien le vinaigre des quatre voleurs !

Il fut même inscrit au codex de la pharmacopée française dès 1748 sous le nom de « Vinaigre antiseptique ».

Si l’on se réfère au texte trouvé à Couiza le vinaigre des quatre voleurs était à l’origine composé de :

  • La rue officinale (cette plante toxique a la réputation d’avoir des vertus toniques et stimulantes lorsqu’elle est employée à petite dose, mais je vous déconseille de l’utiliser pour une recette maison) ;
  • La sauge ;
  • La menthe ;
  • Le romarin ;
  • La lavande aspic ;
  • L’absinthe ;
  • La marjolaine ;
  • Le camphre ;
  • Et bien sûr, le vinaigre.

Depuis, la composition a quelque peu changé et on peut y trouver, selon les formules, la synergie suivante :

  • Le vinaigre de cidre : dépuratif, draineur, purifiant et nettoyant pour la peau ;
  • L’ail : antibactérien, fongicide, vermifuge ;
  • La cannelle : antiseptique et stimulante ;
  • Le girofle : antiseptique et tonifiante ;
  • L’absinthe : tonique pour la sphère digestive, vermifuge et antiseptique, combat la fièvre ;
  • La lavande : calmante ;
  • La menthe : antispasmodique ;
  • Le romarin : facilite la digestion, soutient la fonction hépatique et biliaire ;
  • La rue des jardins : tonique, vermifuge ;
  • La sauge sclarée : fortifiante, régule le sébum et la transpiration. Calme les démangeaisons ;
  • Le thym : antiseptique, tonique ;
  • La muscade : antiseptique, stimulante ;
  • La chicorée : tonique, dépurative ;
  • Le camphre naturel : antiseptique puissant, dégage les voies respiratoires, soulage les douleurs, tonique général.

Ces ingrédients macèrent durant 21 jours dans du vinaigre de cidre pour en extraire les principes actifs.

Fabriquez le vôtre

Vous pouvez, bien entendu, réaliser facilement votre propre vinaigre thérapeutique.
Il vous suffit de mettre dans un bocal en verre les herbes médicinales souhaitées selon votre région et la saison (environ 20g de chaque plante), d’ajouter une gousse d’ail, un bâton de cannelle et quelques clous de girofle.

Recouvrez le tout avec 1,5 l de vinaigre de cidre ou de vin bio.

Laissez macérer 3 semaines à l’abri de la lumière, filtrez et stockez à l’abri de la chaleur et de la lumière.

La préparation se conserve environ  18 mois.

Grippe, fatigue, maux de gorge, …

Avec sa synergie de plantes stimulantes et antibactériennes, le vinaigre des quatre voleurs permet de soulager bien des maux du quotidien.

Pour une utilisation interne :

Il renforce les défenses immunitaires : par exemple en prévention durant les périodes de grippe : prenez 1 cuillère à soupe par jour diluée dans un verre d’eau préalablement tiédie. Si vous êtes malade, vous pouvez prendre 3 cuillères à soupe par jour, toujours en dilution dans un verre d’eau tiède.

Il permet de détoxifier l’organisme et de contrer la fatigue : une cuillère à café à jeun diluée dans un verre d’eau tiède durant trois semaines.

Il soulage les maux de gorge en gargarisme, pur ou dilué.

Il dégage très efficacement les voies respiratoires en inhalation. Respirez simplement la vapeur d’une cuillère à soupe de vinaigre des quatre voleurs dilué dans un bol d’eau chaude.

Il aide à la digestion et à nettoyer les intestins en cas de gastro-entérite à raison d’une à trois cuillères à soupe par jour (pur ou dilué en fonction des symptômes).

Pour une utilisation externe :

Vous pouvez l’appliquer pur pour :

Désinfecter et adoucir la peau. Directement sur la peau à l’aide d’un coton ou d’une compresse ou, pourquoi pas, un verre de vinaigre dans votre bain ;

Apaiser les démangeaisons ;

Soulager les maux de bouche comme les aphtes (en gargarisme) ;

Soulager les piqûres d’insectes ;

Apaiser les courbatures (en friction) ;

Assainir le cuir chevelu et faire briller les cheveux (en friction) ;

Chasser les poux (enduisez l’ensemble de votre chevelure avec du vinaigre des 4 voleurs pur en insistant sur le cuir chevelu. Laissez agir pendant plusieurs heures, idéalement toute la nuit, et rincez à l’eau claire. Renouveler le soin tous les 2 à 3 jours, jusqu’à la fin de la contagion) ;

Désinfecter et assainir la maison.

Remède inattendu pour vos animaux de compagnie

Le vinaigre des 4 voleurs est également fort utile pour les animaux de compagnie.

Il est efficace contre les puces et apaise les irritations. Il faut cependant bien le diluer (trois cuillères à soupe dans un demi-litre d’eau). Frictionnez votre compagnon puis laissez agir une heure ou deux avant de bien le rincer à l’eau pure.

Veillez à bien respecter les contre-indications avant tout usage car le vinaigre des quatre voleurs contient du camphre naturel. Il est donc interdit aux enfants de moins de 7 ans, aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de troubles cardiaques.

On peut facilement se le procurer en magasin bio, dans certaines pharmacies ou sur internet.

Et vous, avez-vous du vinaigre des 4 voleurs dans vos placards ? Quelle utilisation en faites-vous ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 3 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Duriau
2 mois il y a

Bonjour , j’utilise ce remède pour mon chien ,efficace en PREVENTION des puces et tiques ,à vaporiser dans leur panier ! Parfum agréable !

martine delamare
martine delamare
2 mois il y a

moi ca fait 4 années que je l’utilise pour les piqures d’insectes l inhalations pour les rhumes gargarisme super le produit

janine
janine
2 mois il y a

j’ai redécouvert ce vinaigre par hasard sur une étagère dans une boutique bio…
je l’utilise régulièrement, chaque fois que je me sens un peu « patraque » j’ai 88 ans et je n’ai jamais de grippe…ni de « covid » !….

Prée
Prée
2 mois il y a

Je connais et c’est top de le faire connaître. Merci!!!

Pierrette C
2 mois il y a

Bonjour, je l’utilise une fois part semaine pour mon chat contre les puces et tiques.

Guir
Guir
2 mois il y a

J utilise le vinaigre des 4 voleurs en boisson à raison d une cuillère dans un litre d eau. Je l utilise également pour pour des problèmes de peau

Ann
Ann
1 mois il y a

Merci beaucoup pour ces précieuses informations qui nous changent des noms tordus de la chimie de laboratoire. Un peu d’oxygène et beaucoup de bon sens.

Suivez-nous sur Facebook

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close