La musique, la meilleure manière de se relier aux autres - Nouvelle Page Santé

La musique, la meilleure manière de se relier aux autres

couple de sénior dansant dans leur salon

Chers amis,

Je me souviens avec une étonnante précision de quelques souvenirs de ma petite enfance.

Tous, sans exception, sont rattachés à la musique.

Plus tard, au cours de ma vie, c’est elle qui m’a le plus aidé à surmonter des épreuves personnelles.

Les effets bénéfiques qu’elle procure sont infinis.

Science ou magie ?

Eh bien les deux !

Compagne d’une vie

Le souvenir d’enfance le plus présent dans mon esprit reste celui de l’année de mes quatre ans.

Mon père avait ramené un précieux trésor quelques années auparavant lors d’un voyage aux États-Unis.

Dans son sac à dos, il avait fait une place pour quelques disques alors introuvables en France.

Il y avait en particulier le fameux album de Janis Joplin, Big Brother and The Holding Company : Cheap thrills.

Depuis son retour, le disque passait de temps à autre à la maison.

Je me souviens qu’au début la voix rocailleuse, puissante et très particulière de Janis me faisait un peu peur, mais peu à peu, c’est l’émotion qui l’a emporté.

Je demandais alors à mes parents de le passer en boucle !

Depuis, j’ai bien grandi et mes goûts en matière de musique se sont affinés, diversifiés, sans jamais perdre de vue la seule chose qui importe à mes yeux : l’émotion.

Aujourd’hui j’apprécie aussi bien un nocturne de Chopin, qu’un concert impromptu de jazz manouche, ou un bon vieux rock’n’roll.

Pourtant, aucune musique ne me touche autant que celle de la fin des années 60.

Janis Joplin m’a marqué à jamais et avec elle les Doors, Cat Stevens, Otis Redding, les Beatles, Bob Dylan…

La machine à remonter le temps existe

Si, si, je vous assure !

Il suffit que vous entendiez par hasard une chanson qui a marqué votre adolescence et vous n’êtes plus au supermarché avec vos encombrants soucis à l’esprit.

Vous êtes soudainement projeté chez votre meilleur ami, pour votre première soirée sans les parents.

Des boutons plein la figure, une coupe de cheveux improbable, aux pieds les baskets achetées la veille pour l’occasion, vous serrez pour la première fois dans vos bras la fille (ou le garçon) qui fait battre votre cœur depuis la rentrée scolaire.

Que de souvenirs !

Une étude1 montre que « la musique entendue pendant l’enfance laisserait une impression durable sur les souvenirs autobiographiques, les préférences et les réponses émotionnelles. »

Je connais peu de personnes (aucune à vrai dire) pour qui la musique ne représente rien.

Certains en écoutent peu mais tous y sont sensibles d’une façon ou d’une autre.

Étant musicien, je peux le constater lorsque je joue devant mes amis.

Succès garanti… même avec des fausses notes !

C’est dans notre cerveau que la partition se joue

Lorsque l’on écoute de la musique, le circuit de la récompense (un système de notre cerveau lié au plaisir) est activé.

Parallèlement, de nombreuses aires cérébrales de notre cortex sont stimulées, notamment celles responsables de nos émotions.

Emmanuel Bigand, professeur de psychologie cognitive, s’est spécialisé dans l’étude des processus cognitifs impliqués dans la perception de la musique et a publié de nombreux articles sur le sujet.

Il en détaille le contenu dans un ouvrage2 écrit avec Barbara Tillmann, directrice de recherche au CNRS dont les travaux ont contribué à révéler le rôle bénéfique de la musique dans le traitement de certains troubles cognitifs.

Au fil des pages nous découvrons que la musique présente de multiples bienfaits pour l’éducation et la santé tout au long de l’existence.

La musique thérapeutique

La musique est un véritable traitement thérapeutique en soi.

D’après l’ouvrage d’Emmanuel Bigand, elle permet

  • de lutter contre le vieillissement cognitif ;
  • d’aider les enfants autistes à développer leur sens de l’empathie ;
  • et de soulager les pathologies du cerveau.

Elle contribue plus globalement à la création de nouveaux réseaux neuronaux et à la stimulation des connexions existantes.

Ceci est encore plus vrai lorsqu’on pratique un instrument.

Pour les malades d’Alzheimer, la musique a un pouvoir incroyable. Elle est utilisée pour diminuer leur anxiété.

La perte d’identité liée à la maladie est angoissante, mais en retrouvant des chansons de leur passé, les patients retrouvent le chemin de leur histoire.

Cela les soulage. Je trouve cela émouvant.

La meilleure manière de se relier aux autres

Il est prouvé que la musique favorise la cohésion sociale. Cela rejoint le fameux adage qui dit que la musique adoucit les mœurs.

Dans une étude3, les auteurs montrent que la musique a une valeur adaptative à travers la contagion émotionnelle, la cohésion sociale et l’amélioration du bien-être.

Des phénomènes d’harmonisation, d’unité, ont été démontrés lors de concerts chez les musiciens et les auditeurs que ce soit au niveau cardiaque ou au niveau cérébral.

La musique rassemble, elle permet à un groupe de ne faire plus qu’un.

Il ne faut pas perdre de vue que la musique est composée par des Hommes pour les Hommes afin d’apporter du bien-être.

C’est un acte de partage dans sa forme la plus pure.

Je ne peux m’empêcher d’y penser lorsque j’assiste à des festivals. Dès lors que la musique commence, il me semble que l’assemblée ne forme plus qu’un tout.

Un tout relié au Grand Tout de l’Univers ?

Qui sait ?

Lorsque nous écoutons de la musique, notre cerveau libère de la dopamine, la molécule qui rend heureux. Elle active des zones du cerveau similaires à la joie.

En cette période troublée par les conflits, la violence, les désaccords, ne serait-elle pas justement le moyen d’accorder nos violon et de jouer une partition plus bienveillante ?

Vous avez sans doute, vous aussi, des souvenirs précieux liés à la musique. Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à les partager avec nous tous en commentaire.

Si vous avez une sélection de musiques à écouter cet été, je suis preneur aussi ! Partagez-les moi dans les commentaires.

En attendant, que la mélodie du bonheur vous accompagne.

À bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

4 1 voter
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Daniele France
Daniele France
1 mois il y a

Oui c’est vrai, la musique EST tree importante
J’en ecoute tres souvent á la maison, en couture, lá surtout de la musique classique, qui me calme😄
In ancien souvenir, toujours present EST la chanson rain and tears de Demis Roussos !!
Oui c’est loin…et j’ai decouvert bien apres que c’etait en fait in morceau classique Pachelbel cannon !!!
Maid pour moi c’est toujours Rain and Tears

daniel Getiaux
daniel Getiaux
1 mois il y a

la musique c est ma vie a 85 ans j etudie avac mon violon bach

Jacques-Olivier Marfels
Jacques-Olivier Marfels
1 mois il y a

En ce qui concerne la musique en général, je ne peux qu’approuver vos dires. Mon expérience la plus émouvante est la dernière composition au piano de mon fils décédé malheureusement à 19 ans. Je me l’écoute de temps en temps, même si c’est très douloureux et me fait pleurer, car plus encore qu’avec les photos, les vidéos ou les écrits de mon fils, celui-ci est présent à travers ses notes de musique, me faisant ressentir, voire presque toucher son âme

michele
michele
1 mois il y a

merci pour ces bonnes informations

Gerard Bernos
Gerard Bernos
1 mois il y a

Merci pour cet article.

L’Amour est l’aimant qui tient la cohésion de l’Univers. Il est invisible, mais il est audible. La Musique est son véhicule, inducteur d’émotions et de sensations.

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close