La malbouffe à 29 centimes ! - Nouvelle Page Santé

La malbouffe à 29 centimes !

Vous en avez sans doute entendu parler ces derniers jours, la chaîne de supermarchés Leclerc a décidé de proposer une baguette de pain à 29 centimes d’euros, et le kilo de porc à 1,69 euros.

Derrière ce geste très populaire et symbolique, pourtant, rien n’est réglé.

Marketing toujours

La demande mondiale de matières premières a explosé depuis la crise de la Covid.

Le bois, le papier, l’essence, le blé, et bien d’autres produits de consommation courants ont vu leur coût augmenter de façon importante.

Nous le constatons tous, l’inflation galopante assèche notre porte monnaie comme un été sans pluie vide les cours d’eau.

Le prix du pain, donc, comme le reste des denrées alimentaires, augmente.

C’est dans ce contexte que Michel-Édouard Leclerc a décidé de ce geste fort… et très “marketing”.

Alors qu’en France le prix moyen d’une baguette est à 89 centimes d’euros, les magasins Leclerc ont annoncé le gel du prix de celle vendue dans son enseigne à 29 centimes, déclenchant à juste titre la colère des véritables boulangers et des céréaliers.

En réalité, cette annonce n’est rien de plus qu’une opération purement publicitaire car comme le rappelle Michel Edouard Leclerc lui-même sur son blog1 :

« Cela fait plus d’un an que la baguette blanche 1er prix est vendue (sans problème) entre 0.24 et 0.32€ dans les centres E.Leclerc, mais aussi dans les magasins concurrents les plus performants. »

Rien de bien nouveau donc.

Mais dans ce contexte de crise, je comprends que les artisans boulangers haussent le ton.

En plus, un autre gros problème mérite d’être soulevé : et la santé dans tout ça ?

Le luxe à la française

Selon une enquête de l’UFC Que Choisir2 datant de 2019, la marge moyenne appliquée dans les grandes enseignes sur les fruits et légumes bio est en moyenne 75 % plus élevée que sur les produits équivalents conventionnels, avec de fortes disparités selon les produits.

S’agissant des fruits et légumes les plus consommés, la marge prise sur le bio emporte tout : + 83 % sur la pomme de terre bio par rapport à la non bio, + 109 % sur la tomate et + 149 % sur la pomme !

Si on analyse cette enquête on s’aperçoit de deux choses : la grande distribution fait des marges énormes sur les produits bios et plus généralement sur les fruits et légumes !

Il est très difficile d’obtenir les marges exactes pratiquées par les grandes enseignes sur les fruits et légumes mais en moyenne elle avoisinerait les 30%3.

Aujourd’hui, consommer des fruits et des légumes tous les jours est un luxe.

En 2019, pour manger 5 fruits et légumes frais/jour, une famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants) devait dépenser entre 117 euros et 222 euros par mois4 !

Et ce n’est pas prêt de s’arranger : une hausse des prix de 9 % en moyenne a été évaluée depuis le début de la pandémie5.

Alors défendre le pouvoir d’achat en affichant une baguette à quelques centimes ne me paraît pas, dans ce contexte, une priorité, ni même une bonne chose pour la santé.

En revanche, réduire les marges sur les fruits et légumes, cela serait un vrai geste fort et sanitaire !

La baguette blanche, poison pour la santé

La triste réalité, aujourd’hui, est que les produits les moins chers (dans les supermarchés et ailleurs) sont souvent les moins bons pour la santé.

Le pain en est le parfait exemple.

De la farine, de l’eau et du sel, voilà de quoi est constitué un véritable pain au levain.

Dans la pâte se développe alors une culture de levure et de lactobacilles, des bactéries naturellement présentes dans l’enveloppe du grain de blé.

Le boulanger doit lui laisser le temps de s’épanouir pour que la pâte lève et que toutes les saveurs du pain se révèlent.

Pourtant, rien de tout cela dans le pain blanc premier prix.

A la place : une farine ultra raffinée, des additifs6 (conservateurs, enzymes, acide ascorbique, émulsifiants, sucre,  graisses, et j’en passe…), et l’absence de levain naturel.

Un médecin spécialiste du diabète tirait d’ailleurs la sonnette dans les colonnes du Parisien7 il y a quelques jours.

Il rappelle que la baguette blanche pourrait “accroître à la longue le risque de diabète, d’obésité et de surcharge du foie. En outre, elle n’apporte pas suffisamment de fibres, essentielles au sentiment de satiété, à l’équilibre du microbiote intestinal et à la régulation du transit”.

Voilà qui est clair.

Inciter à consommer de tels produits est mauvais pour la santé.

6 astuces pour manger sainement sans se ruiner

Bien se nourrir devrait être une priorité pour tous.

Idéalement, notre repas devrait être composé de 30 % de protéines (animales ou végétales) et de 70 % de fruits et légumes.

Les polyphénols qu’ils contiennent sont des anti-âge, anti-cancer et des protecteurs de la sphère cardiovasculaire de premier ordre8.

Notre santé dépend étroitement de leur consommation régulière.

Pour alléger votre facture en attendant que les acteurs de la grande distribution lisent mon article et prennent de bonnes résolutions (on peut toujours rêver) voici quelques conseils :

  • Achetez des fruits et légumes de saison et de production locale si possible. Quelques pistes pour vous aider : le réseau bienvenu à la ferme, les AMAP, la ruche qui dit oui, les magasins de producteurs, mon panier bio, et la cueillette avec chapeau de paille.
  • Bien sûr il est préférable de consommer des fruits et légumes frais mais les conserves et les surgelés permettent d’avoir accès à certaines variétés toute l’année à des prix plus raisonnables.
  • Soyez économes. Ne jetez plus le vert des poireaux, les fanes de carottes… Faites des jus, des soupes avec les parties non utilisées. Les nutriments les plus intéressants y sont souvent présents en quantité importante. Allez faire un tour au marché lorsque les primeurs s’apprêtent à plier bagage. Lorsque le marché prend fin, vous pourrez repartir avec des kilos de fruits et légumes invendus à des prix défiant toute concurrence !
  • Faites des bocaux, congelez, mais ne jetez pas !
  • Les producteurs de fruits et légumes peuvent vendre des fruits et légumes en gros. Pour avoir un prix intéressant, il est souvent nécessaire de prendre plusieurs kilos d’un même fruit ou légume. Allez-y avec des proches ou des voisins et partagez. Vous allez faire de belles économies !
  • Cultivez votre propre jardin. Il existe maintenant beaucoup de jardins partagés, y compris en ville. Pour une somme relativement modique, vous pourrez avoir un petit lopin de terre pour y planter salades, tomates, courges et autres herbes aromatiques. Cela demande un peu de temps et d’efforts mais le jeu en vaut la chandelle.

Et vous, comment faites-vous pour ne pas payer trop cher vos fruits et légumes ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

3.2 5 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

16 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
lorenzonetto
lorenzonetto
7 mois il y a

bonjour,

son équipe MKTG devait réagir après ses propos PROVAX excluant une partie de sa clientèle … Il fallait changer faire parler de leclerc pour autre chose ….

belle journée

Fernando Protasio
Fernando Protasio
7 mois il y a

Bonjour,
Nous, nous nous sommes réunis afin d’acheter en gros des graines et semences destinées aux professionnels.
Le sachet de graines est plus cher, oui, mais un sachet de graines nous permet, pour 9.99€ d’avoir plus de 1200 salades par exemple.
Pour un seul couple avec 3 enfants cela fait beaucoup, donc on partage les graines, les poivrons, les radis, les choux, les petits pois, les piments de Cayenne, les brocolis, les comcombres, enfin tout ce que l’on doit normalement acheter, nous le produisons et échangeons nos productions.
Pas compliqué…

Chu
Chu
7 mois il y a

J’achète chez les producteurs (à la ferme ou au marché). J’ai aussi un panier-légumes (de producteurs), une fois par semaine et j’ai un potager. Je ne cuisine que des légumes de saison, des légumes anciens.Et bien sûr les cueillettes sauvages.
Bon appétit!!!

Mireille CHARMASSON
Mireille CHARMASSON
7 mois il y a

Non je refuse de manger ce pain là.
Je vais chez mon ARTISAN BOULANGER PÂTISSIER.
Des produits locaux ….et déclassés.
Fruits et légumes !
Parfait.
La nourriture !c est le +
Que de vouloir changer d iphone a chaque changement ….et autres.
Assez et stop….. à ces « saletés »
Personne ne veut y faire attention !!pffffff

Claire
Claire
7 mois il y a

Bonsoir Laurent et merci pour ce bon article. Pour la consommation des fruits et légumes, j’achète uniquement des légumes de saison, et je congèle beaucoup. Je fais quelques exceptions non régionales avec les avocats. J’utilise tout dans les légumes, par exemple les fanes de carottes, au printemps les fanes de radis pour de délicieuses soupes. Pour les blettes je garde aussi le vert. L’hiver il y a toutes sortes de choux et j’achète les diverses variétés. On fait beaucoup de choses avec des poireaux, potirons, etc. Je connais bien les magasins autour de la maison et je fais des comparaisons… Lire la suite »

Boudrissa
Boudrissa
7 mois il y a
  1. Je ramasse en fonction des saisons des châtaignes,champignons dans la foret et des noix,kakis,pommes ,cerises,prunes par terre ou dans des arbres qui sont laissés à l’abandon
  2. J’achète des légumes bio aux jardins du cocagne,c’est une association d’insertion.
  3. Mon commerçant sur le marché de fruits me donne les fruits « tapés « qu’il ne peut vendre et avec lesquels je fais des compotes ou confitures
Christine CARRERE
Christine CARRERE
7 mois il y a

Bravo !! Tout est dit !!

Flony
Flony
7 mois il y a

je n’ai pas accès au test sur le microbiote. Le bouton d’accès rencoie systématiquement sur un message error »
P.s article très intéressant sur « comment réaliser des exos sur le budget alimentaire

Michel Pety
Michel Pety
7 mois il y a

Bonjour Monsieur Laurent,
Dans le paragraphe « le luxe à la française » vous écrivez: 5 fruits et légumes par jour. Tous les journaux en parlent. C’EST FAUX. C’est un raccourci.
C’est 4 LÉGUMES et 1 FRUIT. par jour. C’est pas la même chose. C’est le stricte minimum 4 légumes p.e. poivron, carotte, courgette, pomme.de terre grenaille, aubergine, radis, brocolis, choux fleur (bien laver, ne PAS éplucher)
chicon ou endive, oignon, ail, (à éplucher) cuisson un peu croquante.
Bonne appétit Michel

Troy
Troy
7 mois il y a

5 fruits et léqumes par jour, FAUX ! Ce sont des kilos qu’il faudrait manger pour avoir les vitamines nécessaires! Vous et les autres cessez de dire n’importe quoi !

fedcom
fedcom
7 mois il y a
Répondre à  Troy

J’habite la Guadeloupe et les fruits qui viennent de France ne peuvent être de saison. donnez-nous par exemple les poissons de Guadeloupe qui sont comme la sardine et les maquereaux sont bons pour la santé. merci.

Marie Vergnes
Marie Vergnes
7 mois il y a

Il y a longtemps que je n achète plus de pain dans les supermarchés mon boulanger est en pleine campagne cuit son pain au four a bois farine bio…que du bonheur…j en suis consciente j ai beaucoup de chance !mais je pourrai aller chez le boulanger du village …mais non rien a voir….

BA G
BA G
7 mois il y a

Bonjour..Moi j’achète mes chez les marchés et chez les producteurs ..les œufs chez les producteurs de poules a l’air libres .
Et légumes et fruits de saison ..avant j’achetais par cagette ..Mais depuis le covid nous consommant moin donc j’achète une fois par semaine où bien tte les 2 semaine.

Bonne journée à tous

BA G
BA G
7 mois il y a

J’ai aussi un potager ds mon jardin.

Eliane
Eliane
7 mois il y a

pour manger de bons agrumes provenant directement du producteur et sous contrôles divers (bio et en voie de..), je les achète par crowdfarming; je vous invite à visiter ce site et le détail d’au moins un ou deux producteurs; il y a toutes les informations utiles.

José Montes
José Montes
6 mois il y a

DE très bonnes informations divulguées au public, mais qui ne résolvent rien quant à la solution collective et qui rend service a bien des égards aux chacun pour soit dans la mesure ou la personne est bien informé. Nous vivons dans un monde bourgeois capitaliste ou seul le pognon est recherché par les commerçants avares et souvent criminel malgré eux. Aujourd’hui c’est la mal bouffe sur l’ensemble de la planète et la meilleur solution c’est d’en finir avec la société capitaliste qui est mortifère. Il faut que les travailleurs prennent le pouvoir dans les entreprises commerciale afin de débattre et… Lire la suite »

Partagez-nous

16
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close