Il est encore temps de faire le plein ! - Nouvelle Page Santé

Il est encore temps de faire le plein !

Les grandes vacances s’achèvent mais il nous reste un mois d’été.

L’occasion idéale de synthétiser assez de vitamine D avant l’hiver !

Cependant, un dilemme se pose.

La crème solaire dont nous nous tartinons pour éviter les dangers des UV empêche notre peau de synthétiser la vitamine D dont nous avons besoin.

Alors, que choisir ?

Une occasion à ne pas manquer

La vitamine D est essentielle à notre organisme, notamment pour soutenir notre immunité.

Des carences en vitamine D sont étroitement liées à l’apparition de maladies très sérieuses1, comme :

  • divers types de cancer,
  • des maladies osseuses,
  • des maladies auto-immunes,
  • des maladies infectieuses,
  • des maladies cardiovasculaires et de l’hypertension.

Or, selon l’Anses, près de 70 % de la population française a des apports insuffisants en vitamine D et 6,5 % souffrent de véritable carence2.

Il y a plusieurs raisons à cela.

La première est que notre alimentation nous en apporte peu.

Les principales sources alimentaires de vitamine D sont les poissons gras, l’huile de foie de morue (sans doute la meilleure source de vitamine D) et le jaune d’œuf.

Mis à part les œufs, que certains d’entre nous consomment régulièrement, il faut bien avouer qu’on ne mange pas bien souvent du saumon ou du maquereau et encore moins du foie de morue !

La seconde raison est que la majeure partie de notre vitamine D (90% au bas mot) est synthétisée par notre peau, à partir du cholestérol, sous l’action directe des rayonnements ultraviolets (UV-B) du soleil.

Or, sous nos latitudes, trois de nos quatre saisons sont assez peu généreuses en matière de grand beau temps.

La pluie, le vent, le froid et la grisaille qui sévissent en hiver, à l’automne, et même au printemps nous incitent plutôt à rester à l’intérieur.

De plus, durant ces longs et mornes mois, les journées sont courtes et lorsque nous sortons du travail il fait déjà nuit.

Il n’y a guère qu’en été que l’on peut profiter de belles journées très lumineuses et que nous disposons de suffisamment de temps libre pour nous exposer et remplir nos réserves.

Un écran pas totalement efficace

Une exposition insuffisante au soleil pourrait être responsable de 340 000 décès aux États-Unis et de 480 000 décès en Europe par an en raison de la carence en vitamine D qu’elle induit.

Mais qui dit soleil, dit UV…

Les recommandations répétées pour se protéger des risques de cancer ont mené à des extrêmes parfois à la limite du risible.

On se couvre de crème pour un oui, pour un non, dès que le soleil pointe le bout de son nez.

J’en connais même qui le font lorsque le temps est maussade et qu’une journée en extérieur est prévue !

Résultat : les crèmes solaires polluent l’environnement à grande échelle (25 % de la quantité de crème que vous étalez sur votre corps se dilue dans la mer au bout de vingt minutes de baignade et cela représente près de 14 000 tonnes de crème solaire par an3).

Il n’y a pas que l’environnement que les crèmes solaires polluent : elles sont aussi nocives pour nous.

Leurs composants pénètrent dans le sang et peuvent provoquer des allergies cutanées et des troubles hormonaux importants d’après une étude danoise4.

Des filtres UV. ont été trouvés dans 96 % des échantillons d’urine aux États-Unis et dans 85 % des échantillons de lait maternel en Suisse !

Des chiffres impressionnants !

Les chercheurs qui ont fait cette étude avancent également que si « l’utilisation d’écrans solaires est efficace dans la prévention des coups de soleil dans divers modèles, les preuves de leurs effets protecteurs contre le cancer de la peau mélanique sont moins concluantes. »

Dès lors, le fameux ratio risques/bénéfices ne penche pas vraiment en faveur de l’obsession anti UV.

Et, en plus de tout cela, les protections solaires empêchent la production de vitamine D comme plusieurs études le prouvent5.

7 conseils pour synthétiser de la vitamine D sans se tartiner toute la journée

Tout le problème qui se pose se résume à : comment faire pour synthétiser suffisamment de vitamine D grâce au soleil sans s’exposer à un éventuel cancer de la peau ?

Tout est question d’équilibre.

Une exposition quotidienne de 5 à 30 minutes sans crème solaire est suffisante en plein mois de juillet (bras nus)6.

Vous ne risquez pas de coup de soleil en suivant cette recommandation, croyez-moi.

Tout dépend bien sûr de votre type de peau (une peau noire ou mate devra se rapprocher des 30 minutes et une peau très claire se contenter de 5 à 10 minutes) et de l’intensité lumineuse.

Il faudra être particulièrement prudent avec les enfants dont la peau est plus fragile.

Pour eux aussi, 5 à 10 minutes de soleil suffisent.
Ensuite ce sera ombre et protection obligatoires !

Mais si vous savez que vous allez vous retrouver en plein soleil durant de longs moments sans pouvoir faire autrement, protégez-vous !

Au-delà de ce cas précis, voici quelques règles pour éviter de se tartiner toute la journée :

  • ne pas s’exposer pas aux heures les plus chaudes (entre midi et 16 heures) ;
  • ne pas rester en plein soleil et chercher systématiquement l’ombre (vous bronzerez quand même) ;
  • porter un chapeau ou une ombrelle ;
  • nourrir sa peau avec des crèmes hydratantes ou du gel d’aloe vera après chaque exposition ;
  • bien s’hydrater ;
  • adopter un régime alimentaire antioxydant (le régime méditerranéen riche en fruits et légumes) afin de préserver votre peau du vieillissement cutané et de la renforcer.

Alors, un peu de soleil sans protection ça vous tente ?

Vous exposez-vous raisonnablement au soleil en été ou avez-vous trop peur pour votre peau ?

Belle fin d’été à tous,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christiane Paget
Christiane Paget
1 mois il y a

Je n’utilise pratiquement plus de crème solaire depuis que j’ai appris comment « utiliser » le soleil.
Mais vous dites de ne pas s’exposer entre midi et 116halors que c’est justement quand le soleil est haut dans le ciel qu’il synthétise la vitamine D…

Mehmet Nalbantoglu
Mehmet Nalbantoglu
1 mois il y a

Bonjour Laurent, Je m’appelle Mehmet. J’avais quitté Istanbul il y a 15 ans pour vivre dans la région de Bodrum, ce beau coin au sud-ouest de Turquie où nous avons la possibilité de profiter du soleil, de la mer, de l’oxygène en abondance, de manger naturel. Même avant, je peux dire que je faisais attention pour vivre dans ce sens autant que possible. J’ai 67 ans maintenant et je suis en très bonne santé. Je ne prends presque jamais de médicaments (je profite des recettes de ma grand-mère de temps-en-temps) depuis mon enfance. Je sais qu’une vie équilibrée, pleine d’amis,… Lire la suite »

Isabelle
Isabelle
1 mois il y a

Je suis obligée de prendre de la vitamine d toute l année…même en été avec des expositions au soleil sans creme solaire mon taux ne monte pas suis carencée.

PENELOPE
PENELOPE
1 mois il y a

Bonjour. Perso vivant dans le sud de la France, je commence à m’exposer à partir du mois de Mars,10/15mn PAS PLUS SANS CREME. AU fil des mois et jusqu’en juin j’augmente le temps sans dépasser 1h et je met de la crème après 15mn d’exposition. Puis l’été je vais à la plage 2 fois par semaine et le même rituel mais je reste au moins 2 où 3h EN ME BAIGNANT SOUVENT

Partagez-nous

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close