Covid-19 et confinement : double peine pour les EHPAD - Nouvelle Page Santé

Covid-19 et confinement : double peine pour les EHPAD

Avec plus de 10 000 décès depuis le début de l’épidémie, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ont payé un lourd tribut au coronavirus[1].

Mon expérience de soutien volontaire en EHPAD durant la crise sanitaire m’a permis de comprendre pourquoi.

Et le grand âge est loin d’être le principal responsable…

Les défenses immunitaires des personnes âgées, très affaiblies par nature, et la politique d’isolement mise en place pour contenir la diffusion du virus ont fait pencher la balance du mauvais côté.

Laissez-moi vous expliquer comment.

Stimuler les défenses immunitaires des personnes les plus âgées, une priorité !

Les défenses immunitaires, vous n’en avez sans doute jamais entendu parler autant que pendant la crise du Covid-19.

Mais à quoi elles servent-elle et comment fonctionnent-elles ?

C’est par l’intermédiaire des lymphocytes, des petites cellules qui tuent les virus, que l’organisme repousse les menaces.

Ces lymphocytes constituent notre immunité.

Il est possible de renforcer cette immunité de différentes façons, mais d’un point de vue biologique, l’exposition à différents virus contribue à faire grossir notre armée de lymphocytes.

C’est la raison pour laquelle les chercheurs semblent maintenant convaincus que le contact avec d’autres virus hivernaux aurait agi comme protection face au Covid-19.

Cela expliquerait pourquoi si peu d’enfants ont été touchés par l’épidémie : les nombreux rhumes qu’ils attrapent pendant l’hiver les auraient immunisés. À l’inverse, cela explique aussi pourquoi tant de personnes âgées (qui ont par nature une plus faible immunité) ont été atteintes.

Voyons maintenant ce qui renforce ou affaiblit ces défenses immunitaires.

Les 3 piliers d’un bon système immunitaire

Comme je le répète souvent en consultation, 3 piliers sont essentiels pour maintenir de bonnes défenses immunitaires :

  1. l’alimentation et surtout les micronutriments essentiels ;
  2. la gestion de nos émotions et du stress ;
  3. l’activité physique.

La bonne alimentation : pas si facile quand on vieillit

Une alimentation équilibrée permet un bon apport en nutriments de base (protéines, lipides et glucides) nécessaires aux besoins énergétiques du corps.

Mais même avec une alimentation équilibrée, il est possible d’être déficitaire en vitamines et oligo-éléments indispensables.

Cela est généralement dû au fait que de nombreux aliments sont aujourd’hui trop pauvres en nutriments.

Dans le cas des personnes âgés s’ajoute le fait que l’alimentation est souvent très aléatoire et leur capacité d’absorption intestinale faible.

Stress : invité surprise de la crise sanitaire

Ce n’est pas un scoop, plus une personne est âgée, plus elle est fragile.

La période d’épidémie et le confinement en chambre ont considérablement aggravé leur stress.

Restrictions sanitaires obligent, les psychologues ne pouvaient plus travailler. Les soignants, débordés par les soins étaient moins disponibles et les familles, quant à elles, ont rapidement été privées de visites.

Tous ces facteurs ont été éprouvants pour les résidents, livrés à eux-mêmes.

 

Activité physique : nécessaire mais impossible

Stimuler les muscles permet de faciliter la circulation sanguine et celle des glandes surrénales qui fabriquent le cortisol.

Une activité aussi simple que la marche a donc un effet bénéfique certain sur la capacité de nos organismes à se défendre.

Confinées, les personnes âgées étaient condamnées à l’immobilité dans leur chambre.

Pas si grave ? Bien au contraire, j’y reviendrai.

Le confinement, la goutte d’eau…

Malgré le dévouement incontestable des soignants, le confinement a aussi eu un effet terrible sur le mental de nos ainés.

En effet, à un âge avancé, le contact joue un rôle primordial sur l’humeur et la santé.

Privées du lien avec leur famille, le seul contact humain dont pouvaient bénéficier les personnes âgées des EHPAD passait par le personnel soignant.

Et malgré tous leurs efforts, le port du masque et le fait d’être ganté (et même parfois déguisés en cosmonautes) a rendu les rapports plus distants.

De plus, la multiplication des soins aux malades a réduit la possibilité du simple contact humain, comme parler ou se tenir la main, si précieux au quotidien.

Les résidents ont donc rapidement souffert d’une carence affective.

Combien de personnes âgées m’ont dit leur souffrance de ne plus pouvoir parler…

Le syndrome de glissement

La fragilité inhérente au grand âge a rapidement amené certains résidents à ce que l’on appelle le syndrome de glissement.

Petit à petit, ils se sont détachés de leur entourage, ont perdu l’appétit et l’intérêt à vivre.

S’est alors installée une dépression, difficile à soigner dans ce contexte puisque la prescription de médicaments antidépresseurs était particulièrement contre-indiquée.

Tous ces facteurs mis bout à bout ont contribué à faire exploser la mortalité en EHPAD. Alors…

Quelles leçons tirer de la crise ?

La crise du Covid-19 est, je le pense, derrière nous. Mais la bataille pour une meilleure santé chez nos ainés ne s’arrête pas avec la crise sanitaire !

Je m’arrête ici pour aujourd’hui, mais je vous enverrai dans mon prochain message mon plan de route pour les EPHAD, si une nouvelle crise sanitaire devait arriver…

D’ici là prenez soin de vous,

Antoine Demonceaux

0 0 voter
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
40 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nathalie
Nathalie
2 mois il y a

Désolée mais C’est la première fois que je vais jusqu’au bout de votre article . Très intéressant ( même si mes parents 84 ans ) sont ensemble , chez eux … gros bricoleurs . Impatiente de lire la suite … merciii

Veronique Jullian
Veronique Jullian
2 mois il y a

Bonjour
Votre analyse est juste. J ajouterai pour l avoir vecu que le glissement tue. J ai perdu mon pere dans une ephad sans qu il est pu me parler les 3 dernieres semaines de sa vie.
La depression est des 2 cotes, patient et famille. Le manque d humanité et de communication entre les gens est la plus grande maladie de notre siecle.

Chantal
Chantal
2 mois il y a

Merci pour vos analyses qui sont toujours très pertinentes et très humanistes.
Merci de donner du sens et c’est Un plaisir de vous lire.
Cordialement
Chantal

Amiel Marcel
Amiel Marcel
2 mois il y a

Dans les EPHAD l’élément principal
CONTACT et Communication avec les proches ont été bannis pendant presque 3 mois problèmes affectifs et sociaux

Beillonnet
Beillonnet
2 mois il y a

Lettres bien faites. Claire et suffisamment concise et précise. Une mine d informations.

Clerc
Clerc
2 mois il y a

Bonjour je suis d’accord avec votre analyse en grande partie toutefois vous avez oublié de mentionner les fameux « soins palliatifs » qui ont permis d’euthanasier nos aînés au Rivotril dans les EHPAD ….
Quand on sait combien de négligence voire de maltraitance il y a dans ce genre d’établissement en temps ordinaire, on se doute que ça a été bien pire encore pendant cette période de confinement…Et que les soignants n’ont pas refusé de mettre en place le dispositif destiné à abréger leur vie…

Rossard Myriam
Rossard Myriam
2 mois il y a

Je suis tellement d’accord que je me sens triste à l’idée de gouvernements qui ne sont pas plus bêtes que moi et qui pratiquent l’eugénisme….
Autre sujet:
Comment fait-on pour accéder à ces livres quand on est déjà abonné ?

Martella Suzanne
Martella Suzanne
2 mois il y a

Très interessant et tous les encouragements pour continuer…

Béatrice
2 mois il y a

Les Epadh ne sont pas encore ouvert et c est difficile d aller leur rendre visite. Une vraie paperasserie administrative.
Lundi est incertain on attend les directives.
Oui l immunité et nos capacités à nous défendre n ont jamais été évoqué.

VIVIANE LOREAUX
VIVIANE LOREAUX
2 mois il y a

Je trouve ces explications forts intéressantes et résument bien mon analyse de ce problème. Les EPHADS doivent impérativement repenser leurs structures. Je pense qu’ils doivent s’intégrer en petites unités dans les lieux de vie des plus jeunes (résidences, immeubles, petits lotissements) afin que les anciens bénéficient encore d’une vraie vie en mouvement. Je comprends que cela a un coût qu’il faut chiffrer. Les épreuves que nous venons de traverser a fait prendre conscience d’une certaine solidarité entre jeunes et moins jeunes et peut être qu’un encouragement financier des plus jeunes vers les anciens pourraient les motiver à consacrer un peu… Lire la suite »

Juguet
Juguet
2 mois il y a

Bonjour monsieur Demonceaux , Merci de votre lettre intéressante Et juste Petite précision les psychologues pouvaient travailler par téléphone en audio ou en Visio en télétravail… Cela a t il pu se mettre en place dans les Ephad ? Certainement plus difficilement pour les personnes âgées avec les pertes au niveau de l’audition et de la vue … mais avec des aménagements les entretiens psychologiques peuvent permettre un réel travail d’accompagnement Bien cordialement Une psychologue travaillant dans le même secteur Médico social auprès d’enfants et adolescents et de leur famille Le travail d’accompagnement psychologique a pu se poursuivre par téléphone… Lire la suite »

PAWLUTSCHENKO
PAWLUTSCHENKO
2 mois il y a

Bonjour merci pour votre lettre. Etant naturopathe iridologue conseillere phyto et aromathérapie et nutrition j ai effectivement conseillé ce dont vous parliez. Aussi avec mes deux professeurs médecin l un vietnamien et via la médecine chinoise comprendre l aspect holistique de l organisme et l autre médecin généraliste et naturopathe, ensemble nous avons mis une cure constituant de VIT oligo mineraux ‘huiles essentielles et phyto .mes patients ont suivi mes conseils quant à l immunité et le fonctionnement ils traversent très bien cette période. Moi y compris naturellement. J avoue être contente de lire quelqu un comme vous car le… Lire la suite »

Christiane FIEVEZ
Christiane FIEVEZ
2 mois il y a

J’ai lu avec intérêt vos écrits. Je suis âgée de 68 ans et ce confinement a été pénible pour moi . Voir et parler à ses proches via wathapp ou messenger est réconfortant mais rien ne vaut la présence. Dans les maisons de repos cela doit être pire . Je suis d’accord avec vos écrits. Très bonne analyse de la situation.

Drory
Drory
2 mois il y a

Je suis très heureuse de votre dernier article. L immunité est la grande absente de toutes ces campagnes dites d info sur le Covid 19. Prime non nuocere… commençons par nourrir, soutenir, éviter d affaiblir le système immunitaire naturel plutôt que d axer toute la recherche sur son remplacement par une solution externe…dont nous deviendrions dépendants!

MARTIN
MARTIN
2 mois il y a

Je suis absolument d’accord avec vos conseils. J’ai 86 ans, j’ai une leucémie lymphoïdes chronique depuis 17 ans, donc un manque de globules blancs et depuis je me bouste avec des compléments alimentaires : 500 mg de vitamines C tous les jours, zinc, vitamines A, B, ginseng, oméga 3, magnésium, curcuma ( le bon ! ) coq10 (ubiquinol), sélénium, bacopa monniéri , une nourriture équilibrée et je suis encore en forme. De plus, 1 heure de marche 3 fois par semaine et 1/4 d’h. de gym tous les matin.. Il n’y a pas de miracle, il faut booster le système… Lire la suite »

GILBERT B.
GILBERT B.
2 mois il y a

L’EHPAD où est ma mère âgée de 90 ans a été confinée bien avant la date de confinement officielle et le résultat en a été qu’il n’y a eu aucun malade du covid 19 et donc aucun décès imputable à ce virus. Oui le confinement en chambre individuelle a été un certain stress pour les résidents mais la plupart a été confronté, il y a de cela 80 ans, à la seconde guerre mondiale avec des bombardements pendant l’évacuation. Évoqué avec ma mère cette guerre contre le virus a été loin d’une véritable guerre car s’il pouvait y avoir des… Lire la suite »

Claire JACOBS-MAZILLIER
2 mois il y a

Un livre …mais toujours contre des abonnements….. pour les riches. Medecine à deux vitesses Merci.

vanisterbeek christiane
vanisterbeek christiane
2 mois il y a

cet un reportage a ça juste valeur bravo merci

Mamadou FAYE
Mamadou FAYE
2 mois il y a

Analyse pertinente. Des arguments imparables. Une contribution précieuse à la lutte contre la pandémie et appropriée pour la prévention. Soyez-en félicité.
Bonne continuation!

Costard
Costard
2 mois il y a

Merci Monsieur pour cette lettre .Je partage totalement vos propos . Les personnes âgées furent coupées d’une notion fondamentale pour se sentir EXISTER : LE LIEN .
Et faire croire que ces personnes – pour certaines – sont mortes du Covid est un mensonge me semble-t-il . Elles sont mortes de chagrin . Comment survivre à cette situation de pandémie , seule , enfermée et si vulnérable ?
« Etre en lien c’est exister »
Bien cordialement .
Monica , accompagnante Association Jalmalv 72 .

Soriano
Soriano
2 mois il y a

Bonjour, Vous avez raison : la meilleure protection, c’est l’immunité ! D’après le professeur Henry Joyeux (cancérologue et donc bonnes connaissances en immunologie) les enfants jusqu’à l’ de 12 ans ont été épargnés car leur taux de mélatonine est élevé. Donc, la micro nutrition est importante car comme on ne mange plus rien de bon, elle peut nous aider à garder une bonne santé. Mais il faut connaître les bon compléments alimentaires. Personnellement, je suis une petite formation avec Julien Venesson et avec un gastro, le dr d’Oro, car pour une bonne immunité il faut une bonne flore intestinale Belle… Lire la suite »

LEVANT Pierre André
LEVANT Pierre André
2 mois il y a

Bonjour

Votre page est très intéressante.
Pourrais-je vous poser une question concernant les probiotiques ?
En complément alimentaires ,
Passent ils l’estomac sans être dégradés?
Merci

Bernadette GENTILE
2 mois il y a

A 72 ans, je n’arrive pas à me prendre pour une « personne âgée ». Par défi, j’ai marché 1 heure et demie par jour, bien plus qu’avant le confinement, avec une amie qui vit seule comme moi et avec qui j’ai pu casser à volonté du sucre sur le dos du gouvernement, des fonctionnaires de la santé, des laboratoires pharmaceutiques, des scientifiques qui leur sont dévoués et maintenant de l’OMS. J’ai toujours pensé que râler dégageait les sinus et votre lettre m’est bénéfique car elle apport de l’eau à mon moulin. Continuez. Vos conseils sont précieux.

Françoise
Françoise
2 mois il y a

Bonjour Monsieur, ce que vous dîtes est plein de vérité et de bon sens. Tout à fait d’accord avec vous. A bientôt. Françoise

Archang
Archang
2 mois il y a

Bavard rébarbatif et commercial

SYLVIE LEMAIRE
2 mois il y a

merci pour vos lettres, elles sont très intéressantes, riches en informations et parfaitement faciles à aborder. les sujets sont variés.

VERONIQUE ROCHE
VERONIQUE ROCHE
2 mois il y a

S’agissant des EHPAD (et non EPHAD), organisation médicale déficiente: menus certes visés par le médecin de l’EHPAD, mais ne correspondant pas à ce qui est effectivement servi, plus absence de réel suivi médical (seul renouvellement des ordonnances, sans visite auprès de la personne âgée et facturation SS max incluant autant de déplacements que de personnes traitées, alors qu’un seul déplacement vaut parfois pour une dizaine de personnes!). Un vrai scandale!

arnaldo maudet
2 mois il y a

tres bon vos articles!!

Biot
Biot
2 mois il y a

Je trouve lamentable que l’on est laisser ces personnes enfermés dans leurs chambres et couper du monde au lieu de les laisser vivre en liberté surveillée entre amies voilà mon opignon je ne pense pas être la seule personne a le penser c’est honteux.

Joseph BEC
Joseph BEC
2 mois il y a

merci pour ces propos tenus dans ce troisième message : comme je disais cette semaine, je suis « en rogne » contre le gouvernement qui n’a jamais su diriger le peuple français : ils sont « dirigeants » mais sont incapables de se diriger eux-même. comment voulez-vous qu’ils puissent diriger les autres ? Tout a été fait en dépit du bon sens, bon sens qu’ils avaient perdu. Nous avons toujours vécu avec des microbes, des virus, … pourquoi comme vous le dites a-t-on cru à la fin du monde ?

Violette
Violette
2 mois il y a

DR Antoine Demonceaux, merci de continuer à informer et parler du Covid 19, car les gens peuvent passer à autre chose et oublier des détails importants, tels que les vaccins qui ne seront pas à négliger dans vos prochaines lettres, étant donné que ce sont le plus grand danger dans le proche avenir et bien plus que le virus, lequel n’est que paravent à mon avis.
Bonne continuation

Michèle SCHNEIDER
Michèle SCHNEIDER
2 mois il y a

Je suis surprise de ne pas voir dans les causes de stress dans les EPAD, la vaccination systématique contre la grippe , pourtant facteur de fatigue, de fragilisation

lothion
lothion
2 mois il y a

J’ai un parent en foyer logement j’apprécie bcp vos explications qui viennent étoffer nos connaissances merci pour tt ce que vous partagez.

menigoz
menigoz
2 mois il y a

bonjour je suis d’accord avec vous concernant le confinement totalement inhumain que nous avons imposé à nos aines ;aucun médecin ne s’intéressent à booster les défenses ;ils n’ont que paracétamol et antibiotiques à la bouche et plus tard ce sera le vaccin qui à mon avis sera déjà dépassé ;dans notre EHPAd nous avons eu une première vague de décès(nous n’en avons pas eu ,dus au COVID au printemps )en octobre /novembre avec des signes respiratoires mais hypothermie …une souche COVID?personne ne s’en ai inquiété ;ceci est arrivé dans plusieurs EHPAD aux alentours… Dites nous ce faut il faire d’efficace… Lire la suite »

Jonathan DIARRA
Jonathan DIARRA
2 mois il y a

J’analyse de la même façon ,il faut ajouter le dégât psychologie que cause cette crise .Merci c’est la première fois je suis intéressé a bien lire votre article.

Abi Nassif Georges
Abi Nassif Georges
2 mois il y a

Vos conseils sont très bénéfiques. Je vous félicite pour votre mission.et vous encourage à continuer votre mission.

damien MONDE
damien MONDE
2 mois il y a

bon à savoir merci pour vos analyes . Les EPHAD sont quasi inesistants ou très minimes chez nous en Afrique et au Benin dans mon Pays . Car la famille est source de Vie et le droit de vivre étant sacré s’impose à nous tous.

ELISABETH MEGIES
2 mois il y a

Je rejoins tous vos conseils, que je pratique depuis 7une dizaine d’années environ, je suis du 05.08.1940

Bassen
Bassen
2 mois il y a

A ces facteurs aggravant la mortalité liée au virus, il faut ajouter une chute des réponses immunitaires liée à des vaccinations anti grippales annuelles apportant plus d’effets négatifs que de bénéfices et un manque de vitamine D, du fait de manque d’exposition au soleil à la sortie d’un hiver confiné pour tous ces vieillards en maisons de retraite…

Barbara
Barbara
2 mois il y a

Merci. J’ai un ami confiné et il se décourage complètement. Plus d’épouse, plus de maison, plus d’atelier, et maintenant, plus de liberté, plus d’exercise, plus de visites de sa famille, plus de sorties avec ses amis. Un autre ami âgé est même mort du confinement. (EPHAD) C’était son épouse qui venait quotidiennement pour lui faire manger. Sans elle, il ne pouvait pas se débrouiller, il se découragait de se trouver seul, et dans un mois, affaibli, il mourrait. Quelle HONTE!

Partagez-nous