EHPAD : plan d’attaque pour affronter les prochaines crises - Nouvelle Page Santé

EHPAD : plan d’attaque pour affronter les prochaines crises

J’aimerais aujourd’hui partager avec vous mes réflexions sur comment nous pouvons, à notre niveau, éviter que ce désastre se reproduise, et affronter au mieux les virus des prochains hivers.

Il est impératif de tout faire pour maintenir de bonnes défenses immunitaires, y compris à un âge avancé. Cela passe par l’alimentation, l’activité physique et la détente.

Mais cela passe aussi – et c’est impératif ! – par le maintien d’une forme de contacts sociaux en toutes circonstances pour éviter le « syndrome du glissement ».

Voici mon plan de route.

Renforcer les défenses immunitaires avec le trio de choc : vitamine C, D et zinc

Si, sur le papier, les repas des personnes âgées sont équilibrés, l’apport en nutriments comme les vitamines C et D ou le zinc, indispensables à de bonnes défenses, est souvent insuffisant[1]. Différentes études dont SU.VI.MAX2 portant sur plus de 7 000 personnes ont montré une carence quasi constante de ces vitamines dans la population.

En plus de cela, je vous le disais dans mon précédent message, les personnes âgées dépendantes s’alimentent parfois difficilement. Il est alors compliqué de leur apporter une alimentation diversifiée.

Comment les aider ? Voici quelques suggestions.

Vitamine C : nous sommes trop carencés

La vitamine C, que l’on appelle aussi « acide ascorbique », se trouve essentiellement dans les fruits et légumes frais. 1 adulte sur 4 en est déficitaire.

Les jus de goyave, de kiwi et d’acérola sont très riches en vitamine C. L’avantage c’est que les jus de fruits sont en plus faciles à absorber (pas de risque de fausse route).

Lors de vos visites à vos ainés, n’hésitez pas à leur en apporter, de préférence frais car c’est là que la quantité de vitamine C est la plus importante.

Vitamine D : la base d’une bonne immunité

La vitamine D est synthétisée par l’organisme à partir de l’action des rayons ultraviolets du soleil. Pour en fabriquer, il est indispensable de s’exposer régulièrement et suffisamment au soleil aux mois les plus chauds.

Hélas, en hiver, les rayons du soleil sous nos latitudes sont trop faibles pour permettre la synthétisation de cette précieuse vitamine. C’est la raison pour laquelle nous sommes beaucoup plus fragiles vis-à-vis des virus pendant et à la fin de l’hiver.

Or, c’est précisément à ce moment critique qu’est arrivé le coronavirus.

Selon les études, nos apports en vitamine D sont 20 fois moins importants que les recommandations des experts mondiaux[2].

Une récente étude américaine a montré que la vitamine D active l’immunité et offre une bonne protection contre les rhumes et les grippes. Elle accroît également l’activité de cellules indispensables aux défenses de l’organisme (les macrophages) et agit sur l’inflammation.

Quand le soleil est trop faible (d’octobre à avril), il est donc indispensable de se supplémenter en vitamine D.

Une dose de 3 000 unités par jour est idéale

Attention, les prises en ampoule, une fois par hiver, sont nettement insuffisantes !

Je vous conseille donc de veiller à ce que vos aînés puissent bénéficier de cette prise de vitamine D tout au long de l’année.

Zinc : indispensable car l’organisme ne le stocke pas

Près de 75 % de la population serait en déficit de zinc[3]. Pourtant, le zinc est un oligo-élément indispensable pour les défenses immunitaires. Il aide les cellules à mieux fonctionner en limitant leur oxydation, c’est-à-dire leur asphyxie.

D’après une étude publiée par la revue American Journal of Clinical Nutritition et menée par des chercheurs de l’université américaine de Tufts, ce nutriment serait capable de doper le système immunitaire affaibli des personnes âgées[4].

Par ailleurs, le zinc joue un rôle très important dans l’inflammation aiguë qui a été mise en cause dans les formes graves du Covid-19.

C’est un nutriment essentiel pour les personnes âgées. D’autant que des études montrent que cette population absorbe moins facilement le zinc et est plus facilement carencées[5].

L’organisme ne pouvant pas stocker le zinc, un apport régulier est indispensable : entre 10 et 15 mg par jour sont essentiels.

Où trouver du zinc ? Il est très présent dans le germe de blé, les céréales complètes, les graines, noisettes et noix.

Pour faciliter leur absorption, vous pouvez mouliner ces aliments et les mélanger à un produit laitier.

Gérer au mieux les émotions et le stress

Je l’ai constaté : les personnes âgées confinées regardent la télévision presque en permanence. C’est souvent leur seule source de distraction.

Abreuvées de nouvelles sordides, informées que les résidents des EHPAD seront les derniers à être déconfinés, ces personnes sont inquiètes. Imaginez-vous à leur place…

J’ai pu constater à quel point le niveau de stress pendant la crise du Covid-19 était élevé. Le besoin de parler pour évacuer les tensions était immense.

Aujourd’hui, le calme revient et les visites recommencent : profitez-en !

Soyez rassurant, posé et joyeux pour leur redonner ce dont ils ont le plus besoin : la joie de vivre !

Le simple fait de pouvoir retourner dans la salle à manger commune déclenche de larges sourires : l’être humain n’est pas fait pour vivre seul !

Favoriser une activité physique régulière

Toutes les études le prouvent, l’activité physique est indispensable pour chacun d’entre nous, et encore plus chez les personnes âgées. Elle stimule le système hormonal, limite l’inflammation, dérouille les articulations arthrosiques et permet de limiter la perte musculaire qui favorise les chutes.

Bref, l’activité physique est au premier plan pour protéger la santé de nos aînés.

Plutôt que de rester assis pendant votre visite, n’hésitez pas à aller vous promener, dehors si possible. Cela permettra d’encourager votre ainé à persévérer dans cet effort même quand il sera seul.

Comment maintenir le contact malgré la distance ?

C’est LA grande difficulté de ces situations de crise. Encore une fois, le personnel des EHPAD a joué un rôle majeur, mais cela n’a pas toujours suffi.

J’ai pu remarquer que les liens entretenus par ordinateur ou téléphone avaient permis de maintenir un peu de réconfort et de limiter la solitude. C’est une bonne piste !

Mon conseil : appelez vos ainés, restez en lien avec eux par message, par Skype s’ils le peuvent. Indiquez-leur des émissions qu’ils peuvent suivre à la télé ou à la radio, préparez-leur des listes de musiques qu’ils aiment …

Lors de vos visites, pensez aussi à leur apporter des photos de famille et racontez-leur des anecdotes vécues pendant le confinement. Cela les aidera à se recaler dans le temps.

Après cette pandémie, de nombreuses associations proposent de renforcer les visites aux personnes âgées seules, n’hésitez pas à les contacter. La solidarité ne s’arrête pas avec la fin de la crise sanitaire !

0 0 vote
Article Rating

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Catherine
Catherine
9 jours il y a

Bjr..vous oubliez le magnesium !!! C est pourtant essentiel …dommage

Niel
Niel
9 jours il y a

Merci pour vos conseils que je connaissais en partie Mais hélas trop de gens même pas en Ephads ne savent pas les vitamines à consommer quand on lit les commentaires sur les réseaux sociaux c est horrible de voir l ignorence de beaucoup de gens et les Ephads pourraient faire un effort au prix des séjours Car trop de résidents sont seuls sans aucunes visites Pour la pratique des ordinateurs à distance il y a eu des ordres dans de nombreux Ephads pour intervenir dans les relations ne serait-ce que musicales chant Je connais plusieurs personnes qui vont régulièrement faire… Lire la suite »

Partagez-nous