Vacciner les femmes enceintes : une recommandation qui pose problème - Nouvelle Page Santé

Vacciner les femmes enceintes : une recommandation qui pose problème

Décidément, l’épidémie de Covid et la politique vaccinale nous en auront fait voir de toutes les couleurs…

L’une des recommandations de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) incite fortement les femmes enceintes à se faire vacciner contre la Covid1.

Pourtant, la littérature scientifique ne semble pas très au clair sur le rapport bénéfice/risque du vaccin pour les femmes enceintes…

Des risques qui font peur

Sur le site de l’ANSM on peut lire que les vaccinations contre la grippe saisonnière et contre la Covid-19 sont recommandées chez la femme enceinte.

L’agence justifie ainsi cette prise de position : « ces deux maladies peuvent être à l’origine de complications importantes chez la femme enceinte, comme une fièvre extrême, des difficultés respiratoires, et peuvent mettre en danger son futur bébé (fausse couche, naissance prématurée). »

Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) et l’OMS sont sur la même longueur d’onde.

En s’appuyant sur certaines études, les autorités de santé mettent en avant le fameux bénéfice/risque qui tend à prouver que se faire vacciner lorsqu’on attend un bébé est préférable à tout autre choix.

Ainsi, les femmes enceintes qui attrapent le Covid auraient quatre fois plus de risques d’être admises en soins intensifs que les femmes du même âge qui n’attendent pas d’enfant.

Leurs nouveau-nés auraient, eux aussi, une augmentation du risque d’admission en soins critiques, de prématurité et de décès in utero.

Il y a de quoi convaincre les mamans les plus récalcitrantes !

Minute papillon !

Comme souvent, les autorités prennent des décisions hâtives.

Dès le mois d’avril 2021, les femmes enceintes devenaient prioritaires à la vaccination à partir du deuxième trimestre de grossesse.

On pouvait lire dans un avis du 6 avril 20212 :

« Bien qu’aucune étude sur l’efficacité et le profil de sécurité de la vaccination pendant la grossesse ne soit publiée, il n’existe pas de raison a priori d’exclure les femmes enceintes des campagnes de vaccination. »

Cherchez l’erreur…

Depuis, plusieurs études ont été menées et il semblerait, d’après les autorités de santé, qu’il n’y ait pas de risque majeur à se faire vacciner lorsque l’on est enceinte.

Il est évident qu’entre 2021 et aujourd’hui il ne s’est pas passé assez de temps pour que les résultats de ces études soient fiables.

À ma connaissance, la seule étude sur le long terme et justifiant de suffisamment de recul pour donner des conclusions claires ne devrait s’achever qu’en 20263.

Pourtant des effets indésirables ont déjà été signalés avec le vaccin BioNTech, Pfizer : 44,7 % d’interruptions de grossesse (fausses couches, morts in utero et grossesses extra-utérines)4, un chiffre colossal !

Doit-on débattre sur la justesse du terme “effet indésirable” lorsqu’on parle de telles répercussions ?
J’aimerais que les mamans concernées donnent leur point de vue…

Des recommandations à géométrie variable

Au moment de l’entrée sur le marché du vaccin Pfizer au Royaume-Uni, le 8 décembre 2020, les autorités britanniques de régulation du médicament faisaient encore preuve de prudence5.

En l’absence de recul, les recommandations étaient alors les suivantes :

« Le vaccin ARNm COVID-19 n’est pas recommandé pendant la grossesse. Pour les femmes en âge de procréer, une grossesse doit être exclue avant la vaccination. De plus, il faut conseiller aux femmes en âge de procréer d’éviter une grossesse pendant au moins 2 mois après leur deuxième dose. ».

Depuis, les autorités britanniques ont modifié leur document d’information concernant le vaccin produit par Pfizer. Dans la dernière version, du 24 mai 20226, on peut lire que :

« L’expérience de l’utilisation du vaccin à ARNm COVID-19 chez les femmes enceintes est limitée. Les études chez l’animal n’ont pas mis en évidence d’effets délétères directs ou indirects sur la grossesse, le développement embryonnaire/fœtal, la parturition ou le développement post-natal. L’administration du vaccin ARNm COVID-19  pendant la grossesse ne doit être envisagée que lorsque les avantages potentiels l’emportent sur les risques potentiels pour la mère et le fœtus. On ne sait pas si le vaccin à ARNm COVID-19 est excrété dans le lait maternel. »

On ne peut pas dire que ce communiqué sente la sérénité absolue…

Si on lit entre les lignes, on peut conclure qu’il est surtout recommandé de vacciner les personnes à risques qui présenteraient des comorbidités.

On est bien loin d’une injonction à vacciner toutes les femmes enceintes et il n’est, en aucun cas, fait référence à des études prouvant le contraire.

Des études occultées depuis l’arrivée du vaccin

Il y a une autre chose qui me chiffonne dans toute cette histoire.

Il est souvent fait référence à des études qui prouveraient que le fait d’être contaminée par la Covid tout en étant enceinte entraînerait des complications.

Ces études ont le mérite d’exister et je ne les remets pas en cause.

Ce qui m’embête, c’est que d’autres études rapportent l’inverse, à savoir que le Covid en étant enceinte ne serait pas plus dangereux.

Or, si ces études étaient diffusées et prises en compte il y a encore quelques mois, elles ont soudainement disparu des radars !

Plus personne n’y fait référence.

Celle-ci, par exemple, affirme que : « nous n’avons aucune preuve sur les effets à long terme du Covid-19 pendant la grossesse pour les femmes ou leurs enfants. »7

Ou que : « l’excès apparent d’hospitalisations chez les femmes avec covid-19 est probablement dû en grande partie au dépistage à l’admission pour le travail et l’accouchement et d’autres complications liées à la grossesse. »

Une autre étude8 rejoint ces conclusions.

« Seulement 1 femme sur 20 infectée par le SRAS-CoV-2 pendant la grossesse a dû être hospitalisée en raison du COVID-19. Les facteurs de risque d’admission comprenaient l’obésité, le tabagisme, l’asthme et les infections. Les effets indésirables graves de l’infection par le SRAS-CoV-2 pendant la grossesse sont rares. »

Ironie du sort pour les agités de la seringue : même pour le Collège national des gynécologues et obstétriciens français qui œuvre pourtant aujourd’hui pour la vaccination des femmes enceintes, le risque de complications n’est pas plus élevé9.

Voici les propos du Pr Deruelle : « Les chiffres montrent que les femmes enceintes n’ont pas plus de risque que le reste de la population d’être infectées par le Covid-19, ni de faire des formes plus sévères de la maladie. »

Mais ça, c’était en 2020, avant que la vaccination ne devienne obligatoire, enfin fortement recommandée…

Encore une fois, la peur semble être le meilleur argument pour convaincre en matière de vaccination.

Et vous ? Que pensez-vous de l’incitation à vacciner des femmes enceintes ?

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

2.7 7 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

53 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
FREDERIQUE DAUZON
FREDERIQUE DAUZON
4 mois il y a

Je trouve cette incitation, voire injonction, criminelle ! Dans le doute ne rien faire…

MARTIN
MARTIN
4 mois il y a

Bonjour, ma belle fille c’est fait vacciner et est tombé enceinte 1 mois après. Résultat des courses, le fœtus ne pesait que 266 gr au bout de 6 mois, et elle a accouché d’un enfant mort née. Aujourd’hui, il repose dans le cimetière de notre village.

Dugeria
Dugeria
4 mois il y a

« Dans le doute abstiens toi » devraient se rappeler les gynécologues et les pédiatres. Vu le manque de recul sur les effets à long terme de ce vaccin, il me semble irresponsable de faire cette sorte d’expérimentation sur une cohorte de foetus et d’enfants. C’est une autre forme de pollution à long terme sous prétexte de prétendus bénéfices à court terme.

Falgoux
Falgoux
4 mois il y a

Bonjour, J’ai été enceinte il y a longtemps maintenant donc je ne suis pas directement concernée par la question, mais je n’aurais pas souhaiter être vaccinée. Cependant,une connaissance m’a rapporté au mois de juin que le service maternité de l’hôpital de Nevers où travaille sa femme en tant que sage-femme n’avait jamais connu autant de morts in utero et le plus chez des femmes ayant eu le covid durant leur grossesse (c’est à dire si j’ai bien compris, pas forcément qu’elles aient perdu le bébé durant l’infection mais qu’elles aient été infectées durant leur grossesse) et non-vaccinées. Je crois qu’il… Lire la suite »

Vogt
Vogt
4 mois il y a

C’est du suïcide !

Danielle
Danielle
4 mois il y a

Bonjour

ma fille a eu le Covid enceinte de 6 mois et non vaccinée. Aucun problème sauf une grosse fatigue. Aucune séquelle pour le bébé né à terme et en bonne santé 🤗

Léon Lorfanfant
Léon Lorfanfant
4 mois il y a

Il est criminel de quasiment forcer les femmes enceintes à se faire injecter un produit dont les effets à long terme n’ont pas été étudiés. Quelle thérapie génique est recommandée pour les femmes enceintes ?

Nathalie
Nathalie
4 mois il y a

Bonjour, jai 34ans, je suis actuellement enceinte de quatre mois et demi et j’ai été testée positive au Covid il y a a peine deux semaines. Etant enceinte j’ai pu prendre que certains médicaments comme le doliprane,vitamin C, allercet(pour la gorge qui gratte) et des bonbons pour soulager la gorge. Je n’ai jamais eu de grippe aussi forte de toute ma vie mais ce qui était le plus fatiguant surtout c’était les crises de toux et de devoir se moucher tout le temps jour et nuit. J’ai fait de le fievre pendant 2 jours seulement mais j’avais toujours tres froid… Lire la suite »

Gempp
Gempp
4 mois il y a

Pouvez-vous me dire si le vaccin chez la femme enceinte peut avoir des conséquences sur les seins, notamment des abcès et cela avant même l’accouchement.
Je vous remercie

dupire
dupire
4 mois il y a

Comme toutes les décisions autour de ces injections (pas vaccin), c’est l’argent qui parle et non la science vrai…

PIERRE RENAUDEAU
PIERRE RENAUDEAU
4 mois il y a

Bonjour, je suis ostéopathe, et , dans ma pratique quotidienne, je n’ai pas incité les femmes enceintes qui se posaient la question à se faire vacciner contre le covid. Mais je leur ai transmis les infos de santé alternative permettant de se soigner au cas où. De mémoire, les derniers à avoir fait des essais expérimentaux sur les femmes enceintes furent les fabricants de Thalidomide, et, avant eux, les nazis dans les années 40. J’ai été profondément choqué de voir cette campagne d’injection expérimentale (l’AMM définitive pour le « vaccin » Pfaïzeur ne tombe qu’en décembre 2023 !) sur les femmes enceintes.… Lire la suite »

CLOT
CLOT
4 mois il y a

Principe de précaution …. surtout que le Covid se soigne très bien. Des traitements efficaces existent.

Beatrice Cabret
Beatrice Cabret
4 mois il y a

Je pense qu’il faut arrêter purement et simplement ce diktat de vaccination obligatoire et à tout va cette hérésie consistant à vacciner même des femmes enceintes, des enfants alors que les tests sur ces vaccins ne sont pas terminés. Il ne faut pas confondre santé publique et revenus financiers !

SCHWARTZMANN
SCHWARTZMANN
4 mois il y a

Quand le vin est tiré, il faut le boire…

Quand des millions de doses sont achetées par U E, même chose, il faut trouver l’utilisation de ce vaccin peut importe les conséquences sur les individus.

Je préfère le vin à petites doses et petits rappels ayant aucune confiance sur ce nouveau système de vaccin dit ARMm.

A qui profite le crime ?

SCHWARTZMANN
SCHWARTZMANN
4 mois il y a

Je corrige : ARNm

Francoise Hulin
Francoise Hulin
4 mois il y a

Cela me paraît dangereux.
On ne connaît toujours pas la composition du produit injecté ni tous ses effets secondaires.

Normandeau Gilles
Normandeau Gilles
4 mois il y a

Bonjour, J eme demande ce que les performances sexuelles ont en rapport avec la santé alimentaire!!! SVP, évitez de mettre le sexe à toutes les sauces!

Linda
Linda
4 mois il y a

Ma fille non-vaccinée est enceinte et a contracté la Covid 2 fois (á 1 mois puis á 8 mois de grossesse) – elle a tout á fait recuperée et le bébé grandit très bien, prêt á naître dans 3 semaines!

Paul
Paul
4 mois il y a

Suite à l’injection des vaccins anti-covid , on a vu une augmentation des thromboses , myocardites , péricardites et autres troubles de santé. Il est établi qu’une femme enceinte ne doit pas prendre de médicaments , même les publicités lui interdisent . Par contre on lui conseille de se faire vacciner ; cela met en évidence l’inconstance du corps médical conditionné par l’industrie pharmaceutique.

Chantal
3 mois il y a
Répondre à  Paul

Je suis absolument d’accord avec votre réflexion. Comment peut on préconiser ce ‘vaccin » dont on ignore les reels effets secondaires immediats et encore moins ceux à venir.

Elisabeth
Elisabeth
4 mois il y a

C’est inouï ! Pour le moindre médicament (même anodin) on crie au loup, attention, ne pas donner aux femmes enceintes (c’est écrit sur la boîte), ce que je trouve prudent (s’il y a un problème lors de la fabrication du foetus, ça peut être gravissime -mort du bébé ou handicap à vie) et là, pour un produit dont on n’a même pas fini les tests ni les études, on peut y aller, c’est même recommandé !!!

RODRIGUEZ
RODRIGUEZ
4 mois il y a

Bonjour Monsieur, De tout temps, il a été déconseillé d’administrer des médicaments ou autres substances qui seraient susceptibles d’être dangereux pour la vie du bébé et/ou de sa maman.. Qu’est-ce qui à changer avec ce fameux vaccin !!! pour le Covid !!! ? Je ne comprend toujours pas pourquoi les états ont ils tant insistè à vouloir injecter toutes les populations… A méditer !!!! J’espère que les effets secondaires nombreux à ce jour et sur le long terme, ne compliquerons pas la futur vie de tous ces enfants nés avec cette injection… Ce monde est devenu fou..Il ne respecte plus… Lire la suite »

Serge M
Serge M
4 mois il y a

Moi et ma femme avons beaucoup beaucoup et longtemps réfléchi et bien analysé la situation avant de prendre une décision, suite aux recommandations des gynécologues et de son médecin de famille. Ainsi elle s’est fait vacciné au 3e trimestre et nous nous sommes croisé les doigts pour que tout se passe bien et effectivement l’accouchement s’est bien passé. Cela représente notre expérience personnelle.

Bakaher
Bakaher
4 mois il y a

pas d’accord pour la vaccination obligatoire ! dans tous les cas enceinte ou plus de 60 ans sauf cas connus de graves soucis

Catherine
Catherine
4 mois il y a

Une de mes clientes s’est fait vacciner durant la grossesse. Naissance de l’enfant avec probleme respiratoire depuis la naissance jusqu’a aujourd’hui. La petite a passé plusieurs mois a l’hôpital. Je ne cesse de me dire que cela a rapport au vaccin. J’en ai parle a la mère mais les medecins n’en parlent meme pas. Ils ne savent en fait pas ce qu’elle a. Personnellement les 2 doses m’ont amené des crises d’asthme intense et j’ai eu une congestion nasale non stop. Un an de calvaire avec accalmie entre 2 doses (4 mois). On me disait que c’etait un hasard! Ma… Lire la suite »

CATHERINE
CATHERINE
4 mois il y a

Bonjour,

« Débilissime » et surtout CRIMINEL !
Tout cela pour quelques milliards de dollars supplémentaires.
De plus, on empêche la population de croître en tuant les bébés à venir ainsi que leur génitrice.
A quand la vaccination des insectes ? Un sacré pactole en vue !
Merci pour tous vos messages.

Catherine

Emilie Ligi
Emilie Ligi
4 mois il y a

Ma grossesse a débuté en octobre 2020. Mon gynécologue n a pas recommandé la vaccination contre le covid à ce moment. Au fil des mois, son discours a fortement changé jusqu’à l incitation à la vaccination lorsque celle-ci est devenue prioritaire pour les femmes enceintes. N étant pas anti vax, j étais vraiment hésitante. Heureusement pour mon bébé et moi, j ai été infecté par le covid en avril. Le principal symptôme que j ai développé était la perte du goût. J ai accouché un jour post terme d un bébé de 3kg600. Un scénario bien différent de celui que… Lire la suite »

Gambazza
Gambazza
4 mois il y a

C’est un assassinat pur et dur C’est même irresponsable de faire subir cela à son futur enfant quand on entend tous ces effets indésirables… elles n’ont vraiment pas peur 😧 rappelons que l’âge moyen des morts du covid est de 85 ans cherchez l’erreur alors arrêtons avec cette ânerie.

Dupont
Dupont
4 mois il y a

Il est aussi ridicule que dangereux de vacciner des femmes enceintes que des enfants. Les procovax occultent comme ils le font de certaines études les traitements précoces alternatifs et autres tel que la vitamine d la vitamine c l’argile l’Artemisia annua le zinc lazithromycine l’hiver mectine et cetera et cetera. Les thérapies géniques qu’on appelle vaccin s ne sont absolument pas indispensables pour le commun des mortels même lorsque la maladie s’est déclarée à covid. Tous les arguments des procovacs sont basés sur la philosophie du profit au détriment du soin des patients entre autres à cause des grands laboratoires… Lire la suite »

Diallo Mamadou Oury
Diallo Mamadou Oury
4 mois il y a

La vaccination des femmes enceintes est très importante

Chantal
3 mois il y a
Répondre à  Diallo Mamadou Oury

Argumentez au moins votre affirmation!!

payet
payet
4 mois il y a

c vers l extinction de l humain profit des grands labo

Jerey
Jerey
4 mois il y a

Je n’ai pas pour habitude de réagir à toute cette manipulation voulue … Quand j’entends parler de cette campagne de vax des femmes en ceinte , je me dis mais où va t’on ??? Effet indésirable voulu sur deux personnes plutôt qu’une ? ( Un génocide mondiale que cela s’appelle ) Dans les années 90 un scandale sur une forme de dopage avait éclaté au JO . La quelle ? Les athlètes féminine russe étaient toutes enceinte ! La raison , doper leurs systèmes immunitaire et renforcer leurs performances ! Alors quand ils disent que ce sont des personnes à… Lire la suite »

Hermans
Hermans
4 mois il y a

J’ai toujours été contre car nous n’avions aucun recul sur ce vaccin, nous ignorons encore tout des effets indésirables à long terme tant pour les femmes enceintes que pour leurs enfants que pour le reste de la population .

Modeste
Modeste
4 mois il y a

Pas du tout d’accord.

Carmant
Carmant
4 mois il y a

Ils écoulent le stock et après le deluge…

DANGLADE
DANGLADE
4 mois il y a

C’est une folie ! Le principe de précaution a toujours prévalu : si ce n’est pas connu alors les femmes enceintes n’y touchent pas.

Marie
Marie
4 mois il y a

Merci pour ce message questionnant les injections anti Covid pour les femmes enceintes?
Au personnel soignant au tout début, on disait que le fait d’être enceinte n’était pas un facteur de risque pour le covid. Ainsi notre médecin a travaille enceinte pendant les 2 premiers confinement.
Ensuite je suis témoin que l’on nous disait à l’origine de ne pas nous faire vacciner si on avait un projet d’enfant. C’était écrit dans les notices.

ERNEST
ERNEST
4 mois il y a

jusque ou iront ils imposer cette medecine  » industrielle  » , surtout que ces vaccins sont plus que discutables au niveau de l’ immunité ?!?

Monique B
Monique B
4 mois il y a

Ma fille a été fortement incitée à se faire vacciner étant enceinte et moi sa mère, j’ai été très inquiète durant sa grossesse. Mais par chance tout s’est bien passé et c’est un beau bébé qui est né; Il aurait même plutôt de l’avance d’un mois d’après le pédiatre. Cela n’empêche que je me suis fait beaucoup de soucis et je l’avais avertie du danger par mon médecin homéopathe et contre. Il y avait déjà des effets secondaires (elle a accouché en Février).

Rémy Lechanteur
Rémy Lechanteur
4 mois il y a

Je suis choqué par le nombre de mesures arbitraires « pro-vaccin » J’ai travaillé pour l’industrie pharmaceutique pendant 38 ans ( 1983-2021 ) et y ai vécu de nombreux moments de satisfaction-bonheur basés sur les progrès en faveur des patients ( Janssen Pharmaceutica principalement ) Mais je ne suis pas naïf et ai été confronté à ce besoin de croissance à outrance et là peu importe la qualité de vie du patient. Vendre et faire prescrire les médecins pour toujours afficher une croissance à 2 chiffres ! Aujourd’hui le monde politique semble acheté par le big Pharma pour faire croire à la… Lire la suite »

Jacqueline
Jacqueline
4 mois il y a

Vacciner les femmes enceintes, c’est de la folie !!!

jacques
jacques
4 mois il y a

ma femme enceinte a simplement eu un rhume pendant 3 jours avec Omicron sans être vaccinée avec la thérapie ARNm miraculeuse…donc aucun regret !

Dernière modification le 4 mois il y a par jacques
Fanny
Fanny
4 mois il y a

J’accompagne des familles en tant que travailleur social et j’ai pu constater que sur les débuts de grossesse des femmes vaccinées , il y avait un problème de décollement de placenta et donc une obligation de repos et une femme qui a perdu son bébé une semaine après s’être fait vaccinée … coïncidence ou pas ?? À réfléchir …

Samira
Samira
4 mois il y a

Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fait que nous n’avons pas assez de recul pour le vaccin pour les femmes enceintes,le pourcentages de fausses couches pour celles qui l’ont fait est effrayant et prouve que c’est dangereux plus qu’autre chose, oui ce sont des agités de la seringue comme vous le dites si bien, raz le bol général de toutes ces obligations et contraintes et surtout tristesse et grande peine pour toutes ces morts suite au vaccins covid ou autre , 11 vaccins obligatoire pour des bébés qui viennent au monde plus personne dit rien ça… Lire la suite »

boidart
boidart
4 mois il y a

Quelle légèreté dans la décision de vacciner les femmes enceintes! cela génère en soi des effets secondaires avec risque de fausse-couche, et rien ne permet d’affirmer son intérêt majeur: pas assez de recul, prise en compte du stress de ces femmes, … Et a-t-on décidé d’étudier le devenir de ces nouveau-nés pour en tirer des conclusions valables? je n’y crois pas beaucoup, tant la désinformation est majeure concernant la covid; Ca ressemble à une sorte de lavage de cerveau: tout va bien, y a un risque, la vaccination miracle est là! Ils nous prennent pour des niais (je suis polie),… Lire la suite »

Yuffie
Yuffie
3 mois il y a

Vacciné les femmes enceintes est une chose terrible qui doit etre évité, surtout pour une maladie bénigne , néanmoins les médias aiment bien mettre l’accent sur des survivors des urgences, pour faire peur aux gens. Le Vaccin a ARN modifie le code génétique de la femme enceinte . Si sa se trouve sa modifie le code génétique et cela sans lui demandé son avis du futur bébé . Je crois qu’ils sont en roue libre complet et applique juste bétement les directives de gens qui ont crus bon limité la vit D efficace comme le covid, l’invermectine, ou encore le… Lire la suite »

charles emile giguère
3 mois il y a

le mésothélinum est un liquide qui isole deux fines membranes, l’une , extérieure et l’autre, intérieure, qui enveloppent tous les principaux organes humains comme le coeur, etc. N’oublions les organes sexuels, les testicules et le vagin. La femme en travail d’acouchement va perdre, en premier, ce mésothélium communément appelé; ses ’eaux’. En toute fin, aprés le bébé, suivront :ce qui est appelé,les suites : ce sont ces deux membranes, intérieure et extérieur isolées une de l’autre par le mésothélium qui forment une barrière a tout agent pathogéne attaquant tout intrus maléfifique. Voilà pourquoi la cigarette, agent pathogène, est déconseillé pour… Lire la suite »

charles emile giguère
3 mois il y a

Le corps humain se protège par lui-même.Le mésothilium, un liquide qui sépare deux membranes, une extérieure et l’autre à l’intérieur qui isole chacun des principaux organes du corps humain qui est une merveille dans son fonctionnement. Entr’autres, les parties sexuelles de la femme enceinte. Ces deux membranes qui protègent l’enfant à venir grandissent au rythme de sa croissance. Arrive le moment de l’accouchement. En premier, un liquide va inonder la scène; c’est le mésothilium devenu inutile qui quitte pour libérer l’espace pour laisser sortir le bébé. Quelque temps plus tard, les suites sortiront à leur tour. Ce sont ces deux… Lire la suite »

FRANCINE FERREYRA
FRANCINE FERREYRA
3 mois il y a

Qu’attendez-vous ou tous ceux qui « agissent » pour déposer une plainte, un référé , auprès du gouvernement et des médias qui diffusent en permanence ? je viens encore d’entendre à la TV ce besoin de vaccin pour les femmes enceintes ! quand on pense qu’on leur décommande l’alcool, le tabac et des centaines de produits de santé …..il ne suffit pas de nous envoyer ces infos qui suggèrent d’acheter quelque chose car, NOUS, ne pouvons rien. Unissez vous tous, les porteurs de nouvelles alarmantes, pour une action IMMEDIATE car pendant cette inaction les femmes enceintes sont vaccinées ! Sans actions efficaces,… Lire la suite »

bnsf
bnsf
3 mois il y a

RAPPEL DU PROTOCOLE ZELENKO

  • 45000 patients atteints du covid
  • ivermectine, azithromycine, zinc
  • aucun mort
  • soignés au bout de 2 jours
  • aucun effet secondaire
BOITTET
BOITTET
3 mois il y a

Absolument contre l’injection des femmes enceintes, tout comme l’injection des enfants dès le plus jeune âge. Imposer des injections n’est pas démocratique et est liberticide.

Suivez-nous sur Facebook

53
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close