Produisez votre propre acide hyaluronique - Nouvelle Page Santé

Produisez votre propre acide hyaluronique

molécules d'acide hyaluronique

Chers amis,

Si je vous dis « acide hyaluronique », je suis certain que la première chose qui vous vient à l’esprit concerne les cosmétiques anti-âge.

Vous avez raison, son efficacité est avérée dans ce domaine : il redonne un coup de jeunesse à la peau, c’est sans équivoque.

Cependant, connaissez-vous ses autres propriétés ?

Une efficacité implacable sur la peau…

L’acide hyaluronique est une molécule naturellement présente dans notre corps.

La peau en est le réservoir le plus important, mais on le retrouve aussi dans nos yeux et dans notre cartilage.

Sa propriété principale est de capter l’eau et de la maintenir dans les tissus (chaque molécule d’acide hyaluronique est capable de fixer plus de 1 000 fois son poids en eau !).

Il présente également un effet lubrifiant, et c’est un cicatrisant efficace.

Cela fait de l’acide hyaluronique la star des cosmétiques destinés à combler les rides et à hydrater la peau.

Malheureusement, sa production naturelle décroît fortement avec l’âge.

La peau devient alors plus sèche, perd de son élasticité, et les rides s’installent.

C’est pourquoi, à partir d’un certain âge, et quand on se soucie de l’aspect de sa peau, l’acide hyaluronique peut être un allié de taille.

Couramment utilisé dans les crèmes, les sérums, les masques, il est également disponible par voie orale ou par injection.

Si l’on veut éviter les piqûres, les compléments d’acide hyaluronique à avaler sont les plus efficaces : le corps comblera directement les rides avec la substance mise à sa disposition.

Pour une cure par voie orale, on préconise 100 mg à 120 mg par jour, répartis en deux prises, de préférence au cours des repas.

Mais l’acide hyaluronique peut aussi soulager certaines pathologies.

Doublée d’un vrai soutien pour vos articulations

L’acide hyaluronique participe à la bonne qualité du liquide synovial, le lubrifiant des articulations.

Il assure la viscosité et l’élasticité de ce liquide.

En cas d’arthrose et de vieillissement articulaire, la lubrification de l’articulation est moins bonne et le cartilage devient plus sensible lors des mouvements.

On est rouillés.

Depuis les années 1980, on pratique avec succès des injections dans le genou pour soulager les patients. C’est ce qu’on appelle la viscosupplémentation.

Selon les cas, les injections intra-articulaires varieront de 3 à 5 en une semaine chez un spécialiste (rhumatologue, orthopédiste, médecins de rééducation fonctionnelle).

Le tout sous anesthésie locale.

Le soulagement peut prendre quelques jours, mais le gros avantage est qu’il perdure pendant plusieurs mois, voire une année entière.

Autre avantage non négligeable : en lubrifiant les articulations, on préserve la destruction des cartilages qui sont ainsi soumis à moins de frottements.

L’efficacité de ce procédé contre l’arthrose et contre les rhumatismes s’appuie sur bon nombre de publications scientifiques1.

Les sportifs qui sollicitent beaucoup leurs articulations peuvent aussi en bénéficier.

Aujourd’hui, on peut traiter les problèmes de hanche, de cheville, d’épaule, de poignet, de coude et même de doigt !

Il est tout à fait possible de compléter les injections avec une cure orale à raison de 200 mg par jour en 2 prises.

Un soulagement sans pareille contre la sécheresse vaginale

L’acide hyaluronique est présent dans le tissu conjonctif vulvovaginal de la femme.

Il maintient le niveau d’hydratation.

En période de ménopause ou suite à un déséquilibre de la flore vaginale causé par la grossesse par exemple, une sécheresse vaginale et/ou vulvaire peut apparaître.

C’est un phénomène fréquent et très inconfortable.

Il se manifeste la plupart du temps sous forme de brûlures, d’irritations et de démangeaisons. Il rend également les rapports sexuels douloureux.

Si vous souffrez de ce syndrome, l’acide hyaluronique peut être une solution efficace.

Plusieurs procédés sont envisageables.

D’abord, les gels à action locale ont démontré leur efficacité2.

Avec une application moyenne 3 fois par semaine durant un mois, on obtient une baisse de 25 % de la sécheresse vaginale et de 46 % des douleurs.

Et au bout de 3 mois on arrive même au résultat impressionnant de 86 % de baisse de la sécheresse et de baisse pour les douleurs !

Les ovules d’acide hyaluronique permettent, de leur côté, de traiter particulièrement la muqueuse vaginale.

En général deux ovules par semaine sont recommandés.

Le soulagement obtenu est suffisamment probant pour permettre à celles qui le souhaitent d’éviter un traitement hormonal substitutif.

Le bouclier de vos yeux, de votre gorge, voire… un anticancer

L’acide hyaluronique cache encore quelques atouts dans sa manche !

  • Les gouttes à base d’acide hyaluronique aident à hydrater les yeux secs et favorisent la production de larmes.
  • En médecine ophtalmique on l’utilise pour traiter les lésions oculaires et pour favoriser la cicatrisation après une intervention chirurgicale (cataracte, greffe, décollement de rétine).
  • En cas d’extinction de voix on peut également avoir recours à des injections pour retrouver toutes ses facultés de ténor. Des pastilles soulagent les maux plus courants comme les irritations.
  • Une étude menée en 2013 a même laissé supposer un effet anticancéreux de l’acide hyaluronique chez le rat taupe3.

Votre production personnelle d’acide hyaluronique

Il est possible de stimuler votre propre production d’acide hyaluronique.

La N-acétylglucosamine est le précurseur direct de l’acide hyaluronique.

C’est-à-dire qu’il est indispensable à sa production métabolique.

En outre, c’est un anti-inflammatoire puissant.

En complément alimentaire, vous pouvez le trouver sous forme de gélules, de comprimés ou de poudre.

Un dosage quotidien de 500 mg pendant 2 mois, 2 ou 3 fois par an est suffisant.

Vous pouvez également favoriser votre production d’acide hyaluronique grâce à l’alimentation.

Il n’est pas présent en tant que tel dans les aliments, mais certains nutriments peuvent doper sa synthèse, tandis que d’autres l’inhibent.

Pour favoriser la synthèse d’acide hyaluronique, je vous conseille :

  • les fruits et légumes riches en antioxydants (carottes, tomates, fruits rouges, poivrons, potiron, mangue, patate douce, brocolis…) ;
  • les herbes aromatiques riches en calcium et vitamine C : persil, coriandre, menthe ;
  • les aliments riches en magnésium : céréales complètes, légumineuses (lentilles, pois chiches), les oléagineux (noix, amandes), les graines (tournesol, lin, sésame, courge) ;
  • les aliments riches en silice, comme l’avoine.

Évitez en revanche les produits industriels sucrés, les viandes grasses et charcuteries, riches en graisses saturées.

Bien entendu, limitez l’alcool et la cigarette.

À très bientôt,

Laurent des Éditions Nouvelle Page

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
DUMAY MARIE-FRANCOISE
DUMAY MARIE-FRANCOISE
4 mois il y a

bonjour, d’où est issu ce produit , Y a t’il des produits animaux dans sa composition, dans l’enveloppe des gélules ? je suis végan,; merci pour votre réponse

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close