Peut-on encore critiquer l’industrie agro-alimentaire ? - Nouvelle Page Santé

Peut-on encore critiquer l’industrie agro-alimentaire ?

Chers amis,

Dans mon combat pour une information juste et transparente sur la santé naturelle, il y a certains jours où j’ai envie de jeter l’éponge.

C’est ce qui m’est (encore) arrivé la semaine dernière après avoir appris que l’application Yuka avait été condamnée par les industriels de la charcuterie pour “dénigrement”.

Son tort ? Elle avait classé en “risque élevé” des produits charcutiers contenant de nitrites.

L’application qui facilite la vie des consommateurs

Si vous ne la connaissez pas, l’application pour smartphone Yuka a pour but d’aider les consommateurs à décrypter les étiquettes des produits (alimentaires ou cosmétiques) qu’ils achètent.

Pour cela, rien de plus simple, vous scannez le code barre du produit en question, et vous savez instantanément si son impact sur la santé est bon, moyen ou mauvais.

C’est sacrément pratique à l’heure où les étiquettes des produits sont de plus en plus longues (et parfois de plus en plus obscures) à déchiffrer.

Le système de notation employé par Yuka repose sur le même principe que le système d’étiquetage Nutri-score1 inspiré par les travaux du Professeur Serge Hercberg.

Voici comment Yuka attribue sa note :

  • 60 % provient de la valeur nutritionnelle du produit (apports en protéines, lipides, glucides, fibres, calories) ;
  • 30 % repose sur la présence d’additifs considérés comme dangereux pour la santé ;
  • Et 10 % de la note est liée à la composante biologique du produit.

Yuka, victime de son succès ?

Aujourd’hui Yuka c’est 5 millions de produits scannés tous les jours et 21 millions d’utilisateurs !

Un beau succès qui a un réel impact sur les consommateurs :

  • 94 % des utilisateurs ont remisé aux oubliettes certains produits ;
  • 83 % des utilisateurs achètent moins pour privilégier la qualité ;
  • 57 % des utilisateurs déclarent cuisiner davantage ;

Mais surtout, 90 % des utilisateurs de Yuka sont convaincus que l’application a un impact tel qu’elle pourrait pousser les marques à proposer de meilleurs produits.

Est-ce ce pouvoir que redoutent les agro-industriels ?

Trois fois condamnée pour « pratiques commerciales trompeuses » et « dénigrement« 

Si je suis désespéré de voir Yuka condamnée par les industriels, c’est en réalité parce que c’est la troisième fois en cinq mois que cela arrive.

A chaque fois pour le même motif : avoir classé en « risque élevé » des charcuteries contenant des nitrites.

En juin, c’est la Fédération des industriels charcutiers traiteurs (FICT) qui a mené l’attaque2.

Résultat : une amende de 20.000 euros pour dommages et intérêts, l’obligation de verser 10.000 euros au plaignant au titre des frais d’avocats et l’interdiction d’utiliser certains termes dénigrant les nitrites (la mention “cancérigène” par exemple).

Mi septembre, c’est le groupe ABC, spécialisé dans le jambon cuit, qui a assigné Yuka en justice. Si l’industriel réclamait 714 000 euros au titre du préjudice subi, Yuka a finalement été condamnée à verser une amende de 25.000 euros3.

Enfin, le 24 septembre dernier, l’application Yuka a été condamnée à verser 30 000 euros de dommages et intérêts à la société le Mont de la Coste, un producteur de charcuterie4.

Les condamnations pleuvent et la facture devient pour le coup vraiment salée.

Encouragés par ces dénouements favorables, on peut craindre que beaucoup d’industriels dont les produits sont mal notés par l’application viennent s’engouffrer dans la brèche.

Sachant que la start-up était tout juste à l’équilibre financier en 2020 avec un bénéfice net de moins de 20 000 euros, on peut sérieusement craindre pour sa survie.

Condamner Yuka c’est aussi condamner l’OMS

Pour se défendre les dirigeants de Yuka avancent que leurs critères concernant la charcuterie et les nitrites se fondent sur de « nombreux avis scientifiques » comme « celui de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) qui a classé la charcuterie comme “cancérigène certain” (catégorie 1) et les nitrites comme “cancérigènes probables” (catégorie 2A)6».

Comment comprendre alors que Yuka soit condamnée malgré tout ?

D’autant que Yuka a réussi le pari de faire changer les mentalités (en bien), y compris au plus haut niveau.

J’en veux pour preuve la récente annonce d’Intermarché de modifier 900 produits en supprimant 142 additifs7.

Le président d’Intermarché, Thierry Cotillard, a d’ailleurs annoncé : « Il y a un vrai virage de la consommation en train de s’opérer. Pendant des années, ça a été le prix. Et là, on voit que le consommateur est soucieux de l’impact de sa consommation alimentaire sur sa santé, sur l’environnement et sur la société. Le critère qualité est en train de monter à la première place. »

Intermarché n’est pas un cas isolé.

Une vingtaine d’industriels (Nestlé, Unilever, Leclerc, Caudalie…) ont amélioré certaines de leurs recettes (baisse de la teneur en sucre, en sel, en graisses saturées ou suppression d’additifs) grâce à l’impact de Yuka.

Alors pourquoi l’industrie de la charcuterie nage-t-elle à contre-courant ?

L’industrie de la charcuterie se sent-elle menacée ?

En réalité, Yuka a mis le doigt sur un sujet sensible, car les nitrites (que l’on retrouve fréquemment dans les charcuteries) sont dans le collimateur de nombreuses institutions.

Le 14 janvier 2021, une mission parlementaire a remis à l’Assemblée nationale un rapport d’information soulignant les dangers des charcuteries contenant des nitrites et proposant leur  interdiction pure et simple d’ici à 20258.

On soupçonne (même si l’OMS, elle, l’affirme déjà) que les nitrites sont cancérigènes.

De leur côté, le lobby de l’industrie charcutière affirme que ces conservateurs sont nécessaires car ils permettent de lutter contre le botulisme (Clostridium botulinum, une bactérie responsable de sévères intoxications alimentaires) et permettent d’allonger la durée de conservation de leurs produits.

Cependant, le rapport parlementaire sur les sels nitrités stipule que l’absence de nitrites ne conduirait nullement à une recrudescence du botulisme : « Il est parfaitement possible de produire une charcuterie de qualité sans nitrites, ni nitrates ajoutés et parfaitement sûre d’un point de vue bactériologique ».

La vraie raison des nitrites dans la charcuterie

Ce que les industriels omettent de mentionner c’est que les nitrites accélèrent la maturation de la viande, réduisant considérablement leurs coûts.

Il faut compter neuf mois pour produire un jambon cru sans additifs… contre trois avec des nitrites.

J’y vois une explication plus convaincante au maintien des nitrites dans les charcuteries.

D’autant que depuis 2015 le marché de la charcuterie est en berne, étouffé par le prix de la matière première, le porc, et les marges de la grande distribution.

Entre 2007 et 2018, le nombre d’entreprises adhérentes à la FICT est passé de 367 à 310 entreprises.

Selon les dernières données de l’Observatoire des entreprises de la Banque de France publiées en 2017, 30 % des entreprises de charcuterie affichent un résultat net négatif9.

Vous me direz sans doute : on ne tire pas sur l’ambulance.

C’est vrai, pourtant, malgré cette crise certaines entreprises ont réussi à tirer leur épingle du jeu.
Devinez lesquelles ? Celles qui ont entamé leur révolution et proposent des produits de meilleure qualité : du bio, du Label rouge, du « certifié sans OGM”.

C’est le cas, par exemple, de Fleury Michon.

Il est donc possible de remettre la qualité au cœur de sa production, sans pour autant sacrifier ses résultats économiques.

Vous me connaissez, je suis un fervent défenseur d’une alimentation saine qui soutienne notre santé.

Il est temps que de vieilles pratiques industrielles qui menacent notre santé soient stoppées !

Courage à Yuka et à tous ceux qui essaient de faire changer les choses !

Et vous, utilisez-vous cette application ? Qu’en pensez-vous ?

A bientôt.

Laurent des éditions Nouvelle Page

4.7 3 votes
Évaluation de l'article

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
51 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sturm
Sturm
5 jours il y a

Bonjour,
C’est du délire ! Mais il ne fzut pas s’en étonner.
Notre seul pouvoir est celui de CONsommateurs.
Oui parce qu’ils nous prennent pour des imbéciles, ces grands grouoes dont les dirigeanrs ne consomment même pas les leurs propres produits !
Si nous etions unis, nous pourrions peut-être organiser une ou 2 journées sans achats.
Est ce qu’ils nous attaqueraient pour préjudice commercial ou nis resoect des règles de la communauté ?

Association CISTEL
Association CISTEL
5 jours il y a
Reply to  Sturm

Personnellement je n’achète pas de viande ni charcuterie et bien contente d’être végétarienne quand je vois ça !

Michèle Thierry
Michèle Thierry
5 jours il y a

Je suis depuis longtemps adepte de cette application qui, utilisée avec discernement, facilite nos choix et nous permet d’améliorer notre consommation. Nous défendons ce type d’initiatives qui pousse les industries agro-alimentaire à améliorer leurs produits. Nous sommes attentifs à notre santé et à notre environnement sans pourtant être dans l’excès. Nous soutenons Yuka financièrement (à notre petit niveau) pour qu’elle se défende…et nous défende contre les produits nocifs

Rouch
Rouch
5 jours il y a

Yuca est une application qui fait du bien au moral. Enfin des informations objectives sur les produits et un moyen d’informer le plus grand nombre et les plus jeunes qui font parfois peu de lien entre la santé et l’assiette. Je revendique des moyens de lutter contre une industrie agro-alimentaire qui produit de plus en plus de problèmes de diabète et de surpoids surtout chez les plus démunis entre autre.

Jacques VANHOESERLANDE
Jacques VANHOESERLANDE
5 jours il y a

tres bien ces commentaires, mais pourquoi ces condamnations?
Expliquernous !!

Dominique
Dominique
5 jours il y a

Bonjour
J’utilise depuis 2 ans cette appli que je trouve extrêmement pratique et utile. Elle nous aide à choisir des produits « meilleurs  » pour notre alimentation ! Et aujourd’hui, vu ce que les industriels nous proposent, il est incontournable d’avoir une estimation de la qualité de leurs produits. Si Yuka fait l’objet de plaintes, c’est vraiment lamentable, il faut vraiment que les industriels de l’agro-alimentaire arrêtent d’utiliser des substances dangereuses pour la santé (nitrites..additifs…trop de sucre, de sel..) pour produire à moindre coût !

LEGRAND
LEGRAND
5 jours il y a

bonjour,
j’ai utilisé Yuka à une époque et je l’ai abandonné parce que je ne supporte pas que l’on nomme comme mauvais des produits naturels comme les fromages qui font partie de notre patrimoine ainsi que d’autres produits non industriels
bien sur un fromage peut-être salé ou gras mais il ne mérite pas un D
qu’ils s’attaquent plutôt aux produits industrialisés

Ondoua
Ondoua
5 jours il y a

Cela fait des années que j’utilise Yuka , les personnes sont dévouées à leur travail et je trouve ça vraiment injuste de s’acharner sur des petites entreprises. Tant qu’ils continueront à lutter je serai toujours avec eux.
Merci pour tout

ETCHENIQUE j pierre
ETCHENIQUE j pierre
5 jours il y a

Je ne peux plus me passer de l’application YUKA lors de mes achats alimentaires
Heureusement qu’elle existe
Merci aux personnes qui sont derrières
YUKA

Juglar
Juglar
5 jours il y a

C’ est une aide précieuse que jutilise régulièrement merci de ses imformations si important

Patricia Cleuet
Patricia Cleuet
5 jours il y a

J’utilise Yuka depuis bien longtemps et c’est une véritable chance de pouvoir avoir une application comme celle-là. Facile, claire et tellement utile. Tout est précis, chaque produit est évalué, décortiqué et à défaut des produits plus sains et plus adéquats sont proposés. Que les « vendeurs de charcuterie » s’y attaquent ne m’étonne pas. Leurs ingrédients sont relativement très mauvais pour la santé. Nitrites entre autres. Yuka appelle un chat un chat et ne fait pas de concessions pouvant être au détriment des consommateurs. Et c’est tant mieux. Ces vendeurs de bidoche se moquent pas mal de la santé des consommateurs (à… Lire la suite »

sforza nicole
sforza nicole
5 jours il y a

Tres BONNE APPLICATION je l’utilise régulièrement

Sylviane-Dominique MATHEVON
Sylviane-Dominique MATHEVON
5 jours il y a

J’utilise l’application YUKA chaque fois que je vais faire des courses, aussi bien dans les grandes surfaces qu’en parapharmacie pour les dentifrices, la cosmétique ect …..
C’est vraiment désolant de voir cette société qui permet au consommateur de mieux manger soit attaqués par des industriels qui n’ont que l’argent comme priorité et tant pis s’ils vendent de la « merde ». Tout mon soutien à YUKA

Montmory
Montmory
5 jours il y a

Ce que l’industrie agroalimentaire n’a sans doute pas compris c’est que maintenant les consommateurs en ont marre d’être des pigeons ! Et Yuka dérange ces tout-puissants comme aussi l’industrie pharmaceutique ! Non pas parce qu’elle dénonce des vérités scandaleuses pour nous protéger mais bien parce ça touche à leur résultat financier .( leurs actions risquent de chuter gravement) .. tout comme les labos pharmaceutiques par rapport à la covid et le scandale de la chloroquine soi-disant inefficace (du jour au lendemain !) … on met au piloris ceux qui dérangent 😡👎 …

Slimane
Slimane
5 jours il y a

Mon épouse et mes enfants utilisent cette application frequemment et moi je l’installe tout de suite par solidarité J’utilise

john uittien
john uittien
5 jours il y a

Selon vous ; Il faut compter neuf mois pour produire un jambon cru sans additifs… contre trois avec des nitrites.
Avez-vous des articles scientifiques qui parlent de ça? si oui pouvez-vous m’envoyer la référence?
merci d’avance,
John Uittien

Petitjean
Petitjean
5 jours il y a

Bonjour,
j’utilise l’application Yuka pour tout achat de produits transformés ( biscuits , chips). Je n’achète pas de charcuterie emballée, ni d’ailleurs à la coupe qui est davantage obscure sur les additifs contenus.
depuis la nuit des temps, les bouchers même artisanaux injectaient des phosphates dans les jambons et les pâtes à saucisse.
Pour moi, cette application est utile et oriente mes achats

Dessaux
Dessaux
5 jours il y a

Je trouve très très bien cette application et s’il y avait une pétition pour contrecarrer ces lobbyistes agro-alimentaires je la partagerais au plus grand nombre

JMICHEL
JMICHEL
5 jours il y a

J’utilise Yuka depuis quelques années et ça me permet de comparer certains produits et d’en éviter d’autres. Je trouve honteux que Yuka ne soit pas soutenue par le ministère de la consommation et des associations car elle n’invente rien et met juste en avant les mauvaises/dangereuses pratiques. C’est aberrant d’entendre cela et de craindre la disparition d’une telle application au bénéfice d’industriels qui ont du pouvoir et de l’argent…J’ai fait un don pour Yuka pour apporter ma petite contribution…Ne laissons pas l’industrie tout régir!!!

Alain Marti
Alain Marti
5 jours il y a

On aimerait bien savoir où se procurer le logiciel Yuka .

Feutry Maguy
Feutry Maguy
5 jours il y a
Reply to  Alain Marti

Sur votre téléphone dans Google play

Diana STANCU GODET
Diana STANCU GODET
5 jours il y a

Nous utilisons Yuka depuis quelques années déjà et on doit avouer que cela nous a aidé a choisir nos aliments et produits beauté (shamps, crèmes, etc) et comprendre les étiquettes compliqués. On l’utilise aussi comme un outil pour l’éducation de nos enfants et cela marche très bien! Au supermarché nos enfants n’acheté rien sans Yuka.
Nous avons recommandé l’appli a notre entourage et tous partagent notre avis.
A utiliser sans hésitation!

Marie-France CLEMENT
Marie-France CLEMENT
5 jours il y a

Bonjour,
Nous avons découvert l’application Yuca et nous l’utilisons régulièrement pour nos achats.
Nous en sommes très satisfaits et la conseillons à tout le monde.
Il faut absolument faire bouger les mentalités et arrêter de nous vendre des « cochonneries ».
Notre santé est un bien précieux !
Nous recommandons également le livre Yuka: le guide de l’alimentation saine.
Afin de soutenir Yuca, une participation modique sur le Playstore pourrait être également envisagée .
Bon courage à eux.

Demazure
Demazure
5 jours il y a

Yuka devrait être reconnu comme application d’intérêt public

Lore Bruggemann
Lore Bruggemann
5 jours il y a

Vos explications sont édifiantes. J’espère vraiment que Yuka s’en sortira sans trop de soucis. C’est une application que j’ai découverte il y a un certain temps et je l’utilise. Mais même sans scanner chaque produit, je suis devenue très prudente et j’achète d’un œil critique !

Camera
Camera
5 jours il y a

Oui j ai utilisé Yuka et le plus important pour moi c est que mes enfants ont aimé aussi se servir de cette application afin de voir si les produits qu ils aimaient étés bon pour la santé et ils ont eu des surprises qui ont permis de modifier leurs envies.;)
Mon mari aussi lorsqu’il fait les courses il utilise Yuka pour se rassurer lorsqu’il achète de nouveaux produits.
Yuka on adore!!

patoche
patoche
5 jours il y a

mème nos sénateurs sont au bottes du grand capital, défendons YUKA nous mèmes
petitions en faveur de ce type de démarche ? c’est pour quand ?

RENE
RENE
5 jours il y a

Le meilleur moyen de soutenir Yuka est d’adhérer à leur site et devenir membre premium à partir de 15 €/an.

MIMI
MIMI
5 jours il y a

Je n’utilise pas cette application qui concerne principalement des produits que je ne consomme pas. En revanche, j’estime qu’elle a son utilité pour les autres consommateurs. Parfois, je regarde l’estimation de Yuka utilisé par ma fille et je constate souvent que cela conduit les consommateurs à rejeter systématiquement des produits bios notamment pour le motif « trop salé…… » et pourtant très valables par ailleurs. Tous les consommateurs font-ils la part des choses dans ces cas. L’estimation se place dans un contexte de consommation standard qui continue ses habitudes alimentaires. Il suffirait simplement de considérer les produits trop salés ou sucrés dans… Lire la suite »

ANIBALLE
ANIBALLE
5 jours il y a

Aujourd’hui la finance décide pour le monde entier même chez les dictateurs tout est faussé. Individuellement on peu rien faire, alors que l’union fait la force mais les nouvelles générations sont trop individualiste. Alors je dis courage et merci à Yuka qui nous aide dans nos choix.

Feutry Maguy
Feutry Maguy
5 jours il y a

Je suis de tout cœur avec Yuka qui fait un travail formidable. Je suis également le combat que mène le député Richard Ramos qui se bat qu quotidien pour cette juste cause à l’assemblée . Merci pour votre article

magalie germain
magalie germain
5 jours il y a

bonjour,
j’utilise cette apli depuis plusieurs années, c’est vraiment très bien !!! y en a marre de manger de la m* pour enrichir l’industrie surtout quand on peut faire autrement. nous sommes dans la sur consommation dans tout les domaines. achetez français et près de chez vous.
cdl

Christine Tabary
Christine Tabary
5 jours il y a

Belle page, merci. Le monde tourne à l’envers. Le sujet principal est le profit, qu’importe la santé. Yuca devrait être au contraire une application plébiscitée d’intérêt général. Condamner yuca c’est montrer encore une fois que la politique financière a pris le pas sur la politique sanitaire

Aran
Aran
5 jours il y a

Merci pour votre article. Personne ne lit les ingrédients de ce qu on achète car pour beaucoup c’est seulement possible avec une loupe. On n’a que ce qu’on veut mais la loi devrait obliger l’industrie à écrire celà sur un format normal et visible par tous

MALGAT
MALGAT
5 jours il y a

C est un vrai délire d assigner yuka pour la bonne santé de l être humain plus de conscience professionnel chez les fabricants la sans de l être humain les importte peu du moment qu ils gagné de l argent comme nos hommes politiques la fausse information pour endormir les gens quant aux Big pharma plus d intégrité chers l être humain

Cardo
Cardo
5 jours il y a

On ne peut plus rien critiquer du tout. Je viens de voir « bloquer » la bonne centaine de mails de l’Observatoire du nucléaire que je venais d’envoyer.La censure est partout.
Ne nous décourageons pas.
Lucienne Foucras

Planchais
Planchais
5 jours il y a

J’utilise Yuka quand je vais faire des courses car très utile dans le choix des articles qui sont proposés dans les magasins. Je ne mange pas de charcuterie et avec Yuka peut-être que les producteurs finiront par se poser les bonnes questions au lieu de faire des procès…

Flora
Flora
5 jours il y a

Bonjour, L’application est utile pour une estimation rapide du produit, mais certains magasins bloquent l’accès à internet ou certains produits ne sont pas noté ou reconnu par le système. Ayant acquis quelques notions en nutrition je trouve certaines notations trop sommaires ou contestables suivant la méthode employé: Les huiles de colza ou d’olive première pression à froid sont notées à juste titre excellentes mais ceci grâce à 100% de légumes!! à la base, zéro sel et zéro sucre et comme défaut trop gras/calorique!! calculé sur 100g. Ce qui est parfaitement normal pour une huile et cela ne tient pas compte… Lire la suite »

Henriette RICARD
5 jours il y a

je suis choquée d’apprendre que Yuca a été condamnée a verser de telles sommes en dédommagement, en cause les nitrites présentent dans la charcuterie. Mais qu’en est-il de la présence de sucre? que l’on trouve partout, cela en devient scandaleux, à croire que l’on veut « fabriquer » des obèses, des diabétiques, où cacher un excès de sel ?

Yves
Yves
5 jours il y a

Excellente application qui publie aussi un livre sur la cuisine saine. Elle a permis de faire changer nos mentalités, de savoir rapidement ce qui était bon a la santé. Dans ce combat contre la malbouffe et les industriels pourris, il est possible de les aider financierement via une cagnotte Leetchi : https://www.leetchi.com/c/soutien-yuka . Quelques petits euros pour nous permettre de continuer a savoir ce que nous mangeons et préserver notre santé. Merci pour l’article, a cette page santé et vive Yuka!.

kawka
kawka
4 jours il y a

J’utilise Yuka et j’adore cette application. J’espère que l’on va trouver un moyen de soutenir efficacement (je ne sais pas comment mais suis prête à aider) cette startup afin que l’on puisse continuer à l’utiliser.

Brossy
Brossy
4 jours il y a

Bonjour,
Venant de lire votre article, je ne suis pas surpris que YUKA dérange car malheureusement pour eux, ils ne disent et font ressortir que la vérité sur un très grand ensemble de produits, site que j’utilise depuis déjà pas mal de temps et m’aide à consommer et manger mieux, donc il faut les soutenirs !
Jimy

Steph
Steph
4 jours il y a

Certes Yuka est très utile pour ceux qui ont des doutes sur leur alimentation, mais attention il ne s’agit pas de données scientifiques. Seules les calories et les additifs sont pris en compte. L’huile d’olive devrait être bien mieux classée. La meilleure application, gratuite et basée sur des infos scientifiques, est SIGA. Elle intègre le degré de transformation des aliments. Ainsi un bon fromage sera bien classé 😉

Pontré Jacques
Pontré Jacques
4 jours il y a

Je ne connaissais pas cette application. Non seulement elle me paraît digne de soutien et nous devrions avoir régulièrement l’information des acteurs qui la conduisent en justice pour le faire savoir afin que nous tous boycottions ces-dîtes entreprises, moi le premier.

Demailly
Demailly
4 jours il y a

excellente application d intérêt nationale, et par ailleurs gratuite,
puisquel l abonnement annuel de 15€ n est pas obligatoire, je soutiens Yuka à 100%,
Fervente utilisatrice de Yuka
Bravo à la petite équipe de Verneuil-sur-Seine.

PHILIPPE JEAN MARC PRACH
PHILIPPE JEAN MARC PRACH
4 jours il y a

réapprenons a nous nourrir sainement arrêté cette malbouffe qui nous rend obèse, oisif, amorphe physiquement et mentalement et qui nous rend dépendant . la façon dont on s’alimente décide de notre santé physique mais aussi de notre façon de penser et de ressentir la vie .
je suis boucher charcutier paysan a la retraite 30 année en bio .a l’époque j’étais hors de moi quant l’Europe et les industriels on fait introduire les nitrites et bien d’autres saloperies dans les charcuteries bio .

Telliez
Telliez
4 jours il y a

Je suis sidérée d’apprendre ces faits. J’utilise chaque jour Yuka pour l’alimentation et les cosmétiques. Je trouve ça scandaleux qu’on les assigne en justice Je suis prête à signer une pétition pour les soutenir.

JOSIANE PRIGENT
JOSIANE PRIGENT
3 jours il y a

perso j’utilise cette appli, dès que je ne connais pas un produit, et c’est très bien car cela me donne beaucoup d’indications, depuis assez longtemps maintenant je n’achète plus de charcuterie, si ce n’est que du jambon sans sel nitrite, et je soutiens comme je peux yuka, les gens biens on le droit à l’existence!!! pas que les pourris.

MChristine FARET
MChristine FARET
3 jours il y a

Yuka me permet de faire le choix de meilleurs produits dans de nombreux domaines.
C’est une excellente appli. Les condamner est inimaginable. Ils défendent notre santé.

Josse
Josse
2 jours il y a

J’utilise Yuka régulièrement. J’ai par exemple, l’an dernier, pu choisir un bon saumon fumé chez U. Un petit pavé pas facile à repérer dans l’abondance de produits bien présentés et prometteurs de qualité irréprochable… tous trop salés, en général.
je lisais les commentaires ci-dessous, c’est vrai que le camembert va être mal noté, mais on sait qu’il comporte des graisses, par exemple. L’avantage c’est que les mauvais additifs sont identifiés avec Yuka, donc oui il y a du gras mais on peu éviter ce qui ne compose pas normalement un camembert…

Pascal
Pascal
2 jours il y a

Bonjour à tous(tes) Je comprends la critique de (Mr,Mme) Legrand. Il est vrai qu’il faut s’attarder à détaillé les critères qui donnent une mauvaise note. C’est ce que j’appelle « l’esprit critique », et ensuite, agir en fonction de nos choix. Choix qui peuvent se modifier au fil de nos connaissances. Quoiqu’il en est, lorsque ma femme a découvert cette application(par amies), cela nous a fait agir sur un 2ème plan, « le plastique dans la salle de bain ». Car, pour faire le tri des mauvais produits, on se rend compte que tous sont dans un emballage plastique(rares exceptions). Autre combat = « les… Lire la suite »

Partagez-nous

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close