Nausee, vomissements, mal de mer : comment faire sans s'empoisonner

Histoire banale d’un père empoisonneur qui croyait bien faire

Gingembre en tranche et en poudre, bon remède pour la nausée

Le remède de grand mère plus fort que les médicaments contre les nausées et les vomissements

Ce père empoisonneur c’est moi.

Et j’espère que ce n’est pas vous.

L’été dernier nous avons pris le bateau pour aller en Corse.

À l’aller nous ne nous sommes pas méfiés : nous avons attendu d’être sur le ferry pour dîner, nous n’avons rien pris contre le mal de mer… Et patatras, ma fille a rapidement eu la nausée. Elle a passé une très mauvaise première partie de nuit, avant de finalement réussir à s’endormir.

Ça ne fait pas de moi un mauvais père, jusque-là.

Au retour on a pris nos précautions. Je suis allé voir un pharmacien, qui m’a donné un médicament contre la nausée. Ma fille a tenu à le prendre avant même d’être sur le bateau et la traversée s’est plutôt bien passée. Elle ne s’est pas sentie très bien, mais elle n’a pas vomi.

Grâce au médicament ? Pas sûr, peut-être aussi parce qu’elle avait bien bu et bien mangé avant d’embarquer, et qu’elle s’est mieux couverte.

Alors, où est le problème ?

Ce médicament banal était dangereux pour elle 

Ce médicament, un anti-émétique en vente libre en pharmacie, était du Vogalib. Or, la Haute autorité de la santé a récemment publié un avis officiel déconseillant l’utilisation de 3 molécules : la dompéridone, le métoclopramide et la métopimazine, substances actives de nombreux médicaments contre la nausée (Motilium, Oroperidys, Primperan, Vogalène, Vogalib, etc.)[1].

Des produits banals, en accès libre ou prescrits tous les jours pour :

  • réduire les symptômes d’une gastro ;
  • réduire les nausées et les vomissements ;
  • lutter contre les effets secondaires d’autres médicaments.

La HAS précise en toutes lettres, pour les enfants et les personnes âgées :

  • Chez le sujet âgé, leur utilisation est à éviter” ;
  • Chez l’enfant, la dompéridone et le métoclopramide ne doivent pas être utilisés et la métopimazine est à éviter”.

Des médicaments que j’avais donnés à ma fille.

Des médicaments que vos parents prennent peut-être pour réduire les effets secondaires de certains de leurs traitements

Et que j’aurais pu prendre moi-même lors de ma prochaine gastro.

Les antinauséeux : peu efficaces mais champion des effets secondaires

Ces médicaments sont des neuroleptiques, et comme tous les neuroleptiques ils ont des effets secondaires graves :

  • ils peuvent déclencher des dérèglements du rythme cardiaque, pouvant aller jusqu’à la mort subite cardiaque (avec un arrêt subit du coeur) ;
  • ils sont aussi susceptibles de provoquer des troubles neurologiques sévères.

Dès 2014, plusieurs autorités de santé avaient publié des mises en garde concernant la dompéridone : Swissmedic (l’agence suisse des médicaments) faisait état d’une suspicion de mort subite, de même que l’agence européenne EMA (European Medecines Agency) et l’agence canadienne. À noter qu’aux États-Unis, la FDA n’a jamais autorisé leur mise sur le marché, notamment à cause de leur absence d’efficacité.

Car le pire, c’est qu’ils ne sont pas efficaces. Comme le dit pudiquement la HAS : “le rapport efficacité/effets indésirables est mal établi”.

S’agissant de la molécule la plus répandue, la HAS note que l’efficacité de la dompéridone n’est pas établie chez l’enfant et l’est mal chez l’adulte à la dose recommandée.

On se demande vraiment pourquoi on les a autorisé à la vente pour commencer.

Résultat : ces médicaments ne sont recommandés que lorsque les vomissements pourraient entraîner à court terme des complications graves ou très gênantes, et encore, seulement en seconde intention. Concrètement, l’usage de ces médicaments est réservé à des traitements lourds, comme la chimiothérapie, lorsque les nausées et les vomissements sont sévères, et seulement si un autre traitement a échoué.

Mais alors, je fais quoi pour ma fille qui a la nausée ?

Une autre catégorie de médicaments est fréquemment utilisée pour lutter contre le mal de mer ou la nausée : les antihistaminiques. Ces médicaments sont initialement destinés au traitement des allergies. Ils bloquent l’action de l’histamine, une molécule fabriquée par certaines cellules immunitaires en cas d’allergie.

Bien que ce ne soit pas leur vocation, les laboratoires n’hésitent pas à les commercialiser explicitement pour le mal de mer, comme leur nom l’indique : Nausicalm, Mercalm, Nautamine.

Mais leurs effets secondaires n’en sont pas moins prometteurs : risque de somnolence, sécheresse buccale, constipation, glaucome. Si bien qu’en 2016, l’Agence nationale de santé et du médicament (ANSM) a supprimé leur vente libre[2], car ils pouvaient entraîner une dépendance ou, en cas de surdosage, des convulsions, hallucinations, troubles du rythme cardiaque et insuffisances respiratoires.

Je respecte mon corps… et je demande aux grands-mères

La nausée et le vomissement sont des réactions normales du corps, qui, si elles sont désagréables, ont leur propre vertu thérapeutique.

C’est une action protectrice de l’organisme qui a pour but de protéger ce dernier contre l’ingestion de substances toxiques[3].

Ne donnez pas du travail supplémentaire à votre corps en luttant contre ses mécanismes naturels de défense. Vous risquez de réduire les symptômes, mais en prolongeant la maladie. En empêchant les vomissements ou en réduisant les diarrhées (en cas de gastro), vous favorisez aussi la stagnation des microbes dans le tube digestif.

La gastro ne se soigne pas, elle s’accompagne

Dans le cas de la gastro en particulier, il n’existe à ce jour aucun remède efficace.

Le principal risque, c’est la déshydratation, notamment chez les enfants. Il faut boire, beaucoup, de l’eau et pas du Coca. Il faut aussi essayer de manger, en privilégiant des aliments riches en amidon ou en pectine et pauvres en fibres. Le riz, le coing, les pommes, les bananes et les carottes vous aideront. Le sel freine également la déshydratation en retenant l’eau.

Des remèdes naturels, plus efficaces que les médicaments, et sans effets secondaires

Contre les nausées et les envies de vomir, le gingembre a fait preuve de son efficacité. Il agit sur les parois de l’estomac pour réduire ces mouvements. Vous pouvez le prendre sous forme de gélules de poudre, ou sous forme d’extrait sec, plus concentré.

Deux huiles essentielles sont également recommandées : le citron et la menthe poivrée.

Vous pouvez verser une à deux gouttes sur un mouchoir, ou ingérer une goutte en la diluant dans l’eau ou en la posant sur un sucre.

Pour en revenir au cas particulier du mal de mer, avant même d’utiliser ces plantes, la première des précautions est de bien se couvrir, de ne pas avoir le ventre vide et de bien boire. Sortez au grand air, de préférence au centre du bateau ou sur le pont le plus bas, en regardant loin, droit devant soi.

Au fait, ma fille, comment va t-elle depuis la Corse ?

C’est gentil de demander : elle va bien, merci.

Et vous, quel est votre « truc » pour lutter contre les nausées ?

 

4.7 3 votes
Évaluation de l'article

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest
39 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Emeric
Emeric
2 mois il y a

Bonjour
Vous plaisantez quand vous dites que la gastro est sans remède ?
1) le Coca (je connais 2 personnes qui l’ont testé avec succès, c’était recommandé par un médecin)
2) l’argile
3) les huiles essentielles (dans le cas d’un enfant, attention cela dépend de son âge et de l’huile essentielle utilisée)
4) l’homéopathie (je connais 2 témoignages dont celui d’un médecin, mais je n’ai pas noté le nom du produit)

Dernière modification le 2 mois il y a par Emeric
Claire Hua
Claire Hua
2 mois il y a
Répondre à  Emeric

Cocciline

Brachet-Sergent.
Brachet-Sergent.
2 mois il y a

Ne pas s,alimenter,jeûner pour
Libérer le cerveau de cette action de digestion. .
Se préparer pour éviter les nausées liées au mal de mer ou autres.
Le cerveau est en pleine énergie lors du jeûne .
Ne pas prendre de repas avant rester à jeun.
S,hydrater ,boire de l,eau.
La menthe aussi , ça fonctionne comme breuvage ,sous forme d,huile essentielle,de tisane.
Faut essayer.
Brachse.

Christiane LUCAS
Christiane LUCAS
2 mois il y a

Accrochez un bouquet de persil sur votre poitrine ou autour de votre cou.

C’est bien connu par les marins : l’odeur du persil soulage énormément. On peut aussi mettre un sachet de gros sel autour du cou.

remède que j’ai testé toute jeune chaque fois que je voyageais ..car j’avais le mal des transports …..

kristine jouaux
kristine jouaux
2 mois il y a
Répondre à  Christiane LUCAS

oui, je connais ça et je m’en sers aussi, surtout pour mes enfants !

Naturand
Naturand
2 mois il y a

Quelques gouttes d’alcool de menthe sur un sicre..

Tarnee
Tarnee
2 mois il y a

Bonjour,
je croyais que les huiles essentielles n’étaient miscibles que dans de l’huile ? Vous, vouspréconisez de les diluer dans de l’eau.
Cordialement.

Duplessy Françoise
2 mois il y a

Lorsque j’étais petite (j’ai 79 ans), je craignais la voiture et même le bus et je prenais Dramamine ou Nautamine. Avec l’impression que mon corps dormait même si je pouvais parler et marcher. Effet désagréable. J’ai découvert, grâce à une pharmacienne, il y a une trentaine d’années, Cocculine, un remède homéopathique. Efficace à condition de suivre leurs conseils (1ere prise la veille) et sans effets secondaires. Je continue à en prendre pour les trajets un peu longs et avec des virages. Efficacité garantie, je ne pense pas qu’il y ait de contre-indication. Merci pour vos conseils que je lis toujours… Lire la suite »

Anne-Marie
Anne-Marie
2 mois il y a
Répondre à  Duplessy Françoise

Expérience similaire, bravo Cocculine et l’homéopathie en général !

Saint Martin Bernadette
Saint Martin Bernadette
2 mois il y a

Contre les nausées dans tous les cas je prends nux vomica en 5 ou 7 ch.
en préventif et aussi en actif.
Merci pour vos partages clairs et joyeux en traitant des sujets graves.
Bernadette

Fatema
Fatema
2 mois il y a

Bonjour
j’ai un remede meilleur pour les nausées et vomissements: prendre une moitié d’un verre d’un mélange de vinaigre avec de l’eau peut etre selon les cas (non diabétiques) une petite cuillére de sucre bien mélanger et le boire c’est instantané, nausée et vomissements disparaissent tout de suite.

Muriel
Muriel
2 mois il y a

Bonjour,
Certains dentistes qui procèdent à des empreintes palatines pouvant générer des nausées chez les patients, mettent une aiguille sur un point d’acupuncture au milieu du menton et conseillent de se concentrer sur la respiration. Cela fonctionne bien.
Peut-être qu’en digipuncture aussi?
Bien cordialement,

Agnes
Agnes
2 mois il y a

Rien ne vaut le bon Smecta qui est une argile naturelle et que je prends depuis longtemps. Meme mes chats y ont eus droit en quantité moindre. Cette industrie pharmaceutique tue nos protections naturelles.

AnonymeAnonyme
AnonymeAnonyme
2 mois il y a

Cocculus indicus ou Petroleum en homéopathie.

Josset Jacqueline
Josset Jacqueline
2 mois il y a

Bonjour, J’utilise l’Eau de Mélisse des Carmes Boyer. Quelques gouttes sur un sucre ou dans un peu d’eau. Il existe un format de 10 cl avec 4 sucres pour l’avoir toujours sur soi. C’est très efficace, y compris pour la digestion difficile, le stress ou la fatigue… Autre recette de grand-mère (j’en suis une) manger une banane. Cela aide grâce au potassium qu’elle contient. Comme le dit Bernadette, il y a aussi Nux Vomica (pratique cela tient dans la poche et les enfants peuvent le prendre sans risque). Enfin merci à Fatema pour sa recette au vinaigre c’est facile à… Lire la suite »

Martine
Martine
2 mois il y a

L’homéopathie fonctionne très bien !!!

Anne-Marie
Anne-Marie
2 mois il y a

Bonjour ! Une preuve de plus que toute cette chimie n’a pas pour but de nous soigner mais de nous empoisonner à petit feu… Pour le mal des transports Cocculine est un remède très efficace (testé au cours de voyages en cars). Il est important également de fixer son attention sur le point d’horizon le plus éloigné, je ne sais pas quel est le mécanisme en jeu, mais depuis que je conduis je ne connais plus ces désagréments

Françoise
Françoise
2 mois il y a

Des bracelets d’accupression à mettre sautour des 2 poignets achetés en pharmacie.

larre
2 mois il y a

Mon petit-fils ainsi que ma nièce ont vaincu très rapidement la nausée des transports (cela peut fonctionner aussi pour les femmes enceintes avec des bracelets qui appuient sur un point d’acupuncture au niveau de poignet. On continue à les mettre et du coup ils n’appréhende plus de monter dans une voiture et même dans un TGV!

Jenny POIRIER
Jenny POIRIER
2 mois il y a

Bonjour tous Pour le mal des transports j’utilise l’huile essentielle de menthe poivrée Sur les tempes derrière les oreilles et la nuque. Trois gouttes sur une serviette humide ça sèche moins vite Pour la gastro une amie m’a conseillé de l’antimétil ( extrait de gingembre en comprimé) ainsi que le diarilium ( sirop à base d’extrait végétaux : prunelier, potentille, anis vert, fenouil, mélisse, romarin, pépins de pamplemousse) C’est radical en 24heures le transit se calme Tout en accompagnant avec un régime ( eau de cuisson du riz salée à convenance, riz blanc, carottes râpées très finement sans vinaigrette, pommes,… Lire la suite »

Maillet
Maillet
2 mois il y a

en cas de gastro, en homéopathie parathyphoïdinum en dose 9CH. En principe une dose suffit, mais sinon on peut renouveller quelques heures après. En général il n’y en a pas en pharmacie, il faut commander. Donc pour ma part j’en ai toujours plusieurs doses d’avance. Donc oui on peut remédier à la gastro

Claire Hua
Claire Hua
2 mois il y a

Les huiles essentielles ne se diluent pas dans l’eau. En les donnant dans l’eau c’est comme si vous les donniez pures.Par voie orale ,sur un cp neutre ou un petit morceau de sucre.

Soulages Catherine
Soulages Catherine
2 mois il y a

Bonjour, pour les nausées je prends des tisanes gingembre/citron du commerce. Mais il existe en para/ pharmacie des bracelets en éponge toute douce qui ont une sorte de petit bouton plastique qui exerce une acupression au niveau du poignet et c’est efficace !
Merci pour vos lettres très intéressantes ! Prenez soin de vous et des votres !
Cordialement,
Cathou

Rossignol
Rossignol
2 mois il y a

Pour les nausées, il y a le coca (on peut enlever les bulles, c’est mieux). En voiture pour les enfants ça marche bien. D’ailleurs il me semble que le coca est un antivomitif à la base…
Bonne journée

carole
2 mois il y a

De l’eau bouillie 15 minutes, remède Ayurvédique, clarifie.
Carole – Praxis pour alimentation en médecine chinoise

Dernière modification le 2 mois il y a par carole
M.Martine
M.Martine
2 mois il y a

Un truc de guérisseur qui est valable pour le bateau, l’avion, la voiture, le bus, les virages en voiture en montagne etc ….
Mettre avant le départ un morceau de scotch ou 1 sparadrap sur le nombril et le garder tout le voyage.
Depuis 9 ou 10 ans que je connais « ce truc », je l’utilise pour les voyages avec mes petits -enfants lors de départs en vacances et je l’ai communiqué aux institutrices qui emmènent les élèves en sorties ou voyages scolaires en bus. Les parents des enfants nauséeux ont été avertis par les instits et ça fonctionne !!!!

Deconchat
Deconchat
2 mois il y a

bjr, pour le mal des transports, ma mère m’accrochait à mon tee-shirt un petit sac de toile rempli de gros sel de cuisine (env une c à café).A chaque fois j’étais malade en car sur un trajet habituel . J’ai testé plusieurs fois en m’installant a des places différentes, arrière du bus, , au dessus des roues et même à l’envers du sens de la marche/ chaque fois cela a marché

Florence
Florence
2 mois il y a

Personnellement j’ai le mal de mer. Quand je sens que ça arrive je regarde l’intérieur du bateau au lieu de « regarder loin » comme tout le monde dit.

Etienne
Etienne
2 mois il y a

Personnellement contre le mal de mer j’utilise des bracelets avec point d’acupuncture.
Et pour le mal de ventre en voiture, je trouve que Sédatif PC est plus efficace que Cocculine. Dans mon cas précis, le mal de ventre en voiture est plus psychologique (« c’est loin, c’est trop long, je vais être malade ») que physiologique… 😉

Luc Bodet
Luc Bodet
2 mois il y a

Il n’existe actuellement qu’un seul remède contre le mal de mer en dehors de ceux que vous avez cités, avec leur cortège d’effets secondaires éventuels, à mettre dans la balance vis-à-vis des souffrances du mal de mer. En dehors des remèdes de grand’mère qui n’ont jamais été en mer dans un bateau qui roule de 30° de bord à bord, il faut s’amariner, c’est-à-dire supporter jusqu’à ce que les inconvénients se dissipent – ce qui d’ailleurs pour certains ne se produira jamais, mais qui se seront habitués à eux. Le seul remède sûr est à demander à un médecin la… Lire la suite »

Brigitte
Brigitte
2 mois il y a

Pour le mal des transports l’homéopathie marche bien mais cocculus ne marche pas sur tout le monde. Si on a besoin d’air frais par exemple (c’est mon cas) il faut prendre tabaccum. On trouve ce qui correspond à son cas en cherchant sur internet.

Marie
Marie
2 mois il y a

Pour la gastro, moi je la soigne avec succès avec soit
. ARSENICUM ALBUM 5CH, 10 granules toutes les heures, espacer dès amélioration. . Ou bien CHARBON VEGETAL
. Ou bien ARGILE VERTE
. Ou bien CHLORURE DE MAGNESIUM, 1 sachet de 20g dans un litre d’eau, en boire 3 verres dans la journée.

Vous avez vraiment le choix !!!

machuelle
machuelle
2 mois il y a

Bonjour,
Concernant le mal des transport et le mal de mer, Cocculine (homéopathie) est très efficace. Je vous le conseille. Mais aussi manger correctement, boire de l’eau.
Eviter le café et l’alcool.

Aleth Durel
Aleth Durel
2 mois il y a

Bonjour, pour ma part, lorsque je prends le ferry sur la mer d’Irlande, souvent très agitée, je prépare à l’avance un thermos de tisane de : menthe + persil + jus de citron + gingembre, et j’en bois à petites gorgées, de temps en temps, pendant toute la traversée. Je mange des fruits secs et des biscuits, et des choses que j’aime, pas trop lourdes, et digestes, en petite quantité mais fréquemment. Si la mer est très agitée je vais me coucher en cabine, et je laisse mon corps et ma respiration se détendre et s’accorder avec le roulis et… Lire la suite »

Hervé TREPS
Hervé TREPS
2 mois il y a

en homéopathie, pour combattre le mal de mer:avant le départ, ignatia 9ch : 10 granules et pendant la traversée: cocculus indicus 5ch et tabacum 5 ch alternés. Concernant le covid, j’ai refusé de me faire vacciné. j’ai eu le covid en janvier et j’ai été soigné par mon médecin homéopathe: guéri de tout symptômes au bout de deux jours. le traitement poursuivi pendant 10 jours. On comprend mieux pourquoi l’homéopathie n’est plus remboursée: si c’est très efficace il faut qu’elle disparaisse au profit de ce vaccin disons poliment « de merde » Hervé

EVELYNE ADAM-LARIVIERE
EVELYNE ADAM-LARIVIERE
2 mois il y a

Trouvez quelqu’un qui puisse vous enseigner les points d’auriculothérapie ,c’est magique
et à la limite elle pourra se le faire elle -même!

BUCHMANN
BUCHMANN
2 mois il y a

Bien cher Laurent. Cela me rappelle un voyage en colo il y a un peu plus d’un demi-siècle. Une fillette remplissait sac sur sac dans le car. elle m’inspirait une grande pitié, mais les monos ne faisaient que de l’enguirlander. Bref aucune assistance médicale. C’était une autre époque. Quant à la jeune fille, mystère…

Karine
Karine
2 mois il y a

Lors de chaque transport en voiture je porte un pendentif d’aromathérapie. Etant épileptique je dois eviter l’huile essentielle de menthe poivrée par contre je fait un mélange de 2 gouttes de citron et une de gingembre. Tres efficace pour plusieurs heures de transport et mes nausées parfois très intenses disparaissent spontanément.

Mimi
Mimi
2 mois il y a

Bonsoir, Depuis un dom,je prends connaissance de vos informations….. Depuis quelques années,je pratique assidûment l homéopathie ,avec ce que je qualifie de ma Bible ,pour une thomiste concéder ce plein paradoxe cf Horviller,ainsi que médecin traitant de 84 ans ,qui n a pas réussi à régler complètement les problématiques… .faute de pouvoir accéder au dossier médical. .malgré les démarches engagées… suite hospitalisation… Et conséquences. (..Toto résistance) Quelques articles sur cette future pandémie ? Je concédé que j ai participé à toutes ces interrogations… .cette franche rigolade sommes toute…. Toutefois,j estime être un patient expert: et convertie un allopathe pure et… Lire la suite »

Partagez-nous

39
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close