Mal de dos : le remède efficace (presque) inconnu - Nouvelle Page Santé

Mal de dos : le remède efficace (presque) inconnu

Le mal de dos est le premier motif de consultation médicale.

En France, 8 personnes sur 10 auront un jour à se plaindre de douleurs au dos[1]. Pour beaucoup le mal de dos est permanent (on dit chronique)[2]

Beaucoup fondent leurs espoirs dans la chirurgie. Pour le Dr David Hanscom, chirurgien du dos à Seattle, la chirurgie est rarement utile.

Un chirurgien qui déconseille la chirurgie… c’est le comble !

Ça m’a surpris, alors j’ai voulu en savoir plus. Et effectivement, le Dr Hanscom explique à ses patients atteints de douleurs au dos qu’ils n’ont pas besoin de chirurgie !

Selon lui, la chirurgie est inefficace pour la plupart des patients… et pour certains, elle aggrave la situation.

Dans son livre, Back in Control: A Surgeon’s Roadmap Out of Chronic Pain[3], il explique comment se débarrasser de douleurs dorsales chroniques sans chirurgie invasive.

Vous allez voir que son protocole est surprenant (vous verrez que vous pouvez sans risque le suivre vous-même, à la maison).

La fusion de vertèbres solutionne rarement le mal de dos

La chirurgie la plus fréquente est la fusion des vertèbres (spondylodèse) – souvent sur le bas du dos (lombaires). Elle consiste à souder plusieurs vertèbres à une tige de métal, à la manière d’un tuteur.

Sur cette radio, on voit bien la tige verticale et les vis pour la fixer

En France, les patients ne voient pas passer la facture pour leur opération. Mais pour vous donner une idée, ce genre de chirurgie est facturée 15 à 20 000 euros aux États-Unis[4].

À ce prix-là, ça doit être efficace, non ? C’est ça le problème : seuls 24 % des patients sont débarrassés de leur mal de dos « et on continue quand-même à les opérer » se lamente le Dr Hanscom.

Selon lui, les chirurgiens se trompent de cause.

Ils attribuent la douleur à la dégénérescence des disques vertébraux. Leur solution est donc de souder les vertèbres entre elles pour empêcher tout mouvement.

« La dégénérescence des disques entre les vertèbres ne provoque pas de douleurs de dos ! Cela a été bien documenté. »

« En 1994, j’ai découvert une étude qui rapportait qu’un an après une chirurgie de fusion de vertèbres, seuls 15 % des patients étaient en état de retourner travailler – alors j’ai arrêté de pratiquer ces opérations. »

« Et lorsque l’opération ne soigne pas les douleurs, c’est affreux. Les patients sont condamnés à vivre 30 ou 40 ans avec cette douleur chronique. »

Malgré les preuves accablantes, on continue de pratiquer ces opérations sur des personnes dont les douleurs de dos ne sont pas caractérisées (600 000 par an aux États-Unis). Et l’argent gaspillé se compte en milliards (600 milliards de dollars, toujours aux États-Unis).

La solution trouvée par le Dr Hanscom va vous paraître surprenante. Cette solution, il l’a trouvée alors qu’il cherchait à soigner son propre burn-out.

Le point commun entre le burn-out et le mal de dos

Les chirurgiens sont soumis à un stress énorme. Le taux de burn-out dans la profession est de l’ordre de 55 %[5]. Le Dr Hanscom n’y a pas échappé. Et pendant 15 ans, il a bataillé avec de nombreux symptômes de burn-out :

  • maux de tête ;
  • acouphènes (oreilles qui sonnent) ;
  • le crâne qui démange ;
  • eczéma ;
  • sensations de brûlures aux pieds ;
  • syndrome de stress post-traumatique (PTSD) ;
  • mais aussi… des douleurs chroniques.

Le Dr Hanscom a tout essayé pour s’en sortir. Après une série d’essais et d’erreurs, il a développé un système que je vais vous présenter dans un instant.

La leçon la plus importante que cette expérience lui a appris, c’est qu’en parallèle au burn-out, il souffrait d’un syndrome neurophysiologique.

Lorsque vous êtes anxieux, votre système nerveux se gorge d’adrénaline… d’immenses quantités d’adrénaline ! La conséquence, c’est que tous vos organes commencent à dysfonctionner.

Or, comme vous le savez, les douleurs chroniques sont souvent causées par un dysfonctionnement du système nerveux (les récepteurs de la douleur réagissent comme s’il existait une douleur réelle). On appelle ça une névralgie.

Le protocole du Dr Hanscom consiste à “désadrénaliser” votre système nerveux pour faire disparaître la douleur chronique. Des centaines de patients atteints de mal de dos ont essayé ce protocole surprenant, et ont vu leurs douleurs disparaître. Ils mènent à présent une vie normale.

Les 5 piliers du protocole Hanscom

Voici les 5 piliers de ce protocole pour rééquilibrer votre système nerveux :

  1. Régler vos problèmes de sommeil. On observe que la plupart des personnes anxieuses dorment mal.
  2. Pratiquer la relaxation. Essayez l’Emotional Freedom Technique (EFT), les massages, la pleine conscience, le biofeedback, le Tai Chi, la méditation, le yoga, l’hypnose thérapeutique, la thérapie musicale, la visualisation, et tant d’autres… !
  3. Essayez les plantes qui agissent contre l’anxiété. Je vous recommande des tisanes d’agripaume, d’aubépine, d’éleuthérocoque, d’angélique, de romarin, et de lotier corniculé.
  4. Les exercices physiques et la rééducation pour renforcer vos muscles profonds.
  5. L’écriture expressive comme thérapie.

Je l’ai mis en dernier, mais l’écriture expressive est la technique qui a le plus aidé le Dr Hanscom à se soigner. Pour moi aussi, c’est une de mes thérapies préférées (je vous en ai déjà parlé il y a quelques temps).

Pourquoi vous devriez essayer l’écriture expressive

À l’heure actuelle, l’écriture expressive est une thérapie encore peu connue (certainement la moins connue des cinq citées ci-dessus).

Pourtant, il y a plus de 200 études qui ont été publiées ces 40 dernières années sur l’efficacité de l’écriture expressive (notamment pour soigner des traumatismes).

Comment ça marche ? Vous couchez sur papier vos pensées négatives. Ce processus permet de vous détacher de ces pensées qui vous obsèdent. Tout comme les larmes libèrent le chagrin, l’écriture extériorise votre anxiété.

La plupart des patients sourient quand le Dr Hanscom leur recommande ces exercices d’écriture. Ça paraît futile, je suis d’accord. Mais l’efficacité est étonnante !

Vous pensez que vos douleurs sont physiques, et que l’écriture n’y fera rien ? Lisez ceci !

Le Dr Hanscom donne l’exemple de Martin, un jeune homme qui s’était cassé le dos en tombant de son cheval[6]. Martin dut subir une opération de la colonne vertébrale qui lui causa de terribles douleurs chroniques. Après huit années de douleurs incessantes, Martin contacta le Dr Hanscom qui lui dit : “Il n’y aucune raison de vous opérer à nouveau. Ça ne changerait rien. Mais tenez, voici des exercices d’écriture. Rappelez-moi dans quelques semaines.”

Martin, qui est docteur en sciences, le regarda interloqué : “Des exercices d’écriture… ?”.

Une fois rentré à la maison, la femme de Martin insista pour qu’il s’essaye à l’écriture expressive. Et miracle ! Trois jours plus tard, ses douleurs avaient diminué de 80 % !

Ça vous fait envie ? Lancez-vous. Il suffit d’un papier et d’un crayon !

 

0 0 vote
Article Rating

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
OLiete Marie-Hélène
OLiete Marie-Hélène
3 mois il y a

Merci, très intéressant..

Domenech
Domenech
3 mois il y a

Merci de ces précieux conseils pour soigner les dorsalgies que je vais essayer car j’en ai plein le dos de ce mal de dos plutôt tenace.

Isabelle CAHORS
Isabelle CAHORS
2 mois il y a

Bonjour
L’écriture… Désolée, je n’y’ crois plus, ex journaliste, je possède une UV en psychologie, j’avais essayé celle ci, justement pour mes maux de dos, il y a plusieurs années, les douleurs sont toujours là. Puis de nouveau tentée après dans les années 2000 étant une ex femme battue et vivant seule, puis dernièrement pour deux cancers, je suis contre la chirurgie, la chimio et autres, mais j’ai pris de la morphine, alors me voilà plus ou moins accro, mais aucun résultat. Alors peut être, l’écriture fonctionne chez certaines personnes, cela ne coûte rien d’essayer, mais pas de miracle hélas.

Partagez-nous