Les restrictions sanitaires et le prix à payer - Nouvelle Page Santé

Les restrictions sanitaires et le prix à payer

Avez-vous remarqué comme à l’approche des élections présidentielles, toutes les mesures liberticides qui ont accompagné la Covid ont soudain été levées ?

On peut s’étonner de la coïncidence de ce calendrier…

Mais il me semble temps de faire un bilan des restrictions et politiques sanitaires que nous avons connues depuis 2 ans.

Tout cela était-il bien justifié et quelles vont en être les conséquences ?

La pharmacienne démasquée

Toutes les mesures qui semblaient avoir une importance vitale pour la survie de l’espèce humaine il y a encore quelques semaines ne le sont apparemment plus tant que ça…

Mais l’ont-elles jamais été ?

Prenons le port du masque en extérieur par exemple.

Dès 2020, une pharmacienne belge annonçait s’en passer dans son officine.

Sur sa porte d’entrée, une affichette intitulée : « Pourquoi nous ne portons pas de masque ? Donc, pourquoi nous n’obligeons pas nos patients à en porter ? » 

Elle expliquait les raisons de sa prise de position ainsi : « il n’existe pas de consensus scientifique prouvant que le port du masque dans la population générale réduit la propagation des virus », ajoutant au passage qu’ « Un masque déjà manipulé, touché, rangé dans le sac devient un nid de microbes très rapidement ; ce que vous risquez de respirer en circuit fermé. »

Rappelons-nous que le discours officiel a d’abord été : « Pour la population en générale, il n’y a aucune indication à porter le masque aujourd’hui. Le masque bleu ne protège de rien. » (Agnès Buzyn1).

Il se pourrait bien que, pour une fois, l’ancienne ministre de la santé ait tapé juste avec cette déclaration qui n’avait pourtant pas d’autre but que de masquer la pénurie de masques.

Le hasard fait parfois bien les choses…

Des sommités telles que le Pr Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale à la Faculté de médecine de l’université de Genève, l’avaient d’ailleurs clairement énoncé : « Tant que l’on est à l’extérieur, il n’y a pas ou très peu de risques de contamination car le virus aérosol est extrêmement dilué dans l’air. »2

Nous n’aurons sans doute jamais de preuve absolue mais le port du masque en extérieur était probablement sans fondement.

Ne blâmons pas une mesure qui avait le mérite d’être préventive, prudence est mère de sûreté, mais il faut tout de même en mesurer les conséquences.

3,4 milliards de masques jetés chaque jour

Comme si les détritus en tous genres qui jonchent les rues ne suffisaient pas, voilà deux ans que les masques pullulent un peu partout.

Aucun endroit n’est épargné : trottoirs, fossés, parcs, plages, champs, il y en a partout.

Au quotidien, environ 3,4 milliards de masques sont jetés dans le monde, estimait une étude indépendante publiée sur le portail PubMed en février 20213.

Or, les masques chirurgicaux sont conçus en polypropylène, un matériau plastique issu du pétrole, qui n’est pas biodégradable.

Ils sont entraînés par les eaux de pluie jusqu’à la mer, et polluent un peu plus notre belle planète bleue qui se rapproche dorénavant d’une poubelle à ciel ouvert.

Mais ce n’est pas tout : ces milliards de masques vont se décomposer dans la nature (ou dans l’eau) en petites particules qui vont entrer dans la chaîne alimentaire (et donc dans notre assiette), avec un impact sur des écosystèmes entiers4.

L’OMS tire également la sonnette d’alarme concernant les emballages de vaccins ou encore de tests qui contribuent aussi à l’amoncellement des déchets médicaux intraitables5.

Système immunitaire en berne

Les enfants non plus ne vont pas sortir indemnes du port du masque obligatoire.

Notre système immunitaire est un peu comme une armée de métier.

Si elle n’est pas régulièrement entraînée, elle finit par perdre ses marques et son efficacité.

Le manque d’exposition aux infections comme les gastro-entérites, les bronchites ou les angines pourrait à plus ou moins long terme augmenter les allergies et certaines maladies comme l’eczéma et l’asthme, en particulier chez les enfants qui ont grandi pendant le Covid6.

C’est ce qu’on semble observer déjà aujourd’hui.

Des millions de tonnes de gel alcoolique … pour rien !

C’est LA révélation que je redoutais, sans trop me faire d’illusion.

Une étude publiée par des chercheurs de l’Université de l’Utah aux États-Unis vient de mettre en avant le fait que le virus de la Covid ne se transmettrait pas via les surfaces contaminées.

Même si des analyses ont montré que le virus pouvait demeurer intact sur certaines surfaces jusqu’à 28 jours7, une récente étude parue dans le journal ACS Central Science8 laisse à penser que ce type de transmission est peu probable.

En effet, lorsque nous projetons le coronavirus sur une surface en postillonnant, en toussant ou en éternuant, celui-ci est entouré d’une protéine contenue dans les fluides de nos muqueuses, la mucine.

Lorsque la gouttelette projetée s’évapore, le virus reste prisonnier de cette protéine qui a la propriété de l’empêcher de s’accrocher à nos cellules, diminuant ainsi le risque d’infection.

L’utilisation des gels hydroalcooliques dont nous nous servons à outrance depuis deux ans… ne servirait donc à rien.

En plus, les conséquences d’une utilisation abusive de ce type de produit de n’a rien d’anodin.

Ils sont composés pour l’essentiel d’alcool éthylique, d’eau oxygénée, de glycérol et d’eau purifiée.

Ce qui les rend très efficaces pour tuer tous les agents infectieux sans discrimination.

Le revers de la médaille est qu’ils réduisent également à néant le microbiote cutané qui vit sur nos mains et qui nous protège de nombreux agents pathogènes.

Cette perturbation peut conduire à de l’eczéma ou des dermatites qui vont fragiliser l’épiderme.

Cela va en quelque sorte créer des brèches qui vont permettre à des agents infectieux, qui auraient été bloqués en temps normal, de pénétrer dans l’organisme.

C’est ironique, mais vrai : des mains ainsi désinfectées peuvent facilement être surinfectées par des bactéries telles que le streptocoque du groupe A ou le staphylocoque9.

Une étude pointe également le fait que le gel hydroalcoolique favoriserait l’absorption par notre peau de Bisphénol A (un perturbateur endocrinien auquel nous sommes fortement exposés).

Il est ainsi rapporté dans cette étude que les désinfectants pour les mains couramment utilisés « contiennent des mélanges de produits chimiques améliorant la pénétration cutanée qui peuvent augmenter jusqu’à 100 fois l’absorption cutanée des substances lipophiles telles que le Bisphénol A.»10

Le lavage des mains plutôt à l’eau et au savon vous protégera au moins de ce dernier risque.

Le désastre d’une communication anxiogène

La communication alarmiste mise en place par les pouvoirs publics depuis 2 ans a des conséquences psychologiques sérieuses sur la population.

Ségolène Maps, psychologue clinicienne de la santé, fait l’état des lieux dans les colonnes de La Dépêche du Midi11 :

« Peur de mourir, peur de sortir, angoisse,… L’impact psychologique de cette situation de crise n’est plus à démontrer. Nous avons observé une recrudescence de patients atteints de pathologies mentales directement liées au Covid ou aux restrictions sanitaires. »

« Aucune frange de la population n’est épargnée. J’ai l’exemple d’une petite fille de huit ans qui a développé des crises d’angoisse accompagnées de manies d’obsession et notamment d’un TOC de lavage des mains. » 

Nous l’avons tous constaté autour de nous, les tensions familiales, les amis qui se fâchent, les rythmes scolaires mis à mal, la fracture profonde qui a divisé vaccinés et non vaccinés, les personnes âgées délaissées, les entreprises en faillite, tout cela a profondément ébranlé la société.

Dès les premiers confinements, de nombreuses études alertaient sur les risques psychologiques encourus, notamment par les enfants et les adolescents12.

Je pense que beaucoup d’adultes se sentent également concernés aujourd’hui.

Cette lettre n’a pas pour but de discréditer les choix qui ont été fait. Le manque de recul sur cette maladie et le principe de précaution ont sans doute influencé certaines décisions et nul ne sait ce qu’il serait advenu si elles avaient été différentes.

Cependant, il me semble également juste de faire un bilan “à froid” de l’impact qu’ont eu ses mesures. Et de constater que l’imposition de mesures aussi restrictives par le biais de la peur et de sanctions discriminatoires demeure injustifiable.

Ces deux années auront des conséquences sur la santé dans les années à venir. Seront-elles bonnes ou mauvaises ? A nous d’en décider je crois.

Quoi qu’il en soit, une incitation faisant appel à l’intelligence collective, respectueuse de la liberté et des droits de chacun m’aurait semblé plus juste et moins infantilisante. Espérons que ce soit le cas si d’aventure une nouvelle crise devait arriver.

J’attends vos commentaires sur ces deux années de brouillard en commentaire de ce message si le cœur vous en dit.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 2 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest
50 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anne FERNANDEZ
Anne FERNANDEZ
1 mois il y a

Merciiii…!!! C’est ce que j’ai pensé et ressenti pendant ces deux années passées !!! Difficile de tenir tête à toute cette folie collective..

Gérard
Gérard
1 mois il y a

Il faut croire que tout est oublié puisque le gouvernement responsable de cette manipulation par la peur va être reconduit. Pfizer détruit aussi le cerveau !

bernard Chevalier
bernard Chevalier
1 mois il y a

Il fallait tout simplement ne pas se faire vacciné ou du moins 90 % de la population et NON l inverse . j en fais parti et je suis plutot satisfait de mon choix . comme tou le monde j ai eu ce soit disant covid ( enfin 2/3 jours patraque 2/3 efferalgan et hop terminé )
et puis voila … trop de mauvais exemple dans mon entourage vaccinée

Christiane Richard
Christiane Richard
1 mois il y a

C est dans le brouillard qu on recherche le phare.
Tout a été fait pour protéger, l excès est dû au manque de connaissance.
Pourquoi en chine (pays du corona) , sont ils encore plus restrictif que les Européens !?

Erulin
Erulin
1 mois il y a

Je fais le même constat que vous, mais nous sommes individuellement perdu devant une telle situation. Je m’interroge également sur le fait que les artistes en général très impactés professionnellement par toutes ces mesures, ne se sont pas mobilisés massivement par un grand mouvement comme ils savent le faire pour d’autres causes. Bref je n’ai trouvé qu’une solution : M’adapter tant bien que mal à la situation en gardant mes convictions profondes, celles qui viennent du coeur et essayer de faire de mon mieux pour aider les autres quand cela est possible. Belle journée à tous. pascal

Michèle Thierry
Michèle Thierry
1 mois il y a

Je ne peux que souscrire à votre article qui répond exactement à ce que je pense et ana mise depuis le début de cette pandémie

Philippe ROUSSEAU
Philippe ROUSSEAU
1 mois il y a

Je vous rejoins totalement quand vous écrivez que le port du masque en extérieur est probablement sans fondement. Par deux fois en août et septembre 2020, j’ai discuté avec des amis autour d’une petite table ronde en terrasse de café pendant 3 heures. Nous étions alors assez proches l’un de l’autre et le respect des consignes de distanciation n’y était pas. L’un d’eux venait de Rome, une ville alors fortement impactée par le Covid.Nous sommes repartis chez nous sans être touchés par le covid par la suite. Il est clair pour moi que l’absence de port du masque en extérieur… Lire la suite »

Yerly Françoise
Yerly Françoise
1 mois il y a

Vous avez parfaitement raison. J’ai toujours pensé qu’on visait trop loin. Il faut savoir raison garder. Je ne me suis jamais privée de sortir au grand air, sans masque, faire une promenade ou pique-niquer sur un banc accueillant. J’ai eu le virus, pareil à une bonne grippe. Une amie m’a traitée de « sale égoïste » parce que je refusais le vaccin, ce fameux vaccin non homologué jusqu’en avril 2022 ! Je ne regrette pas ma décision au constat actuel : quantité d’individus ‘piqués’ trois fois qui ont ensuite subi dit virus ! Merci pour votre bon sens

Lime
Lime
1 mois il y a

Bonjour et merci pour ce résumé (non exhaustif) des conséquences de cette période Covid, en espérant que dès les présidentielles passées, la France ne repartira plus dans cette folie. Ceci nous prouve que l’on peut faire faire n’importe quoi à un peuple, si on sait le manipuler par la peur. C’est universel, ne considérons pas les voisins qui autorisent la lapidation avec condescendance, nous n’en sommes pas loin.Mais personnellement je ne vois pas comment arrêter une folie collective.

Odile
Odile
1 mois il y a

Tout cela est tout à fait fondé et il me semble très correct. Après plus de 2 ans, nous avons suffisamment de données et de faits avérés. A quand des débats ouverts sur nos antennes sur ces sujets.. sans que les ‘réfractaires’, en particulier les personnels de santé, soient punis, écartés des médias, ou crucifiés?

Bonneville
Bonneville
1 mois il y a

Bonjour, J’ai été si angoissée pendant ces 2 ans que j’ai eu la boule au ventre. En général, j’ai l’habitude de développer des maladies psychosomatiques lorsque je suis en détresse d’angoisse. Alors j’ai développé cette fois ci un cancer du colon. La maladie est devenue bien réelle.

Caroline
Caroline
1 mois il y a

Bravo, excellent article. Nous, depuis 2 ans, pas de gel hydroalcoolique, pas de masque sauf en tissu le temps de faire les courses et encore, la plupart du temps sous le nez ! Nous avons la Foi, donc pas peur de sortir et encore moins de mourir ! Quand on lutte, on sort gagnants !!! A méditer… surtout la suite que nous n’avons suivie ….

Bailly
Bailly
1 mois il y a

Bonjour, quand on ne peut prouver un contraire la modération est de mise et j’ai apprécié, à juste titre le paragraphe commençant par : cette lettre n’a pas pour but ….. cependant comment avoir confiance quand il y a conflit d’intérêt et que des sommes colossales sont en jeu, la réalité s’impose comme une évidence on nous manipule on nous ment et plus grave notre santé ils n’y pensent même pas la vie n’a aucune importance pour eux, seul le profit tire son épingle du jeu. La vie est « quelque chose » d’extraordinaire, précieuse, que l’on doit préserver ils ont bafoué,… Lire la suite »

Bruno FABRE
Bruno FABRE
1 mois il y a

bonjour, j’aime beaucoup lire vos emails. ceux-ci me paraissent très interressants à plus d’un titre. par contre il me semble que vous passez/dépassez une sorte de ligne « rouge » en vous permettant de laisser passer vos commentaires personnels légèrement plus politiques et critiques. est-ce votre rôle, ou celui que vous vous êtes donné vous-même? celui que je perçois , en tout cas, c’est à dire faire ciculer les informations médicales, mais aussi philosophiques, de vie, tout simplement…? avez-vous besoin de lâcher les lions de la critique( qui peuvent devenir négatifs voire haineux à force?) en opposition à une politique certes criticable(je… Lire la suite »

Serra Christian
Serra Christian
1 mois il y a

Serment d’Hippocrate (-460//377) : « je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une telle suggestion. » Code de Nuremberg (1947) : « le consentement du sujet humain est absolument essentiel. Le pacte international relatif aux droits civils et politiques a repris cette interdiction contre toute expérimentation involontaire, dans son texte de 1966 qui stipule : nul ne peut être soumis sans son consentement à une expérience médicale ou scientifique » Déclaration de Genève pour les médecins (1948) : « je respecterai l’autonomie et la dignité de mon patient. Je n’utiliserai pas mes… Lire la suite »

Françoys Drolet
Françoys Drolet
28 jours il y a
Répondre à  Serra Christian

Ça devrait être enseigné dans les écoles !

Michel
Michel
1 mois il y a

A-t-on jamais entendu parler d’un allergologue qui prescrirait le port du masque en période de pollens ?

Porter un masque, c’est comme mettre son nez à la sortie d’un pot d’échappement.

MARIE DEMON
MARIE DEMON
1 mois il y a

Absolument d’accord avec cette analyse. Macron et sa clique ont œuvré dans ce sens. Désolée d’être aussi directe mais ils sont responsables de milliers de morts dès Mars 2020 quand Veran a fait envoyé un arrêté à tous les médecins l’interdiction de prescrire alors que nombreux médecins du grand est avaient trouvé des solutions qui fonctionnaient. La corruption à tous les niveaux de l’état et de la presse ont permis cet état de fait :propagande de la peur, publicité monstrueuse etc. N’oublions pas les 5700 lits fermés en pleine » pandémie « je rappelle que 1800 morts toutes confondues par mois d’habitude.… Lire la suite »

xavier brocard
xavier brocard
1 mois il y a

Vous dites : « Cette lettre n’a pas pour but de discréditer les choix qui ont été fait. Le manque de recul sur cette maladie et le principe de précaution ont sans doute influencé certaines décisions et nul ne sait ce qu’il serait advenu si elles avaient été différentes. » < Pourquoi n’avoir pas pris dès le début de cette crise sanitaire toutes les mesures qui s’imposaient pour endiguer l’épidémie à la racine, alors qu’il y avait pourtant tout le recul nécessaire pour le faire, le virus étant arrivé dans notre hémisphère bien après la Chine !  Aussi, pourquoi ne pas avoir… Lire la suite »

LAMARQUE
LAMARQUE
1 mois il y a

A 10h56 je ne peu plus voir « vigilance covid »
Je voulais signaler la douleur au bras vaccinée depuis la 2eme dose et qui s’aggrave malgré des séances de kiné

Jézéquel
Jézéquel
1 mois il y a

L’accès à l’enquête de vigilance est inaccessible !

Anonyme
Anonyme
1 mois il y a

Ainsi que vous le dites, c’est facile d’avoir les bonnes infos, après-coup!
Pour la coïncidence, je constate que votre propos 2 jours avant le 2nd tour, présente bien les caractéristiques d’une ingérence dans la campagne électorale. Et même en dénigrant le candidat sortant, un soutien de fait à l’autre candidature. Je ne vous félicite pas. C’est indigne. Avant le premier tour, cela aurait été différent…

Sylvie JACQUEMIN
Sylvie JACQUEMIN
1 mois il y a

Bonjour, en tant qu’infirmière nous avions pour consigne, 20 ans avant le covid, de n’utiliser le gel hydroalcoolique que 5 à 7 fois de suite, puis ensuite de nous laver les mains à l’eau et au savon, tout aussi efficaces et sans effets secondaires, car ce gel déclenchait des allergies cutanées avec plaies et eczéma très difficiles ensuite à guérir. L’utilisation du gel n’était pas systématique ni conseillée, utile de temps en temps car pratique et rapide. Concernant les masques, j’ai passé une demi-heure un jour dans un magasin à lire les informations sur l’emballage des masques. Tous sans exception… Lire la suite »

Eve Sivadjian
Eve Sivadjian
1 mois il y a

Bonjour! La qualité de vos recherches et de vos informations, ainsi que celles de vos partenaires dont je reçois également quantité d’emails font de ces derniers une source appréciable d’informations et d’éléments importants dont il est bon d’avoir connaissance.J’apprécie vraiment. En revanche, votre lettre reçue ce jour sui réduit à une liste d’erreurs toutes les mesures gouvernementales prises contre une pandémie dont le monde entier ignorait tout avant de la vivre est d’un parti pris partisan politique manoeuvrier choquant, surtout expédié la veille des élections présidentielles. Cette lettre, qui n’est plus de l’information santé, jette le discrédit sur votre démarche… Lire la suite »

Raymond MONARD
Raymond MONARD
1 mois il y a

Bonjour,
personnellement j’ai passé 70 ans, diabétique, hypertendu avec des antécédents cardiaque. Je n’ai quasiment jamais utilisé de gel hydroalcoolique et ne suis pas vacciné. J’ai fait un test PCR la semaine du décès de ma belle mère que je visitai tous les jours.
J’ai fait deux tests sérologique pour les anticorps de la covid et le second pratiqué quatre mois après le premier comporte plus d’anticorps. Mais depuis 2015 je me supplémente en vitamine D3, zinc, oméga 3 et plus.

Gian
Gian
1 mois il y a

Merci Laurent pour ce constat condensé d’un état des lieux déplorable. Il faudrait compléter par deux points : a) les intentions masquées (sic) de Big Pharma & C° et leurs médors politiques, et b) les voies possibles de dépassement de ce « chaos organisé », solutions individuelles et collectives. Entendu que nous n’avons rien à attendre de ceux qui ont créé le problème…

calvisi
calvisi
1 mois il y a

nous avons été dicté par des personnes qui ne savait pas de quoi ils parlaient ,tout été faux et évalué en fric ,encore aujourd’hui nous ne savons pas ou se diriger pour bien faire ,je ne fais plus confiance à aucun responsable ,trop attiré par le gain ……………..

Pivoine
Pivoine
1 mois il y a

« Le manque de recul sur cette maladie et le principe de précaution ont sans doute influencé certaines décisions et nul ne sait ce qu’il serait advenu si elles avaient été différentes. » Il n’y a jamais eu de pandémie ! Toutes ces mesures étaient politiques, en vue d’instaurer la dictature du Nouvel Ordre mondial, et la Grande Réinitialisation. Il fallait faire disparaître les indépendants – artisans, commerçants -, voilà pourquoi ils nous ont confinés, pendant que les grands groupes et les sites de vente en ligne récupéraient toute la clientèle ! Et l’obligation du port du masque n’avait rien de sanitaire… Lire la suite »

Catherine Brunelle, B.Sc., PA LEED®

Quand on sait combien l’imposition de la charia a été brutale en 1979, avec des violences inouïes contre les récalcitrant.e.s. Ayant été moi-même menacée au Québec, Canada, quelques jours plus tard par ces mêmes charianiques, j’ai vu évoluer cette dictature depuis. Cette pandémie ressemble sur beaucoup de points à l’imposition de la charia. Merci.

ANNIE GIACOMETTI
ANNIE GIACOMETTI
1 mois il y a

Tellement d’accord avec vous ! Mais j’ai fini par me taire à force de passer pour une folle. Dernièrement une caissière et une cliente masquées alors que ce n’est plus (et pas encore redevenu, élections obligent) obligatoire, se congratulaient mutuellement de leur prudence, et fustigeaient haut et fort les « irresponsables  » qui l’avaient déjà enlevé, tout en s’échangeant les dates de leur 4e dose de vaccin. Jamais je n’aurais cru les gens manipulables à ce point, le retrait des libertés si facilement accepté, nos institutions garantes en théorie de nos droits, prêtes à tout accepter. Je suis atterrée !

Olivier
Olivier
29 jours il y a

Bonjour,

je suis parfaitement d’accordage vous concernant les mesures qui ont été prises durant la crise du Covid et la manière dont nous avons été infantilisés et manipulés.
Je vous invite à visionner ce court métrage « et nous, sommes nous essentiels » (sur youtube) sorti il y a qq jours et qui replonge dans ce par quoi nous sommes passés et qui nous fait très bien ressentir toutes les émotions qui nous ont traversés.https://www.youtube.com/watch?v=8JpLfdHm62Y

Nous ne pouvons pas oublier!

Jacques Catudal
Jacques Catudal
29 jours il y a

J’ai lu, écouté : très intéressant, très riche en informations, articles bien documentés et présentés. MERCI.

Herbaux
Herbaux
29 jours il y a

L’ambiance hyper anxiogène, rend les gens malades, dépressifs, ceux qui essayent de garder le morale sont pointés du doigts surtout s’ils n’ont pas effectué leur 3ème dose car leur état de santé s’est aggravé après la 2ème dose (hémiplégie du visage, avec bourdonnements des oreilles en continu et sifflements hyper douloureux dès que groupe de personnes parlent à côté). Il faudrait que cela s’arrête, laisser vivre les gens sans les contraindre à subir de vaccins ou tests PCR.

raz
raz
29 jours il y a

Hélas, les jeux manichéens continuent pour vouloir emm… assujetir certains et toujours continuer à diviser contre les non vaccinés (ultramarins) qui ne peuvent toujours pas actuellement prendre l’avion sans motifs « impérieux » (liste aberrante du gouv.fr)alors que les vaccinés vont et viennent comme ils veulent pourtant peuvent être porteurs du covid ! or nous constatons bien maintenant que que ces injections ne sont pas efficaces! ces injections semblent ne pas prêts à être enterrées définitivement ! et les masques ???

Framboise
Framboise
29 jours il y a

Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant la gestion incroyable de cette épidémie Nous sommes trois à être âgés dans la famille et nous avons agi comme la plupart des plus jeunes de ladite famille : pas de gel hydroalcoolique, masque porté à minima, uniquement si risque de pv, nous avons utilisé nos méthodes habituelles de protection naturelle un peu renforcées : vitamine D en plus, plus propolis, toujours les huiles essentielles . Nous avons continué à nous faire la bise, et n’avons pas mangé la bûche de Noël dans la cuisine, à part des autres. Les dégâts… Lire la suite »

Savin
Savin
29 jours il y a

Le plus drôle dans tout ça c est qu au début du confinement les parcs les forêts la campagne et la plage étaient interdits sous peine d amende….alors que l espace et la distanciation étaient recommandés… difficilement conciliable ! Même les promenades dans la neige étaient soi disant déconseillées…pour ensuite recommander aux gens de prendre l air .. masqués puis démasqués et maintenant les gens font leurs courses sans se laver les mains ni rien malgré des cas encore répertoriés. La semaine dernière la moitié des médecins de mon cabinet médical avaient le COVID. Pas très rassurant tout ça. Ils… Lire la suite »

Court
Court
29 jours il y a

En guise de commentaire regardez ce court métrage sur you tube » et nous…. sommes nous essentiels » qui en dit long ….

esmeralda
esmeralda
29 jours il y a

votres messages sont aussi anxiogènes !

ARNOULT Noëlle
ARNOULT Noëlle
29 jours il y a

Il est grand temps que tout cela se termine, alors que en réalité, ils ne visent que à recommencer. Evitez de parler de covid long, s’il vous plait…car parle -t-on de grippe longue, de bronchite longue… un de ces nouveaux mots inventés pour l’occasion, comme « malade asymptomatique », etc. ceci n’est que supputation assez sans fondement, il me semble, et encore un outil de peur, soit de soumission. Les gens les plus atteints par différents dits « covid » sont des gens ayant fait trois doses de vaccins, leur immunité a baissé et ils sont tout le temps malade. Alors que les non-vaccinés…… Lire la suite »

Béatrice Couturier
Béatrice Couturier
29 jours il y a

Cher Laurent, depuis le début de cette « Crise » provoquée, je n’ai jamais mis de gel hydroalcoolique, j’ai toujours fait semblant. J’ai rarement porté le masque, je suis sortie de Laclerc entre deux gendarmes, et depuis, je suis allée seulement dans les magasins qui ne l’exigent pas, sinon, je dis que je vais dépenser mon argent ailleurs. J’utilise beaucoup l’humour pour éveiller les gens : exemple, je mets mon masque sur mes yeux en disant haut et fort : c’est comme ça qu’il faut mettre le masque pour ne pas voir ce qui se passe ! Ou bien, je rentrais quelque… Lire la suite »

Régine
Régine
29 jours il y a

100% d’accord avec vous. Avec cette histoire d’épidémie, on n’a pas fait confiance au corps humain, et ça a été un bon prétexte pour supprimer les libertés individuelles. En plus, ce ne sont pas les non-vaccinés qu’on a « emmerdés » mais ce sont les vaccinés qu’on a « emmerdés » jusqu’au bout! Parce qu’on les a rendus prisonniers d’une vaccination qu’ils n’ont pas choisie…pour garder leur travail !

Twinny
Twinny
29 jours il y a

Bonjour Laurent Merci pour toutes vos lettres que je suis régulièrement. Je suis de plus en plus stupéfiée de la naïveté de la plupart des gens. Nous possédons tellement d’outils pour faire des recherches sur n’importe quel sujet, qu’il est navrant de constater que la télé, qui nous abreuve de mensonges, reste le principal point d’informations. Depuis 2019, je ne regarde plus du tout cette télé pourrie, qui n’est en fait que de l’influence. Je lis beaucoup et je m’informe de divers sujets depuis Internet. Aussi dès que cette histoire de covid -tel la peste- est apparue, je peux vous… Lire la suite »

pascal27
pascal27
28 jours il y a

Bonjour Je vais essayer d’être juste réaliste ! Loin de moi l’envie de créer une polémique infertile ! La critique est facile, l’action est plus complexe qu’il n’y paraît. Si nous revenions à des décisions plus locales, à l’échelle humaine. Peut-être que nos décisions seraient plus respectueuses et respectées ! Nos échanges seraient-ils plus constructifs et participatifs ? Néanmoins concernant votre publication bien actuelle; nous n’aurons jamais de réponses à toutes ces questions, c’est la force des mensonges et l’intouchabilité de nos portes pouvoirs élus dont les décisions sont le résultat d’obéissance à des politiques mondiales sous l’égide de la croissance trop souvent… Lire la suite »

Brigitte
Brigitte
28 jours il y a

Bonjour, Merci pour toutes ces informations qui ne font que confirmer ce que je pense depuis le début. Le monde est devenu fou.. Pour ma part, je n’ai jamais porté de masque, pas une seule fois, je ne pouvais pas. C’était impossible. Et voir tous ces gens masqués m’a beaucoup peiné et perturbé. Je ne suis pas vaccinée non plus, et très contente de mon choix. Je n’ai jamais attrapé le covid. Je dois vous avouer que ça n’a pas toujours été facile de vivre pendant 2 ans.. J’ai pourtant participé à des concerts en plein air, je suis beaucoup… Lire la suite »

Jean Cloutier
Jean Cloutier
28 jours il y a

Bonjour D’après moi nous sommes au début de la fin Tout est une question d’argent et de pouvoir Le monde se fait endormir par les gouvernements qui eux même se font gouverné par les puissants riches de ce monde Ils obligent le monde a s’apauvrir pour s’enrichir En détruisant la terre cela augmente la capacité des virus de se nourrir des humains Moi je fais confiance en ma capacité de guérir de toute sorte de virus par mes anticorps Garder le moral. Ne vous faites pas intimider Si vous pensez avoir besoin de la médecine utiliser la mais jamais contre… Lire la suite »

Françoys Drolet
Françoys Drolet
28 jours il y a

Entièrement d’accord avec vous ! Et puis, c’est une chose de faire des «  »mesures » » pendant deux ou trois mois … et c’en est une autre d’en faire pendant deux ans ! Je crois qu’à l’expérience, plusieurs de celles-ci n’étaient pas justifiées; faisant possiblement plus partie du problème que de la solution.

Lenormand Liliane
Lenormand Liliane
26 jours il y a

bonjour,
je partage complètement votre point de vue

Annie Labbaye
Annie Labbaye
25 jours il y a

Porquoi la page enquête covid long n’exite plus?

Marlène
Marlène
24 jours il y a

Pendant ces 2 années, j’ai eu le sentiment profond que l’on a basculé dans un monde incompréhensible générant : manque d’amour, divisions, dénigrements, atteintes à la liberté, manque d’humanité. Je souhaite sincèrement que les consciences se réveillent et que ceux qui sont à la tête des nations soient éclairés et œuvrent dans la justice, le discernement, la solidarité et la paix pour le bien commun. N’ayons pas peur…

Annie ,
Annie ,
6 jours il y a

Je suis comme Bernard Chevalier , et bien d’autres personnes qui ont refuser , d’être et de porter le terme de MOUTON , non vaccinée et je ne le regrette pas du tout …. Fin mars j’ai eu le ce foutu virus , ( c’est le test qui l’a dit ; ah le-s test-s : c’est paroles d’évangile ! Car en même temps j’ai eu une trachéite :: 1ers symptômes toux sèche , frissons-froid et fièvre , ( symptômes tout pareil au virus , donc le gars qui m’a fait le test m’a dis non , non vous n’avez pas… Lire la suite »

Partagez-nous

50
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close