Les kilos des fêtes, un boulet pour la vie ! - Nouvelle Page Santé

Les kilos des fêtes, un boulet pour la vie !

5 conseils pour les perdre avant qu’il ne soit trop tard

Vous avez pris du poids suite aux agapes de fin d’année ?

C’est normal.

Nous prenons en moyenne 500 grammes pendant les fêtes selon une étude du New England journal of medicine1.

Ce n’est pas grand chose me direz-vous, c’est exact, sauf que cet excédent sur la balance a tendance à persister, et surtout à s’additionner année après année.

Voici 5 conseils pour éviter cette “accumulation” excessive.

Lisez bien le dernier, c’est sans doute le plus important !

Attention si vous êtes déjà en surpoids

Les auteurs de l’étude ont constaté que les personnes qui avaient pris le plus de poids pendant les vacances de Noël (au moins 2,3 kg), étaient les plus susceptibles d’être déjà en surpoids ou obèses.

Cela peut bien évidemment concourir à aggraver certains risques pour la santé comme le diabète, ou les maladies cardiovasculaires.

On sait d’ailleurs que l’hiver est la saison durant laquelle les crises cardiaques sont les plus fréquentes2.

Cela est généralement attribué au froid qui contracte les vaisseaux sanguins et demande au cœur davantage d’efforts.

Cependant, deux chercheurs, le Dr Bryan Schwartz, de l’université de Californie du Sud, et le Dr Robert Kloner, du Good Samaritan Hospital à Los Angeles, ont une autre théorie3.

En réalité, indépendamment de la température, on enregistre en hiver une hausse des crises cardiaques de 18 % par rapport à la moyenne annuelle.

Il pourrait y avoir plusieurs raisons à cela : la circulation des virus hivernaux qui affaiblissent l’organisme, le déficit en vitamine D, et… un régime alimentaire plus gras.

De là à faire le lien avec les repas de fête, il n’y a qu’un pas.

Si vous n’êtes pas concerné par le surpoids ne vous croyez pas à l’abri de toutes conséquences pour autant.

Les effets cumulatifs du gain de poids annuel au cours de l’automne et de l’hiver passent généralement inaperçus jusqu’à ce qu’un beau jour on constate devant le miroir que notre morphologie a changé.

On se dit alors que c’est l’âge, qu’il est naturel de s’empâter avec le temps ou d’avoir développé un peu de “brioche”.

Et si c’était tout simplement ces 500 grammes stockés tous les ans qui finissent par se voir ?

Pensez-y.

« Tu ne sais pas la chance que tu as ! »

J’ai dans mon entourage quelques amis qui prennent deux kilos rien qu’en passant devant la vitrine d’une boulangerie.

Pour ma part, je peux manger ce que je veux sans prendre un gramme.

Évidemment, cette injustice a tendance à les agacer.

Combien de fois ne les ai-je pas entendu me dire : « Tu ne sais pas la chance que tu as ! »

J’en suis bien consciente.

C’est vrai, nous ne sommes pas tous égaux face à la prise de poids.

Durant les fêtes, certains auront tendance à prendre un ou deux kilos tandis que d’autres afficheront à peine 100 grammes de plus sur la balance.

Cela est dû à :

  • L’hérédité et la génétique ;
  • Le métabolisme : certaines personnes ont un métabolisme « qui fonctionne au ralenti ».  Ils brûlent leurs réserves de sucre et de graisse moins vite que d’autres ;
  • Les traitements : certains médicaments contribuent à la prise de poids ;
  • L’hygiène de vie : une personne qui fait du sport et qui mange sainement toute l’année aura moins tendance à grossir suite à quelques écarts. Si vous mangez peu mais mal (des produits industriels notamment) et que vous êtes sédentaire, le moindre éclair au chocolat se paiera cash !
  • La qualité de la flore intestinale : moins la flore intestinale est riche, ou plus elle est déséquilibrée et plus on a tendance à prendre de poids4 !

Quelques conseils pour faire disparaître vos “cadeaux” de Noël

Après Noël, certains revendent la lampe offerte par belle maman ou l’intégrale de Benny Hill en DVD que leur tonton a eu l’idée saugrenue de mettre au pied du sapin.

Moi, je vous propose plutôt de vous débarrasser de ces quelques kilos qui vont finir par devenir tout aussi encombrants.

Voici mon plan d’action :

1/ Adoptez une hygiène de vie correcte tout au long de l’année.

Il s’agit là de prévention. Il est plus efficace (et plus agréable) de bien s’alimenter de façon régulière que de faire des régimes drastiques deux ou trois fois par an. Cela conduit à un effet yoyo qui n’a rien de bon pour la santé. Adoptez un régime riche en fruits et légumes de saison. Limitez le sucre, choisissez de bonnes graisses pour cuisiner (huile d’olive, de lin, de colza, de noix…), bannissez le grignotage, prenez le temps de manger (au moins une demi heure) et de mastiquer. Et en prime, ayez une activité physique au minimum trois fois par semaine (natation, yoga, marche rapide, vélo, Pilates, etc…). Cela réduira vos risques de prise de poids lors des repas de fêtes.
2/ Prenez soin de votre flore intestinale. 
Entretenez votre flore en consommant des prébiotiques. Vous les trouverez dans l’ail, l’artichaut, l’asperge, l’oignon, le poireau, le blé entier, l’orge, le seigle, l’avoine, le chou, les pommes de terre, la banane. Intégrez des aliments lacto-fermentés à vos repas (choucroute, miso, cornichons, jus de légumes…). Concernant les probiotiques (ils permettent d’enrichir la flore) faites une cure par trimestre sur une durée d’un mois. Pour une efficacité optimale, trois critères sont à respecter : composition minimale de 2 milliards de bactéries, 5 souches différentes, et gélules gastro-résistantes. N’oubliez pas le pollen frais. Il contient 10 millions de ferments lactiques par gramme et de la levure de bière vivante.
3/ Ne vous laissez pas aller.
En hiver on a tendance à traîner en chaussons et robe de chambre devant la télé. Je vous propose plutôt d’aller vous promener en forêt, de jouer dehors avec vos enfants, d’aller au sauna ou au hammam, ou pourquoi pas de vous faire faire un massage drainant en institut. Il faut lutter contre le laissez aller hivernal !
4/ Pourquoi ne pas aller consulter un naturopathe ?
Il vous aidera à y voir plus clair dans votre mode de vie et à élaborer un plan d’action pour commencer l’année sur de bonnes bases. Être accompagné est souvent nécessaire quand on manque de motivation ou qu’on ne sait pas comment s’y prendre.
5/ Enfin, ne laissez pas les kilos s’installer.
Au besoin faites une détox une fois les fêtes passées. Pour cela buvez beaucoup d’eau, essayez la monodiète, drainez vos reins et votre foie avec les plantes adéquates sous forme de tisanes (par exemple reine des près, ortie pour les reins, radis noir, artichaut pour le foie). Le mieux si vous le pouvez : réalisez des jeûnes intermittents. C’est une technique de jeûne aussi simple (et non contraignante !) qu’efficace pour se remettre en forme.

A très vite !

Anne des éditions Nouvelle Page

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Partagez-nous

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close