Les causes des acouphènes - Nouvelle Page Santé

Les causes des acouphènes et comment les éviter (quand c’est possible)

personne avec acouphènes

Chers amis,

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je vis avec un acouphène depuis maintenant plusieurs semaines.

À ce sujet, je tiens à remercier chaleureusement celles et ceux qui m’ont adressé un message de soutien.

Les pistes que vous me donnez sont d’une aide précieuse.

De mon côté, au gré des consultations médicales et de mes recherches, j’ai rassemblé de nombreuses informations.

À nous tous, peut-être allons nous aboutir à des amorces de solution ?

Dites « non » aux idées fausses et angoissantes

Ce billet s’adresse à tous mais en particulier à ceux qui auraient des acouphènes depuis peu.

Je sais quelle foule de questions vient vous hanter lorsque ce phénomène se déclenche sans prévenir.

C’est déstabilisant et angoissant.

On imagine le pire, on pense être condamné à vivre cet enfer pour le restant de nos jours.

À la fatigue physique provoquée par les symptômes qui troublent le sommeil, vient s’ajouter la fatigue psychologique.

Les nuits sont courtes, souvent peuplées d’idées fausses… auxquelles je vais m’employer à tordre le cou !

La première d’entre elles étant qu’on ne peut pas soigner ce trouble.

C’est faux. Il existe des thérapies efficaces pour mettre fin à ce mal.

Il faut ensuite mettre de côté l’idée que nos acouphènes sont la conséquence d’une pathologie grave.

Dans 99 % des cas, la cause des acouphènes est bénigne.1

Une fois ces deux inquiétudes levées, on se sent déjà plus détendu.

Cela ne peut être que bénéfique pour vous engager sur le chemin de la guérison.

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

L’acouphène est un trouble auditif qui se manifeste par la perception d’un son que je qualifierais de « parasite ».

Cela peut être un tintement, un sifflement, un bourdonnement, un battement ou un souffle.

Cela peut se produire dans une ou dans les deux oreilles.

Ce son ne provient pas du monde extérieur, il n’y a que la personne qui souffre d’acouphène qui peut l’entendre.

On parle alors d’« acouphène subjectif ».

Parfois, un ORL peut percevoir le bruit qui vous gêne avec un appareil spécifique.

On parle alors d’« acouphène objectif ».

Dans mon cas, il s’agit de pulsations dans l’oreille droite, rythmées par les battements de mon cœur.

En France, il y aurait près de 16 millions de personnes touchées, parmi lesquelles 3,7 millions en permanence et 12,3 millions ponctuellement2.

C’est bien plus que je ne l’imaginais !

Avant d’en être moi-même atteint, je pensais naïvement que ce trouble n’affectait que les gens exposés régulièrement à des décibels assourdissants (musiciens, ouvriers sur les chantiers, adeptes de concerts rock ou de musique écoutée au casque à fond les ballons…).

Ce n’est pas le cas !

Acouphènes : les causes les plus fréquentes

Lorsque c’est le fonctionnement anatomique de l’oreille qui est en cause, un ORL pourra assez facilement vous dire ce qui cloche et adapter le futur traitement.

Il trouvera peut être :

  • un simple bouchon de cérumen ;
  • un kyste bénin dans le conduit auditif ;
  • un tympan perforé (suite à une infection ou à un traumatisme) ;
  • une infection de l’oreille moyenne (les otites et les sinusites, en particulier peuvent causer ce type d’infections et entraîner une accumulation de liquide derrière le tympan. La présence de ce liquide dans l’oreille peut causer l’impression d’entendre de manière assourdie) ;
  • une otosclérose (les osselets de l’oreille moyenne s’épaississent et deviennent plus rigides) ;
  • une dysfonction de la trompe d’Eustache (petit conduit qui relie l’arrière du nez à la cavité de l’oreille moyenne) qui peut causer la sensation d’entendre l’écho de votre propre voix, les battements de votre cœur ou de votre respiration ;
  • une perturbation du flux sanguin dans l’oreille interne (trop ou trop peu) ;
  • une contraction involontaire du muscle tenseur du tympan (ce muscle est responsable de la protection de l’oreille lorsqu’elle est en présence de bruits forts : sa contraction permet de diminuer l’intensité du son transmis vers l’oreille interne).
    L’acouphène prend alors la forme de cliquetis, de craquements, de battements ou autres bruits pulsatiles sans lien avec le cœur. Douleur et engourdissement au niveau de l’oreille sont aussi parfois ressentis ;
  • un vieillissement prématuré ou naturel de votre organe auditif ou une exposition répétée à des sons violents. Parfois, les acouphènes accompagnent le début de la surdité.

Les maladies spécifiques de l’oreille

Les acouphènes peuvent aussi être la conséquence de certaines pathologies plutôt rares propres à l’organe de l’audition.

  • La maladie de Ménière, qui se caractérise par une trop grande pression exercée par le liquide naturellement présent dans l’oreille interne. Il y a alors une pression trop forte sur l’organe de l’audition et cela peut causer des acouphènes (souvent décrits comme des sons graves), mais également des vertiges et une perte d’audition. Ces symptômes apparaissent généralement par vague ou par épisode.
  • La perte auditive cachée, quand les terminaisons nerveuses du nerf auditif se sont détruites. Le phénomène est encore mal connu, et ses causes restent floues. Malheureusement, ces dommages sont permanents. L’audition est normale (pas de surdité), mais le message transmis au cerveau via le nerf est de moins bonne qualité, ce qui pourrait provoquer des acouphènes.

Le neurinome est une tumeur bénigne. Les neurones du nerf auditif sont entourés d’une gaine isolante : les cellules de Schwann. Lorsque ces cellules isolantes prolifèrent en trop grand nombre, cela peut créer une tumeur bénigne que l’on appelle « schwannome vestibulaire ». On constate alors une perte auditive et l’apparition d’un acouphène, tous deux unilatéraux (dans une seule oreille), et parfois des maux de tête, des vertiges, des fourmillements ou une paralysie au niveau du visage.

Les acouphènes, effets collatéraux d’autres pathologies

Certaines pathologies qui n’ont en apparence aucun lien avec les oreilles peuvent provoquer des acouphènes.

  • Les troubles vasculaires : tous les vaisseaux et artères à proximité du lobe temporal ou situés dans le cou peuvent engendrer des acouphènes. Les causes les plus courantes de ces acouphènes d’origine vasculaire sont l’hypertension artérielle, le rétrécissement de l’artère carotide due à un dépôt de plaque d’athérome (dépôt de cholestérol) ou l’artériosclérose (épaississement et durcissement de la paroi des artères).
  • Les problèmes dentaires : une infection non traitée peut provoquer des acouphènes. Les infections dentaires et les abcès sont associés à une multiplication de bactéries. Si vous ne traitez pas ces infections, ces agents pathogènes peuvent pénétrer dans votre circulation sanguine et provoquer des  inflammations. Cela peut avoir un impact sur les petits vaisseaux sanguins dans les oreilles.Les troubles de la mâchoire sont aussi à surveiller (troubles articulaires temporo-mandibulaires).En cas de serrement ou de grincement des dents, la contraction anormalement élevée du muscle tenseur du tympan stimulerait le système auditif de façon importante, ce qui, à long terme, provoquerait des acouphènes.
  • Une anémie : un flux de sang anormal dans les grands vaisseaux du cou peut se produire en cas d’anémie en raison d’un nombre réduit de globules rouges. Le sang étant moins épais, son flux dans l’oreille interne est accéléré. Cela peut provoquer des bruits parasites de type chuintement.
  • La sclérose en plaques : cette maladie affecte le système nerveux central et provoque une dégradation de la gaine protectrice (myéline) des fibres nerveuses. Il se peut que les fibres affectées se trouvent au niveau du système auditif. Des acouphènes peuvent alors survenir, parfois accompagnés de spasmes des muscles du palais ou des petits muscles de l’oreille moyenne (bruit de cliquetis).
  • L’hyper ou l’hypothyroïdie : en cas d’hyperthyroïdie le métabolisme est accéléré, les acouphènes seront alors de nature pulsatile car liés à une augmentation de la fréquence cardiaque. L’hypothyroïdie, elle, provoquera un acouphène ressenti comme un bruit constant car dans ce cas la pression sanguine est plus faible que la normale.
  • La dépression et le stress peuvent tous les deux être la source d’acouphènes. Le mécanisme qui lie ces troubles entre eux est encore mal connu.
  • Les effets indésirables de certains médicaments sont ototoxiques (ils contiennent des substances toxiques pour les structures de l’oreille) et peuvent donc induire des acouphènes. Voici les médicaments concernés les plus répandus :
  • l’aspirine ;
  • les analgésiques/les anti-inflammatoires ;
  • certains diurétiques ;
  • les antibiotiques ;
  • les anti-arythmiques (béta-bloquants).

Vous pouvez en trouver la liste complète sur le site France acouphènes3.

Pour trouver la cause de VOS acouphènes, et donc pour les traiter, il faudra peut-être du temps.

D’après mes recherches, les solutions sont presque aussi nombreuses que les causes.

Je vous en parle très vite.

En attendant portez-vous bien.

À bientôt,

Laurent des Éditions Nouvelle Page

5 1 voter
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
claudine Depireux
claudine Depireux
2 mois il y a

Bonjour, je ne suis pas convaincue que l on peut soigner l acouphène , je souffre depuis 35 ans , ayant fait plusieurs spécialiste ORL aucun n a jamais trouvé une solution a mon problème, espérons qu un jour n trouve le remède , Bonne journée

Nathalie
Nathalie
2 mois il y a

Bjr essayez la réflexologie plantaire et/ou palmaire…

MARIE LASSEYTE
MARIE LASSEYTE
2 mois il y a

Bonjour, j’ai eu des acouphènes pendant 3 ans sans trouver de solution. J’ai décidé alors de faire un jeûne de 3 jours.
Les acouphènes ont complètement disparu.
Cordialement
Marie
Naturopathe – Herboriste

ALB
ALB
1 mois il y a
Reply to  MARIE LASSEYTE

Intéressant
Cela prouve bien que chaque cas est unique et qu’on ne peut pas décréter que les acouphènes se soignent de manière uniforme. Peut être aviez vous des toxines dans le sang? Et qui sont parties grâce à ce « nettoyage », mais sans doute aviez vous des acouphènes depuis peude temps….

Steeve Gusman
Steeve Gusman
2 mois il y a

Tres intéressant toutes ces causes et explications variées ….mais moi perso de mon expérience et de celles de personnes autour de moi c’est surtout dus a la multiplication et densification des ondes EM dans notre vie quotidienne (Linky, WiFi, antennes 4/5G, objets connectes) et curieusement aucune allusion dans votre article …..un parti pris peut-être ??? C’est dommage ca pourrait aider bcp de gens A PRENDRE DE REELLES MESURES TOUT DE SUITE SANS ATTENDRE des pseudos études qui se contredisent toues les unes les autres

ALB
ALB
1 mois il y a
Reply to  Steeve Gusman

On ne peut rien contre l’avancée de la technologie moderne…

Arley
Arley
2 mois il y a

Excellent article, le plus complet parmi ceux
que j’ai lus sur les acouphènes. J’ai hâte de
découvrir les solutions possibles. Merci.

Catherine Barnard
Catherine Barnard
2 mois il y a

À propos de votre article vantant les mérites du pissenlit que votre amie Mathilde Combes défend très bien.

Votre photo représente des pissenlits cultivés, et non des sauvages, qui ne sont jamais aussi blancs !

Tilly
Tilly
2 mois il y a

Bonjour j’ai des acouphènes depuis plusieurs années ; et malheureusement mon ORL n’a pas trouver de traitement efficace pour moi ; car les 2 oreilles sont avec les même bruits qui sont ; des battements du cœur ; des sifflements ; des bourdonnements etc. et tout cela a longueur de journée c’est tellement fatiguant et épuisant par moment je n’en peu plus a priori pour le moment il n’y aurait pas de traitement vraiment efficace pour faire partir tout ce que je vis dès que je me lève jusqu’au soir au coucher .

Marie
Marie
2 mois il y a

j’ai constaté qu’une amélioration de mon régime alimentaire faisait disparaitre ce problème et un relachement le faisait réapparaitre. Une coincidence? Une fois mais pas chaque fois.

ALB
ALB
1 mois il y a

Eh bien moi je trouve gonflé que vous onligiez les gens à accepter l’utilisation des commentaires à des fins commerciales (donc à utiliser mon mail sans mon accord) et d’une, et d’autre part de prétendre proposer une solution de guérison alors que vous mentionnez bien que vous ne donnez pas de réponse d’ordre médical et de deux! En effet, je souffre d’acouphènes depuis mon adolescence donc plus d’un demi siècle. Je suis appareillée et tous les ORL m’ont bien dit qu’il n’y avait pas de solution miracle…. Alors chers lecteurs, ne croyez pas ce que Nouvelle Santé vous raconte. Il… Lire la suite »

Partagez-nous

Testez la taille de votre prostate

Hypertrophie de la prostate : informez-vous !

Close