Le cholestérol VLDL : le vrai coupable ? - Nouvelle Page Santé

Le cholestérol VLDL : le vrai coupable ?

Vous avez déjà sans doute entendu parler du « bon » et du « mauvais » cholestérol.

On vous ressasse ces termes comme des formules magiques dont personne ne comprend vraiment le sens.

Après tout, pourquoi un cholestérol serait-il meilleur ou moins bon qu’un autre ?

C’est ce que je vais essayer de dénouer aujourd’hui. Et j’en profiterai pour mettre à mal quelques idées reçues au sujet du cholestérol.

Un abus de langage que commettent même les experts

Une première chose à mettre au clair. Vous verrez souvent les termes « HDL », « LDL » et de plus en plus « VLDL » (je vais vous l’expliquer plus loin) être présentés comme les petits noms donnés aux divers cholestérols.

Respectivement, ces acronymes veulent dire : High Density LipoproteinLow Density Lipoprotein et Very Low Density Lipoprotein.

La lipoprotéine est donc… une protéine de graisse. Mais même les experts intervertissent lipoprotéines et cholestérol.

Cela est en vérité un abus de langage.

Le cholestérol est une molécule que je vous ai présentée dans ma précédente lettre.

Elle se trouve naturellement dans nos cellules, car elle est essentielle pour leur membrane.

Elle entoure nos neurones ; elle participe à des processus importants comme la synthèse de la vitamine D…

La bonne question à se poser est donc la suivante : comment le cholestérol, présent dans nos cellules, termine-t-il dans notre sang ?

Pourquoi nous avons du cholestérol dans le sang

Il y a deux explications principales.

1) La raison la plus facile à comprendre est la nourriture.

Certains aliments contiennent du cholestérol dit alimentaire.

Les viandes rouges, la volaille, les fruits de mer, les produits laitiers, les œufs et les graisses animales (le saindoux par exemple) sont les principales sources de cholestérol alimentaire.

Ce cholestérol traverse alors notre paroi intestinale pour aller dans nos vaisseaux sanguins. Jusqu’ici c’est plutôt simple.

2) L’autre source, rappelez-vous, c’est notre foie.

Lorsque nous sommes à jeun pendant plusieurs heures, notre foie va produire du cholestérol pour l’envoyer dans notre sang puis nos organes afin qu’ils fonctionnent correctement.

Ce cholestérol ne flotte pas librement dans notre sang. Il est transporté par des lipoprotéines. C’est ici que ça se complique un peu, mais j’ai une bonne analogie qui devrait nous permettre d’y voir plus clair.

Les voitures et le cholestérol

Comme je viens de le dire, le cholestérol a besoin d’un transport pour circuler entre nos organes. Et nos veines sont ses autoroutes.

On va continuer avec la thématique à la mode de l’empreinte carbone… Tous les transports ne sont pas équivalents. Certains polluent plus que d’autres.

Il y a donc plusieurs lipoprotéines différentes que peut emprunter notre cholestérol.

Ces lipoprotéines sont plus ou moins grandes. Suivant leur nature, elles transportent des éléments en sus du cholestérol : des graisses, des vitamines, des protéines, et même des virus.

Ainsi, le cholestérol peut « monter » dans 4 lipoprotéines principales.

  • Les chylomicrons, aussi appelés UHDL (Ultra-High-Density Lipoprotein) : Ce sont les transports publics de nos veines. Ils sont énormes, et plein d’éléments différents peuvent monter dedans. C’est typiquement le cholestérol alimentaire qui emprunte ce « bus » pour aller au travail.
  • La HDL (High-Density Lipoprotein) : Si les chylomicrons amènent le cholestérol au boulot, la HDL le ramène à la maison. Le rôle principal des HDL est de faire le trajet en sens inverse, où le cholestérol est retiré des périphéries, comme les parois artérielles, et ramené au foie pour être éliminé.
  • La LDL (Low-Density Lipoprotein) : La LDL est la voiture « family space », spacieuse mais plus polluante. Elle transporte principalement le cholestérol qui est produit par notre foie. Par rapport aux chylomicrons, cette lipoprotéine contient plus de cholestérol. C’est pour cela que – par abus de langage toujours – on l’appelle « mauvais cholestérol ».
  • La VLDL (Very Low-Density Lipoprotein) : C’est la voiture individuelle, celle qui pollue le plus. Elle transporte principalement les triglycérides, le type de graisse le plus courant dans le corps. Et entendons-nous bien, ça pollue, mais le corps en a besoin malgré tout pour fonctionner car, comme la LDL, elle jour un rôle crucial dans notre défense immunitaire.[1]

Vous le voyez donc bien. En vérité, ce n’est pas le cholestérol le problème, car il est en majeure partie produit directement par notre corps.

Le problème, c’est la quantité de lipoprotéines qui le transportent.

La VLDL, la véritable coupable

Je préfère le répéter : les lipoprotéines sont également importantes pour le bon fonctionnement de nos organes. C’est plutôt leur trop grand nombre qui va poser problème.

Une VLDL étant plus chargée de cholestérol que les autres lipoprotéines, trop de VLDL signifie beaucoup trop de cholestérol dans des zones qui n’en demandent pas autant.[2]

Or, si le corps a plus de VLDL qu’il n’en a besoin, l’excédent se met à circuler dans le sang.

Cela mène à la formation de plaques grasses et collantes qui, avec le temps, se collent à l’intérieur des artères et les durcit, réduisant ainsi leur diamètre.

Ce processus appelé athérosclérose, peut empêcher le sang de circuler librement dans le corps, augmentant ainsi le risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux.[3]

En résumé : le cholestérol n’est pas le coupable. En revanche, la VLDL, comme la LDL, transporte des substances qui peuvent être toxiques pour nos organes.

C’est donc ce que nous mettons dans ces « transporteurs » qui aura véritablement un impact négatif.

Qu’est-ce qui augmente la VLDL ?

Plusieurs facteurs vont influer sur ce qui est présent dans vos lipoprotéines, ainsi que leur nombre. Parmi les principaux, il faut citer :

  1. L’alimentation
  • Consommation élevée de graisses saturées et trans
  • Excès de calories
  1. Le mode de vie
  • Manque d’exercice
  • Tabagisme
  1. Certaines conditions médicales
  • Syndrome métabolique
  • Diabète
  • Hypothyroïdie
  1. La génétique
  1. Certains médicaments (comme les corticostéroïdes).

Voilà, j’espère que vous avez compris qu’il n’y a pas vraiment de « bon » et de « mauvais » cholestérol, juste des manières « bonnes » et « moins bonnes » de le transporter dans nos organes.

Il y a encore beaucoup à dire au sujet de la guerre injuste menée contre le cholestérol. Alors ne manquez pas ma prochaine lettre à ce sujet !

Vos avis sur ce sujet controversé m’intéressent beaucoup.

3.5 2 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Destelle Christian
Destelle Christian
8 mois il y a

Bonjour
Intéressant votre analogie avec la circulation routière. Mais alors pourquoi trop d’embouteillages avec trop de véhicules polluants qui transportent en fait trop d’usagers qui « descendent  » en route sur le trajet de retour à la maison ???
Merci de vos commentaires

Coudray
8 mois il y a

Bonjour et merci de ces excellents commentaires ! Et les triglycérides ?
Merci de votre retour

B.Selva
B.Selva
8 mois il y a

Cela arrive rarement mais pour une fois je viens de lire un article de vulgarisation médicale plutôt bien fait et en tant qu’ancien biologiste médical, je félicite son auteure
Beaucoup d’idées fausses en effet sur le cholestérol et les protéines de transport, au niveau des gens. C’est bien d’avoir précisé tout cela avec des images plutôt bien choisies.
Eh bien continuez et je cous lirai encore

Christine
Christine
8 mois il y a

Bonjour
C est très intéressant ce sujet .Je lutte depuis dix ans pour ne pas prendre de statines .
Le cardiologue insiste …
J ai choisi de faire une recherche au niveau sanguin pour expliquer ce taux de cholestérol
Je suis sur la piste des lipoprotéines Lpa qui sont élevées
Je continue mes recherches avec l aide d une consultation en médecine interne dans un CHU

Pat
Pat
8 mois il y a

Il y a aussi la maladie du foie gras héréditaire et malheureusement sans traitement.

Paul
Paul
8 mois il y a

Fautes corrigées;
Bonjour et merci pour vos articles.
Sait-on comment les différents seuils « normaux » ont été déterminés ? On peut douter de la sincérité de ceux-ci car en abaissant les seuils on vend plus de médicaments anti-cholestérol…
Pour mémoire en 2008 l’OMS avait relevé le seuil de la glycémie « normale » car, selon mon médecin, il y avait trop de décès par hypoglycémie !

Figone
Figone
8 mois il y a

Bonjour,
Le cholestérol a fait couler beaucoup d’encre. Beaucoup de théories s’affrontent. On parle du HDL, du LDL, du VLDL (incriminant le fort taux de triglycérides). Ne manquerait-il pas un petit texte sur le LDL-oxydé?

David Bentata
David Bentata
8 mois il y a

Merci pour ce très bon résumé, je ne suis toujours pas sûr de comprendre. En fait, si la quantité de cholestérol fabriquée dans le foie était moins importante, il y aurait moins de VLDL ? ou bien la quantité de VLDL force la fabrication du cholestérol ?

mallet
8 mois il y a

bonjour, vous devriez vous accorder avec le docteur Delorgeril, car vos propos sont très diffèrents, salutations

Luisella
Luisella
8 mois il y a

Si je comprends bien ce n’est pas le cholestérol le coupable mais le transporteur. Alors pourquoi on fait des analyses et nous avons un résultat: » trop de cholesterol »!
Et pour certains devient un peu une idée fixe et ils cherchent tous les moyens pour le faire baisser?

garcia
garcia
8 mois il y a

bonsoir à vos services, merci pour vos explications en ligne de ce jour sur le fonctionnement du bon et mauvais cholestérol. c’était intéressant et utile de savoir également comment notre corps fonctionne aussi à ce sujet.bonne fin de semaine à toute votre équipe.

cordialement
pierre garcia

THOMAS Anne
THOMAS Anne
8 mois il y a

vos rubriques et présentations de livres sont souvent très intéressants, mais toujours liés à un abonnement précis, (à savoir Plantes et bien être).si vous possédez votre abonnement plantes et
bien être et que vous êtes intéressé par d’autres livres présentés, que devons nous faire?
Ne peut on se procurer seuls les livres qui nous intéressent indépendamment d’un abonnement
existant. merci de votre réponse

Marti Marie-Josée
Marti Marie-Josée
8 mois il y a

Bonsoir, vous avez fait un bon sujet.
J’ai dû mauvais cholestérol et je n’ai jamais pris de médicaments mais ma nouvelle généraliste voulait me donner un médicament avec des statines. Moi je n’en veux pas il y a de très nombreux effets secondaires. Donc elle m’a donné du lipanthyl qui n’aurait pas de statines et qui est un médicament très vieux. Seulement, j’ai des effets secondaires et j’en ai marre!!!

Michèle D
Michèle D
8 mois il y a

Merci pour vos articles ainsi qu’à vos si dévoués et si compétents professionnels qui nous permettent de mieux comprendre tous ces termes employés et le fonctionnement de notre corps.

Suivez-nous sur Facebook

14
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close