La médecine d’avenir, c’est elle - Nouvelle Page Santé

La médecine d’avenir, c’est elle

Et si nous sortions du débat (stérile selon moi) : médecine conventionnelle OU médecine traditionnelle ?

Ces deux types de médecine ont des atouts et, j’en suis persuadé, c’est de leur alliance que viendra notre succès.

Cela fait des années que je plaide pour qu’émerge cette médecine intégrative

Le Centre ressource que j’ai créé à Reims, et dont je vous ai déjà parlé, en est un bon exemple. 

Selon moi, l’avenir entier de notre médecine passe par cette médecine. 

Le meilleur des deux médecines

La médecine intégrative est née aux États-Unis sous l’impulsion de médecins comme Andrew Weil, diplômé de Harvard et défenseur des médecines alternatives, ou Bernie Siegel, chirurgien pédiatrique et promoteur de l’accompagnement psychosocial dans les maladies graves comme le cancer, le sida ou les maladies neurologiques. 

Cette médecine d’un nouveau genre considère que médecine conventionnelle et traditionnelle peuvent marcher main dans la main pour mettre toutes les chances de guérison de notre côté.

Elle considère que l’efficacité de la médecine conventionnelle dans les soins cardiologiques, du cancer et des techniques radio-interventionnelles est incontestable. 

De leur côté, les médecines traditionnelles comme l’acupuncture [1], la phytothérapie, la méditation ou l’homéopathie apportent un complément indispensable à la médecine dite allopathique.  Ces thérapeutiques proposent une approche globale du patient et ne sont pas toxiques (si on respecte les bonnes quantités). Leur efficacité a également été prouvée, comme c’est le cas, dans de récentes études, pour l’acupuncture.

L’alliance de ces deux techniques devrait donc permettre de faire émerger la meilleure des médecines.

Médecine conventionnelle, oui mais…

Souvent efficace aujourd’hui dans le traitement des maladies graves, la médecine conventionnelle comporte de nombreuses zones d’ombre

Les prescriptions médicamenteuses dans les maladies liées à l’anxiété, les infections virales ou les douleurs sont pléthoriques. 

La France est actuellement l’un des plus gros consommateurs de médicaments au monde [2]

  • De nombreux traitements conventionnels, comme la chimiothérapie, comportent des effets secondaires très lourds. 
  • La dépendance aux psychotropes, qui soignent l’anxiété et la dépression, et leur action néfaste sur le cerveau en plus des risques liés à la conduite en font des médicaments dangereux. La résistance aux antibiotiques montre la limite de leur utilisation abusive [3].
  • Un médicament aussi banal que le paracétamol a été identifié comme toxique pour le foie [4].

Une alternative aux antidépresseurs…

Dans ma pratique, de nombreux patients ont pu bénéficier de cette médecine intégrative, et sont parvenus à venir à bout de pathologies tenaces.

Voilà 10 ans, Sophie a traversé un divorce difficile qui l’a épuisée. Elle a alors commencé à prendre des antidépresseurs. Depuis, elle n’a jamais ressenti de réelle amélioration de sa dépression. 

Prise en charge avec un traitement homéopathique à base de Phosphoricum acidum 15 CH et d’Ignatia 15 CH, elle a rapidement abandonné son traitement antidépresseur et a retrouvé une santé émotionnelle parfaite.

… mais aussi aux anti-inflammatoires…

Jean souffre d’une sciatique depuis 3 mois. Les anti-inflammatoires n’ont eu aucun effet … hormis de lui donner mal à l’estomac. 

Quelques séances d’acupuncture associées à 3 séances d’ostéopathie sont venues à bout de cette douleur chronique.

… ou aux antibiotiques pour les enfants

Les antibiotiques ont sauvé de nombreuses vies menacées par des infections graves, mais leur usage abusif est en train de créer une catastrophe de santé publique : l’antibiorésistance. 

À force d’avoir été trop et mal utilisés (par exemple contre les infections virales), les antibiotiques sont de moins en moins efficaces. 

La prévention des maladies hivernales, le plus souvent virales, des enfants par l’homéopathie évite pratiquement toutes les prescriptions d’antibiotiques durant cette période.

Médecine intégrative : la panacée pour le traitement du cancer ?

Sous la dénomination de cancérologie intégrative, l’apport des thérapeutiques complémentaires a révolutionné le traitement du cancer. 

En diminuant les effets secondaires des traitements, et notamment de la chimiothérapie, et en améliorant la qualité de vie des patients, cette cancérologie intégrative permet un meilleur vécu de la maladie, mais surtout… elle augmente les chances de guérison.

Selon plusieurs études, l’activité physique améliorerait de 30 % les chances de guérison dans certains cancers comme celui du pancréas [5]

Selon une étude récente produite par le Dr Mouysset du Centre Ressource d’Aix-en-Provence, la prise en charge psychosociale diminuerait de plus de 40 % les risques de récidive de cancer [6].

Cette prise en charge prend la forme d’un programme personnalisé d’accompagnement thérapeutique (PPACT) effectué sur un an. Il comporte un groupe de parole et dispense des formations sur le cancer et ses traitements. Y sont associés des cours de nutrition, la pratique d’une activité physique adaptée, de la communication non violente ainsi que des modules de gestion des émotions. 

Ce programme, très complet, permet une remise en forme de la personne et une reconstruction globale psychosociale. 

Je souhaite que cette médecine intégrative puisse devenir notre norme, pour le plus grand bien de tous !

3.8 5 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

29 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Maflor
Maflor
3 années il y a

Grand merci de témoigner qu’il est possible de donner sa juste place à chacune des médecines!
Ce qui est surprenant, c’est qu’avec la situation coronavirale, il n’y ait pas eu d’études faites par des groupes de médecins afin de prouver la richesse des moyens de soigner un malade porteur d’état grippal. Heureusement qu’il y a eu les sites alternatifs pour donner des suggestions de traitements autre que le Remdesivir, l’Hydorxychloroquine ou l’Azithromycine.

Dr Anouar Jarraya
Dr Anouar Jarraya
3 années il y a
Répondre à  Maflor

Ici comme ailleurs,tout peut être « bon » ou « mauvais », « utile, inutile sinon nuisible« , selon le contexte de l’emploi :le tout est de repérer le « bon  » produit au « bon » moment
Souvenons-nous des 7 langues d’Esope

Gamo
Gamo
10 mois il y a

Bonjour Docteur,
Vos propos sont du simple bon sens et lorsque l’on est atteint d’une maladie grave, une chose est certaine c’est qu’il faut se bouger les fesses, la guerison ne viendra pas toute seule. Dixit une patiente qui a sauvé son sein, ses cheveux et son corps des séquelles de séances chimio et rayons en n’écoutant pas la médecine traditionnelle(plusieurs avis d’oncologues). Merci

KOELLSCH Christian
KOELLSCH Christian
10 mois il y a

70 ans, convaincu du bienfait sur la santé des médecines traditionnelles mes enfants jumeaux ont été suivi pendant 20 ans par un médecin homéopathe acuponcteur avec bonheur. Moi-même j’ai recours aux médecines traditionnelles ou alternatives ( ayurvédique, chinoise, aromathérapie) parfaitement adaptées aux seniors.
Mon
Medecin traitant me vois une fois par an et une analyse sanguine. Il me trouve en bonne santé mais ne veut pas entendre parler de médecine traditionnelle, qu’elle dommage.
Je déplore aussi que la Sécurité Sociale soit hermétique à ces pratiques qui sont pourtant sources d’économies pour le budget de la santé.

Martine
10 mois il y a

Merci infiniment de nous exposer vos recherches .
Malheureusement le plus difficile est de connaître des praticiens qualifiés.
Bien sûr on peut se former individuellement , et vous le favorisez avec générosité ,
mais tout le monde ne se sent pas de taille !….
Malgré tout , nous devons militer afin de déclencher un besoin et des choix
suffisants pour influer sur nos législations !….
Ne vous découragez pas , mille mercis

Arbaoui
Arbaoui
10 mois il y a

Pourquoi parler sans cesse de médecine telle qu’elle soit
Le problème majeur est celui de la nutrition de ce que l’individu avale
En premier un détox et une nutrition saine ensuite parler médecine

Dorothée
10 mois il y a

Pour moi, ce n’est pas l’homéopathie qui  « marche » mais les huiles essentielles, dommage que vous n’en parliez pas …

El Hatri
El Hatri
10 mois il y a

S’il y’a une discipline scientifique dont la spécialisation est néfaste pour elle c’est bien la médecine. Une personne souffrante doit être prise en charge dans son contexte global et non local. Seule une approche globale dans le temps et dans l’espace peut apporter une solution à un problème donné. Se contenter d’une approche ponctuelle pour soulager une personne souffrante revient à chasser le problème d’un endroit pour le retrouver ailleurs. Malheureusement la science actuelle n’est capable que de trouver des solutions locales. Quant aux solutions globales elle ne peut les trouver que dans un sens aléatoire. A méditer!

GILOT Martine
GILOT Martine
10 mois il y a

Grand Merci pour votre article Docteur, c’est toujours un plaisir de vous lire, c’est enrichissant et tellement vrai. Je n’ai plus jamais eu de pathologies hivernales grâce à l’homéopathie. OUI, si toutes ces médecines se donnaient la main, nous avancerions d’un grand pas, belle journée à vous.

eschbacher
eschbacher
10 mois il y a

A mon humble avis, commençons par supprimer le mot médecine et remplaçons le par soin sinon thérapeute. Bernie Siegel est un médecin exceptionnel car profondément humain mais trop souvent leurs connaissances les enferment dans ce carcan étanche les privant de sensibilité et toute compassion susceptible de les rendre malades eux-mêmes…Tout Soin commence par une écoute bienveillante et la mise en place d’un soin non pas corporel mais d’abord psychologique car tous les maux commencent par nos pensées et toutes ces émotions que nous mémorisons et qui émergent selon les circonstances…Psyché et Soma sont inséparables, or les médecins ne connaissent rien… Lire la suite »

Ma Flo
Ma Flo
10 mois il y a

Très bien !
C’est tellement intéressant « d’introduire » une autre ( voir des autres) façon de se faire du bien 😉

Baba
Baba
10 mois il y a

Bonjour à vous, effectivement le mélange de ce qu’il y a de meilleur dans les différentes thérapeutiques devrait être une évidence si l’on veut prendre soin de soi et des autres dans les meilleures conditions.Sauf , que chacun ( la plupart du temps ) pense détenir la vérité. Humilité fait homme.

Zette
Zette
10 mois il y a

J adhère entièrement à ces propos. Je « soigne » la plupart de mes maux – et mon moral – avec l’homéopathie, et un ostéopathe-thérapeute émotionnel; mais j’ai, quelquefois, recours à la « vraie » médecine.

Laurence
Laurence
10 mois il y a

Merci pour cet article, pour l’ouverture d’esprit qu’il induit.

Tricastine
Tricastine
10 mois il y a

Docteur rand merci pour cette lettre.J’ai 83ans, depuis toujours je suis allergique à de nombreux excipients de médicaments allopathique et je présente des formes particulières de certaines pathologies. Pour n’en citer qu’une je dirai Hypertension. En effet j’ai une tension  »labile » passant sur 24h d’un minima à 7 surfant sur des variations allant jusqu à 21 accompagnée de 2200 extrasystoles pas très agréable. Diagnostic des cardiologues : lis à part 2cozaar par jour on ne peut rien pour vous ( et ça ne régle rien même si cela améliore). je mes suis tournée vers l’homéopathie pour les extrasystoles et là… Lire la suite »

Tricastine
Tricastine
10 mois il y a

Désolée pour les lettres manquantes ou les fautes d’accord, j’ai une DMLA et écrire à l’écran n’est pas toujours facile et doit être de courte durée. Du coup je ne me relis pas.

Laptes
Laptes
10 mois il y a

Merci pour vos message,l’un n’empêche pas l’autre, vous pouvez très bien travailler avec les deux, c’est formidable cette proposition.

Leroux
Leroux
10 mois il y a

Je pense indispensable de travailler en amont sur la personne, sur son terrain, de façon à éviter que la maladie s’ installe.Si celle- ci se déclare, avoir recours à ces deux médecines en complémentarité me semble le bon sens.

clémence
clémence
10 mois il y a

Bonjour, après une lecture attentive je suis entièrement d’accord avec vous. Mon médecin ne croit pas du tout à la médecine parallèle, lorsque j’avais besoin d’un osteopathe, acupuncteur réflexologe ou autres je ne lui demandais pas son avis. Je profite de ce message pour vous demander de m’aider car j’ai le côlon irritable + dolichocôlon, ma vie est très perturbée difficile d’avoir une vie agréable..

Claire
Claire
10 mois il y a

Depuis bien longtemps, personnellement, si besoin, je fais appel à l’homéopathie, et aux huiles essentielles de bonnes qualités, sans pour cela rejeter tout traitement allopathique necessaire. Par exemple, après chaque anesthésie générale (et j’en ai eu 15,rien qu’entre 2009 et 2022) je prends des granules homéopathiques pour « débarrasser  » mon organisme des anesthésiants. Merci pour votre lettre

Rodier
Rodier
10 mois il y a

Merci pour votre engagement dans cette voie qui nous semble la plus adaptée.
On se sent moins impuissant face aux attaques d’un certaine médecine .

RAOUL
10 mois il y a

Bonjour

Un concept qui a du sens et certainement de l’avenir Son développement , qui fait appel à la coordination , la collaboration de pratiques et connaissances variées , nécessite la présentation de programme de soins généraux et spécifiques qui au fil du temps s’enrichiront Compte tenu des infos nombreuses et diverses permettant cette construction , voilà un domaine où l’IA devrait se révéler positivement indispensable

Terrien
Terrien
10 mois il y a

Bien d’accord : avant tout considérer l’être humain, le corps (et la tête!) dans son ensemble et par conséquent utiliser toutes les possibilités qui s’offrent aux chercheurs à tous les niveaux en sachant éviter les dérives, Bravo !

HUBERT
HUBERT
10 mois il y a

bonjour
En tant que médecin homéopathe (en retraite aujourd’hui), et que psychothérapeute, je participe a ce mouvement depuis plus de 40 ans. De tout coeur et d’esprit avec vous. H. Faivre

DELANOUE Françoise
DELANOUE Françoise
10 mois il y a
Répondre à  HUBERT

Bonjour Docteur et merci pour vos Analyses de bon sens, qui permettent de mieux prendre en charge les patients, et faire économiser sur le budget santé, adepte de
l’homéopathie depuis toujours, très sensible à l’allopathie à laquelle j’ai dû renoncer, à
cause d’effets secondaires sur ma fibromyalgie, il faut continuer autant que possible.

Corinne
Corinne
10 mois il y a

Bonjour, excellente présentation de deux médecines totalement complémentaires et dont il serait temps de faire abstraction des lobbies pharmaceutiques pour prendre en compte les bienfaits de chacune !!!

Natacha
Natacha
10 mois il y a

Merci pour tous ces conseils, souffrant d’anxiété et dépression, et sans doute d’autres troubles , j’ai encore un traitement de substitution pour mon addiction et ai beaucoup de soucis de vie, grâce à vous je prends déjà de l’ignatia Amara, je vais essayer le phosphoricum. Je m’intéresse beaucoup aux soins naturels, cultivé et prends des plantes mais manque de connaissance et de pratique. J’ai peu de moyens financiers, et manque d’un vrai diagnostic pour me comprendre, difficile alors de bien choisir une thérapie je prends maintenant en homéopathie Valeria ne et passiflore et vais essayer d’autres plantes. J’ai en ce… Lire la suite »

Natacha
Natacha
10 mois il y a

Oui malheureusement ratés sont les médecins conventionnels qui veulent bien entendre parler des médecines alternatives et que nous n’ayons plus de médecine avec une approche holistique, et alliant médecine conventionnelle et naturelle. En prenant compte de l’ensemble de nos conditions de vie, dont l’alimentation .
Merci pour vos articles

Anouge Michelle
10 mois il y a

merci infiniment pour tout ce que vous faites pour sauver l’homeopathie.
je suis tout à fait d’accord pour une medecine integrative . j’ai adopté l’homeopathie il y a environ 40ans combinee avec les huiles essentielles et les fleurs de Bach l’argent colloidal et le serum de quinton.
Merci pour vos précieux conseils

Suivez-nous sur Facebook

29
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close