J'aime me tourner les pouces - Nouvelle Page Santé

J’aime me tourner les pouces

Quand j’étais petit, mon instituteur me disait : « Tu ne sais rien faire de tes dix doigts ! »

Aujourd’hui, je repense à ses mots en souriant… S’il avait su !

Car mes mains font des miracles.

Quand les mains parlent

Il existe un langage sans paroles, instinctif, que nous pratiquons tous les jours sans nous en rendre compte.

Le langage des mains.

Je ne parle pas, bien entendu, de la langue des signes, avec laquelle nous pouvons communiquer avec les personnes malentendantes.

Non, je parle des gestes que nos mains décrivent quand notre bouche parle.

Parfois, elles en révèlent plus que ce qu’on voudrait !

Ce sont elles que regardent en premier ceux qui savent démasquer les menteurs.

Votre patron a les mains croisées, il écarte régulièrement les pouces puis les joint au niveau de la pulpe ? Eh bien il essaie de vous manipuler ! Ce geste s’appelle les pouces marionnettes.

En Italie, parler avec les mains est la deuxième langue nationale : en Sicile, on a répertorié plus de 250 gestes !

En Inde, les mains des danseurs ont une grande importance.

La façon dont ils positionnent leurs doigts est chargée de symboles.

Mettez-vous au yoga… des mains !

En sanskrit mudrā veut dire « signe » ou encore « sceau ».

Les mudrās sont des postures des mains dont le but est d’harmoniser notre état physique et mental.

Dans le Hathayoga, la mudrā intervient après la posture et la respiration.

Le corps entier ou une partie seulement (comme les mains) adopte une position statique, comme pour sceller le rituel.

La mudrā fixe l’intensité d’un état intérieur, tous les bienfaits de la séance en quelque sorte.

Votre santé sur le bout des doigts

En médecine traditionnelle indienne, le contact d’un doigt avec certains points de la main stimule les organes vitaux correspondants comme en acupuncture ou en shiatsu.

Dans l’ayurveda, chaque doigt de la main correspond à un chakra de la colonne vertébrale et à l’un des cinq éléments :

  • agni, le feu : le pouce ;
  • vayu, l’air : l’index ;
  • arracha, l’éther : le majeur ;
  • prithvi, la terre : l’annulaire ;
  • hala, l’eau : l’auriculaire.

En combinant les points de pression, vous réalisez en vous des synergies, vous réharmonisez en profondeur les énergies qui vous traversent.

Il existe un très grand nombre de combinaisons, et leurs bienfaits sont tout aussi nombreux.

Je ne peux pas tout énumérer ici.

Mais je peux vous donner l’exemple de la pression du pouce contre le petit doigt : elle permet le retour de l’élément eau dans votre corps.

Si vous trouvez que vous avez souvent la bouche sèche, les yeux rouges ou secs, et que votre goût est altéré, alors essayez, appuyez votre pouce contre le petit doigt de la même main !

Si vous êtes d’accord, j’aimerais que vous me disiez ce que vous avez ressenti.

Votre corps vous dit : « Dhanyavaad » (merci)

Les mudrās sont des outils puissants, capables d’influencer votre rythme respiratoire et votre état émotionnel.

Leur champ d’action est extrêmement large.

Avec un peu de pratique vous pourrez soulager entre autres :

  • les douleurs dentaires ;
  • les maux de tête ;
  • les douleurs arthrosiques ;
  • les douleurs dorsales ;
  • les douleurs menstruelles ;
  • le stress ;
  • les problèmes de vision ;
  • les affections ORL ;
  • les affections respiratoires ;
  • les troubles digestifs ;
  • les allergies ;
  • les troubles de la mémoire et de la concentration.

Un yoga pour tous

Vous l’aurez compris, vous pouvez pratiquer les mudrās absolument partout !

Dans le bus, en écoutant de la musique, en faisant bronzette sur un transat…

De plus, quel que soit votre état de santé, vous pouvez pratiquer sans risque.

5 derniers conseils avant de vous lancer :

  1. soyez entièrement présent à la mudrā que vous réalisez ;
  2. pendant la pratique, visualisez le sens et l’objectif de la mudrā ;
  3. vous pouvez y adjoindre des mantras ou de la méditation ;
  4. préparez vos mains avant l’entrée dans la posture : secouez-les ou frappez-les doucement sur vos cuisses ;
  5. pour en tirer tous les bénéfices, pratiquez la même mudrā régulièrement durant 20 à 40 jours avant d’en changer.

Je souhaite que les mudrās soient bénéfiques à votre santé.

Quant à moi j’ai finalement trouvé quoi faire de mes dix doigts !

Namasté.

P.S. : pour visualiser encore mieux ce que sont les mudrās, il existe des vidéos en ligne, comme par exemple celle d’Ariane, de YogaCoaching : https://www.youtube.com/watch?v=ViCK0CDi8no.

2.7 7 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Guyot
Guyot
2 mois il y a
  • Magnifique la moudra pouce-auriculaire quant à sa signification ! Ressenti intense (en Ismakogie) nous faisons cela, de cette façon, avec tous les doigts, et y ajoutons 2 variantes 1). Chaque pulpe de doigt caresse l’ongle du pouce ; 2). La pulpe du pouce caresse l’ongle de chaque doigt de la même main ! Merci Jackie
OLiete Marie-Hélène
OLiete Marie-Hélène
2 mois il y a

Merci Laurent,j’en apprends toujours….

Christian
Christian
2 mois il y a

Bonjour, Je n’ai rien senti du tout ! mais alors rien du tout ! Peut-être parce que je le faisais inconsciemment avant, en fait aussi exactement comme le dit Guyot, par réflexe.
Bonne continuation…

Partagez-nous