Hydroxychloroquine : les preuves de son efficacité sont enfin là ! – Nouvelle Page Santé

Hydroxychloroquine : les preuves de son efficacité sont enfin là !

Chers amis,

Ici le Docteur Demonceaux.

Je ne suis pas un inconditionnel absolu du traitement du Pr Raoult : l’hydroxychloroquine associée à l’antibiotique azithromycine.

Pourtant, on vient d’apprendre que l’étude Discovery, arrêtée en mai pour des raisons politiques (et non scientifiques), commençait à démontrer l’efficacité de ce traitement qui enregistrait une mortalité plus basse et un meilleur taux de guérison.

Après tous les retournements liés à l’affaire hydroxychloroquine, c’est un tremblement de terre médical !

Discovery et hydroxychloroquine : embrouille depuis le départ

L’étude Discovery, lancée le 22 mars 2020, avait pour but d’étudier, à l’échelle européenne, plusieurs pistes de traitement contre la Covid-19.

3 200 patients en tout, dont 800 en France, devaient y prendre part.

L’hydroxychloroquine avait (de justesse) été inclue dans cette étude.

Deux mois après son lancement, une étude parue dans le journal Lancet faisait grand bruit : elle pointait du doigt les dangers (soi-disant enfin établis !) de l’hydroxychloroquine.

Conséquences en cascade :

  • le médicament vedette du Pr Raoult est immédiatement retiré de l’étude Discovery ;
  • l’OMS suspend elle aussi ses études en cours sur ce médicament (essai clinique Solidarity)1 ;
  • Olivier Véran, ministre de la Santé, met un terme à tous les traitements à base d’hydroxychloroquine en France2 en milieu hospitalier.

Le Lancet prend l’eau

Pourtant, quelques jours plus tard, le prestigieux journal britannique reconnaît que de « sérieuses questions scientifiques » se posent au sujet de l’étude publiée dans ses pages.

Il prend ses distances avec l’étude. C’est le début du Lancet Gate.

L’OMS décide en conséquence de reprendre ses études sur le médicament. Elle les abandonnera pourtant totalement le 4 juillet, estimant que la molécule n’avait pas montré de résultats supérieurs aux « soins standards »3.

Mais l’hydroxychloroquine ne réintégrera jamais l’étude Discovery.

Pourquoi ? L’explication est sans doute politique.

On peut même se demander si l’étude publiée dans le Lancet n’avait pas pour unique objectif de discréditer l’hydroxychloroquine (une molécule, je le rappelle, peu chère et peu toxique).

Si tel est le cas, ses adversaires doivent se frotter les mains, puisqu’à l’heure actuelle, toutes les études sur le médicament ont été stoppées.

Discovery, où sont les résultats ?

Discovery a fait couler beaucoup d’encre depuis son lancement… mais on en attend toujours les résultats officiels qui auraient dû sortir début juin.

Sur les réseaux sociaux, pourtant, des résultats partiels ont « fuité » ces derniers jours. On les doit à des professeurs et à des infectiologues proches de l’étude.

Et ce qu’on y apprend est sans appel : les premiers résultats que montrait l’hydroxychloroquine (lorsqu’elle faisait partie de l’étude Discovery) étaient concluants.

On dénombre moins de morts et plus de guérisons à 29 jours parmi les patients appartenant au groupe hydroxychloroquine.

Seul bémol : l’étude a porté sur un échantillon de personnes trop petit pour être suffisamment significatif.

Pour rappel, l’hydroxychloroquine aurait bien dû être testée cliniquement sur 620 patients4… si Olivier Véran ne l’avait pas arrêtée en cours de route !

Un médicament qui semblait montrer de bons résultats a donc été stoppé pour des raisons… politiques.

L’étude Discovery, un outil politique ?

L’étude Discovery n’a-t-elle été mise en place que pour discréditer le traitement du Pr Raoult ?

La question se pose, hélas, aujourd’hui plus que jamais

D’autant que pour remplacer ce traitement, c’est le Remdésivir qui a été choisi. Ce médicament est un antiviral fabriqué par le laboratoire américain Gilead, bien plus rentable pour l’industrie pharmaceutique.

Et il se trouve qu’un certain nombre d’experts ont un conflit d’intérêt avec ce laboratoire.

Scandale de l’hydroxychloroquine : y’a-t-il eu faute médicale ?

Rappelons que 4,6 milliards de personnes dans le monde ont utilisé l’hydroxychloroquine sans qu’une toxicité notable ne soit rapportée.

Ce traitement est prescrit régulièrement dans des maladies chroniques comme le lupus depuis de nombreuses années.

Il est tout à fait indiqué dans le traitement de la Covid-19, à condition qu’il soit prescrit tôt et souvent associé à un traitement antibiotique à large spectre.

La solution pour l’employer sans risque consiste à respecter les contre-indications représentées par des personnes à risque sur le plan cardiovasculaire (et que l’on connait bien).

Pour moi, ce traitement a clairement montré son efficacité. S’il a été (volontairement) écarté c’est sans doute parce qu’il n’est pas assez rentable, et en concurrence directe avec un hypothétique vaccin dont on nous fait miroiter des résultats miraculeux.

Ouvrons les yeux et les oreilles pour éviter le chant des sirènes qui voudraient nous faire avaler des couleuvres.

P.S. : imaginez que l’hydroxychloroquine soit efficace et qu’elle puisse effectivement réduire le nombre de morts… ne serait-ce que de quelques pourcents. À l’échelle de la France, cela signifie que des centaines de vie auraient pu être sauvées. Ce serait un scandale sanitaire majeur !

P.P.S. : vous avez aimé cette lettre ? N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ici.

 

4.1 16 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
31 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Benettayeb mhamed. pneumologue
Benettayeb mhamed. pneumologue
12 jours il y a

Je vous remercie concernant votre pensée sur les effets de la chloroquine. Le Pr Raoult a commis une erreur .il a déclaré au grand public que la molécule est efficace .les laboratoires n sont pas eu le temps de la modifier changer de nom commercial et la vendre au prix fort .vous imaginez une molécule efficace et qui coûte moins de 5 euros .en algerie elle est passée de 2 à 10 euros .contrairement a l antiviral qui coûte 300 euros .ca résumé l histoire .s il y a faute c est volontaire .il y aura suite.

Maryse
Maryse
12 jours il y a

Je ne remets pas en cause les connaissances ni les compétences du Pr. RAOULT, mais je ne comprends pas bien l’usage de l’antibiotique. On nous serine que l’antibiotique ce n’est pas systématique et que ç ne marche pas pour les virus mais pour les bactéries ! alors pourquoi un antibiotique pour le Corona-virus ! ne serait-ce pas, comme on nous le rabâche depuis le mis de mars, un virus mais bien une bactérie? et dans ce cas-là pourquoi n’a-t-on pas administré d’antibiotique au patients les plus atteints … ils ne seraient peut-être pas tous morts ?

Weissdorn
Weissdorn
11 jours il y a
Reply to  Maryse

C’est ce que fait une médecin de l’Isère depuis des mois et ça marche très bien, mais les médias préfèrent créer la peur et l’angoisse chez ceux qui docilement gobent leurs mensonges !

Lanfranchi
Lanfranchi
12 jours il y a

Bonjour
Je suis un inconditionnel

Jouhanneau
Jouhanneau
12 jours il y a

Merci pour votre article. Cet acharnement contre le Professeur Raoult était plus que suspect. J’espère qu’un jour des excuses publiques lui seront faites.

BLANCHER
BLANCHER
12 jours il y a

Je ne suis pas médecin, je ne suis pas épidémiologiste mais je demeure intimement persuadée que le traitement du Pr. Raoult est efficace administré comme il se doit et qu’il aurait très certainement sauvé beaucoup de vies !!…… Trop de tergiversations depuis le début de cette épidémie ?? Je souhaite qu’un jour l’on connaisse la VERITE.

GINDRE
GINDRE
12 jours il y a

Bonjour, Pour le traitement du docteur Raoult, il est évident qu’il a été torpillé. Rien d’étonnant quand dans le conseil scientifique, il y a des personnes qui sont affiliées avec un à deux laboratoires. Conflits d’intérêts. Pourquoi n’est-il pas mis sur la place publique que le REDEMSIVIR (traitement Ebola efficace à 30%) coûte 2000€ et les effets secondaires sont alarmants ; atteinte au foie, atteinte très grave aux reins jusqu’à une possible greffe rénale ? Pourquoi nos médias ne le dénoncent pas ? Pourquoi Les personnes médicales qui prennent la parole dans les médias, ne déclarent pas leurs conflits d’intérêts… Lire la suite »

RIVAUD
RIVAUD
12 jours il y a

Hélas l ‘OMS vient d ‘annoncer apres de nombreux tests que ni l ‘hydroxychloroquine ni le remdesevir n ‘étaient éfficaces contre le covid

Bob2a
Bob2a
12 jours il y a

L’objectif n’est pas tant de discrediter l’homme, mais le produit, qui n’est plus assez cher. Si l’on considere les medicaments comme des produits commerciaux, en sus de leur effet toxique, on comprend mieux les enjeux internationaux. Je compare la demarche avec celle des industriels du tabac qui avaient affirme devant le Congres americain que la cigarette n’etait pas toxique !!! Mais, au moins, ils ont ete condamnes dans de nombreux proces et leur place n’est plus la meme depuis sur le marche. Il aura fallu 1 siecle cependant. Le cinysme des medias, qui colportent l’information sans etat d’ame est encore… Lire la suite »

Anne-Marie
Anne-Marie
12 jours il y a

Je trouve cet article très intéressant car il prouve une fois de plus à quel point les systèmes politiques sont corrompus. Dans la Bible, Jésus montre que Satan lui avait proposé tous les royaumes de la terre en échange d’un seul acte d’adoration. Aujourd’hui nous pensons en tant que croyants que nous vivons les derniers jours de ce système corrompu. Bientôt il sera remplacé par un gouvernement mondial juste. Si vous le souhaitez, vous pouvez avoir plus d’informations sur jw.org.

Marie-Hélène PEREZ
Marie-Hélène PEREZ
12 jours il y a

Je veux bien croire les arguments avancés. Ce ne serait qu’un scandale médical parmi tant d’autres (comme le sang contaminé par exemple). Money, money… C’est bien l’argent de la finance qui gère la planète sans aucun état d’âme pour les misérables petits humains que nous sommes.

Irène
Irène
12 jours il y a

Un grand merci à vous pour cette lettre très intéressante et instructive. Grâce à vous nous apprenons les dessous de cette pandémie et c’est très inquiétant.
Au sujet de l’association hydroxychloroquine/azithromycine, plus aucun médecin n’aurait le droit d’en prescrire en cas de complications dues à la Covid 19? Si c’était le cas je trouverais cela vraiment abusif d’empêcher un praticien de prescrire des traitements qu’il connaît et juge efficace!
Bien à vous.

DENAND
DENAND
12 jours il y a

Cet article du Docteur Demonceaux confirme l’impression que j’avais sur la question de l’efficacité du protocole du Pr. Raoult. En outre, il y a 2 questions auxquelles les « autorités » me semblent vouloir éviter de répondre dans les débats télévisés: 1) quels ont été les chiffres de mortalité des différents centres de soins du covid en France? 2) pourquoi y a-t-il toujours aussi peu de lits dans les services de réanimation et de moins en moins d’infirmières dans ces services?
Ces questions cruciales seraient-elles « politiquement incorrectes »?
La vérité est pourtant la condition première de la confiance.

Pierre Clavier
Pierre Clavier
12 jours il y a

Qu’ en est-il de l’ étude solidarité ???

Elisabeth Chaillan-Perrault
Elisabeth Chaillan-Perrault
11 jours il y a

MERCI pour la défense du Pr RAOULT dont je suis convaincue qu’il a sauvé beaucoup de vies avec son protocole et qu’il aurait pu encore en sauver beaucoup d’autres si on ne lui avait pas mis les bâtons dans les roues !!!

BAILLY
BAILLY
11 jours il y a

Merci Dr Demonceaux pour ces éclaircissements sur l’efficacité du traitement à la chloroquine dans la maladie du Covid 19. Notre gouvernement est coupable d’avoir voulu fausser les études sur les divers médicaments pouvant soigner le Covid. C’est très graves, on ne peut pas faire confiance à cette équipe dirigeante.

Eric
Eric
11 jours il y a

c’est bien ce que je pense depuis le début ainsi que d’ autres personnes avec lesquelles j’ai pu échanger, on nous ment depuis le début, ne pourrions-nous pas porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui en connaissance de cause ?

Thieemans
Thieemans
11 jours il y a
Reply to  Eric

Mise en danger de la vie d’autrui? crime contre l’humanité plutot!

Jean-Pierre Demol
Jean-Pierre Demol
11 jours il y a

C’est bien et cela dédouane le professeur Raoult, mais pourquoi n’y a t-il pas un lien qui mène au texte qui rend crédible la formule avec l’hydroxychloroquine et l’antibiotique prescrit par Didier Raoult ? cela pourrait servir à défendre la cause du prof Raoult de manière plus crédible ?

Colette Schickel
Colette Schickel
11 jours il y a

Je suis entièrement de votre avis. On a interdit la chloroquine afin de favoriser la recherche d’un vaccin par les Laboratoires, ce qui sera bien plus rentable.
Le Remdésivir n’est pas efficace et ruine la Sécu .
Notre gouvernement a beaucoup de morts sur la conscience et j’espère qu’il en paiera les conséquences.
J’ai 80 ans et si la chloroquine revenait sur le marché je n’aurais plus peur de la Covid-19.
Toutes les mesures prises ne serviront à rien si ce n’est de nous faire patienter jusqu’au vaccin qui fera peut être plus de morts que la Covid-19.

ADAM
ADAM
11 jours il y a

J’ai suivi les débats sur l’hydroxychloroquine depuis le début et je suis convaincu de son efficacité! Je suis sûre que la France aurait évité tant de morts en autorisant son emploi dès les premiers signes de la maladie! Ce que nos dirigeants ont décidé est criminel! Les conflits d’intérêt et l’influence politique sur la santé sont insupportables! Je suis très contente qu’enfin la vérité soit dite! Est-ce que cette vérité va nous permettre, nous, le peuple français, de pouvoir nous servir de ce médicament librement ou reste-t-il toujours interdit de prescriptions par le médecins??? D’ailleurs le livre du Professeur PERRENNE… Lire la suite »

Faubert Eliane
Faubert Eliane
11 jours il y a

Bonsoir, je suis tout à fait d’accord avec votre analyse. Tout est fait pour discréditer le professeur Raoult et surtout pour que ce qui vient de Marseille soit mis en dérision par les Parisiens. Eliane

Thieemans
Thieemans
11 jours il y a

Paler de conflits d’intéret est un terme beaucoup trop faible.Les gens qui s’opposent à un remède efficace pour des raisons d’intérets sont tout simplement des criminels.On peut meme parler de crime contre l’humanité.

Dany
Dany
11 jours il y a

C’est probablement arrivé trop tôt. Bigpharma n’avait alors pas encore eu le temps de faire ses comptes :o)

Weissdorn
Weissdorn
11 jours il y a

Bonjour, oui ça fait des mois que toute. Personne qui voulait s’informer sait que ces médicaments fonctionnement !!
Il vaut mieux tard que jamais ! Mais comment avez vous fait pour ne pas le savoir avant ?

Carole
Carole
11 jours il y a

Je souhaiterais vous dire que je suis entièrement en accord avec vous. Ne serait-ce pas possible de faire une action en justice comme pour le cas de Buzin ? Pour que tous sachent que Raoult était dans le vrai et qu’encore une fois on nous manipule pour de l’argent et du pouvoir. Marre de ça.

Marie Dhumez
Marie Dhumez
11 jours il y a

Bonsoir Docteur, Mr Véran est le vassal du grand manitou,actuellement président de la République Française. Il a obéi, courbettes, aux injonctions de son maître, car ce grand manitou du capital avait deux choses en vue, tout d’abord le grand capital qui n’allait pas perdre cette manne qui se dessinait et d’un autre côté, la hauteur que prenait ce Pr Raoult dans ses convictions et ses certitudes d’un grand chercheur en virologie, qui lui faisait de l’ombre. Le politique a donc forcé la science à se taire sur ce traitement. Nous ne sommes pas en démocratie, du tout. Il aurait fallu… Lire la suite »

Brebion
Brebion
11 jours il y a

J’ai beaucoup lu sur les affirmations du Pr Raoult confirmées par quelques autres spécialistes scientifiques Perrone entr’autre mais aussi par cette étude que vous indiquez après avoir été contredit dans d’autres études orchestrées pour probablement « manipuler l’opinion » N’ayant aucune compétence pour apprécier et refusant de juger , je soulignerai simplement que ce qui s’est révélé dans le cadre du Covid , déjà relevé dans d’autres domaines bien que le grand public le soupçonne depuis très longtemps hausse le ton de ce que les politiques aidées par des arguments économiques puis maintenant scientifiques osent puisque c’est de santé voire de vie… Lire la suite »

Bianchi Françoise
Bianchi Françoise
9 jours il y a

Enfin la vérité

Daniel Brognaux
Daniel Brognaux
9 jours il y a

J’ai lu tous les commentaires ci-après. Sans vouloir apporter de note politique, il y aura bientôt 50 ans que nous avons perdu le Général de Gaulle…. je pense que sous son
autorité, et son intégrité tout cela n’aurait pu se passer.

Agnès
Agnès
9 jours il y a

Il est évident que ce traitement est efficace, on le sait depuis le début. Le gouvernement est responsable et a tout fait pour son éviction (inscription en janvier 2020 à la liste des substances toxiques par À Buzyn !) D’ailleurs il semblerait qu’il existe aussi plusieurs études dont certaines randomisées,qui montrent l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans d’autres pays. Il serait nécessaire maintenant de publier ces études et au moins les premiers éléments de l’étude Discovery, arrêtée en mai et qui commençait à démontrer une efficacité. Il faut trouver le moyen d’informer l’ensemble du corps médical et le grand public. Il y… Lire la suite »

Partagez-nous