Êtes-vous concerné par l’inflammation chronique ? - Nouvelle Page Santé

Êtes-vous concerné par l’inflammation chronique ?

La dernière fois, nous évoquions l’inflammation chronique qui est comme une mauvaise guerre — elle est impossible à gagner.

L’inflammation chronique s’installe discrètement sans que votre corps ne reçoive de déclaration de guerre formelle (infection, blessure).

Subrepticement, votre système immunitaire se met en marche sans raison apparente. Vous commencez à avoir des douleurs, des rougeurs, de la fièvre sans savoir pourquoi.

Avez-vous ces signes sur vos yeux et vos doigts ?

Par exemple, j’ai observé qu’il m’arrive de développer des petites inflammations à l’œil (un orgelet), sur un doigt, un orteil ou au bout du nez.

Ça vous est sans doute déjà arrivé.

La zone concernée devient rouge, gonflée et douloureuse pendant dix jours, puis ça disparaît.

C’est un signe d’inflammation chronique silencieuse.

D’ailleurs, j’ai remarqué que ça vient souvent dans des périodes où je suis très angoissé.

D’où vient l’inflammation chronique ?

Les scientifiques attribuent l’inflammation chronique à notre mode de vie moderne[1] :

  • notre alimentation — 75 % des aliments sont nouveaux pour l’humanité, et il devient difficile de manger équilibré ;
  • notre sédentarité — le travail physique se fait de plus en plus rare, or nos corps sont conçus pour être bien plus actifs physiquement ;
  • notre stress — nous sommes bombardés d’informations au quotidien, qui nous font l’effet de décharges électriques ;
  • la pollution environnante — entre la pollution industrielle, la contamination aux métaux lourds de la chaîne alimentaire, les pesticides, les additifs, et molécules chimiques ultra-concentrées.

Pourquoi faut-il se soucier de son inflammation chronique ?

Parce que les conséquences sont sérieuses. Et nous les observons tout le temps autour de nous.

L’inflammation chronique est un facteur important de maladies de civilisation[2] — ces maladies répandues, pas contagieuses, mais au long cours, et que la médecine a du mal à soigner :

  • maladies auto-immunes (maladie de Crohn, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques…) ;
  • résistance à l’insuline (diabète de type 2) ;
  • obésité ;
  • maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle) ;
  • troubles de l’humeur et du comportement ;
  • sans oublier les tumeurs qui peuvent devenir cancéreuses.

Comment le spectre de maladies peut-il être si vaste ?

Parce que l’inflammation chronique s’attaque à différentes parties du corps :

  1. votre cerveau et votre système nerveux ;
  2. votre système digestif ;
  3. votre système de détoxification (notamment le foie) ;
  4. votre système sanguin et de production d’insuline ;
  5. votre système endocrinien (pour la production d’hormones) ;
  6. votre système musculaire et votre squelette ;
  7. votre système immunitaire[3].

Nous sommes tous concernés par l’inflammation chronique, chacun à une intensité différente.

Je reviendrai sur ce sujet la prochaine fois, car il existe une manière d’évaluer l’étendue de votre inflammation chronique et d’y remédier.

5 1 vote
Article Rating

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que Santé Nature Innovation pourra l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Partagez-nous